En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 659.08 PTS
+0.00 %
5 646.50
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 464.70
-
DAX PTS
12 457.70
-
Dowjones PTS
27 094.79
-0.19 %
7 901.79
+0.00 %
1.105
+0.14 %

Wall Street grimpe encore, soutenu par l'espoir commercial

| Boursier | 570 | Aucun vote sur cette news

Wall Street poursuit sur sa lancée de la veille avant bourse ce vendredi, le S&P500 gagnant encore 0,5% et le Nasdaq 0,6%...

Wall Street grimpe encore, soutenu par l'espoir commercial
Credits Reuters

Wall Street poursuit sur sa lancée de la veille avant bourse ce vendredi, le S&P500 gagnant encore 0,5% et le Nasdaq 0,6%. Hier soir, le DJIA s'était envolé de 1,25% et le Nasdaq de 1,48% avec le retour des espoirs commerciaux, suite à des commentaires encourageants venus de Pékin concernant la probable reprise des pourparlers en septembre avec une rencontre des délégations des Etats-Unis et de la Chine... Sur le marché des changes, l'indice dollar se stabilise à 98,5. Sur le Nymex, le baril de brut WTI reperd 0,5% ce vendredi à 56,5$.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les revenus personnels des ménages pour le mois de juillet 2019 sont ressortis en faible progression de 0,1% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus. Les dépenses de consommation ont en revanche grimpé de 0,6% par rapport au mois de juin, contre +0,5% de consensus. L'indice PCE ajusté des prix s'est affiché en hausse de 0,2% par rapport au mois précédent, en ligne avec les attentes de marché.

L'indice manufacturier PMI de Chicago pour le mois d'août 2019 sera dévoilé à 15h45 (consensus 47,5, contre 44,4 un mois auparavant).

L'indice final du sentiment des consommateurs américains pour le mois d'août 2019, mesuré par l'Université du Michigan, sera quant à lui révélé à 16h (consensus 92,3, contre 92,1 pour la lecture préliminaire). Cet indice avait décroché pour sa première estimation d'août, avec l'impact de la guerre commerciale, et du fait d'anticipations plus timides concernant les perspectives de revenus.

Sur le réseau social Twitter hier soir, Donald Trump s'est encore exclamé : "L'Économie se porte TRÈS BIEN, avec un potentiel en hausse incroyable! Si la Fed faisait ce qu'elle devait, nous serions une Fusée au décollage!"

Rappelons que la croissance américaine est ressortie en ligne avec les attentes de marché, pour sa seconde estimation (sur trois) du deuxième trimestre 2019. La progression a atteint 2% en rythme annualisé, contre une estimation initiale de 2,1%. Les dépenses réelles de consommation se sont affichées quant à elles encore plus solides que prévu, leur expansion ressortant sur un rythme de +4,7% contre +4,3% de consensus. L'indice des prix rattaché au PIB a grimpé sur un rythme de +2,1%, contre +2,4% de consensus de marché. La baisse des exportations et la moindre reconstitution des stocks ont quelque peu masqué cette vive augmentation de la consommation, la plus forte en quatre ans et demi.

Hier, le ministère chinois du Commerce a précisé que Pékin et Washington discuteraient bien de l'éventualité d'une visite d'une délégation officielle chinoise aux USA dès le mois de septembre. Les négociations pourraient donc reprendre sous peu, du moins si les deux superpuissances parviennent à créer des conditions plus apaisées et propices aux pourparlers. "Nous rejetons fermement l'escalade de la guerre commerciale, et sommes désireux de négocier et collaborer afin de résoudre ce problème avec une attitude calme", a ainsi lancé Gao Feng, porte-parole du ministère chinois au Commerce. Gao affirme en outre que les délégations des deux pays ont maintenu une communication effective...

Donald Trump avait salué il y a quelques jours, à Biarritz, la volonté du président chinois Xi Jinping de parvenir à un accord commercial avec les Etats-Unis. Ainsi, le président américain affirmait que Pékin avait exprimé dimanche le souhait de reprendre les négociations. Le dirigeant américain avait précédemment surpris les marchés en demandant aux entreprises américaines de chercher tout simplement des solutions alternatives à la Chine, avant de faire état d'une hausse de 5% supplémentaires des taxes sur l'ensemble des importations provenant de Chine.

Les valeurs

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street ce jour, Big Lots et Campbell Soup ont publié leurs comptes trimestriels.

Apple sera par ailleurs surveillé ce jour. Le groupe à la pomme organise le 10 septembre une conférence à Cupertino, Californie. L'événement devrait très probablement être l'occasion de présenter de nouveaux modèles d'iPhone. L'invitation adressée montre un logo à la pomme en cinq couleurs. Le groupe pourrait donc proposer des nouveautés de ce point de vue et tenter de relancer les ventes déclinantes de son produit star.

Le président américain Donald Trump s'est attaqué ce jour sur le réseau social média Twitter au géant automobile General Motors. "General Motors, qui était il fut un temps le Géant de Detroit, est désormais l'un des plus petits constructeurs automobiles de la région. Ils ont délocalisé les plus grandes usines en Chine, AVANT QUE JE NE PRENNE MES FONCTIONS. Ceci a été fait malgré l'aide salvatrice qui leur a été fournie par les USA. Maintenant, ils devraient commencer à revenir en Amérique?", a donc asséné le locataire de la Maison blanche dans son style inimitable.

Dell Technologies grimpe à Wall Street, le groupe informatique texan ayant publié des comptes solides, soutenus par la demande desktop et les contrats à plus forte marge dans les serveurs. Les revenus trimestriels ont progressé de 2% à 23,4 milliards de dollars, contre un consensus de 23,2 milliards de dollars. Le bénéfice ajusté par action s'est élevé à 2,15$, alors que le consensus n'était que de 1,5$. Le bénéfice net a atteint 4,51 milliards de dollars sur ce trimestre clos début août, contre une perte de 461 millions un an avant. Le groupe affiche sa confiance et table sur un bénéfice ajusté annuel par action allant de 6,95 à 7,40$, largement supérieur à un consensus voisin de 6,4$.

Afin de compenser l'impact des tarifs douaniers additionnels effectifs en septembre, Dell ajoute qu'il étudie des hausses de prix sur ses produits desktops et sur les stations de travail... Rappelons que le groupe vient de renouer avec les marchés boursiers après six ans de discrétion.

Campbell Soup, le groupe alimentaire américain du New Jersey, a annoncé pour le trimestre clos fin juillet 2019 un bénéfice ajusté par action de 42 cents, à comparer à un consensus de 41 cents. La perte nette attribuable aux actionnaires s'est élevée à 8 millions de dollars soit 3 cents par action, contre un profit de 94 millions de dollars un an auparavant. Les revenus des opérations poursuivies ont augmenté de 2% en glissement annuel pour ressortir à 1,78 milliard de dollars. Sur ce quatrième trimestre de l'exercice fiscal, Campbell a réduit ses coûts et accentué sa concentration sur les soupes et les activités snack. Le groupe poursuit ainsi ses désinvestissements d'opérations non stratégiques.

Big Lots, le distributeur américain basé à Columbus, dans l'Ohio, s'enflamme de 20% en pré-séance à Wall Street. Pour le second trimestre fiscal, le groupe vient de publier un bénéfice GAAP par action de 16 cents et un bpa ajusté de 53 cents, supérieur au haut de fourchette de la guidance. Le bénéfice net trimestriel a représenté 6,2 millions de dollars sur cette période close début août 2019. Le bénéfice ajusté a atteint 20,6 millions de dollars et 53 cents par titre, contre une guidance de 35-45 cents et un consensus de 0,4$. Les ventes à comparable se sont appréciées de 1,2% en glissement annuel. Les ventes consolidées ont atteint 1,25 milliard de dollars, en augmentation de 2,5% en glissement annuel.

Big Lots maintient ses estimations annuelles de profits et table sur un bénéfice ajusté par action allant de 3,70 à 3,85$. Les ventes à magasins comparables sont attendues stables ou en légère hausse.

Marvell Technology, fabricant de semi-conducteurs 'fabless' dans les domaines storage et télécoms, a annoncé hier soir des prévisions financières inférieures aux attentes de marché pour le troisième trimestre. Le groupe explique cette déception par l'impact de l'interdiction des ventes de composants au Chinois Huawei Technologies. Matthew Murphy, patron de Marvell, évoque également l'environnement macroéconomique plus globalement difficile. "Il y a vraiment une pause et un ralentissement", a déploré ainsi le CEO du groupe des Bermudes. Les revenus du trimestre sont attendus à 660 millions de dollars, plus ou moins 3%, contre 698 millions de consensus.

Le groupe a tout de même publié par ailleurs des chiffres meilleurs que prévu pour le second trimestre, réalisant sur la période clos début août des revenus en retrait modéré de 1% à 657 millions de dollars, contre 652 M$ de consensus. La perte nette trimestrielle est ressortie à 57 millions de dollars soit 9 cents par titre, contre 7 millions de dollars de profit un an plus tôt. Le bénéfice ajusté par action a atteint 16 cents, contre 15 cents de consensus de marché.

Tesla rebondit à Wall Street. Le ministère chinois à l'Industrie et aux Technologies de l'information va exempter de taxe d'achat 16 modèles (en fait toutes variantes des Model S, X et 3) du concepteur californien de voitures électriques. La fameuse taxe de 10% s'applique actuellement en Chine sur les ventes des véhicules. Selon un message de Tesla sur WeChat, une telle décision pourrait réduire le coût d'acquisition d'une Tesla en Chine de 99.000 yuans. Le groupe relève par ailleurs ses prix locaux.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2019

L'assureur CNP a conclu un accord évalué à 7 milliards de reals, soit 1,53 milliard d'euros, pour la distribution au Brésil de polices d'assurance...

Publié le 20/09/2019

Une présentation de Stanilas Veillet se tiendra ce 20 septembre...

Publié le 20/09/2019

Le score du Groupe augmente de 4 points en 2019, passant de 69 à 73/100 dans un contexte d'augmentation des exigences de la méthodologie d'évaluation...

Publié le 20/09/2019

La politique rigoureuse de gestion des charges d'exploitation, initiée en 2018 a été poursuivie en 2019...

Publié le 20/09/2019

Abivax est en perte de 14,2 ME au 1er semestre...