En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 100.72 PTS
+1.02 %
6 101.50
+1.12 %
SBF 120 PTS
4 798.09
+0.9 %
DAX PTS
13 526.13
+0.72 %
Dow Jones PTS
29 348.10
+0.17 %
9 173.73
+0.53 %
1.109
0. %

Wall Street grimpe toujours plus haut

| Boursier | 691 | Aucun vote sur cette news

Wall Street poursuit sur sa lancée, en progression avant bourse ce vendredi, le S&P500 s'adjugeant 0,1% et le Nasdaq 0,2%...

Wall Street grimpe toujours plus haut
Credits Reuters

Wall Street poursuit sur sa lancée, en progression avant bourse ce vendredi, le S&P500 s'adjugeant 0,1% et le Nasdaq 0,2%. Le Dow Jones s'accorde 0,1%. L'indice dollar progresse de 0,2% à 97,2. Enfin, le baril de brut WTI consolide de 0,3% à 61$, alors que le Brent cède 0,2% à 66,4$. L'apaisement des tensions commerciales sino-américaines, avec la signature d'un accord partiel de 'phase 1' attendue dès le début de l'année prochaine, ainsi que la politique toujours très souple des banquiers centraux, soutiennent les marchés. Les chiffres du PIB américain publiés ce jour n'ont quant à eux pas révélé de surprise.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, la lecture finale du PIB pour le troisième trimestre est ressortie en croissance de +2,1% en rythme annualisé, en ligne avec les attentes du consensus et l'évaluation antérieure. Il s'agissait de la troisième évaluation du PIB trimestriel américain. Les dépenses réelles de consommation pour le trimestre clos ont augmenté sur un rythme de +3,2%, contre +2,8% de consensus et +2,9% pour la lecture précédente. L'indice des prix rattaché au PIB a progressé au rythme de +1,8%, contre +1,7% de consensus.

Les revenus personnels et dépenses personnelles des ménages américains pour le mois de novembre seront communiqués à 16 heures (consensus +0,3% pour les revenus en comparaison du mois antérieur, +0,4% pour les dépenses de consommation, +0,2% pour l'indice ajusté des prix dit 'core PCE').

L'indice final du sentiment des consommateurs américains pour le mois de décembre 2019, mesuré par l'Université du Michigan, sera révélé à 16 heures (consensus 99,2 - en ligne avec la lecture initiale).

L'indice manufacturier de la Fed de Kansas City pour le mois de décembre 2019 sera enfin connu à 17 heures.

Les autorités chinoises devraient être en mesure de faire face à leur engagement d'acquérir pour 40 milliards de dollars de produits agricoles américains par an, selon la firme JCI. L'étude de JCI serait basée sur des projections prudentes. Le vice-Premier ministre chinois Liu He devrait se rendre à Washington début janvier pour signer le texte de l'accord commercial.

De son côté, la Chambre américaine des Représentants a voté par 385 voix contre 41 l'accord USMCA (Canada-États-Unis-Mexique - ACEUM), qui a reçu comme attendu un soutien bipartisan. Le secrétaire américain au Trésor Steve Mnuchin estime que ce deal permettra de renforcer de 0,5% la croissance américaine.

Les valeurs

U.S. Steel a annoncé hier soir une performance financière très décevante. Le groupe sidérurgique américain a livré ainsi un avertissement sur ses résultats pour le quatrième trimestre. Il a décidé de réagir en réduisant son dividende et en mettant un terme aux rachats d'actions, mais aussi en ajustant ses effectifs et en suspendant certaines opérations. Le groupe prévoit désormais une perte ajustée de 1,15$ par titre pour son quatrième trimestre, alors que le consensus était de 62 cents de perte ajustée. Le dividende est ramené à 1 cent par titre contre 5 cents auparavant. Les rachats de titres sont suspendus. Jusqu'à 1.545 postes pourraient par ailleurs être supprimés. Pour 2020, l'estimation de dépenses de capitaux est abaissée à 875 M$.

Nike a publié jeudi soir après la clôture de Wall Street des résultats financiers supérieurs aux attentes pour son 2e trimestre fiscal. Le bénéfice net du groupe américain a atteint 1,1 milliard de dollars, en nette hausse de 30% par rapport aux 847 millions de dollars dégagés sur la même période de 2018. Le bénéfice par action s'est élevé à 70 cents, bien supérieur aux 58 cents attendus par le consensus et aux 52 cents du T2 2018.

Les ventes trimestrielles se sont élevées à 10,3 milliards de dollars (+10% sur un an) contre 10,1 Mds$ attendus. Nike a indiqué les ventes avaient été "solides dans toutes les zones géographiques". Certains analystes ont toutefois été un peu déçus par les ventes en Amérique du nord : elle ont grimpé de 5,3% à 3,98 Mds$, un peu en dessous des 4 Mds$ attendus.

Apple voit déjà plus grand pour son tout nouveau service de vidéo en streaming 'Apple TV+'. Confrontée à une féroce concurrence dans ce domaine, la firme à la pomme discuterait avec MGM Holdings, propriétaire de la franchise James Bond, ainsi qu'avec la 'Pacific-12 Conference' pour renforcer son offre. Un accord avec cette dernière permettrait notamment à Apple de diffuser des matchs de sports universitaires. Il marquerait la première incursion de l'entreprise de Cupertino dans le domaine du sport en direct. Un tel deal pourrait atteindre plusieurs centaines de millions de dollars. Selon le 'Wall Street Journal', à l'origine de l'information, les discussions ne seraient toutefois qu'à un stade préliminaire.

Alphabet. L'Autorité française de concurrence a infligé une amende de 150 millions d'euros à Google, filiale du groupe californien Alphabet, pour abus de position dominante sur le marché de la publicité. L'autorité demande au colosse de l'Internet de clarifier la rédaction des règles de fonctionnement de Google Ads, plateforme publicitaire aux règles de fonctionnement jugées opaques et difficilement compréhensibles, et même parfois "inéquitables et aléatoires".

BlackBerry grimpe au plus haut de trois mois à Wall Street. L'ex-vedette des assistants personnels a dévoilé des résultats suggérant un potentiel redressement, même si beaucoup reste encore à faire.

CarMax corrige. Le distributeur américain de voitures d'occasion a annoncé des comptes trimestriels inférieurs au consensus de place. Le bpa est ressorti à 1,04$. Les revenus ont totalisé 4,79 milliards de dollars, contre 4,66 milliards de dollars de consensus de place.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Vinci Aéroport, filiale du groupe Vinci, a vu son trafic croître de 5,7% en 2019 dans les 46 aéroports qu'elle gère, à 255 millions de passagers. Les seuils de 50 millions de passagers, des 30…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a annoncé la conclusion ce vendredi d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette bancaire de la société à…

Publié le 17/01/2020

Vinci Airports annonce aborder avec confiance l'année 2020

Publié le 17/01/2020

Imerys a conclu un accord pour l'acquisition du premier producteur indien de panneaux à base de silicate de calcium pour des projets d'isolation thermique dans des industries telles que le ciment, la…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits annonce la conclusion d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette...