Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 611.69 PTS
-1.22 %
5 595.00
-1.42 %
SBF 120 PTS
4 456.08
-1.11 %
DAX PTS
13 787.73
-1.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
-0.73 %
1.207
0. %

Wall Street en ordre dispersé, avec l'emploi US et le Covid-19

| Boursier | 290 | Aucun vote sur cette news

Après ses records de jeudi, Wall Street se montre hésitant, vendredi.

Wall Street en ordre dispersé, avec l'emploi US et le Covid-19
Credits Reuters

Après ses records de jeudi, Wall Street se montre hésitant vendredi. Les investisseurs digèrent les récentes hausses qui ont porté les valorisations à des niveaux élevés compte-tenu des incertitudes qui demeurent sur le rythme de la reprise économique en 2021. A deux heures de la clôture, l'indice Dow Jones recule de 0,61% à 30.851 points, tandis que l'indice large S&P 500 cède 0,27% à 3.793 pts, et que l'indice Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, avance encore de 0,14% à 13.086 pts. Jeudi, les trois indices américains avaient terminé sur des records.

Le Brent au dessus de 55$, l'or plonge de 4%, le Bitcoin au sommet

Seuls trois des 11 indices sectoriels du S&P 500 progressent, les biens de consommation discrétionnaire (+0,8%), l'immobilier (+0,5%), et les "utilities" (+0,1%).

Le rally se poursuit sur les marchés pétroliers : le brut léger américain WTI gagne 1,8% à 51,75$ le baril (contrat à terme de février sur le Nymex), tandis que le Brent de la Mer du Nord grimpe de 2% à 55,49$. Soutenu par les espoirs de plan de relance, le rendement du T-Bond à 10 ans gagne encore 1 point de base pour atteindre 1,09%. L'indice du dollar rebondit de 0,46% à 90,240 points, tandis que l'euro cède 0,5% à 1,2205$.

L'or a plongé de 4,1% terminant à 1.835,40$ l'once pour le contrat à terme de février sur le Comex, tandis que le Bitcoin bat de nouveaux records à 40.158$.

Un plan Biden de 3.000 Mds$ en préparation ?

Les marchés financiers continuent de parier sur le succès des campagnes de vaccination contre le Covid-19, et anticipent un vaste plan Biden de soutien à l'économie. En attendant, le coronavirus accélère en Europe et aux Etats-Unis (plus de 4.000 morts en 24h) et a même réapparu en Chine... Une situation qui a entraîné destruction de 140.00 emplois aux Etats-Unis en décembre, le premier recul après 7 mois de créations d'emplois. Par ailleurs, les investisseurs suivent le débat au Congrès qui pourrait voter la destitution de Donald Trump avant la fin de son mandat, le 20 janvier.

Selon les médias américains, le président élu Joe Biden préparerait un vaste programme de soutien comprenant une nouvelle aide directe aux Américains, d'un montant de 1.400$, qui s'ajouterait aux 600$ déjà prévus dans le plan a minima adopté juste avant Noël. En outre, l'administration Biden préparerait un vaste "package" de 3.000 milliards de dollars, comprenant des grands travaux d'infrastructures, notamment pour favoriser la transition écologique.

140.000 emplois détruits en décembre aux Etats-Unis

Pour Wall Street, l'espoir de ce stimulus budgétaire supplémentaire, couplé avec la poursuite d'une politique monétaire ultra-accommodante de la Fed, surpasse les facteurs d'inquiétude : valorisations jugées excessives sur certains actifs, accélération de la pandémie de Covid-19 et signes d'essoufflement de la reprise en décembre, notamment sur le marché de l'emploi aux Etats-Unis.

Ainsi, l'économie américaine, qui avait regagné depuis 7 mois un peu plus de la moitié des 20 millions d'emplois détruits en mars-avril, a recommencé à détruire des emplois le mois dernier. 140.000 emplois ont ainsi été perdus en décembre, alors que le consensus tablait sur la création modeste de 50.000 postes.

Les chiffres des créations d'emplois ont toutefois été revus en hausse de 135.000 pour novembre et octobre combinés, et le taux de chômage s'est stabilisé à 6,7%. Le salaire horaire a en outre progressé plus que prévu, de 0,8% sur un mois et de 5,1% sur un an, contre +0,3% et +4,4% en novembre).

Le Covid-19 fait rage aux Etats-Unis, nouvelle alerte en Chine

Sur le front de l'épidémie, la situation se dégrade aux Etats-Unis ainsi qu'au Royaume-Uni, tandis que l'Europe continentale continue de renforcer ses mesures de restriction (confinements, couvre-feu, fermetures d'établissements recevant du public... ) pour tenter de juguler l'expansion du nouveau variant du coronavirus, venu du Royaume-Uni, qui s'avère bien plus contagieux.

Aux Etats-Unis (où le nouveau variant a désormais été détecté), le seuil psychologique des 4.000 morts en 24h a été franchi jeudi, portant le nombre total de décès à plus de 366.000, pour 21,6 millions de cas confirmés. En Chine, où l'épidémie semblait presque disparu ces derniers mois, l'apparition de nouveaux cas de Covid a entraîné le confinement, depuis jeudi, de Shijiazhuang, la capitale de la province du Heibei (non loin de Pékin), qui compte 11 millions d'habitants.

Au Royaume-Uni, où un nouveau confinement total est en place jusqu'à au moins la mi-février, le maire de Londres, Sadiq Khan, a tiré la sonnette d"alarme en jugeant la situation "critique" dans les hôpitaux de Londres, où l'épidémie est "hors de contrôle".

Des valorisations boursières jugées élevées

Face à cette situation difficile, les marchés financiers préfèrent se projeter dans le futur, et saluent les avancées dans les campagnes de vaccination, malgré les difficultés à tenir le rythme initialement prévu. Au chapitre des nouvelles rassurantes, une étude réalisée par Pfizer et l'université du Texas a montré que le vaccin de Pfizer / BioNTech est efficace contre les variants décelés au Royaume-Uni et en Afrique du Sud.

Toutefois, les voix de nombreux experts commencent à s'élever pour appeler les investisseurs à la prudence et mettre en garde contre une bulle spéculative sur certains actifs, notamment certaines valeurs technologiques (les Gafa ou Tesla), ou le Bitcoin, qui a franchi depuis jeudi le seuil des 40.000$ et a doublé en moins d'un mois !

L'influent responsable de la stratégie de Bank of America, Michael Hartnett, notamment, a publié vendredi une note à ses clients pour leur conseiller de vendre, en profitant de la vague du flux d'informations positives concernant le vaccin contre le coronavirus.

Donald Trump fait profil bas, les Démocrates tentent de le destituer

La situation politique à Washington semble clarifiée depuis les émeutes de mercredi soir qui ont perturbé la certification de l'élection de Joe Biden comme prochain président des Etats-Unis. Donald Trump, qui avait incité ses partisans à manifester devant le Congrès, est réapparu jeudi soir sur Twitter (qui avait suspendu son compte pendant 24h...). Dans une vidéo, le président sortant a condamné fermement les émeutiers du Capitole. Il a aussi affirmé qu'il n'assisterait pas à la prestation de serment de Joe Biden, le 20 janvier prochain, contrairement à la tradition.

Les Démocrates, désormais majoritaires dans les deux chambres du Congrès, accusent Trump d'avoir incité ses partisans à semer le chaos au Capitole, et ont entamé des procédures pour tenter de le destituer avant le 20 janvier. Une procédure qui, si elle parvenait à son terme, permettrait aussi d'empêcher le milliardaire républicain de se représenter pour un autre mandat présidentiel.

VALEURS A SUIVRE

Boeing (-1,7%) versera plus de 2,5 milliards de dollars afin de solder l'enquête du ministère américain de Justice sur les deux accidents du 737 MAX ayant fait 346 victimes en 2018 et 2019. Le groupe n'aura toutefois pas à plaider coupable dans le cadre de poursuites criminelles. Le montant annoncé par le ministère comprend une sanction pénale de 244 millions de dollars, ainsi que 1,77 milliard d'indemnités et la création d'un fonds de 500 millions de dollars pour les proches des victimes. Les deux catastrophes aériennes impliquant l'appareil avaient entraîné son immobilisation durant 20 mois.

Alibaba (+3,9%). Washington envisage d'interdire aux Américains d'investir dans Alibaba ou Tencent, les deux compagnies chinoises cotées les plus valorisées. C'est ce qu'a indiqué cette semaine le Wall Street Journal. Par ailleurs, Ant Group, entité financière du groupe, va selon Bloomberg restructurer ses opérations de crédit à la consommation.

Amazon (-0,1%). Selon le Globe & Mail, le géant du e-commerce a le droit de prendre une participation de 15,8% au capital de Lion Electric pour 5,66$ par action. Les options avaient été accordées dans le cadre d'un accord annoncé à l'automne dernier, portant sur la fabrication par Lion de dix camions destinés à Amazon.

Pfizer (-0,3%) / BioNTech (+6,6%). Une étude montre que leur vaccin covid serait efficace contre les variants décelés au Royaume-Uni et en Afrique du Sud... La Commission européenne a quant à elle annoncé ce jour la conclusion d'un nouveau contrat avec Pfizer / BioNTech pour la livraison de 300 millions de doses supplémentaires (200 millions et une option sur 100 millions), portant à 600 millions au total ses commandes potentielles de vaccins aux deux partenaires.

Apple (stable). Hyundai, le conglomérat sud-coréen, a confirmé qu'il était en phase de discussions initiales avec Apple à propos d'une coopération éventuelle dans les véhicules électriques. Yonhap cite à ce sujet un responsable de Hyundai. Le Korea Economic Daily a aussi mentionné ces discussions entre le géant californien et le Coréen. Il affirme même que Hyundai aurait finalisé les discussions sur un accord et attendrait l'approbation de son président.

Tesla (+6,3%) gagne encore du terrain à Wall Street et franchit les 800 milliards de dollars de capitalisation boursière, faisant d'Elon Musk l'homme le plus riche du monde. Le dossier pèse près de 825 milliards de dollars.

Baidu (+13%), le moteur de recherche chinois coté à Wall Street, étudie, selon deux sources de Reuters, la création d'une nouvelle filiale de construction de véhicules électriques. La fabrication des véhicules serait confiée à son compatriote Geely.

Blackstone (-1,2%) s'associe à Cascade Investment, une firme d'investissement appartenant à Bill Gates, en vue de l'acquisition du Britannique Signature Aviation également courtisé par Carlyle, et dont Cascade est le premier actionnaire.

Micron (-2,1%). Le concepteur de puces a annoncé hier soir anticiper des revenus trimestriels supérieurs aux estimations de marché avec la reprise de la demande, dopée par le télétravail et la 5G. Le leader américain des puces mémoires anticipe donc des revenus de 5,8 milliards, plus ou moins 200 millions de dollars, sur son second trimestre fiscal.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2021

Sogeclair, concepteur et producteur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour la mobilité, annonce avoir conclu l'opération d'entrée de...

Publié le 15/01/2021

L'Administrateur Provisoire, assisté de l'Administrateur Judiciaire ont arrêté les états financiers sociaux et consolidés du groupe EEM le 15 janvier...

Publié le 15/01/2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies infectieuses générant d'importants besoins médicaux, a annoncé aujourd'hui une...

Publié le 15/01/2021

A la suite de l'ordonnance de référé du 9 octobre 2020 et de l'arrêt de la Cour d'appel du 19 novembre 2020, ayant ordonné la suspension des effets de...

Publié le 15/01/2021

Valneva a annoncé une modification des termes de son accord de financement avec les fonds américains spécialisés dans le secteur de la santé Deerfield Management Company et OrbiMed. Compte tenu…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne