Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 765.52 PTS
-0.44 %
6 773.0
-0.26 %
SBF 120 PTS
5 259.98
-0.46 %
DAX PTS
15 169.98
-0.61 %
Dow Jones PTS
34 580.08
-0.17 %
15 712.04
-1.74 %
1.131
0. %

Wall Street en timide hausse, mais Disney et Tesla corrigent

| Boursier | 529 | Aucun vote sur cette news

Wall Street progresse timidement ce vendredi, au terme d'une semaine sans grand relief...

Wall Street en timide hausse, mais Disney et Tesla corrigent
Credits Reuters

Wall Street progresse timidement ce vendredi, au terme d'une semaine sans grand relief. Le DJIA prend 0,16% à 35.978 pts, le S&P 500 0,25% à 4.661 pts et le Nasdaq 0,38% à 15.764 pts. Un relatif optimisme prévaut pour l'heure, alors que les investisseurs semblent surmonter les craintes concernant la poussée de l'inflation et ses conséquences en termes de politique monétaire. Au lendemain d'un 'Veterans Day' plutôt calme hier, la tendance sur les marchés est donc marginalement positive. Les cours du brut consolident, comme ceux de l'or. L'indice dollar se stabilise face à un panier de devises de référence. Le bitcoin reprend son souffle et cède 2% sur 24 heures, de retour à 63.400$ environ.

Selon le rapport JOLTS du Département américain au Travail ce vendredi, les ouvertures de postes aux Etats-Unis pour le mois de septembre 2021 sont ressorties au nombre de 10,44 millions, ce qui dépasse le consensus Bloomberg, après une lecture révisée de 10,63 millions environ sur le mois antérieur.

L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains pour le mois de novembre 2021, mesuré par l'Université du Michigan, est ressorti à 66,8 seulement, contre un consensus factSet de 72,7 et un niveau de 71,7 un mois avant.

Les débats se poursuivent par ailleurs concernant l'avenir incertain de Jerome Powell, patron de la Fed. Le Washington Post croit ainsi savoir que des responsables de la Maison Blanche ont gardé le contact avec la gouverneure Lael Brainard, suite à la rencontre de cette dernière avec Joe Biden la semaine dernière. La reconduction de Powell à la tête de la banque centrale américaine, qui demeure l'hypothèse la plus probable, n'est donc toutefois pas assurée. Bloomberg rapporte néanmoins que les ventes d'actions de Powell l'an dernier ne l'ont pas discrédité auprès de la Maison Blanche.

Le pétrole souffre de la vigueur du dollar et de la nouvelle révision à la baisse, jeudi, des prévisions de demande de l'Opep. Le baril de brut léger américain perd actuellement 0,8% à 81$ sur le Nymex, tandis que le Brent cède 0,8% à 82,2$. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a réduit jeudi ses prévisions de demande mondiale de pétrole pour le quatrième trimestre de 330.000 barils par jour par rapport à ses estimations du mois dernier, les prix élevés de l'énergie entravant la reprise. L'Opep estime que la consommation mondiale dépassera la barre des 100 millions de bpj au troisième trimestre 2022, soit trois mois plus tard que prévu le mois dernier. Le cartel cite la trajectoire incertaine de la demande comme l'une des principales raisons pour lesquelles il n'augmentera pas son offre pour satisfaire les appels en provenance des États-Unis, notamment.

La semaine dernière, le groupe de pays producteurs a opté pour le maintien de sa politique très progressive de l'augmentation de sa production (+400.000 bpj chaque mois), qui reste inférieure de 4 millions de barils par jour par rapport à la période précédant la pandémie de coronavirus. Alors que l'accélération de l'inflation se fait de plus en plus sentir, Joe Biden a indiqué mercredi qu'il avait demandé au Conseil Economique National (NEC) de trouver des moyens de réduire les coûts de l'énergie et à la Commission fédérale du commerce (FTC) de lutter contre les manipulations de marché dans le secteur énergétique.

Dans l'actualité budgétaire américaine, après l'adoption récente par la Chambre du projet de loi bipartite sur les infrastructures, la voie vers une relance budgétaire supplémentaire via un programme de dépenses sociales de 1.750 milliard de dollars axé sur les priorités démocrates reste compliquée. Alors que la Maison Blanche a essayé de mettre l'accent sur le renforcement de la capacité de production américaine à long terme, des rapports continuent de discuter de la menace pesant sur le 'Build Back Better' du fait de la montée des inquiétudes en matière d'inflation. Le sénateur Manchin a mis en garde contre l'inflation plus tôt cette semaine et Axios a indiqué qu'il pourrait essayer de repousser la législation à l'année prochaine. En outre, Manchin a déclaré jeudi qu'il s'opposait à une disposition dans le programme de dépenses sociales qui offrirait 4.500$ de plus en crédits d'impôt pour l'achat d'un véhicule électrique fabriqué aux États-Unis...

Dans l'actualité géopolitique, Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping doivent s'entretenir virtuellement lundi. Le président américain vient de signer une législation interdisant la délivrance de nouvelles licences d'équipement à des entreprises comme Huawei et ZTE qui sont considérées comme des menaces pour la sécurité nationale.

Les valeurs

Johnson & Johnson (+1%) a annoncé ce vendredi son intention de se scinder en deux sociétés, en séparant sa division de santé grand public qui vend des pansements et de la poudre pour bébé de ses opérations pharmaceutiques. Cette décision s'inscrit dans la lignée d'autres entreprises multinationales qui adoptent la stratégie de simplification de leur structure (GE plus tôt cette semaine). L'activité de santé grand public sera donc séparée en une nouvelle société cotée. "Le nouveau Johnson & Johnson et la nouvelle compagnie de santé grand public seraient chacune en mesure d'allouer plus efficacement les ressources pour fournir patients et consommateurs, stimuler la croissance et dégager une valeur significative", a déclaré Joaquin Duato, qui devrait devenir le DG de J&J en janvier. La scission devrait être finalisée dans 18 à 24 mois.

Walt Disney (-1%) fléchit, après avoir publié hier soir après la clôture des bénéfices et des ventes inférieurs aux attentes pour son 4e trimestre fiscal, notamment en raison d'un nombre moins élevé que prévu de nouveaux abonnés à son service de streaming Disney+, lancé il y a tout juste deux ans. Disney+ a ainsi attiré 2,1 millions de nouveaux spectateurs payants au 4e trimestre, pour atteindre 118,1 millions, en hausse de 1,8% par rapport au 3e trimestre. Ces chiffres sont inférieurs aux attentes des analystes, même en tenant compte de l'avertissement de la direction : en septembre, le CEO de Disney Bob Chapek avait ainsi parlé d'une progression séquentielle à un chiffre, et les analystes tablaient sur un total d'environ 125,3 millions d'abonnés à la fin septembre...

Les bénéfices trimestriels du groupe se sont élevés à 159 millions de dollars, soit 9 cents par action, contre une perte de 39 cents un an plus tôt, où les comptes avaient été marqués par la pandémie de covid. Après ajustements le bpa ressort à 37 cents contre une perte de 20 cents un an plus tôt, mais les analystes du consensus FactSet tablaient sur 52 cents. Les ventes ont progressé de 26% pour atteindre 18,53 Milliards de dollars, contre 14,71 Mds$ un an plus tôt, mais les analystes attendaient un peu mieux, à 18,8 Mds$.

Tesla (-2%). Le Wall Street Journal rapporte que si Elon Musk a l'intention de tenir sa promesse de vendre 10% de ses actions Tesla, il devra vendre plus de 12,5 millions d'actions supplémentaires. L'article note que le nombre spécifique dépendra de la façon dont Musk définit son enjeu. Bien que les déclarations de Musk concernant ses ventes du 8 novembre aient indiqué qu'elles faisaient partie des plans 10b5-1, les déclarations concernant la vente de 3,6 millions d'actions les 9 et 10 novembre ne disent rien sur un plan de négociation prédéfini ou une obligation fiscale. Quelques jours après réalisé un sondage sur Twitter pour demander à ses followers s'il devait vendre une partie de ses actions, on a appris que le patron du constructeur automobile avait cédé pour environ 5 milliards de dollars de titres. Le milliardaire ne s'était plus séparé d'actions depuis 5 ans.

Selon les documents financiers publiés mercredi soir, le trust d'Elon Musk a cédé près de 3,6 millions d'actions de Tesla, d'une valeur de 3,88 milliards de dollars, lors d'une série de transactions effectuées mardi et mercredi, tandis qu'il a également vendu un autre bloc de 934.000 autres actions pour 1,1 milliard de dollars dans le cadre d'un plan qu'il a mis en place le 14 septembre dernier. Ce vendredi, on apprend encore que Musk a écoulé pour 687 millions de dollars de titres Tesla additionnels, s'ajoutant aux 5 milliards de dollars précédemment vendus. Le CEO du groupe a ainsi cédé 587.638 et 52.099 titres le 11 novembre, par de multiples transactions précisées dans deux déclarations distinctes. L'homme le plus riche du monde détient encore 166 millions d'actions.

Rivian Automotive prend encore 5%, après un gain de 22% hier et un bond de 29,1% pour son premier jour de cotation mercredi. Introduit mercredi à 78$, le titre du constructeur de pick-up et de SUV électriques a flambé, la capitalisation de la compagnie atteignant près de 110 milliards de dollars. Le groupe, négocié sous le mnémo 'RIVN', a levé 11,9 milliards de dollars dans le cadre de cette opération, la plus importante IPO de l'année à Wall Street. La société est notamment soutenue par Amazon (qui possède 20% de son capital) et Ford (environ 13% du capital). Rivian vient tout juste de livrer ses premiers véhicules, principalement à ses propres employés, il y a deux mois. La société a perdu près d'un milliard de dollars au premier semestre et ne produira qu'environ 1.200 véhicules d'ici la fin de l'année dans son usine de Normal, dans l'Illinois. L'entreprise estime que la production annuelle atteindra 150.000 unités sur son site principal d'ici à la fin 2023.

Lordstown Motors retombe de 15%. Le groupe a reporté de trois mois le lancement de son pick-up électrique Endurance en raison de pénuries de composants et de matières premières. Biogen (+1%) publie des résultats positifs d'essais de son traitement de la maladie d'Alzheimer Aduhelm, déjà approuvé par les autorités américaines. JD.com (+1%), groupe chinois de e-commerce, a annoncé des ventes record pour la 'journée des célibataires', l'une des principales opérations promotionnelles de l'année, tandis qu'Alibaba (-2%) a pour sa part quelque peu déçu, faisant état d'un ralentissement de croissance sur la journée cruciale.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/12/2021

Le Conseil d’administration d'Advicenne a décidé de soumettre à l’assemblée générale ordinaire des actionnaires du 21 janvier 2022, les projets de transfert de cotation de ses titres du…

Publié le 03/12/2021

Pharmagest a annoncé que Dominique Pautrat quittera ses fonctions de Directeur Général pour prendre la Présidence du Directoire de La Coopérative Welcoop, maison-mère de Pharmagest, à compter…

Publié le 03/12/2021

Suite à la survenance d’un problème qualité ayant affecté certaines de ses prothèses, Carmat a pris la décision de suspendre temporairement, à titre préventif, les implantations de son cœur…

Publié le 03/12/2021

Le Président du Conseil d'Administration de Pharmagest a proposé au Conseil d'Administration, réuni le 03 décembre 2021, la nomination suivante...

Publié le 03/12/2021

La société Foncière Volta envisage le rachat de tout ou partie de l'emprunt obligataire émis par la Société en deux tranches le 28 décembre 2017 et le...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne