En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 024.26 PTS
+0.88 %
5 994.00
+0.44 %
SBF 120 PTS
4 743.30
+0.77 %
DAX PTS
13 576.68
+1.41 %
Dow Jones PTS
28 989.73
-0.58 %
9 141.47
-0.82 %
1.102
+0. %

Wall Street en légère hausse, vise la passe de 5

| Boursier | 368 | Aucun vote sur cette news

La place américaine pointe en légère hausse en début de séance après les nouveaux plus hauts touchés lundi...

Wall Street en légère hausse, vise la passe de 5
Credits Reuters

La place américaine pointe en légère hausse en début de séance après les nouveaux plus hauts touchés lundi. Le S&P500 gagne actuellement 0,08% à 3.194 pts, alors que le Nasdaq grignote 0,02% à 8.815 pts. Le Dow Jones prend de son côté 0,14% à 28.275 pts. L'indice dollar avance de 0,16% à 96,7 et le baril de brut WTI s'adjuge pour sa part 1%, à 60,8$ sur le Nymex.

Les trois grands indices vont ainsi tenter d'aligner une cinquième séance consécutive de progression, toujours portés par l'accord commercial de "Phase 1" conclu entre Washington et Pékin, même si plusieurs zones d'ombre demeurent. Les investisseurs gardent également un oeil attentif sur la situation au Royaume-Uni alors que la possibilité d'un 'hard Brexit' a refait surface après les dernières déclarations de Boris Johnson. Les données macroéconomiques du jour soutiennent également la tendance puisque les chiffres du logement et ceux de la production industrielle sont ressortis meilleurs que prévu le mois passé.

Côté valeurs, l'actualité est assez limitée. Boeing fait néanmoins la une après l'annonce de la prochaine suspension temporaire de la production de son 737 MAX. Une décision lourde de conséquences pour l'ensemble de l'industrie aéronautique.

Aux Etats-Unis, les mises en chantier de logements sont donc ressorties au nombre de 1,365 million en novembre (+3,2%), contre 1,345 million de consensus et 1,323 million en octobre. Les permis de construire ont atteint 1,482 million d'unités (+1,4%), contre 1,41 million de consensus et 1,461 million le mois précédent, selon le rapport gouvernemental américain.

La production industrielle américaine a rebondi de 1,1% le mois dernier en séquentiel, contre un consensus de +0,9%, et après un repli de 0,9% un mois auparavant. Il s'agit de la plus forte hausse depuis octobre 2017. La production manufacturière a également progressé de 1,1%, contre +0,8% de consensus. Le taux d'utilisation des capacités est ressorti à 77,3%, contre 76,6% le mois précédent.

Les valeurs

* Boeing (+0,5%) va bel et bien suspendre la production de son 737 MAX. A l'issue d'un conseil d'administration, le management a indiqué qu'il suspendrait en janvier, pour la première fois en plus de vingt ans, la production de ses 737 alors qu'on ne sait toujours pas quand le best-seller de l'avionneur américain sera autorisé à voler de nouveau. "Nous croyons que cette décision est la moins perturbatrice pour le maintien à long terme du système de production et de la santé de la chaîne d'approvisionnement. Cette décision est motivée par un certain nombre de facteurs, notamment la prolongation de la certification jusqu'en 2020, l'incertitude quant au calendrier et aux conditions de remise en service et aux approbations mondiales de formation, et l'importance de veiller à ce que nous puissions accorder la priorité à la livraison des aéronefs stockés. Nous continuerons d'évaluer les progrès réalisés en vue de la remise en service et nous prendrons des décisions quant à la reprise de la production et des livraisons en conséquence", a indiqué Boeing dans un communiqué, dévoilé hier soir après la clôture de Wall Street.

Le géant de l'aéronautique a précisé que cette mesure n'entraînera pas de licenciements, alors qu'il emploie près de 12.000 salariés dans l'usine du sud de Seattle chargée de la production du 737. La direction a par ailleurs indiqué qu'elle donnera des informations chiffrées relatives à la suspension de la production de l'appareil dans le cadre de la publication de ses résultats annuels fin janvier. "Cette pause pourrait indiquer que la remise en service du 737 Max n'est pas imminente, comme les investisseurs les plus optimistes l'avaient peut-être prévu", a déclaré Ron Epstein, analyste chez Bank of America ML.

* Southwest Airlines (+0,9%) retarde encore l'éventuel retour du 737 MAX de Boeing au sein de sa flotte. La compagnie à bas coûts a désormais décidé de se passer du best-seller de l'avionneur américain jusqu'au 13 avril, soit un décalage de plus d'un mois par rapport à la prévision antérieure du transporteur américain. Principal client du 737MAX avec 34 appareils, Southwest précise que ce changement réalisée de façon proactive réduira son programme de 300 vols par jour sur un total de plus de 4.000 vols quotidiens en période de pointe. "Nous demeurons confiants qu'une fois certifiées par la FAA, les améliorations permettront d'assurer l'exploitation en toute sécurité du MAX", souligne encore une fois Southwest. American Airlines a annoncé la semaine passée qu'elle reportait à début avril, au plus tôt, un retour dans les airs de ses 737 MAX.

* Pfizer (+0,2%). La Food and Drug Administration des États-Unis a approuvé le traitement contre un certain type de cancer de la prostate développé par le géant américain et Astellas Pharma.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2020

Au 1er février 2020, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie baissent de 3,3% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier 2020...

Publié le 24/01/2020

METabolic EXplorer a fait le point vendredi soir sur le litige lié à l'abandon de son projet en Malaisie en 2014. Ainsi, la Cour d'Appel de Douai a rendu le 23 janvier 2020 un arrêt aux termes…

Publié le 24/01/2020

Le titre Alstom gagnait finalement 1,4% en clôture ce vendredi à 47,12 euros, Bloomberg ayant indiqué que Bombardier aurait eu des discussions...

Publié le 24/01/2020

L’Olympique Lyonnais a annoncé le transfert de l’attaquant international zimbabwéen Tino Kadewere, en provenance du Havre AC, pour un montant de 12 millions d’euros, auquel pourra s’ajouter…

Publié le 24/01/2020

À l'issue de l'offre publique d'achat simplifiée initiée par Coyote System visant les actions de la société Traqueur non détenues par lui, au prix...