En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 010.98 PTS
-
5 996.50
-
SBF 120 PTS
4 737.33
-
DAX PTS
13 515.75
-0.3 %
Dow Jones PTS
29 186.27
-0.03 %
9 188.57
+0.24 %
1.108
-0.06 %

Wall Street : encore (un peu) plus haut !

| Boursier | 599 | Aucun vote sur cette news

La Bourse de New York termine 2019 au sommet, un peu plus haut chaque jour...

Wall Street : encore (un peu) plus haut !
Credits Reuters

La Bourse de New York termine 2019 au sommet, un peu plus haut chaque jour. L'année boursière qui s'achève s'annonce ainsi comme l'une des meilleurs exercices jamais enregistrés par Wall Street. L'indice Dow Jones gagne ce vendredi 0,20% à 28.675 points, tandis que l'indice large S&P 500 progresse de 0,15% à 3.245 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, s'apprécie de 0,05% à 9.025 pts. Pour le Nasdaq, il s'agit de la 12e séance de hausse consécutive. Depuis le début de l'année, les trois indices ont grimpé de 23% pour le DJIA, 29,5% pour le S&P 500 et près de 36% pour le Nasdaq.

ECO ET DEVISES

Dans un volume encore "light" à l'approche de la fin de l'année, les marchés restent plus que jamais soutenus par les espoirs de signature de l'accord commercial de Phase 1 entre Donald Trump et Xi Jinping début janvier, comme l'ont suggéré les dernières déclarations... Le 24 décembre, le président américain a ainsi indiqué à des journalistes qu'une cérémonie de signature était bien en préparation. Il a ajouté que "l'accord est conclu. Il est en train d'être traduit en ce moment même"... Puis mercredi, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, cité par la presse chinoise, a affirmé que les Etats-Unis et la Chine étaient en contact afin d'organiser les conditions de la signature de l'accord. "Les deux parties ont maintenu une communication étroite sur les dispositions spécifiques de la signature de l'accord et sur les autres travaux restants", a ainsi déclaré M. Geng.
Ni la date ni le lieu de la signature n'ont en revanche encore été communiqués. Le 13 décembre dernier, le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer avait évoqué une signature pendant "la première semaine de janvier", ce qui n'a donc pas encore été confirmé.

Sur le marché des changes, l'euro progresse encore à 1,1180$. Le pétrole termine l'année en forme, au plus haut depuis plus de trois mois avec un baril de Brent de la mer du Nord à près de 68$ pour le contrat à terme de février. Depuis le début de l'année, le WTI a bondi de 36% et le Brent a grimpé de 26%, soutenus par la perspective d'un cessez-le-feu commercial entre les Etats-Unis et la Chine, et par l'accord Opep+ de limitation de la production, qui vient d'être renouvelé jusqu'à la fin mars 2020.

Des prises de profits ont suivi en séance, après les déclarations du ministre russe de l'Energie Alexandre Novak qui a estimé que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés (Opep+) devraient envisager de mettre fin l'an prochain à leurs baisses de production. "En ce qui concerne les baisses de production, je le répète, ce n'est pas un processus sans fin. Une décision sur la sortie devra être prise progressivement pour conserver notre part de marché et afin que nos entreprises puissent être en mesure de mettre en oeuvre leurs projets", a dit le ministre sur l'antenne de Rossiya 24 TV. "Je pense que nous examinerons cela cette année (2020)", a-t-il ajouté.
Depuis 2017 et dans le but de soutenir les cours du brut, l'Opep+ limite sa production pour réduire les excédents sur le marché du pétrole dus à l'essor de la production aux Etats-Unis, premier producteur mondial, qui ne participent pas aux mesures d'encadrement. Rappelons que les membres de l'Opep+ se sont mis d'accord début décembre sur une nouvelle baisse de production de 500.000 barils par jour, portant le repli entamé en 2017 à 1,7 million de bpj, soit 1,7% de l'offre mondiale. La prochaine réunion de l'Opep+ est prévue le 6 mars 2020...

LES VALEURS

Amazon (+1,4%). Le groupe a annoncé que la saison des fête de fin d'année avait "battu des records", sans toutefois publier de chiffres précis... Par ailleurs, l'autorité britannique de la concurrence va approfondir son enquête sur les conséquences du rachat par Amazon d'une part du capital de Deliveroo. Le géant du commerce en ligne a participé en mai dernier à une levée de capital qui a permis à la startup britannique spécialisée dans la livraison de plats de collecter 575 millions de dollars...
L'enquête ouverte en juin par la Competition and Markets Authority (CMA) britannique vise à déterminer si l'investissement massif d'Amazon dans Deliveroo est de nature à fausser la concurrence dans les secteurs de la livraison de repas et d'épicerie. Les deux parties ont défendu leur accord, Amazon soulignant qu'il permettrait "davantage d'innovation au service du consommateur".
Dans son communiqué, la CMA annonce ce vendredi que les éléments apportés par les deux parties n'ont pas dissipé ses inquiétudes et que son enquête entre donc dans une nouvelle phase... Commentant cette décision, Deliveroo a dit qu'elle coopérait avec l'autorité de la concurrence et a ajouté que l'accord noué avec le géant de Seattle "alimenterait la concurrence, aiderait les restaurants à développer leur chiffre d'affaires, créerait davantage d'emploi de livreurs et élargirait le choix des consommateurs".
Amazon a estimé de son côté que la startup britannique devait pouvoir bénéficier d'un accès plus large aux investisseurs.
La CMA a bloqué en avril dernier l'OPA amicale à 9,6 milliards de dollars lancée dans la grande distribution par Sainsbury's sur Asda, filiale de Walmart.

Johnson & Johnson (stable). Le régulateur chinois a annoncé ce vendredi avoir approuvé l'importation de Tremfya, un traitement du psoriasis développé par le laboratoire américain.

Apple (+0,5%). Japan Display envisage de vendre sa principale usine d'écrans pour smartphones à Apple et Sharp pour jusqu'à 820 millions de dollars, a rapporté le quotidien financier Nikkei.

Tesla monte de 0,2%, alors que le groupe livrera lundi à 15 clients les premières voitures 'Model' 3 sortis de son usine de Shanghai...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2020

Les titres de GE et de Safran, qui fabriquent les moteurs du Boeing 737 MAX ont chuté mercredi, au lendemain d'un nouveau report de la remise en service de l'appareil.

Publié le 22/01/2020

Pour la première fois, Le Bélier est en situation de trésorerie nette positive grâce à un free cashflow largement positif...

Publié le 22/01/2020

Les comptes du 4e trimestre sont ressortis inférieurs aux attentes, le secteur pâtissant d'un tassement des investissements dans le pétrole de schiste aux Etats-Unis.

Publié le 22/01/2020

Drone Volt aborde l'avenir avec un très grand optimisme...

Publié le 22/01/2020

Cette opération marque le début d'un partenariat stratégique entre Engie et EIYP, dont l'objectif est de renforcer une plateforme solaire en pleine croissance...