En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 011.98 PTS
-0.21 %
4 996.0
-0.47 %
SBF 120 PTS
3 964.56
-0.1 %
DAX PTS
12 430.56
-0.45 %
Dow Jones PTS
26 281.82
+0.05 %
9 629.66
-0.77 %
1.133
+0.01 %

Wall Street : du rouge attendu pour débuter la semaine

| Boursier | 1470 | 5 par 1 internautes

Wall Street est attendue en léger retrait en ce début de semaine sur fond de poursuite de la pandémie de Covid-19 à travers le monde et de ses...

Wall Street : du rouge attendu pour débuter la semaine
Credits Reuters

Wall Street est attendue en léger retrait en ce début de semaine sur fond de poursuite de la pandémie de Covid-19 à travers le monde et de ses conséquences autant sanitaires qu'économiques. Sans surprise, malgré ses annonces antérieures, Donald Trump a indiqué dimanche qu'il allait prolonger jusqu'au 30 avril les recommandations visant à ralentir la propagation du nouveau coronavirus dans le pays, abandonnant l'idée de faire repartir l'économie américaine d'ici mi-avril.

Une décision prise alors que le bilan a franchi les 2.400 mort aux Etats-Unis, soit un quasi-doublement en trois jours. Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des maladies allergiques et infectieuses, a estimé samedi sur 'CNN' que la pandémie pourrait provoquer la mort de 100.000 à 200.000 personnes aux Etats-Unis, de loin le pays le plus touché au monde.

Dans ces circonstances, le dollar retrouve du poil de la bête après avoir essuyé sa plus forte baisse hebdomadaire depuis 2009. L'indice du dollar, qui reflète son évolution face à 6 devises de référence (euro, livre sterling, franc suisse, dollar canadien, yen et couronne suédoise) prend actuellement 0,3% à 98,8 points.

A l'inverse, les cours du brut poursuivent leur plongeon, au plus bas depuis 17 ans. Le WTI est même tombé brièvement sous la barre des 20$, plombé par la chute de la demande et la guerre des prix engagée entre l'Arabie saoudite et la Russie. Le baril de brut léger américain WTI perd actuellement 5,4% à 20,3$ (contrat à terme de mai sur le Nymex), tandis que le Brent de mer du Nord rend 6,3% à 26,2$.

L'indice Vix de la volatilité, aussi appelé "indice de la peur", remonte en ce moment de 0,7% à 66,3 points, après avoir atteint dernièrement des niveaux records supérieurs à 85.

Les opérateurs se demandent désormais si les multiples plans de soutien adoptés à travers le monde par les gouvernements et les Banques centrales suffiront à faire face à une situation sans précédent. Donald Trump a promulgué vendredi le plan de soutien historique de 2.000 milliards de dollars, adopté précédemment par le Sénat puis la Chambre des représentants. Mais les chiffres hebdomadaires de l'emploi dévoilés la semaine passée sont un premier indicateur des ravages que pourrait faire la pandémie sur l'économie de la première puissance mondiale. A ce titre, les nombreuses données au programme cette semaine seront particulièrement surveillées : outre les chiffres mensuels de l'emploi vendredi, les indices ISM, les dépenses de construction et les promesses de ventes de logement (cet après-midi) sont notamment attendus.

Plus globalement, les analystes de JP Morgan estiment que le PIB mondial pourrait chuter de 10,5% en rythme annualisé au premier semestre de l'année.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 04/06/2020

Les points marquants de cette distinction GPTW 2020 incluent une participation élevée des employés et des scores excellents dans l'ensemble des domaines évalués...

Publié le 04/06/2020

Technicolor a reçu une proposition indicative de la part de ses créanciers...

Publié le 04/06/2020

Dans ce contexte de pandémie de Coronavirus, Saint-Gobain confirme les perspectives présentées fin avril lors de la publication du chiffre d'affaires du 1er trimestre...

Publié le 04/06/2020

Publication différée pour Devernois...

Publié le 04/06/2020

Un réexamen de distribution de dividende est possible avant la fin d'année chez Saint-Gobain...