En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 007.14 PTS
+0. %
5 008.00
-0.41 %
SBF 120 PTS
3 943.47
+0. %
DAX PTS
12 528.18
-
Dow Jones PTS
25 827.36
+0.36 %
10 341.89
+0. %
1.129
+0.37 %

Wall Street hésitant avant la Fed, mais le Nasdaq franchit les 10.000 pts

| Boursier | 427 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine consolide désormais ce mercredi, dans l'attente du communiqué monétaire de la Fed et de la conférence de presse de son patron...

Wall Street hésitant avant la Fed, mais le Nasdaq franchit les 10.000 pts
Credits Reuters

La cote américaine consolide désormais ce mercredi, dans l'attente du communiqué monétaire de la Fed et de la conférence de presse de son patron Jerome Powell. Le S&P500 abandonne 0,44% à 3.193 pts et le DJIA rend 0,85% à 27.040 pts. Le Nasdaq prend en revanche 0,49%, dépassant les 10.000 pts. Sur le Nymex, le baril de brut WTI recule de 2% à 38,2$. Le Brent cède 1,4%. L'once d'or grappille 0,3% à 1.727$.

L'indice des prix à la consommation aux États-Unis pour le mois de mai 2020 est ressorti en retrait de 0,1% en comparaison du mois antérieur, alors que le consensus de place misait sur une stabilité. Hors alimentation et énergie, le CPI a également décliné de 0,1%, contre un consensus positif de +0,1% par rapport au mois d'avril. En glissement annuel, par rapport à mai 2019, le CPI a augmenté de 0,1% (+1,2% hors alimentaire et énergie).

Les cours du pétrole restent en territoire négatif après l'annonce d'une hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine passée.

D'après le Département à l'Energie, les stocks domestiques de pétrole pour la semaine close au 5 juin ont augmenté de 5,7 millions de barils à 538,1 mb, contre un consensus de -1,9 million de barils. Les réserves d'essence ont progressé de 0,9 million de barils (contre une baisse de 1 mb anticipée par le consensus), alors que les stocks de produits distillés ont cru de 1,6 mb par rapport à la précédente semaine, contre une progression de 3,5 mb attendue par le marché.

La balance budgétaire américaine du mois de mai sera connue à 20 heures (consensus 602 milliards de dollars de déficit).

Enfin et surtout, la Fed publiera donc à 20 heures son communiqué monétaire, alors que Jerome Powell tiendra sa conférence de presse à 20h30. Les projections économiques de la Banque centrale américaine seront également fournies dans la soirée.

Cette réunion de la Fed sera déterminante, alors que l'optimisme des marchés reposait en grande partie ces dernières semaines sur le soutien massif des banques centrales, ainsi que sur les espoirs de redémarrage de l'économie avec la levée des mesures de confinement. La Fed ne devrait toutefois pas faire d'annonce majeure ce soir, surtout après les excellents chiffres de l'emploi américain révélés en fin de semaine dernière, mais elle reste particulièrement surveillée et ses indications seront donc scrutées, notamment celles concernant les perspectives économiques et monétaires. Il est quoi qu'il en soit probable que les taux des fonds fédéraux restent quasiment à zéro jusqu'à l'année prochaine. Powell devrait en profiter pour souligner l'action de la Fed et ses leviers.

Sur le front sanitaire, le Brésil, l'un des pays les plus frappés par le nouveau coronavirus, a repris hier la publication des statistiques publiques sur le virus suite à une décision de la Cour suprême brésilienne. Le juge Alexandre de Moraes a indiqué que le ministère de la santé devait rétablir la publication des données relatives à l'épidémie sous les mêmes conditions que celles précédemment utilisées. Le Brésil a confirmé plus de 700.000 cas et plus de 37.000 morts.

Selon l'Université Johns Hopkins, qui fait référence sur le sujet, le nombre de cas confirmés dans le monde depuis le début de l'épidémie s'élève à 7,26 millions, dont 1,98 million aux Etats-Unis et 739.503 au Brésil, second pays le plus touché de ce point de vue. La Russie compte pour sa part 493.023 cas confirmés et le Royaume-Uni 290.581. La pandémie a fait près de 412.000 morts dans le monde, dont plus de 112.000 aux USA et près de 41.000 au Royaume-Uni.

Les valeurs

Apple (+2%) n'en finit plus de monter en bourse. La capitalisation boursière du groupe technologique de Cupertino franchit ce jour les 1.500 milliards de dollars, alors que Deutsche Bank et Evercore ISI viennent de rehausser leurs objectifs de cours.

AMC Entertainment (+11%), géant américain de l'exploitation de salles de cinéma, basé au Kansas, prévoit la réouverture en juillet de l'ensemble de ses salles, après les avoir fermées mi-mars en raison de la pandémie de Covid-19. Le titre se redresse aujourd'hui à Wall Street.

GameStop (+5%), distributeur américain de jeux vidéo, a dévoilé une perte trimestrielle plus importante que prévu. Le titre décroche... Pour le premier trimestre fiscal, la perte nette a atteint 166 millions de dollars soit 2,57$ par titre, contre un profit de 7 M$ environ un an avant. La perte ajustée trimestrielle est ressortie à 104 millions de dollars soit 1,61$ par titre, alors que les revenus ont chuté de 17% à 1,02 Md$.

AbbVie (+2%) a dévoilé un accord de partenariat avec Genmab pour le développement et la commercialisation de traitements contre le cancer.

Tesla (+7%). Elon Musk estime qu'il est temps désormais d'intensifier la production de camions électriques, si l'on en croit un courrier électronique signé du patron de Tesla que Reuters a pu se procurer.

Ford Motor (-5%), le constructeur automobile du Michigan, a annoncé un renforcement de son alliance avec l'Allemand Volkswagen pour produire jusqu'à huit millions de véhicules commerciaux.

Vroom (+14%), le spécialiste de la vente en ligne de voitures d'occasion, a fait des premiers tours de piste tonitruants hier sur le Nasdaq en s'adjugeant 117% de hausse après avoir levé 467,5 millions de dollars, montant supérieur aux prévisions. Le prix d'introduction en bourse était fixé à 22 dollars, 2$ de plus que la fourchette indicative, et le titre a terminé hier à 47,9$.

Starbucks (-4%) a annoncé ce mercredi anticiper un plongeon de son profit opérationnel du troisième trimestre de 2,2 milliards de dollars du fait des fermetures liées au nouveau coronavirus. La chaîne de cafés table sur une perte ajustée trimestrielle allant de 55 à 70 cents par titre, et anticipe une chute allant jusqu'à 45% de ses ventes US à comparable sur la période. Le bpa ajusté annuel est attendu désormais entre 55 et 95 cents.

Uber (-5%) ne devrait pas mettre la main sur GrubHub (-1%). Les pourparlers entre les deux parties seraient proches de tomber à l'eau selon une source bien informée de 'CNBC'. Cette dernière évoque notamment des problèmes de concurrence. La société de livraisons de repas basée à Chicago serait par ailleurs sur le point de conclure un accord avec une société européenne. Les noms de Just Eat, Takeaway.com et Delivery Hero sont mentionnés.

Delta Air Lines (-10%) anticipe une chute de 90% de ses revenus du second trimestre en glissement annuel. Le groupe aérien doit renégocier ses accords de dette afin d'éviter le défaut l'année prochaine. Le groupe entend par ailleurs réduire ses sorties de cash à zéro d'ici la fin de l'année 2020.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/07/2020

A suivre cette semaine...

Publié le 06/07/2020

CGG communiquera ses résultats du deuxième trimestre 2020, avant l'ouverture de la bourse de Paris, le mercredi 29 juillet 2020...

Publié le 06/07/2020

Succès de l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription :Pixium Vision, société qui développe des systèmes de...

Publié le 06/07/2020

La Grande-Bretagne compte signer un accord de 500 M£ (624 ME) avec Sanofi et GlaxoSmithKline pour la livraison de 60 millions de doses de vaccin...

Publié le 06/07/2020

La baisse de chiffre d'affaires de Groupe EPC, pour les 6 premiers mois 2020, se situera entre -10 et -16% par rapport au 1er semestre 2019...