En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 896.92 PTS
-0.26 %
4 878.0
-0.48 %
SBF 120 PTS
3 892.27
-0.24 %
DAX PTS
10 924.70
-0.04 %
Dowjones PTS
24 521.08
-0.03 %
6 736.29
-0.41 %
1.136
-0.07 %

Wall Street : en ordre dispersé, dans le calme

| Boursier | 361 | Aucun vote sur cette news

Le DJIA progresse encore de 0,72% à 26.435 pts, le Nasdaq corrige de 0,39% à 7.925 pts, et le S&P500 grappille 0,10% à 2.907 pts...

Wall Street : en ordre dispersé, dans le calme
Credits Reuters

Au lendemain d'un net rebond, Wall Street s'affiche en ordre dispersé ce mercredi soir à trois heures de la clôture, toujours attentif à l'évolution des conflits commerciaux en cours après le durcissement des relations entre la Chine et les Etats-Unis avec l'instauration réciproque de nouvelles taxes à l'importation. Du côté du pétrole, l'heure est au rebond avec un baril WTI qui repasse au-dessus des 70$ actuellement. Le DJIA progresse encore de 0,72% à 26.435 pts, le Nasdaq corrige de 0,39% à 7.925 pts, et le S&P500 grappille 0,10% à 2.907 pts.

Le sommet de Pyongyang entre les deux Corées s'est révélé porteur. La Corée du Nord va autoriser des experts extérieurs à surveiller le démantèlement de son site d'essais de missiles de Tongch'ang-dong Pongdong-ri (Sohae). Le pays a déclaré par ailleurs qu'il était ouvert au démantèlement de son installation d'enrichissement nucléaire. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un rencontrait le président sud-coréen Moon Jae-in à Pyongyang. Les dirigeants sont ressortis d'une réunion privée pour signer un accord et tenir une conférence commune, durant laquelle ils ont affirmé leur volonté de débarrasser la péninsule des armes nucléaires.

Le marché américain du logement affiche des signaux relativement contradictoires. Ainsi, d'après le Département américain au commerce ce mercredi, les mises en chantier de logements aux Etats-Unis pour le mois d'août 2018 sont ressorties au nombre de 1,282 million d'unités, contre 1,24 million de consensus de place et 1,174 million pour la lecture révisée (en légère hausse) du mois de juillet. En revanche, les permis de construire ont déçu, en retrait à 1,229 million d'unités, contre 1,315 million de consensus et 1,303 million pour la lecture révisée (en baisse) du mois antérieur.

La balance américaine des comptes courants, également dévoilée il y a quelques instants, est ressortie dans le rouge à hauteur de 101,5 milliards de dollars au second trimestre, contre -104 Mds$ de consensus et -121,7 Mds$ sur la période antérieure.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 2,1 millions de barils sur la semaine close au 14 septembre, à 394,1 millions de barils. Le consensus tablait sur une baisse de 2,7 millions de barils. Les stocks d'essence ont eux diminué de 1,7 million de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont augmenté de 0,8 million de barils.

VALEURS A SUIVRE

Tesla (+3%) a trébuché de 3,4% en clôture hier soir à Wall Street, sous les 285$, du fait d'une enquête criminelle du Département américain de Justice sur les déclarations d'Elon Musk. Ce mercredi, les analystes de Morgan Stanley enfoncent le clou, jugeant que Tesla aura à lever 2,5 milliards de dollars cette année, le groupe renforçant sa production et se préparant au paiement de dettes arrivant à échéance. Tesla a régulièrement démenti les rumeurs de levée de fonds. Musk a assuré à plusieurs reprises que le groupe n'aurait pas à faire appel au marché, tablant sur une accession rapide à la rentabilité et à la génération de cash flow. Le CEO du constructeur de véhicules électriques avait expliqué le mois dernier qu'il s'attendait à ce que Tesla génère du free cash flow au second semestre, et devienne enfin rentable. Ainsi, Musk espérait que l'hypothétique cash flow généré permette au groupe de rembourser 900 M$ de dette convertible arrivant à maturité en début d'année prochaine... Les analystes de Morgan n'en démordent pourtant pas, et pensent que Tesla devra lever des fonds dès cette année auprès d'investisseurs ayant un intérêt pour son modèle d'activité. Adam Jonas et son équipe précisent d'ailleurs fort judicieusement qu'il est "bien meilleur pour une compagnie de lever des fonds quand elle n'en a pas besoin". Les spécialistes de Morgan Stanley assurent qu'ils n'ont pas d'information concernant une éventuelle transaction spécifique qui serait actuellement évaluée. Le broker confirme son conseil à 'pondération en ligne' et son objectif de cours de 291$ sur Tesla.

McDonald's (stable). A l'issue d'une enquête de trois ans, la Commission européenne a conclu que l'absence d'imposition de certains bénéfices du roi du hamburger au Luxembourg ne relevait pas d'une aide d'État illégale, étant donné qu'elle était conforme à la législation fiscale nationale et à la convention sur les doubles impositions entre le Luxembourg et les États-Unis. Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, déclare: "Notre enquête approfondie a toutefois démontré que la double non-imposition résultait en l'espèce d'une incompatibilité entre les législations fiscales luxembourgeoise et américaine, et non d'un traitement particulier accordé par le Luxembourg. Aussi, le Luxembourg n'a-t-il pas enfreint les règles en matière d'aides d'État. Il n'en reste bien sûr pas moins que McDonald's n'a payé aucun impôt sur les bénéfices en cause - ce qui n'est pas conforme au principe d'équité fiscale. C'est pourquoi nous accueillons avec une grande satisfaction le fait que le Luxembourg prenne des mesures législatives pour remédier au problème qui s'est posé dans cette affaire et éviter que de tels cas ne se reproduisent à l'avenir".

AutoNation (+2%). Le directeur général du groupe va quitter ses fonctions en 2019 pour devenir président exécutif. AutoNation entame par conséquent la recherche de son nouveau CEO (chief executive officer).

Netflix (-1%). Les équipes de la firme de recherche Guggenheim viennent de doper de 360$ à 420$ leur objectif de cours sur la valeur du géant de la vidéo en streaming. Le broker pense que la pénétration du groupe en matière d'abonnements dépassera significativement celle impliquée par la valorisation actuelle.

Tilray (+45%), producteur canadien de cannabis, s'envole à Wall Street. Le directeur général du groupe, Brendan Kennedy, a glissé sur CNBC - durant l'émission de Jim Cramer - que des partenariats pourraient bien se produire entre des compagnies du secteur du cannabis et des groupes de vins et spiritueux, ou bien encore des compagnies pharmaceutiques.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

Le Conseil d'administration d'ARTEA (Code ISIN : FR0012185536/ Mnémonique : ARTE), réuni le 20 novembre 2018, a décidé la mise en oeuvre du programme de rachat…

Publié le 13/12/2018

Ivry, 13 décembre 2018   Information réglementée PUBLICATION DU NOMBRE D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL ET DU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE…

Publié le 13/12/2018

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropaCorp a essuyé une perte nette, part du groupe de 88,9 millions d’euros contre - 70,6 millions d’euros, un an plus tôt. Le groupe a enregistré des…

Publié le 13/12/2018

Depuis le dernier trimestre 2017, début du partenariat entre le spécialiste du marketing point de vente MEDIA 6 et Lucibel, la collaboration entre les...

Publié le 13/12/2018

Thales et Gemalto ont annoncé avoir obtenu l’Autorisation Règlementaire relative au contrôle des concentrations de la part de l’autorité de la concurrence (Commerce Commission) en…