5 357.14 PTS
-0.78 %
5 340.0
-1.10 %
SBF 120 PTS
4 274.04
-0.71 %
DAX PTS
13 068.08
-0.44 %
Dowjones PTS
24 508.66
-0.31 %
6 389.91
-0.07 %
Nikkei PTS
22 694.45
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Wall Street : en ordre dispersé, après la pause

| Boursier | 154 | Aucun vote sur cette news

Wall Street reste assez incertain ce mercredi, après la pause de la veille...

Wall Street : en ordre dispersé, après la pause

Wall Street reste assez incertain ce mercredi, après la pause de la veille. Le DJIA consolide actuellement de 0,06% à 21.466 pts, alors que le Nasdaq prend 0,38% à 6.133 pts. Le S&P500 avance de 0,06% à 2.430 pts.

Sur le Nymex, le baril de brut (contrat d'août) rechute désormais de pratiquement 4% à 45,2$.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux USA, les commandes industrielles du mois de mai 2017 sont ressorties en repli de 0,8% en comparaison du mois antérieur, alors que les économistes de la place tablaient en moyenne sur une baisse de 0,5%. Par ailleurs, les commandes ont décliné de 0,3% en avril, selon les révisions du jour.

Les Minutes de la dernière réunion monétaire de la Fed seront très suivies, à 20 heures. Il s'agissait en effet d'une réunion marquée par une hausse des taux d'un quart de point, ainsi que par des annonces concernant la réduction du bilan de la Fed.

Herman Miller et PriceSmart publient leurs trimestriels ce soir, après bourse à Wall Street.

Rappelons enfin que la cote américaine était fermée hier mardi pour le Jour de l'Indépendance.

LES VALEURS

General Motors (-1%). La joint venture chinoise du constructeur automobile américain a affiché une croissance de 4,3% de ses ventes unitaires au mois de juin, en glissement annuel.

Oracle (+1%). KeyBanc a rehaussé son conseil de 'pondération en ligne' à 'surpondérer' sur le dossier du géant des logiciels d'entreprise. Le broker évoque notamment le succès de la conversion de la clientèle existante aux nouvelles offres 'cloud'.

Wal-Mart (+1%). La FTC américaine a autorisé le rachat programmé du détaillant Bonobos, annoncé en juin pour 310 M$.

Vantiv (-3%). L'acteur américain des solutions de paiement par carte de crédit envisage de racheter le Britannique Worldpay, dans le cadre d'une opération en cash et actions d'un montant de 7,7 Mds£ (ou 9,9 Mds$). Worldpay avait précisé avoir été approché par Vantiv et JP Morgan. La banque américaine n'entend cependant plus présenter d'offre ferme.

Le Britannique a donc confirmé ce jour avoir accepté les termes de l'offre de Vantiv, qui a offert 3,85£ par titre, près de 10 Mds$ au total, pour mettre la main sur le rival de VeriFone.

Pfizer (stable) est sorti de sa joint venture brésilienne. Le colosse pharmaceutique américain n'a pas trouvé preneur pour sa participation de 40%.

Apple (stable). Le géant californien de Cupertino aurait bénéficié du soutien du gouvernement américain, concernant son conflit fiscal avec l'Union Européenne. C'est du moins ce que croit savoir l'agence Reuters, selon laquelle les Etats-Unis auraient cherché à intervenir dans le cadre de la procédure d'appel. Apple avait précédemment été condamné à reverser 14,8 Mds$ d'impôts impayés à l'Irlande.

Intel (+1%). Samsung pourrait ravir à Intel sa place de premier vendeur mondial de semi-conducteurs par les revenus. Des chiffres attestant du changement de leadership au palmarès devraient être dévoilés en marge des publications trimestrielles de Samsung le 28 juillet.

Broadcom (+1%), concepteur américain de semi-conducteurs, a obtenu l'accord des autorités US de concurrence pour acquérir Brocade. L'opération atteint 5,5 Mds$.

AT&T (stable) / Time Warner (stable). Les instances brésiliennes de concurrence restent dubitatives face au rapprochement des deux groupes, opération jugée complexe. Les autorités brésiliennes pourraient ainsi demander des renseignements supplémentaires.

Tesla (-5%) chute à Wall Street. Le groupe d'Elon Musk a annoncé lundi dernier avec livré un peu plus de 22.000 véhicules au second trimestre (12.000 Model S et 10.000 Model X). Cela représente une progression de 53% par rapport au second trimestre 2017. Sur le premier semestre, le nombre de véhicules livrés ressort à 47.100, alors que Tesla visait initialement une fourchette de livraisons comprise entre 47.000 et 50.000 véhicules. Tesla a produit 25.708 véhicules au second trimestre et 51.126 sur l'ensemble du premier semestre 2017.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

Selon des sources citées par 'La Tribune' et 'Reuters', le numéro deux d'Airbus pourrait démissionner de son poste de directeur adjoint à l'issue d'un conseil d'administration se tenant jeudi…

Publié le 14/12/2017

Un nouveau contrat d'offre globale de services...

Publié le 14/12/2017

L'édition 2018 du CES de Las Vegas se tiendra du 9 au 12 janvier...

Publié le 14/12/2017

David Jones est nommé Senior Vice-président, Digital Business Unit, Thales, avec effet au 8 décembre...

Publié le 14/12/2017

iSee permet l'obtention de données d'imagerie de haute qualité...

CONTENUS SPONSORISÉS