En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 850.21 PTS
-1.21 %
4 837.00
-1.41 %
SBF 120 PTS
3 894.66
-
DAX PTS
12 645.75
-
Dow Jones PTS
28 335.57
-0.1 %
11 692.57
+0. %
1.183
-0.21 %

Wall Street : du mieux...

| Boursier | 425 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine tente un rebond ce jeudi après un début de séance encore irrégulier, le DJIA et le S&P500 reprenant plus de 1% et le Nasdaq 1,4% à...

Wall Street : du mieux...
Credits Reuters

La cote américaine tente un rebond ce jeudi après un début de séance encore irrégulier, le DJIA et le S&P500 reprenant plus de 1% et le Nasdaq 1,4% à 10.780 pts. Le baril de brut WTI se stabilise sur les 40$ sur le Nymex, alors que le Brent de la mer du Nord pointe à 41,90$. Rappelons que la cote US avait décroché hier soir avec les 'technologiques', sur fond de crise sanitaire persistante, de fortes tensions politiques en vue de l'élection du 3 novembre et de doutes sur la reprise économique, en l'absence d'avancées concrètes au Congrès sur le soutien à l'activité... A noter que James Bullard, le patron de la Fed de Saint-Louis, a estimé que l'économie US retrouverait son niveau de croissance antérieur dès la fin de cette année. De quoi aider les marchés à se reprendre, même si la volatilité reste forte.

ECO ET DEVISES

La situation sur le marché du travail reste tendue aux Etats-Unis. Le Département américain au Travail a annoncé, pour la semaine close au 19 septembre, des inscriptions au chômage au nombre de 870.000, en légère hausse de 4.000 par rapport à la lecture révisée de la semaine antérieure (866.000). Elles ressortent plus élevées qu'attendu, puisque le consensus était de 840.000 sur la semaine. Avant que le coronavirus ne mette à l'arrêt la majeure partie de l'économie américaine, le précédent record datait de 1982 avec 695.000 demandes hebdomadaires.

Les ventes de logements neufs aux États-Unis pour le mois d'août 2020 sont ressorties au nombre de 1,011 million, contre 875.000 de consensus de place et 965.000 pour la lecture révisée du mois antérieur. La précédente lecture du mois de juillet était de 901.000.
L'indice manufacturier régional de la Fed de Kansas City pour le mois de septembre 2020 est ressorti à 11, contre un consensus de 13 et une lecture de 14 sur le mois antérieur.

Le président de la Fed Jerome Powell, qui n'a pas fait d'étincelles hier et avant-hier, est encore auditionné ce jour et en profite pour marteler qu'"un soutien fiscal additionnel sera probablement nécessaire".
Depuis leur dernière réunion des 15 et 16 septembre, les responsables de la Réserve fédérale mettent en garde sur une reprise sans doute plus progressive qu'espérée... Powell, qui est auditionné non moins de trois fois cette semaine au Congrès, a donc répété que le chemin sera long avant de retrouver un niveau de croissance précédant la crise, ce qui nécessitera de nouvelles mesures de soutien monétaire et budgétaire.
Plusieurs autres membres de la Fed, dont le vice-président de la Fed Richard Clarida, se sont exprimés ce mercredi et ont tous souligné l'importance de la politique budgétaire pour sortir de la crise actuelle. Le président de la Fed de Boston Eric Rosengren s'est montré particulièrement pessimiste sur la capacité de l'économie à rebondir rapidement si un nouveau "package" de mesures n'est pas adopté par le Congrès...

Depuis des semaines, la Maison Blanche et le Congrès ne parviennent pas s'accorder sur un nouveau plan de relance, sur fond de campagne électorale à couteau tiré entre Donald Trump et son adversaire démocrate Joe Biden. Le bras de fer entre démocrates et républicains s'est encore tendu le week-end dernier, à la suite du décès de la juge de la Cour Suprême Ruth Bader Ginsburg '("RBG")... Or, le temps presse, le précédent plan budgétaire massif de 2.200 milliards de dollars, mis en place en mars, étant désormais arrivé à son terme, et de nombreuses mesures d'aide aux entreprises et aux salariés ayant pris fin. Les aides financières accordées aux employés au chômage technique sont en passe de s'achever...
Sur les devises, l'euro remonte un peu à 1,1690/$.

LES VALEURS

Accenture (-6,7%). Les revenus du géant des services de consulting ont manqué le consensus pour le quatrième trimestre fiscal. La guidance 2021 est également ressortie trop courte. Sur le trimestre clos fin août, le bénéfice net a représenté 1,29 milliard de dollars et 1,99$ par titre, contre 1,13 milliard de dollars un an auparavant. Hors éléments, le bénéfice ajusté par action a décliné de 2% à 1,70$, contre 1,73$ de consensus FactSet. Les revenus ont baissé de 2% à 10,84 milliards de dollars, contre 10,93 milliards de consensus. Pour 2021, Accenture envisage un bpa allant de 7,8$ à 8,1$, contre 8,13$ de consensus.

Oracle (+1%). Le dossier du réseau social de partage de vidéos TikTok fait toujours parler de lui. La maison-mère chinoise ByteDance vient néanmoins d'effectuer en Chine une demande de permis d'exportation de technologie, ce qui signale un effort supplémentaire pour boucler un accord avec Oracle et Walmart, afin d'éviter que les Etats-Unis ne mettent pas à exécution leur menace d'interdiction de l'application TikTok pour des motifs de sécurité nationale. ByteDance a soumis sa demande au bureau municipal du commerce de Pékin.
ByteDance avait précédemment précisé que l'accord relatif à TikTok aux Etats-Unis devait être validé par Pékin et Washington. Trump désire que les Américains prennent le contrôle des opérations US de l'application. Les médias officiels chinois indiquent quant à eux que Pékin ne validera pas l'accord dans une telle hypothèse, évoquant un chantage ou un harcèlement de l'administration américaine en place.

Tesla (+5%) reste surveillé, après un plongeon de plus de 10% probablement excessif hier en réaction à des annonces jugées peu enthousiasmantes ou du moins pas assez précises, concernant la stratégie du groupe dans les batteries. L'annonce par l'Etat de Californie de son intention d'interdire dès 2035 la vente de véhicules à essence ou diesel pourrait soutenir le dossier. Sunworks ou Polar Power, deux spécialistes des énergies renouvelables, s'enflamment ce jour sur cet effet d'annonce, avec des cours multipliés dans un ambiance euphorique.

E.W. Scripps (+25%). La firme média serait sur le point de racheter ION Media pour un montant de 2,65 milliards de dollars, avec le soutien notable de la firme de Warren Buffett, Berkshire Hathaway, via une augmentation de capital réservée de 600 millions de dollars. C'est du moins ce que croit savoir le généralement bien renseigné Wall Street Journal, citant des proches du dossier.

Costco Wholesale (stable), distributeur d'Issaquah, publie après bourse ce soir ses résultats financiers du trimestre clos en août. Le groupe a bénéficié des achats de précaution des consommateurs. Le consensus de bénéfice par action se situe à 2,83$, pour des revenus de 52,08 milliards de dollars.

Rite Aid (-15%). Pour son second trimestre fiscal, le groupe a réalisé un bénéfice net ajusté des opérations poursuivies de 13,5 millions de dollars et 25 cents par action, contre une perte de 79 millions de dollars un an plus tôt. Le consensus était de 1 cent de bpa. Les revenus trimestriels ont totalisé 5,98 milliards de dollars, en progression de 11%, contre 5,75 milliards de consensus. Pour l'exercice 2021, le groupe table sur une perte ajustée de 140 à 190 millions. Les ventes totales de la chaîne pharmaceutique sont attendues entre 23,5 et 24 milliards.

CarMax (-10%). Le profit trimestriel a grimpé de 29% en glissement annuel, alors que les analystes s'attendaient majoritairement à un déclin des résultats sur la période. Le bpa a représenté 1,79$, alors que les revenus se sont appréciés de 3,3% en glissement annuel à 5,37 milliards de dollars. Les ventes unitaires à comparable de véhicules d'occasion se sont améliorées de 1,2% en comparaison de l'an dernier.

Darden Restaurants (+9%). Le bénéfice net trimestriel a atteint 36 millions de dollars et 28 cents par titre, contre 171 millions un an plus tôt. Le bénéfice ajusté par action est ressorti à 56 cents, largement supérieur au consensus FactSet. En revanche, les revenus sont donc ressortis décevants à 1,53 milliard, contre 2,13 milliards un an avant et 1,56 milliard de consensus. Pour le second trimestre, les ventes sont attendues à 1,69 milliard, alors que le bpa est estimé entre 65 et 75 cents.

JPMorgan Chase (stable) va devoir débourser près d'un milliard de dollars pour mettre un terme aux poursuites des autorités américaines dans un dossier de manipulation de marché sur des contrats à terme sur les métaux, a appris Reuters de source 'proche de la situation'. Le règlement du contentieux avec le Département US de Justice, la Securities & Exchange Commission (SEC) et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) va être prochainement officialisé...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/10/2020

Sopra Steria avait annoncé le 21 octobre avoir détecté une cyberattaque la veille au soir. Dans un communiqué publié ce matin, le groupe précise que le virus a été identifié : il s'agit d'une…

Publié le 26/10/2020

Nicox a annoncé que son partenaire Ocumension Therapeutics avait reçu l'approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products…

Publié le 26/10/2020

Europcar Mobility Group a dévoilé ce matin des résultats trimestriels très affectés, comme prévu, par les restrictions de voyage. Au troisième trimestre, le loueur de voitures a réalisé un…

Publié le 26/10/2020

Biophytis a réalisé le dosage du premier patient au Brésil dans le cadre de COVA à Hospital e Maternidade Celso Pierro - PUCCAMP de Campinas...

Publié le 26/10/2020

Nicolas Hériard Dubreuil a été nommé à la présidence du conseil d'administration d'Oeneo. Il remplace Hervé Claquin, qui rejoint le collège des censeurs, composé de François et Marc Hériard…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne