Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 592.58 PTS
+0.34 %
6 593.0
+0.67 %
SBF 120 PTS
5 100.19
+0.33 %
DAX PTS
13 910.12
+0.68 %
Dow Jones PTS
34 152.01
+0.71 %
13 635.21
-0.23 %
1.017
+0.03 %

Wall Street : en baisse, les banques déçoivent

| Boursier | 158 | Aucun vote sur cette news

Les craintes de récession reprennent le dessus...

Wall Street : en baisse, les banques déçoivent
Credits Reuters

La bourse de New York est orientée en forte baisse jeudi, après le choc provoqué la veille par la hausse des prix à la consommation, renforcé par une progression plus forte que prévu des prix à la production en juin. Ces chiffres pourraient encourager la Fed à agir plus agressivement lors de sa prochaine réunion les 26 et 27 juillet, pour tenter de freiner l'inflation. Alors que les premiers résultats des grandes banques américaines étaient très attendus, JP Morgan et Morgan Stanley ont déçu en annonçant une baisse de leurs profits au deuxième trimestre, ce qui renforce les craintes d'une récession économique.

A 17 heures, le Dow Jones perd 1,87% à 30.200 points et le S&P 500, plus large cède 1,78% à 3.734 points. Le Nasdaq, riche en valeurs technologiques, cède 1,73% à 11.052 points.

Les indices sont à nouveau orientés en baisse en Europe : à Paris, le CAC 40 recule de 1,90% à 5.886 points vers 17 heures. À Francfort, le Dax cède 2,22% et à Londres, le Footsie 100 abandonne 1,80%. La bourse de Milan perd 2,67%, la décision du Mouvement 5-Etoiles (M5S) de ne pas participer au vote de confiance au prévu dans la journée faisant craindre une chute du gouvernement conduit par Mario Draghi.

L'inflation plane sur les marchés

Les marchés digèrent toujours la forte hausse des prix à la consommation (+9,1% sur un an, au plus haut depuis 1981). Les investisseurs refont leurs comptes et certains anticipent un relèvement de 100 points de base le 27 juillet des taux de la Réserve fédérale américaine, un rythme rapide qui pourrait plonger l'économie en récession. La Fed a déjà relevé ses taux de 0,75 point de pourcentage en juin. Le président de la Réserve fédérale d'Atlanta, Raphael Bostic, a déclaré que "toutes les cartes sont sur la table".

Les économistes de Bank of America prévoient une "légère récession cette année" aux États-Unis, s'attendant à ce que le produit intérieur brut du quatrième trimestre baisse de 1,4% par rapport à l'année précédente, les dépenses de services ralentissant et l'inflation élevée incitant les consommateurs à lever le pied.

Prix à la production en hausse

Les prix à la production aux Etats-Unis ont progressé en juin à un rythme supérieur aux attentes, montrent les statistiques officielles publiées jeudi. L'indice des prix à la production (PPI) a augmenté le mois dernier de 1,1% après un gain de 0,9% (révisé) en mai, a annoncé le département du Travail. Sur un an, sa hausse ressort à 11,3%, après +10,9% (révisé) le mois précédent.

Les inscriptions au chômage ont augmenté aux Etats-Unis lors de la semaine au 9 juillet, à 244.000 contre 235.000 la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 235.000 inscriptions au chômage.

La CE revoit en baisse ses prévisions de croissance

La Commission européenne a réduit ses prévisions de croissance pour cette année et l'an prochain et relevé ses prévisions d'inflation, principalement en raison de l'impact de la guerre en Ukraine. Dans ses prévisions d'été, l'exécutif communautaire table pour la zone euro sur une croissance limitée à 2,6% cette année et 1,4% l'an prochain alors qu'en mai, elle prévoyait des chiffres de 2,7% et 2,3% respectivement.

La révision à la baisse est plus marquée pour 2023 que pour 2022 car c'est surtout l'an prochain que l'impact de la guerre en Ukraine et celui de la hausse des prix de l'énergie pourrait se faire le plus durement sentir. Pour l'ensemble de l'Union européenne, la Commission laisse sa prévision de croissance inchangée pour 2022 à 2,7% mais ramène celle de 2023 à 1,5% contre 2,3%.

Le dollar monte

Le dollar, soutenu par son statut d'actif refuge et les anticipations de remontée de taux aux Etats-Unis, avance de 0,74%, face à un panier de devises de référence et a inscrit un nouveau plus haut de près de 20 ans.

L'euro, qui est tombé brièvement mercredi en séance sous la parité avec le dollar, se traite à 1,001 (-0,5%).

Pétrole

Les cours pétroliers sont encore sous pression, dans la perspective d'une hausse des taux qui pourrait plonger l'économie en récession et peser sur la demande. Le Brent abandonne 3,2% à 96,39 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate,WTI) 3,95% à 92,50 dollars .

Les valeurs

JPMorgan Chase a fait état jeudi d'une baisse de 28% de son bénéfice au deuxième trimestre, plus importante qu'attendu, ayant mis de côté davantage de provisions pour couvrir des pertes potentielles face aux risques croissants de récession. Le titre JPMorgan, qui a perdu près de 29% depuis le début de l'année, recule de 4,2%. Le groupe a enregistré 1,1 milliard de dollars (autant d'euros) de provisions pour pertes sur prêts, alors que l'année dernière, 3 milliards de dollars ont été libérés des provisions.

Morgan Stanley perd 1% après avoir publié jeudi une baisse de son bénéfice au deuxième trimestre, en raison d'un effondrement des transactions dans un contexte de forte volatilité des marchés qui a pesé sur son activité de banque d'investissement. La banque américaine a réalisé un bénéfice de 2,4 milliards de dollars (autant d'euros), soit 1,39 dollar par action, pour le trimestre clos le 30 juin, contre 3,4 milliards de dollars, soit 1,85 dollar par action, un an plus tôt. Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice de 1,53 dollars par action, selon les données de Refinitiv.

Intel cède 1,4%. Le groupe a commencé à informer ses clients de son intention de relever les prix de la plupart de ses produits en raison de l'augmentation de ses coûts.

Twitter perd 0,3%. Le réseau social fonctionne de nouveau après une panne d'une heure qui a empêché des milliers d'utilisateurs du monde entier d'accéder au réseau social. Plus de 50.000 personnes ont signalé des problèmes avec Twitter aux États-Unis, selon le site Downdetector.com. Des utilisateurs d'autres pays, dont le Royaume-Uni, le Mexique, le Brésil et l'Italie, ont également signalé des problèmes. Twitter a par ailleurs annoncé qu'il ne planifiait pas de licenciements à l'échelle de l'entreprise mais qu'il continuerait probablement de restructurer ses activités. D'autre part, Rosenblatt Securities relève sa recommandation sur le titre à "acheter" contre "neutre" et son objectif de cours de 33 à 52 dollars.

ConocoPhillips recule de 0,4%. Le groupe a annoncé qu'il prendrait une participation de 30% dans l'usine de gaz naturel liquéfié (GNL) de Sempra Energy SRE.N à Port Arthur au Texas, le producteur américain de pétrole et de gaz développant son activité GNL pour répondre à la forte demande.

Occidental Petroleum (-2,5%). Berkshire Hathaway, dirigée par Warren Buffett, a déclaré avoir acheté cette semaine 4,3 millions d'actions supplémentaires du groupe pétrolier, portant ainsi sa participation à 19,2%.

Amazon (-2,5%). Le géant du commerce en ligne a proposé de s'abstenir d'utiliser les données des vendeurs pour ses propres activités de vente au détail et a fait d'autres concessions dans le but d'obtenir la clôture d'une enquête antitrust, ont indiqué les autorités de régulation de l'UE.

Google (-1,8%). L'autorité italienne de la concurrence (AGCM) a déclaré jeudi avoir ouvert une enquête visant le géant américain pour abus présumé de position dominante dans la portabilité des données, une accusation rejetée par le groupe.

Cisco Systems (-0,4%). L'action du géant des équipements de réseaux perd 2,1% dans les échanges en avant-Bourse après l'abaissement de la recommandation de JPMorgan à "neutre" contre "surpondérer".

Tesla perd 2,3%. Truist Securities entame le suivi de la valeur avec une recommandation à "acheter" et un objectif de cours de 1.000 dollars.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/08/2022

Wall Street perd un peu de terrain avant bourse ce mardi, cédant à quelques prises de bénéfices après une belle série haussière...

Publié le 16/08/2022

La Bourse de New York a fini en hausse lundi, la publication de plusieurs indicateurs macroéconomiques jugés décevants, ont milité pour un assouplissement de la politique monétaire de la banque…

Publié le 15/08/2022

Mal partis en début de séance, les indices ont réussi à remonter la pente.

Publié le 15/08/2022

Wall Street, après sa vive hausse de fin de semaine dernière stimulée par les chiffres de l'inflation, souffle un peu ce lundi...

Publié le 15/08/2022

Wall Street, après sa vive hausse de fin de semaine dernière stimulée par les chiffres de l'inflation, souffle un peu avant bourse ce lundi...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/08/2022

Ce franchissement de seuils résulte d'une cession d'actions Vinci hors et sur le marché

Publié le 16/08/2022

RTL Deutschland ajoute de la musique à son offre de streaming vidéo et intègre le catalogue complet du service de streaming musical Deezer...

Publié le 16/08/2022

Ce franchissement de seuil résulte d'une cession d'actions Bureau Veritas sur le marché...

Publié le 16/08/2022

Ces franchissements de seuils résultent d'une acquisition d'actions Rexel sur le marché...

Publié le 16/08/2022

Ce franchissement de seuil résulte d'une cession d'actions Veolia Environnement hors et sur le marché, et...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne