En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 396.12 PTS
-
4 347.50
-
SBF 120 PTS
3 444.49
-
DAX PTS
9 935.84
+1.22 %
Dow Jones PTS
21 917.16
-1.84 %
7 813.50
-0.96 %

Wall Street : gros sursaut attendu après la Fed

| Boursier | 710 | Aucun vote sur cette news

Wall Street devrait enfin rebondir...

Wall Street : gros sursaut attendu après la Fed
Credits Reuters

Wall Street devrait enfin rebondir. Après deux séances de baisse marquée, la place américaine est attendue en forte hausse à l'ouverture dans le sillage des Bourses asiatiques et européennes. Les mesures inédites dévoilées par la Fed lundi, avec notamment l'annonce d'un QE illimité, ont de quoi rassurer même si l'absence d'accord au Congrès sur un plan de relance massif de plus de 1.500 milliards de dollars inquiète toujours. Les opérateurs semblent toutefois miser sur un compromis entre démocrates et républicains alors que la première puissance mondiale s'apprête à connaître un trou d'air sans précédent.

Aux Etats-Unis, de plus en plus d'Etats mettent en effet en oeuvre des mesures de confinement de leur population. Après la Californie et l'Etat de New York, en fin de semaine dernière, le New Jersey, le Delaware, la Louisiane, l'Ohio, l'Illinois, le Maryland, le Michigan, le Massachusetts, et la Virginie Occidentale ont tous demandé à leurs habitants de rester chez eux, sauf raisons impératives.

Vendredi, le président américain Donald Trump avait déclaré ne pas envisager pour le moment un confinement général de toute la population aux Etats-Unis. Le coronavirus a désormais infecté plus de 41.700 personnes aux Etats-Unis, et a causé au moins 573 morts, selon les statistiques de l'Université Johns Hopkins. Au plan mondial, le bilan de la pandémie s'élève désormais à plus de 382.000 cas et plus de 16.500 morts.

Dans la zone euro, comme redouté, les indices flash ISH Markit ont confirmé une chute sans précédent de l'activité économique en mars. Un plongeon appelé à se prolonger au cours des prochaines semaines compte tenu des mesures de confinement adoptées un peu partout dans la région.

Sur le marché des changes, la pause du dollar se confirme après plus d'une semaine d'ascension fulgurante, les investisseurs ayant fui les autres devises, notamment celles des marchés émergents, pour se réfugier vers la devise américaine. L'indice du dollar, qui reflète son évolution face à 6 devises de référence (euro, livre sterling, franc suisse, dollar canadien, yen et couronne suédoise) recule actuellement de 1,2% à 102 points. Quant à l'indice Vix de la volatilité, aussi appelé "indice de la peur", il recule de 7 points à 54,6, après avoir atteint la semaine passée des niveaux records supérieurs à 85.

Enfin, les cours du pétrole remontent également avec un WTI qui gagne 3,5% à 24,2 dollars sur le Nymex. Barclays a, à son tour, fortement réduit ses estimations de prix moyen pour le Brent et WTI cette année (-12 dollars à 31 et 28 dollars respectivement), citant la pression considérable à la baisse sur le marché due à la guerre des prix entre l'Arabie saoudite et la Russie et à la chute de la demande en raison de l'épidémie de coronavirus.

Les valeurs à suivre

* Chevron prend des mesures pour préserver sa trésorerie. Comme l'ensemble des grands noms du secteur pétrolier, le géant américain annonce une baisse de 20% de ses dépenses d'investissement et suspend son programme de rachats d'actions de 5 Mds$. Chevron a en revanche maintenu le versement de son dividende.

* American Airlines. Les principales compagnies aériennes américaines réfléchiraient à une éventuelle suppression totale de tous leurs vols domestiques. Selon les sources du 'Wall Street Journal', les agences gouvernementales envisageraient également de prendre une telle mesure alors, qu'outre la chute de la demande, le secteur est également confronté à la rapide propagation de l'épidémie au sein même du système de contrôle aérien du pays. Aucune décision finale n'a été prise par les transporteurs ou la Maison Blanche mais plusieurs options sont à l'étude, selon le WSJ.

* PHILLIPS 66. Le raffineur américain a également abaissé sa prévision de dépenses pour l'année, l'épidémie de coronavirus et la guerre des prix entre l'Arabie saoudite et la Russie menaçant le marché pétrolier d'une offre excédentaire.

* Intel. Le fabricant de puces suspend aussi son programme de rachat d'actions de 20 Mds$. Face à la pandémie de coronavirus, la firme californienne a en revanche décidé de maintenir le versement de son dividende.

* Twitter n'est pas épargné par la pandémie de coronavirus. Le réseau social a averti sur le fait que son chiffre d'affaires reculera légèrement au premier trimestre et que son résultat opérationnel sera négatif en raison de l'impact de la pandémie sur ses recettes publicitaires. Twitter avait précédemment estimé que ses revenus trimestriels se situeraient entre 825 millions et 885 millions de dollars, soit une augmentation de 8,6% par rapport à l'année précédente.

* Applied Materials a annoncé le retrait de ses objectifs financiers pour le deuxième trimestre, la chaîne d'approvisionnement et les opérations de production de l'équipementier des semi-conducteurs ayant été touchées par l'épidémie de coronavirus.

* Nordstrom. Le groupe de grands magasins a suspendu le versement du dividende trimestriel et son programme de rachat d'actions dans l'espoir d'atténuer l'impact de la pandémie de coronavirus.

* Gilead Sciences. Le remdesivir, un potentiel traitement de la maladie causée par le coronavirus, a obtenu le statut de médicament orphelin par l'agence américaine du médicament offrant une exclusivité commerciale de sept ans et autres avantages fiscaux au laboratoire américain.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 31/03/2020

Orange va pouvoir poursuivre la politique de "gestion prudente et active de son bilan"...

Publié le 31/03/2020

Les actions nouvelles Drone Volt seront admises sur la même ligne de cotation que les actions anciennes...

Publié le 31/03/2020

Cette décision s'inscrit dans le contexte actuel lié à la crise sanitaire du Covid 19...

Publié le 31/03/2020

Le Groupe AgroGeneration a mis en place toutes les mesures de distanciation nécessaires...

Publié le 31/03/2020

La société détient à ce jour un portefeuille de près de 100 brevets délivrés