Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 611.69 PTS
-1.22 %
5 595.00
-1.42 %
SBF 120 PTS
4 456.08
-1.11 %
DAX PTS
13 787.73
-1.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
-0.73 %
1.207
+0. %

Wall Street en progression, avant le plan Biden et les trimestriels

| Boursier | 265 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine progresse légèrement ce jeudi, soutenue essentiellement par l'anticipation du plan économique de Biden, et dans une moindre mesure...

Wall Street en progression, avant le plan Biden et les trimestriels
Credits Reuters

La cote américaine progresse légèrement ce jeudi, soutenue essentiellement par l'anticipation du plan économique de Biden, et dans une moindre mesure par de bons chiffres d'activité en Chine. Le Dow Jones gagne 0,25% à 31.139 pts et le S&P 500 0,24% à 3.819 pts. Le Nasdaq s'accorde 0,55% à 13.197 pts. Le baril de brut WTI régresse de 0,5% à 52,6$ sur le Nymex. L'once d'or abandonne 0,5% également à 1.845$. L'indice dollar avance de 0,1% face à un panier de devises de référence.

Les inscriptions au chômage sont reparties à la hausse la semaine passée aux États-Unis, ce qui ne semble pas tourmenter pour l'heure les marchés. Le Département américain au Travail vient d'annoncer, pour la semaine close au 9 janvier, des inscriptions au chômage au nombre de 965.000, en augmentation de 181.000 par rapport à la lecture révisée de la semaine antérieure. Elles ressortent au plus haut depuis le mois d'août et nettement plus élevées qu'attendu, puisque le consensus était positionné à 789.000.

Selon le rapport gouvernemental du jour aux USA, les prix à l'import du mois de décembre ont augmenté de 0,9% en comparaison du mois antérieur, contre 0,6% de consensus de place et 0,1% un mois avant. Ils ressortent en retrait de 0,3% en glissement annuel. Les prix à l'export du mois de décembre ont progressé de 1,1% par rapport au mois précédent et de 0,2% sur un an.

Eric Rosengren et Raphael Bostic de la Fed interviennent ce jour, mais c'est surtout le patron de la Fed Jerome Powell qui retiendra ce soir l'attention.

Le président élu Joe Biden va pour sa part lever le voile ce jeudi sur son plan de relance de l'économie aux États-Unis, alors que la propagation de l'épidémie du nouveau coronavirus se poursuit à un rythme soutenu et que le pays tente d'accélérer le déploiement des vaccins. Biden devrait annoncer ce jour un plan de relance conséquent afin de compenser l'impact du virus, juge CNN, citant deux sources au fait de la question. Jusqu'ici rien de bien nouveau... Les conseillers de Biden ont glissé à des alliés du Congrès que ce package budgétaire allait représenter un montant de 2.000 milliards de dollars environ, soit un peu moins que les récentes rumeurs qui tablaient plutôt sur un niveau de 3.000 milliards.

Un élu en contact avec l'équipe du démocrate a précisé à CNN que le président élu, dont l'investiture est attendue le 20 janvier, entendait "viser la lune" dans son approche. Les sources de CNN ont aussi indiqué que l'étendue du plan pouvait évoluer. Le projet en question comprend des aides directes aux ménages et des financements aux Etats et des municipalités. Il sera annoncé ce soir depuis Wilmington, Delaware, où Biden réside. Rappelons par ailleurs que le clan démocrate disposera à l'investiture de Biden d'une courte majorité parlementaire.

Selon Reuters cette fois, le montant de l'enveloppe des mesures pourrait être supérieur à 1.500 milliards de dollars et inclure le versement d'une aide directe aux Américains de 1.400 dollars. L'agence cite une source proche des discussions. Le président élu devrait par ailleurs faire appel à des entreprises privées pour accélérer les vaccinations. Une part importante des mesures serait en outre consacrée aux minorités, indique une autre source de Reuters au sein de l'équipe de transition.

Après de longues tergiversations, démocrates et républicains avaient scellé finalement le mois dernier un accord sur un plan de relance de près de 900 milliards de dollars, le troisième voté au Congrès depuis le début de la pandémie.

Selon l'Université Johns Hopkins ce jeudi, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie se chiffre désormais à 92,4 millions, dont plus de 23 millions aux Etats-Unis. Le virus a fait 1,98 million de morts dans le monde, dont 384.794 aux USA.

Dans l'actualité économique internationale, l'excédent commercial chinois de décembre est ressorti nettement supérieur aux attentes à 78,2 milliards de dollars, contre 75,4 milliards précédemment et 72 milliards de consensus de marché.

L'économie allemande s'est pour sa part contractée de 5% en 2020 avec le confinement, selon la premcière estimation de l'office fédéral Destatis. Ce déclin du PIB allemand est toutefois moins prononcé que prévu, le consensus des économistes étant de -5,1%.

La saison des publications financières trimestrielles va par ailleurs débuter à Wall Street. Delta Air Lines et BlackRock ont publié aujourd'hui. La journée de demain sera marquée par les annonces bancaires, avec JPMorgan Chase & Co, Citigroup, Wells Fargo et PNC Financial Services.

Les valeurs

BlackRock (-3%) fléchit malgré la publication de trimestriels supérieurs aux attentes. Le groupe aux 8.700 milliards de dollars d'actifs sous gestion a annoncé pour son quatrième trimestre un bénéfice net de 1,55 milliard de dollars et 10,02$ par titre, contre 1,3 milliard un an auparavant. Le CEO évoque une demande record des clients pour des stratégies d'investissement actives et alternatives. Le bénéfice ajusté par action a représenté 10,18$, contre 8,34$ un an avant et 9,14$ de consensus. Les revenus se sont améliorés de 13% à 4,48 milliards. Les entrées de capitaux ont totalisé 127 milliards.

Delta Air Lines (+4%) a bouclé l'année 2020 sur une perte nette de 12,4 milliards de dollars, son premier résultat négatif depuis 2009. Sur le quatrième trimestre, le partenaire d'Air France-KLM a essuyé un déficit de 755 M$ ou 1,19$ par action pour des revenus en chute de 65% à 3,97 Mds$. La perte ajustée par titre ressort à 2,53$ contre 2,51$ de consensus. La compagnie a brûlé en moyenne 12 M$ de cash par jour sur la période contre une prévision d'au moins 14 M$. Elle table encore sur 10 à 15 M$ sur le trimestre en cours mais espère arrêter l'hémorragie au printemps. Delta a enregistré 1 Md$ de charges liées au Covid-19 au cours des trois derniers mois de l'année, bien que le total des dépenses d'exploitation ajustées ait diminué de 4,6 milliards de dollars, soit 47%.

Delta, qui a réussi à éviter les licenciements secs, a toutefois souligné que près de 18.000 employés, soit 20% de ses effectifs, avaient décidé de quitter l'entreprise en 2020. La firme n'a pas l'intention de procéder à des licenciements lorsque le deuxième cycle d'aide gouvernementale aux compagnies aériennes prendra fin en mars. Elle prévoit en revanche de retirer près de 400 avions d'ici 2025 afin de simplifier sa flotte en la ramenant à neuf familles d'appareils.

Twitter (-2%). Le PDG du réseau social média, Jack Dorsey, a justifié hier mercredi sur Twitter le bannissement du compte du président américain Donald Trump après les violences du Capitole à Washington la semaine dernière. Selon lui, il s'agissait bien de la "bonne décision" du fait des risques de violences. Dorsey admet toutefois que cela constitue un dangereux précédent, et que le réseau social doit se remettre par ailleurs en question du point de vue de la modération.

Snap (-1%), la maison-mère de Snapchat, vient de fermer à titre définitif le compte de Trump. Ce compte avait été simplement suspendu la semaine dernière suite à l'assaut sur le Capitole.

Google (Alphabet à +1%) a enfin finalisé son acquisition de Fitbit pour 2 milliard de dollars, soit 7,35$ par titre. L'opération avait été initialement annoncée... en novembre 2019, mais avait été retardée par les obstacles des autorités de régulation, en particulier en Europe. Le régulateur européen a finalement donné son feu vert après l'obtention de garanties de Google relatives aux données privées.

Johnson & Johnson (+2%) se dit bien parti pour déployer au mois de mars son vaccin à dose unique, avec pour objectif le milliard de doses livrées dans l'année. Le groupe prévoit de disposer de données claires sur l'efficacité du vaccin en février. Des résultats intermédiaires d'une étude publiés par le 'New England Journal of Medicine' indiquent que 90% des participants ont développé une réponse immunitaire 29 jours après l'administration du vaccin et pendant au moins 71 jours.

Tesla (+1%). L'autorité nationale américaine de sécurité routière, la NHTSA, a demandé au groupe d'Elon Musk de rappeler 158.000 véhicules Model S et X du fait de défauts d'écran tactile pouvant entraîner des risques pour la sécurité.

Nordstrom (-4%), chaîne américaine de grands magasins, a déploré pour la période des fêtes (novembre-décembre) une chute de ses revenus de 22%.

Alibaba (+4%) poursuit sa remontée. Selon l'agence Reuters, l'administration Trump a abandonné son projet d'ajouter le groupe, ainsi que le moteur de recherche Baidu et le géant Tencent, à sa liste noire des compagnies chinoises aux liens militaires supposés.

Cisco (stable) a conclu un nouvel accord, majoré, pour le rachat d'Acacia (+32% !). Le nouveau 'deal' affiche une valeur de 4,5 milliards de dollars. L'Américain déboursera ainsi 115$ par titre Acacia, mettant fin à des mois de suspense autour de cette acquisition. L'accord initial avait été approuvé par les USA, l'Allemagne et l'Autriche, mais la Chine n'avait pas validé l'opération.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2021

Sogeclair, concepteur et producteur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour la mobilité, annonce avoir conclu l'opération d'entrée de...

Publié le 15/01/2021

L'Administrateur Provisoire, assisté de l'Administrateur Judiciaire ont arrêté les états financiers sociaux et consolidés du groupe EEM le 15 janvier...

Publié le 15/01/2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies infectieuses générant d'importants besoins médicaux, a annoncé aujourd'hui une...

Publié le 15/01/2021

A la suite de l'ordonnance de référé du 9 octobre 2020 et de l'arrêt de la Cour d'appel du 19 novembre 2020, ayant ordonné la suspension des effets de...

Publié le 15/01/2021

Valneva a annoncé une modification des termes de son accord de financement avec les fonds américains spécialisés dans le secteur de la santé Deerfield Management Company et OrbiMed. Compte tenu…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne