Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 573.42 PTS
+1.48 %
5 558.5
+1.39 %
SBF 120 PTS
4 404.61
+1.4 %
DAX PTS
13 254.58
+0.97 %
Dow Jones PTS
29 591.27
+1.12 %
11 905.94
+0. %
1.187
+0.25 %

Wall Street flambe avec les 'technos', élection mouvementée

| Boursier | 461 | 5 par 1 internautes

Wall Street s'affiche désormais en vive hausse avant bourse ce mercredi, alors que l'issue du duel entre Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden...

Wall Street flambe avec les 'technos', élection mouvementée
Credits Reuters

Wall Street s'affiche désormais en vive hausse avant bourse ce mercredi, alors que l'issue du duel entre Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden pour la Maison blanche demeure pourtant incertain.

Trump a promptement déclaré victoire, mais il n'en est officiellement rien et l'heure est encore au décompte des votes, avec 238 grands électeurs pour l'instant pour Biden et 213 pour le président sortant (ou restant !). Le Dow Jones est désormais attendu en hausse de 0,4%, contre une progression de 1,5% du S&P500 et un bond de 3,5% du Nasdaq, les valeurs technologiques devant bénéficier d'un Congrès divisé.

Le baril de brut WTI avance de 2,2% à 38,5$. L'once d'or recule de 0,2% à 1.906$. L'indice dollar perd 0,1% face à un panier de devises.

Un scénario surprenant se dessine aux Etats-Unis où Donald Trump a revendiqué dans la nuit de mardi à mercredi la victoire face à Biden alors même que l'issue de l'élection reste indécise dans de nombreux Etats clefs. L'ex-vice-président d'Obama a pour sa part exprimé son optimisme et appelé à la patience, alors que l'issue de l'élection pourrait ne pas être connue avant demain matin au plus tôt. Pour l'emporter, le président républicain ou son rival doivent obtenir le soutien d'au moins 270 des 538 grands électeurs du Collège électoral.

Même s'il ne s'agit pas de la préoccupation principale des marchés ce jour, les investisseurs ont pris connaissance du rapport d'ADP sur l'emploi privé américain d'octobre, avec 365.000 créations de postes (consensus +650.000 emploi), ainsi que du déficit commercial de septembre qui s'est établi à 63,9 milliards de dollars (consensus 64,2 milliards).

L'indice PMI final américain des services pour octobre sera révélé à 15h45 (consensus 56), alors que l'ISM des services sera révélé à 16 heures (attendu à 57,4). Le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques sera quant à lui connu à 16h30 (consensus +0,3 million de barils sur les stocks de brut hors réserve stratégique).

Le nouveau coronavirus n'a quant à lui pas disparu loin de là, élection ou pas. Selon les derniers chiffres de l'Université Johns Hopkins, qui fait référence sur la question, plus de 47,4 millions de cas confirmés ont été recensés dans le monde depuis le début de l'épidémie, dont 9,4 millions aux Etats-Unis, 8,3 millions en Inde et 5,6 millions au Brésil. Le virus a fait 1,22 million de morts depuis son émergence, dont 232.634 aux USA et 160.496 au Brésil. L'Inde recense au total 123.611 morts depuis le début de la pandémie.

Dans l'actualité des entreprises cotées à Wall Street, quelques trimestriels restent à suivre. Ameren, Apache, Allstate, Baidu, Marathon Oil, Wendy's, IAC/InterActiveCorp et MetLife, publient aujourd'hui.

Les valeurs

Amazon, Apple, Facebook, Microsoft et Alphabet sont attendus en hausse. Les GAFAM profitent de l'incertitude actuelle, alors qu'ils étaient menacés d'une accentuation des politiques antitrust.

Uber et Lyft grimpent, après avoir remporté une victoire en Californie concernant le statut de leurs chauffeurs. Le statut de travailleur indépendant est donc préservé, ce qui maintient la flexibilité désirée par les directions des deux firmes.

Hilton Worldwide, le groupe américain d'hôtellerie, a annoncé une perte pour le trimestre clos contre un bénéfice un an avant, victime de la pandémie. Le RevPAR trimestriel a chuté de 60%.

Parmi les secteurs qui avaient été soutenus en bourse par l'anticipation d'une victoire de Biden, le segment des énergies vertes ou encore celui du cannabis pourraient consolider ce jour en bourse. Enphase, First Solar ou Sunpower sont attendus en baisse, comme Canopy Growth, Cronos ou Aurora Cannabis.

Le secteur bancaire perd aussi du terrain avant bourse ce jour. On peut surveiller notamment Citigroup, JP Morgan, Bank of America, Wells Fargo, Goldman Sachs ou Morgan Stanley.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2020

Tendance à la hausse à la mi-journée à la Bourse de Paris ! Les investisseurs accueillent favorablement l’acceptation par l’administration Trump de la transition avec l’équipe de Joe…

Publié le 24/11/2020

L'indice parisien n'abandonne plus que 7% depuis le début de l'année

Publié le 24/11/2020

Tiffany, le joaillier new-yorkais qui doit se rapprocher du Français LVMH, a largement dépassé les attentes sur son troisième trimestre, dopé par une...

Publié le 24/11/2020

Quadient s'envole de 7,5% à 15,6 euros en matinée, sur un plus haut de huit mois, les investisseurs saluant la publication trimestrielle meilleure que...

Publié le 24/11/2020

A l’issue d’un solide troisième trimestre, Quadient (anciennement Neopost) a relevé ses prévisions pour l’exercice 2020. Ainsi, le spécialiste des solutions de traitement du courrier et des…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne