En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Wall Street : Dow Jones et S&P500 de retour au sommet

| Boursier | 321 | Aucun vote sur cette news

Le DJIA gagne 0,41% à 26.759 pts, le Nasdaq recule de 0,12% à 8.027 pts, et le S&P500 progresse de 0,10% à 2.927 pts...

Wall Street : Dow Jones et S&P500 de retour au sommet
Credits Reuters

Wall Street s'affiche en ordre dispersé ce mardi à trois heures de la clôture, avec un Dow Jones et un S&P500 de retour au sommet ! Après avoir salué hier, sans euphorie, le nouvel accord commercial conclu ce weekend entre les Etats-Unis et le Canada, les investisseurs vont désormais se concentrer sur la saison des résultats du troisième trimestre, qui débute calmement ce mardi outre-Atlantique avec les comptes de PepsiCo. Du côté du pétrole, les prix restent fermes avec un baril WTI qui retrouve les 75$. Le DJIA gagne 0,41% à 26.759 pts, le Nasdaq recule de 0,12% à 8.027 pts, et le S&P500 progresse de 0,10% à 2.927 pts.

VALEURS A SUIVRE

PepsiCo (-1%), le géant des soft drinks, a annoncé pour le trimestre clos des comptes supérieurs aux attentes de marché, aidé notamment par ses résultats tangibles en Amérique Latine. Le bénéfice net trimestriel attribuable à la compagnie est ressorti à 2,50 milliards de dollars soit 1,75$ par titre pour cette période close début septembre 2018, contre 2,14 Mds$ et 1,49$ par action un an plus tôt. Les revenus consolidés se sont appréciés de 1,5% à 16,5 milliards de dollars. Le consensus était de 16,36 Mds$ de revenus. Le bénéfice ajusté par action est enfin ressorti à 1,59$, contre 1,57$ de consensus. Le groupe a connu tout de même une relative faiblesse sur le segment boissons en Amérique du Nord, où la croissance est restée timide à 2%, pour un chiffre d'affaires de 5,46 Mds$ sur ce troisième trimestre fiscal. Le consensus était de 5,5 Mds$. Frito-Lay North America a réalisé en effet des ventes de 3,89 Mds$ (+3%), contre 3,92 Mds$ de consensus. Indra Nooyi, patronne du groupe, préfère pour sa part souligner la forte performance opérationnelle de PepsiCo sur les divisions internationales, soutenue par les marchés en développement et émergents. Rappelons que Nooyi quitte ses fonctions de directrice générale, mais restera présidente du conseil d'administration jusqu'en début d'année prochaine. PepsiCo ajuste son estimation 2018 de bénéfice ajusté par action à 5,65$, contre 5,70$ auparavant. Le groupe cite un impact de change inattendu et défavorable d'un point de pourcentage. En revanche, le groupe dope son anticipation de croissance organique des revenus à 'au moins 3%', alors qu'il n'envisageait jusqu'alors qu'une croissance 'au moins en ligne' avec celle de l'an dernier (+2,3%).

Amazon (stable), le colosse américain du commerce en ligne, vient d'annoncer un relèvement du salaire minimum pour tous ses salariés américains à 15$ de l'heure. La mesure s'applique à tous les salariés du groupe aux Etats-Unis, y compris aux emplois à temps partiel ou bien encore aux contrats temporaires. En outre, le groupe entend faire pression auprès du gouvernement fédéral afin d'obtenir un salaire minimum plus élevé. "Nous allons travailler à obtenir le support du Congrès pour une augmentation du salaire minimum fédéral. Le niveau actuel de 7,25$ (de l'heure) avait été fixé il y a près d'une décennie", ajoute Jay Carney, senior vice president d'Amazon pour les affaires corporate mondiales. La mesure annoncée aujourd'hui s'applique à plus de 250.000 salariés d'Amazon, dont ceux de la chaîne récemment acquise Whole Foods. Elle concernera aussi les emplois saisonniers de la période des fêtes (plus de 100.000 postes). Financièrement, le changement ne devrait pas être majeur pour le groupe, qui avait déjà annoncé payer un salaire horaire moyen, comprenant actions et bonus, de plus de 15$ par heure, aux employés à temps plein de ses centres.

Tesla (-2%). Le groupe californien vient d'annoncer ses chiffres de production et de livraisons. Le constructeur de voitures électriques a produit un total de 53.239 unités de son Model 3 au troisième trimestre - pratiquement le double du volume du second trimestre. Tesla a livré par ailleurs 55.840 de ses berlines sur la période. Le groupe d'Elon Musk atteint donc ses objectifs, puisqu'il ambitionnait en août la production de 50.000 à 55.000 Model 3 sur la période. En incluant les Model S et X, Tesla dit avoir fabriqué au total 80.142 voitures durant le trimestre, 50% de plus qu'au second trimestre, qui constituait jusqu'à présent le trimestre record du groupe. Les livraisons ont représenté 83.500 véhicules, dont 55.840 Model 3, 14.470 Model S et 13.190 Model X. Afin de mettre cette incroyable performance en perspective, le groupe souligne qu'il a livré au troisième trimestre un volume équivalent à plus de 80% de celui de la totalité de l'année 2017. "Nous avons livré environ deux fois plus de Model 3 que sur l'ensemble des précédents trimestres", s'enthousiasme le groupe. La demande pour les Model S et X reste pour sa part "élevée". Au troisième trimestre, le groupe a été en mesure d'augmenter considérablement les livraisons de ces modèles S et X malgré les difficultés auxquelles il a été confronté en raison des tensions commerciales persistantes entre les États-Unis et la Chine.

Alphabet (+1%). Google perd son principal dirigeant sur le segment publicitaire. Ainsi, Sridhar Ramaswamy, jusqu'alors responsable des questions publicitaires et commerciales chez le géant de Mountain View, va quitter la compagnie après plus de 15 ans de bons et loyaux services. Il rejoint Greylock Partners, selon des sources internes au groupe citées par TechCrunch. Il se concentrera sur des projets entrepreneuriaux en stade initial de développement. Prabhakar Raghavan va remplacer Ramaswamy chez Google. Il était 'VP apps' de Google Cloud. Raghavan, qui avait rejoint Google en 2012, était auparavant dirigeant de Yahoo Labs. Le changement de dirigeant est très important pour Google, les revenus publicitaires comptant pour la majeure partie de son chiffre d'affaires (plus de 80%).

Facebook (-1%). Les cofondateurs d'Instagram, Kevin Systrom et Mike Krieger, ont annoncé hier qu'Adam Mosseri, jusqu'à présent vice-président produit du service de partage de photos, avait été nommé en tant que nouveau dirigeant de la plateforme. La nomination est immédiatement effective. Mosseri prend ainsi la direction d'Instagram, une semaine seulement après l'annonce des démissions des cofondateurs - qui n'appréciaient apparemment pas la nouvelle direction stratégique de leur plateforme de média social voulue par Mark Zuckerberg.

Paychex (+1%) a annoncé pour le 1er trimestre fiscal 2019 des revenus totaux en croissance de 9% à 863 M$, ainsi que des revenus de services en progression de 9% à 846 M$. Le bénéfice opérationnel trimestriel s'est apprécié de 1% à 320 M$ et le bénéfice net a augmenté de 16% à 244 M$ soit 67 cents par titre. Enfin, le bénéfice dilué ajusté par action s'est apprécié de 18% à 0,67$. Le consensus était de 65 cents de bénéfice ajusté par action pour 850 millions de dollars de revenus sur la période.

FCA US LLC (-1%) annonce avoir vendu 199.819 véhicules en septembre 2018 aux Etats-Unis, soit une croissance de 15% en glissement annuel.

Ford Motor (-1%) annonce que ses ventes américaines de septembre 2018 sont en baisse de 11,2% en glissement annuel, avec 197.404 véhicules écoulés sur la période.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...