5 338.03 PTS
-0.36 %
5 335.5
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 256.27
-0.42 %
DAX PTS
13 017.20
-0.39 %
Dowjones PTS
24 508.66
-0.31 %
6 389.91
+0.00 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Wall Street : du vert après l'emploi, malgré la rechute du pétrole

| Boursier | 192 | Aucun vote sur cette news

Le DJIA gagne actuellement 0,27% à 21.378 pts, le Nasdaq remonte de 0,68% à 6.131 pts, et le S&P500 progresse de 0,34% à 2.418 pts...

Wall Street : du vert après l'emploi, malgré la rechute du pétrole
Credits Reuters

Wall Street, qui a fini sa course en nette baisse hier soir, plombé par les craintes autour du resserrement monétaire des banques centrales, reprend des couleurs ce vendredi après la publication du rapport mensuel de l'emploi US. Les Etats-Unis ont créé davantage de postes que prévu au mois de juin. Le taux de chômage ressort en revanche en hausse surprise. Les créations de postes d'avril et de mai ont par ailleurs été rehaussées. Du côté du pétrole, le baril WTI, qui avait repris de la hauteur hier, rechute lourdement en cette fin de semaine, sous les 44$... Le DJIA gagne actuellement 0,27% à 21.378 pts, le Nasdaq remonte de 0,68% à 6.131 pts, et le S&P500 progresse de 0,34% à 2.418 pts.

D'après le dernier rapport du Département américain au travail publié ce vendredi, les créations de postes non-agricoles aux États-Unis pour le mois de juin 2017 sont ressorties au nombre de 222.000, contre un consensus de place de 170.000.

Le taux de chômage américain en juin ressort ainsi à 4,4%, contre 4,3% de consensus de place, et 4,3% un mois plus tôt. Les créations de postes dans le secteur privé s'élèvent à 187.000, contre 164.000 de consensus. Le salaire horaire moyen a augmenté de 0,2%, contre +0,3% de consensus et +0,1% un mois plus tôt en donnée révisée (contre +0,2% en première lecture). Le taux de participation ressort enfin à 62,8%, contre 62,7% en mai.

Le nombre de créations de postes non-agricoles aux États-Unis pour le mois d'avril 2017 a été révisé à la hausse, à 207.000 (contre 174.000). Celui de mai 2017 a également été révisé à la hausse, à 152.000 (contre 138.000).

Les chefs d'Etat et de gouvernement du G20 sont arrivés ce matin à Hambourg pour deux jours de discussions qui s'annoncent tendus, notamment avec les Etats-Unis, autour des questions du climat et du commerce.

VALEURS A SUIVRE

Mondelez (stable). Le groupe agroalimentaire américain a prévenu que l'attaque informatique mondiale du 27 juin allait impacter négativement, d'environ 3%, son chiffre d'affaires au deuxième trimestre.

Tesla (+2%). Le titre a enregistré hier une troisième séance consécutive de correction pour une perte cumule de plus de 15%... Le dossier, plombé mercredi par des livraisons décevantes au premier semestre, a encore cédé du terrain hier alors que son Model S n'a pas totalement réussi les tests de sécurité de l'Insurance Institute pour la sécurité autoroutière (IIHS).

Berkshire Hathaway (stable). Berkshire Hathaway Energy, une filiale de Berkshire Hathaway, va racheter Oncor Delivery Company dans le cadre d'une transaction qui valorise la société texane environ 11,25 Mds$. L'opération se fera via le rachat pour 9 Mds$ d'Energy Future Holdings Corp (EFH), la maison-mère d'Oncor placée sous la loi de la protection des faillites en 2014.

Apple (+1%). D'après les informations de Nikkei, Apple proposera trois iPhone en 2018, tous dotés d'un écran OLED (diode électroluminescente organique), permettant une visibilité de meilleure qualité et une autonomie rehaussée. La firme de Cupertino devrait donc abandonner dès l'année prochaine les écrans LCD pour ses smartphones. Les iPhone 7S et 7S Plus devront eux s'en contenter, tandis que l'iPhone 8, attendu plus tard dans l'année, devrait être équipé de ces nouveaux écrans.

Qualcomm (+1%). La bataille juridique avec Apple se poursuit. Qualcomm voudrait faire interdire l'importation et la vente de certains iPhone sur le marché américain. Le groupe a ainsi porté plainte auprès de l'International Trade Commission (ITC), et une autre plainte a également été déposée auprès de la cour de justice de Californie pour demander des dédommagements. Le fournisseur accuse toujours Apple d'utiliser sa technologie illégalement, sans le payer.

General Electric (-1%) reste surveillé alors que le titre a chuté de 3,8% hier soir à Wall Street, à 26,31$ (son plus bas niveau depuis octobre 2015), s'affichant ainsi comme la plus forte baisse de l'indice Dow Jones en clôture. Le dossier a notamment été pénalisé par une note d'analyste. D'après nos informations, JP Morgan maintient en effet sa recommandation "sousperformance" sur le titre à Wall Street, et abaisse, de 27 à 22$, son objectif de cours. D'après le broker, le changement de CEO est arrivé étonnamment tôt, mettant en avant des fondamentaux plus fragiles que prévu. Cela fait des dizaines d'année que l'histoire de GE n'a pas été aussi ouverte et indéterminée, selon JP Morgan...

Campbell Soup (+1%) annonce un accord pour le rachat du fabricant "bio" de produits alimentaires Pacific Foods. Le prix de la transaction s'élève à 700 M$ en numéraire. Campbell Soup estime que cette opération aura un effet neutre sur ses bénéfices la première année.

Amazon (+1%). Le géant de l'internet étudierait un partenariat avec Dish Network dans la technologie sans fil. Selon le 'Wall Street Journal' à l'origine de l'information, Amazon pourrait notamment appuyer financièrement le développement du réseau dédié à l'internet des objets que l'opérateur de TV par satellite est en train de construire.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

VEOLIA ENVIRON. constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call I007S émis…

Publié le 15/12/2017

VEOLIA ENVIRON. constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call I007S émis…

Publié le 15/12/2017

Le bureau d'études ne voit que du positif dans une telle transaction...

Publié le 15/12/2017

Objectif légèrement abaissé

CONTENUS SPONSORISÉS