En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 017.08 PTS
-1.27 %
5 018.00
-0.92 %
SBF 120 PTS
3 957.93
-1.11 %
DAX PTS
12 563.69
-1.33 %
Dow Jones PTS
26 287.03
+1.78 %
10 604.06
+0. %
1.126
-0.39 %

Wall Street fléchit prudemment, l'épidémie ne faiblit pas

| Boursier | 387 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine poursuit sa consolidation avant bourse ce jeudi, après une correction assez lourde hier (-2,72% sur le DJIA et -2,19% pour l'indice...

Wall Street fléchit prudemment, l'épidémie ne faiblit pas
Credits Reuters

La cote américaine poursuit sa consolidation avant bourse ce jeudi, après une correction assez lourde hier (-2,72% sur le DJIA et -2,19% pour l'indice technologique Nasdaq). Le S&P500 est attendu en retrait de 0,4%, tandis que le Nasdaq perd 0,1%. L'indice historique DJIA régresse quant à lui de 0,5%. Le baril de brut WTI abandonne 1,5% à 37,4$ sur le Nymex. L'once d'or cède 0,3% à 1.770$.

La remontée des infections au coronavirus dans plusieurs pays, dont les Etats-Unis, inquiète. Selon l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés au niveau mondial depuis le début de l'épidémie ressort à 9,46 millions, dont 2,381 millions aux USA, 1,19 million environ au Brésil et 613.148 en Russie. L'Inde compte 473.105 cas confirmés et le Royaume-Uni 308.337. La pandémie a fait 483.217 morts au niveau mondial, dont 121.979 victimes américaines, 53.830 au Brésil et 43.165 au Royaume-Uni.

Ainsi, les opérateurs sont assez légitimement préoccupés par le risque de résurgence de la pandémie, qui pourrait avoir un impact fort sur une économie déjà largement fragilisée. Le Fonds monétaire international (FMI) a d'ailleurs insisté sur ce risque lors de la présentation de prévisions économiques ajustées en baisse. Les tensions commerciales sino-américaines suscitent également les craintes. Notons enfin que la Réserve fédérale doit publier en fin de journée les résultats de ses derniers tests de résistance sur le secteur bancaire.

Les Etats-Unis restent sous surveillance, la Floride, l'Oklahoma et la Caroline du Sud ayant rapporté hier un nombre record de nouveaux cas. Le pays a dénombré près de 36.000 cas de plus en 24 heures, pratiquement un record, puisque le pic affiché fin avril ressortait pour sa part à 36.426.

Les gouverneurs de New York, du New Jersey et du Connecticut ont choisi d'imposer des mesures de quarantaine aux voyageurs arrivant de neuf autres Etats. Le colosse américain du divertissement, Walt Disney, a pour sa part ajourné la réouverture de certains parcs et hôtels en Californie. Le groupe californien à la pomme Apple avait auparavant décidé de fermer de nouveau des magasins.

Les opérateurs prennent connaissance ce jour d'une nouvelle batterie de statistiques assez contrastée outre-Atlantique. Le PIB américain final du premier trimestre 2020 est annoncé comme prévu à -5% en rythme annualisé, ce qui ressort conforme au consensus et à l'estimation préliminaire. Les dépenses réelles de consommation ont quant à elles régressé sur un rythme de 6,8%, contre -6,9% de consensus et -6,8% pour l'évaluation préliminaire. L'indice des prix a augmenté de 1,4%, contre +1,5% de consensus et +1,4% pour la précédente estimation.

Les commandes de biens durables du mois de mai se sont établies quant à elles en fort rebond de 15,8% en comparaison du mois antérieur, contre +10% de consensus et -18,1% pour la lecture révisée du mois antérieur. Hors transport, ces commandes ont augmenté de 4% en mai, contre +1,9% de consensus et -8,2% un mois avant.

La balance du commerce international de biens pour le mois de mai est ressortie déficitaire de 74,3 milliards de dollars, contre -68,2 milliards de consensus.

Enfin, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 20 juin se sont établies au nombre de 1,48 million, contre 1,38 million de consensus de marché et 1,54 million une semaine auparavant.

L'indice manufacturier de la Fed de Kansas City pour le mois de juin sera annoncé à 17 heures (consensus -9).

Robert Kaplan, Raphael Bostic et Loretta Mester, des Fed de Dallas, Atlanta et Cleveland, s'exprimeront durant la journée sur divers sujets économiques et monétaires.

Les valeurs

Occidental Petroleum a fixé au 1er juillet la date limite de dépôt des offres de reprise de ses actifs dans le Wyoming et le Colorado.

Walt Disney a reporté les réouvertures de ses parcs à thème et hôtels en Californie, en attendant le feu vert des autorités d'un Etat américain confronté à la remontée des nouveaux cas de Covid-19.

Accenture, géant du consulting, a dévoilé des résultats trimestriels en déclin mais supérieurs aux attentes du consensus. Le bénéfice net a atteint 1,23 milliard de dollars sur le trimestre allant de mars à mai, contre 1,25 milliard un an avant. Les revenus ont totalisé quant à eux près de 11 milliards de dollars, en retrait modéré de 1% en glissement annuel.

Alphabet. Google a annoncé son intention de payer certains groupes de médias australiens, brésiliens et allemands pour la fourniture de contenus "de qualité". Le groupe Internet s'attend à conclure d'autres accords de ce style.

Boeing souffre après une dégradation de Berenberg, qui a revu sa recommandation à 'vendre' contre 'conserver' du fait de risques de court terme jugés encore élevés concernant la crise sanitaire ou la reprise du trafic aérien et des cadences de production.

Nike, géant des chaussures et accessoires de sport, publiera après la clôture de Wall Street ce soir ses derniers résultats financiers trimestriels, pour le quatrième trimestre de l'exercice.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/07/2020

A tenter ?

Publié le 07/07/2020

BNP Paribas Cardif a annoncé vouloir investir 5 milliards d’euros supplémentaires dans des activités à impact positif en matière environnementale et sociale d'ici fin 2024. Ceci porterait ainsi…

Publié le 07/07/2020

Eni abandonne 0,26% à 8,735 euros. Dans le sillage de ses concurrents BP et Shell, le groupe pétrolier italien a annoncé des dépréciations d'actifs afin de tenir compte de la chute des cours du…

Publié le 07/07/2020

Atos lance 'Scaler, the Atos Accelerator', son nouveau programme à destination des startups et PME, qui met l'accent sur une approche sectorielle, sur...

Publié le 07/07/2020

Atos annonce un partenariat pluriannuel avec le Groupe Total, afin d’imaginer des solutions efficaces pour faire progresser l’efficacité énergétique et construire le monde décarboné de…