En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.00 %

Wall Street en timide hausse avant Apple, après deux jours d'un puissant 'rally'

| Boursier | 476 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine s'affiche encore dans le vert avant bourse

Wall Street en timide hausse avant Apple, après deux jours d'un puissant 'rally'
Credits Reuters

Wall Street semble tenté par une troisième séance de rebond ce jeudi, les principaux indices boursiers américains étant attendus dans le vert. Le S&P500 progresse ainsi de 0,3% en pré-séance, contre un timide gain de 0,2% sur le Nasdaq. Hier soir, la cote américaine s'était reprise, en vive progression pour la seconde séance consécutive, le DJIA s'accordant près de 1% et le Nasdaq plus de 2%. Les marchés américains avaient notamment profité de résultats solides de Facebook, eBay ou General Motors. La tendance se veut forcément un peu plus prudente ce jour, d'autant qu'un 'très gros morceau' est attendu ce soir, le colosse de Cupertino Apple dévoilant à son tour ses trimestriels.

Sur le marché des changes ce jour, notons une forte baisse du billet vert, qui retombe de 0,7% contre un panier de devises, alors qu'il évoluait hier encore au plus haut de 10 semaines... L'or (+1,5%) et l'argent (+2,4%) jouent quant à eux les valeurs refuges ce jeudi, dans un contexte de marché toujours incertain.

Apple en vedette ce soir

Le grand rendez-vous du jour est donc programmé après la clôture de Wall Street, avec les comptes de la première capitalisation boursière mondiale, Apple. Sur ce troisième trimestre calendaire 2018, le consensus est de 2,78$ de bénéfice par action pour 61,6 Mds$ de revenus. En marge des publications trimestrielles de juillet, Apple avait fourni pour la période une guidance de revenus allant de 60 à 62 Mds$, pour une marge brute attendue entre 38 et 38,5%.

Allscripts, CBS, Fluor, Western Union, Weight Watchers, Symantec, Starbucks, Shake Shack, Metlife, Live Nation, Kraft Heinz ou GoPro, publient également après bourse ce soir à Wall Street.

Une étude préoccupante concernant le marché de l'emploi américain

La dernière étude de la firme Challenger, Gray & Christmas concernant les destructions de postes annoncées aux États-Unis ressort inquiétante. Ainsi, les annonces de licenciements en octobre 2018 ont grimpé de 37% en comparaison du mois antérieur, représentant 75.644 postes. Les annonces de destructions de postes grimpent même de 154% en glissement annuel ! De plus, les coupes annoncées en octobre sont les plus élevées depuis le mois de juillet 2015 (105.696 suppressions d'emplois avaient alors été annoncées).

Néanmoins, comme le constate Challenger, les annonces d'une seule compagnie ont compté (pour la troisième fois cette année) pour l'essentiel des destructions d'emplois dévoilées. Ainsi, 58% des licenciements annoncés en octobre concernent l'opérateur télécom Verizon, qui offre des packages de départ volontaire à 44.000 managers afin d'économiser 10 milliards de dollars. En septembre, c'était l'établissement financier Wells Fargo, avec l'annonce de 26.000 suppressions d'emplois (10% de ses effectifs) qui avait représenté près de la moitié des coupes totales (55.285 en septembre à l'échelle nationale). En mars, la chaîne Toys"R"Us avait déjà représenté 55% du total des annonces de licenciements, avec 33.000 postes sur 60.357.

"L'économie est presque au plein emploi et la création d'emplois a généralement dépassé les attentes. Les salaires restent toutefois stables. Dans le même temps, les récentes fluctuations du marché boursier font apparaître les préoccupations des investisseurs et le fait que les tarifs (prélèvements douaniers dans le cadre du conflit commercial entre USA et Chine) commencent à avoir un impact", analyse Challenger.

Productivité proche des attentes

D'après le Département américain au travail ce jeudi, la productivité non-agricole préliminaire du troisième trimestre 2018 est ressortie en augmentation de 2,2% en comparaison du trimestre antérieur, contre un consensus de +2,1% (et un gain de +2,9% sur la période antérieure). Les coûts unitaires du travail sont ressortis quant à eux en progression de 1,2%, contre +1,1% de consensus et -1% un trimestre auparavant.

Inscriptions au chômage 'en ligne'

Le Département US au Travail a annoncé des inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage - sur un rythme ajusté des variations saisonnières - en recul de 2.000 la semaine passée à 214.000. Le consensus tablait sur un niveau de 212.000. La moyenne à quatre semaines a atteint 213.750 pour la période terminant le 27 octobre, en légère hausse de 1.750 par rapport à la semaine antérieure.

Indices manufacturiers attendus

L'indice Markit PMI manufacturier américain final du mois d'octobre sera révélé à 14h45 (consensus 55,9), alors que l'ISM manufacturier sera connu à 15h (consensus 59).

Les dépenses de construction du mois de septembre seront annoncées à 15h (consensus +0,2% en comparaison du mois précédent).

Pétrole en berne

Les cours du brut corrigent encore ce jour. Sur le Nymex, le baril de brut WTI (contrat de décembre) perd 0,4% à 65$, alors que le Brent retombe à 74,6$ (-1,2%). L'Arabie saoudite et la Russie entendent augmenter leurs productions afin de compenser l'impact des sanctions contre l'Iran qui prennent effet début novembre, ce qui a fait refluer les cours du brut.

Les opérateurs surveillaient hier le rapport du Département américain à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 26 octobre. Les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont augmenté de 3,2 millions de barils sur la semaine pour ressortir à 426 millions de barils (contre +4 millions de barils de consensus). Les stocks d'essence ont reculé de 3,2 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés ont diminué de 4,1 MB. Notons qu'il s'agissait de la sixième semaine consécutive de hausse des stocks domestiques américains de brut.

Nouvelle avalanche de résultats trimestriels

AIG a dévoilé hier soir des profits inférieurs aux attentes, mais des revenus supérieurs au consensus pour le troisième trimestre. L'assurer a déploré une perte nette T3 de 1,26 Md$ et 1,41$ par titre, contre un déficit de 1,74 Md$ un an avant. Sur une base ajustée, la firme a essuyé une perte de 34 cents par titre, pour des revenus de 12,3 Mds$.

Allstate a annoncé pour son troisième trimestre un bénéfice de 870 M$ soit 2,37$ par titre, ainsi qu'un bpa ajusté de 1,93$ à comparer à un consensus de 2,17$. Les revenus de l'assureur ont totalisé 10,5 Mds$, ce qui ressort en revanche supérieur aux attentes.

Apache a dévoilé pour son troisième trimestre un bénéfice de 81 M$ soit 21 cents par titre, ainsi qu'un bpa ajusté de 63 cents largement supérieur aux attentes de marché. Le groupe de Houston, producteur de pétrole et de gaz, a affiché des revenus trimestriels proches de 2 Mds$ sur la période close, contre 1,9 Md$ de consensus.

Fitbit rebondit à Wall Street ce jour, après un bénéfice inattendu. Le concepteur de 'wearables' a annoncé pour le troisième trimestre une perte nette de 2 M$ et 1 cent par titre, contre 113 M$ un an avant. Sur une base ajustée, le résultat trimestriel est dans le vert à hauteur de 4 cents par titre, alors que les revenus totalisent quant à eux 394 M$. Le consensus était de 1 cent de perte ajustée par titre et 392 M$ de recettes. Les revenus T4 sont attendus à plus de 560 M$.

NXP grimpe à Wall Street. Le concepteur néerlandais de 'semis' a annoncé pour le troisième trimestre un profit de 1,82 Md$, 5,60$ par titre, ainsi qu'un bpa ajusté de 2,01$ par titre à comparer à un consensus de 1,92$. Les revenus ont atteint 2,44 Mds$, en ligne avec les attentes de marché.

Express Scripts a dépassé les attentes au troisième trimestre. Le bénéfice s'est établi à 1,07 Md$ et 1,89$ par action, pour un bpa ajusté de 2,43$ à comparer à un consensus de 2,42$. Les revenus du groupe américain de gestion des prescriptions médicales sont ressortis quant à eux à 25,6 Mds$, contre 25 Mds$ de consensus.

Zynga a quelque peu déçu par ses commandes et prévisions, affectées par le ralentissement sur le marché du poker. Le groupe a annoncé pour le trimestre clos un bénéfice net de 10 M$ et 1 cent par titre, contre 18 M$ et 2 cents par action un an avant. Le nombre quotidien moyen d'utilisateurs actifs est ressorti à 22 millions, contre 24 millions de consensus.

DowDuPont a annoncé une croissance de 10% de ses revenus au troisième trimestre, avec la solide demande pour ses produits utilisés dans les cosmétiques ou les peintures. Le groupe né de la fusion de Dow Chemical et DuPont a aussi dévoilé un programme de rachats d'actions de 3 milliards de dollars sur cinq mois. Le CA trimestriel a grimpé à 20,1 milliards de dollars. Le bénéfice ajusté a augmenté de 35% à 74 cents par action.

Avon Products gagne du terrain ce jour à Wall Street. Avon a réalisé pour son troisième trimestre un bénéfice net part du groupe de 115 M$ et 21 cents par titre, contre 12 M$ et 1 cent par titre un an plus tôt. Les profits ont été dopés par un gain fiscal au Brésil. Le concepteur américain de cosmétiques a affiché des revenus trimestriels stables à 1,42 Md$.

Cigna a relevé ce jour ses prévisions financières annuelles. L'assureur-santé américain a annoncé pour le troisième trimestre un bénéfice attribuable aux actionnaires de 772 M$ soit 3,14$ par titre, contre 560 M$ un an avant. Le bpa ajusté s'est élevé à 3,84$, contre 3,44$ de consensus. Le bpa ajusté annuel est désormais anticipé entre 14,2$ et 14,4$.

Gartner a annoncé pour son troisième trimestre un bénéfice de 12 M$, 13 cents par titre, contre une perte un an avant. Le groupe du Connecticut a affiché un bpa ajusté de 85 cents contre 62 cents de consensus. Les revenus ont totalisé 922 M$, contre 920 M$ de consensus.

Oshkosh a publié pour son quatrième trimestre fiscal un bénéfice net de 151 M$ et 2,05$ par titre, ainsi qu'un bpa ajusté de 1,78$ à comparer à un consensus de 1,5$. Le constructeur de véhicules lourds a dégagé des revenus trimestriels de 2,06 Mds$, contre 2 Mds$ de consensus. Le bénéfice annuel a atteint 472 M$, pour des ventes de 7,7 Mds$.

Noble Energy a dépassé les attentes au troisième trimestre. Le groupe de Houston a réalisé des revenus de 1,27 Md$, contre 960 M$ un an avant. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires s'est élevé à 227 M$ soit 47 cents par titre, contre une perte de 136 M$ un an plus tôt. Le bpa ajusté est ressorti à 27 cents, alors que le consensus était de 18 cents.

Marathon Petroleum a déçu sur le T3, ses profits ayant reculé de 18%. Le bénéfice net part du groupe est ressorti à 737 M$ soit 1,62$ par titre, contre 903 M$ un an auparavant. Le raffineur américain a annoncé des revenus trimestriels de 23,1 Mds$, contre 19,4 Mds$ un an avant. La croissance des coûts opérationnels a toutefois pesé sur les marges.

Teva Pharmaceutical a rehaussé ses prévisions financières. Le géant des traitements génériques, basé en Israël et coté à Wall Street, anticipe désormais un bpa ajusté annuel 2018 allant de 2,80 à 2,95$. Le plan de restructurations a réduit les coûts de 1,8 Md$ sur les neuf premiers mois de l'année. Le groupe vise un objectif de 3 Mds$ à fin 2019. Sur le trimestre clos, le bénéfice ajusté par titre s'est élevé à 68 cents, contre 54 cents de consensus. Les revenus trimestriels ont corrigé de 19% à 4,53 Mds$, mais demeurent en ligne avec les attentes.

Spotify corrige à Wall Street ce jour, après des prévisions de revenus décevantes pour le quatrième trimestre. Le service payant de musique table sur un CA T4 allant de 1,35 à 1,55 MdE, contre un consensus de 1,5 MdE. Les revenus du troisième trimestre sont ressortis à 1,35 MdE, légèrement supérieurs aux attentes. Le groupe a également annoncé un partenariat avec Google, qui pèsera hélas sur la marge brute du quatrième trimestre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…