Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 490.00 PTS
-0.53 %
6 484.5
-0.61 %
SBF 120 PTS
5 020.58
-0.54 %
DAX PTS
13 534.97
-1.12 %
Dow Jones PTS
32 774.41
-0.18 %
13 008.17
-1.15 %
1.021
-0.03 %

Wall Street : Dow Jones et Nasdaq tentés par la hausse

| Boursier | 444 | Aucun vote sur cette news

Wall Street repasse dans le vert ce vendredi, suite aux bons chiffres de l'emploi américain, et malgré les craintes de récession dans un contexte de...

Wall Street : Dow Jones et Nasdaq tentés par la hausse
Credits Reuters

Wall Street repasse dans le vert ce vendredi, suite aux bons chiffres de l'emploi américain, et malgré les craintes de récession dans un contexte de resserrement monétaire rapide et d'inflation élevée. Le S&P 500 se redresse de 0,15% à 3.908 pts, le DJIA de 0,25% à 31.462 pts et le Nasdaq de 0,16% à 11.640 pts. Les cours du brut hésitent, avec un baril de brut WTI en hausse de 1,3% sur le Nymex à 103,8$ et un Brent à 105,8$, en progression de 1,4%. L'once d'or fléchit de 0,2% à 1.736$. L'indice dollar consolide de 0,1% face à un panier de devises.

Les chiffres de l'emploi américain pour le mois de juin 2022 rapportés ce vendredi sont assez réjouissants, mais ils fournissent aussi de nouveaux arguments à la Fed pour durcir très rapidement sa politique. Ainsi, les créations de postes non-agricoles ont très nettement dépassé les attentes du consensus, à 372.000, alors qu'elles étaient attendues à 275.000. En ligne avec les attentes, le taux de chômage américain du mois de juin s'affiche stable à 3,6%. Les créations de postes dans le privé ont été au nombre de 381.000, contre 240.000 de consensus. Les créations d'emplois manufacturiers se sont élevées à 29.000 contre 23.000 de consensus. Le salaire horaire moyen a augmenté comme attendu de 0,3% en comparaison du mois antérieur et de 5,1% sur un an.

La variation de l'emploi salarié non agricole total pour avril a été révisée à la baisse de 68.000, passant de 436.000 à 368.000, et la variation pour mai a été révisée à la baisse de 6.000, de 390.000 à 384.000. Avec ces révisions, l'emploi en avril et en mai combinés est inférieur de 74.000 aux chiffres précédemment signalés.

Les stocks de grossistes aux États-Unis pour le mois de mai 2022, en lecture finale, ont augmenté de 1,8% en comparaison du mois antérieur, contre 2% de consensus et 2% pour l'estimation préliminaire. Leur hausse était de 2,2% en avril.

La bourse de New York avait clôturé hier soir en nette hausse, au lendemain de la publication des "minutes" de la Fed, laissant espérer aux investisseurs la possibilité d'une hausse moins brutale des taux d'intérêt face à la menace d'une récession. La tendance avait également été soutenue par la perspective de mesures de relance en Chine. Le secteur technologique s'était démarqué, et notamment les fabricants de puces, dans le sillage des solides résultats du groupe sud-coréen Samsung, à l'image d'Intel, Nvidia et Qualcomm.

Les valeurs

Spirit Airlines (+4%), la compagnie aérienne américaine à bas coûts, basée en Floride, aurait reporté le vote des actionnaires sur la cession du groupe à Frontier Group Holdings (+5%) pour 2,4 milliards de dollars, afin de poursuivre les négociations parallèlement menées avec JetBlue Airways (stable). C'est du moins ce qu'ont déclaré jeudi soir à l'agence Reuters, des sources proches du dossier. Spirit a précédemment repoussé cinq offres successives de rachat formulées par JetBlue, qui propose désormais 3,7 milliards de dollars en cash. Le vote des actionnaires sur le deal Frontier a été repoussé quant à lui par trois fois. Le nouveau report court jusqu'au 15 juillet. Lundi, le groupe new-yorkais JetBlue avait donc assoupli son offre à 33,5$ par titre Spirit en cash, 2$ de mieux qu'auparavant. L'offre de Frontier se chiffre quant à elle à 24,3$ par titre en cash et actions.

Tesla (+4%) n'affiche pas de grande évolution avant bourse ce vendredi à Wall Street. Le groupe d'Elon Musk, géant de l'automobile électrique, a pourtant écoulé 78.906 véhicules produits en Chine au mois de juin, ce qui représente un record absolu sur un mois, selon des chiffres révélés ce jour par la China Passenger Car Association(CPCA), fédération locale du secteur.

Twitter (-3%) fléchit, bien loin du prix initial proposé de 54,2$ par titre pour son acquisition. Il faut dire que l'homme d'affaires Elon Musk, à l'origine de cette proposition de 44 milliards de dollars, avait déjà rapidement rétropédalé, demandant d'abord d'en savoir plus sur l'ampleur du phénomène des robots et comptes fake. L'homme le plus riche du monde laissait ainsi entendre qu'une offre révisée en baisse serait hautement probable. Désormais, l'opération serait même en sérieux danger, selon plusieurs rapports de médias. Il pourrait même abandonner, faute de pouvoir réellement mesurer la proportion des 'bots' et faux comptes sur la plateforme, si l'on en croit le Washington Post. Le WaPo (de Jeff Bezos) explique que le rachat de Twitter par Musk et ses alliés serait donc "en péril". Les discussions avec des investisseurs se seraient tempérées durant les récentes semaines, et le clan Musk estimerait ne pas être en mesure de confirmer les affirmations de Twitter au sujet des comptes de spam, dont la proportion est jugée minime par le réseau social média...

Dans le même temps, Twitter a annoncé avoir licencié 30% de son équipe de recrutement dédiée à l'acquisition de talents, le groupe demeurant sous pression depuis l'offensive de Musk.

Occidental Petroleum (stable) reste sous le feu des projecteurs ce vendredi à Wall Street, alors que la firme de Warren Buffett, Berkshire Hathaway, vient de se renforcer une fois encore au capital du groupe pétrolier américain. Berkshire a poursuivi ses emplettes, avec l'acquisition de 12 millions de titres supplémentaires pour 698 millions de dollars. La participation de la firme d'Omaha au capital d'Occidental Petroleum atteint désormais 18,7%. La firme de Buffett possède plus de 175 millions de titres Occidental d'une valeur de près de 11 milliards de dollars. Le titre Occidental Petroleum a quasiment doublé cette année à Wall Street. Berkshire détient par ailleurs pour 10 milliards de dollars de titres préférentiels et dispose d'options pour l'acquisition de 83,9 millions d'autres titres ordinaires pour 5 milliards de dollars.

GameStop bondissait hier soir de 15% à Wall Street, dopé par l'annonce d'un "split" à quatre contre un. Concrètement, les actionnaires sur les registres à la clôture de la séance du 18 juillet, recevront trois titres additionnels pour chaque action détenue, sous forme d'un dividende en actions. Cette décision du conseil d'administration permettra d'accroître la liquidité de la valeur. Le dividende en actions sera distribué après la clôture du 21 juillet. Le titre cotera "ajusté du split" le 22 juillet. Le groupe avait mentionné en mars l'éventualité de cette division du titre, sans préciser les modalités. Il s'agit du deuxième split de l'histoire de GameStop, après une division par deux en mars 2007.

Le titre retombe cependant de 4% ce jour, GameStop ayant dans la foulée annoncé des changements significatifs au sein des effectifs. Le groupe se sépare ainsi de son directeur financier et va procéder à des licenciements, tout en investissant dans les emplois en magasin. C'est du moins ce que révèle un message interne et une source proche du dossier cités par un journaliste de Yahoo!. "Le changement sera une constante à mesure que nous ferons évoluer notre activité commerciale et lancerons de nouveaux produits via notre groupe blockchain", a écrit le DG de Gamestop, Matt Furlong, dans une note interne. "Après avoir investi massivement dans le personnel, la technologie, les stocks et l'infrastructure de la chaîne d'approvisionnement au cours des 18 derniers mois, notre objectif est d'atteindre une rentabilité durable. Cela signifie éliminer les coûts excédentaires et opérer avec une mentalité de propriétaire intense". Selon une source de Yahoo!, l'ampleur des coupes dans les effectifs n'est pas claire.

GameStop a également annoncé que son directeur financier, Mike Recupero, qui occupait ce poste depuis plus d'un an, quittait l'entreprise et serait remplacé par la directrice comptable Diana Jajeh.

Levi Strauss (+2%) a dépassé les attentes pour le deuxième trimestre fiscal. Sur la période, le bénéfice ajusté par action a représenté 29 cents, contre 23 cents de consensus et 23 cents un an avant. Les revenus ont totalisé quant à eux 1,47 milliard de dollars, dépassant de 2% les attentes, contre 1,28 milliard de dollars un an auparavant. Le détaillant en vêtements a profité en particulier de la vigueur des ventes sur Internet. Le bénéfice net consolidé a été de 50 millions de dollars et 12 cents par titre. Les résultats comprennent des charges de 60 millions de dollars liées à la guerre en Ukraine. Les revenus se sont donc améliorés de 15%. Le groupe confirme sa guidance annuelle de revenus et de bénéfice par action et augmente son dividende trimestriel de 20%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 09/08/2022

La cote américaine corrige ce mardi, attendant prudemment les chiffres de l'inflation US qui seront connus demain...

Publié le 09/08/2022

La cote américaine affiche peu d'évolution avant bourse ce mardi, attendant prudemment les chiffres de l'inflation US qui seront connus demain...

Publié le 09/08/2022

Wall Street a fini en ordre dispersé, dans l’attente des statistiques cruciales sur l'inflation à partir de mercredi.

Publié le 08/08/2022

Wall Street a joué la prudence lundi, le S&P 500 perdant finalement 0,12% à 4...

Publié le 08/08/2022

Wall Street a joué la prudence lundi, le S&P 500 perdant finalement 0,12% à 4...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/08/2022

EDF effectue une demande indemnitaire de 8,34 MdsE auprès de l'Etat français...

Publié le 09/08/2022

Colas Rail a signé un contrat pour l’acquisition de 100% des parts du Groupe Hasselmann, basé en Thuringe et spécialisé dans la construction de voies ferrées et d’infrastructures…

Publié le 09/08/2022

Le titre Sanofi a terminé la séance de mardi en repli (-1,41% à 95,48 euros). Le laboratoire pharmaceutique est pénalisé par la suspension du recrutement pour les essais cliniques du…

Publié le 09/08/2022

Projet d'acquisition du groupe familial Hasselmann

Publié le 09/08/2022

La compagnie de transport maritime CMA CGM a déclaré avoir franchi le seuil de 5% du capital et des droits de vote de Eutelsat, détenant 5,03% de l'opérateur français de satellites, a annoncé …

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne