Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 524.44 PTS
+0.8 %
6 503.0
+0.48 %
SBF 120 PTS
5 047.65
+0.81 %
DAX PTS
13 687.69
+0.84 %
Dow Jones PTS
32 803.08
0. %
13 119.59
-0.67 %
1.019
+0.11 %

Wall Street : Dow Jones et Nasdaq progressent timidement

| Boursier | 323 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine s'affiche en hausse, avant bourse ce jeudi...

Wall Street : Dow Jones et Nasdaq progressent timidement
Credits Reuters

La cote américaine s'affiche en hausse, avant bourse ce jeudi. Le S&P 500 gagne 0,4%, le Dow Jones 0,5% et le Nasdaq 0,4%. Le baril de brut WTI remonte de 1,1% vers les 100$ sur le Nymex. L'once d'or grappille 0,2% à 1.740$. L'indice dollar consolide de 0,2% face à un panier de devises.

Sur le front économique outre-Atlantique ce jour, c'est l'emploi qui tient la vedette, à la veille du rapport gouvernemental mensuel sur la situation du marché américain du travail. Les annonces de licenciements des entreprises aux États-Unis pour le mois de juin 2022 ont augmenté selon la dernière étude Challenger sur le sujet. Ces annonces concernent ainsi 32.517 emplois en juin, contre 20.712 un mois avant.

Notons aussi que le rapport national sur l'emploi privé d'ADP pour le mois de juin, qui devait être publié ce jeudi à 14h15, a été suspendu, tandis que l'entreprise réorganise la méthodologie des données...

Les inscriptions au chômage ont légèrement progressé la semaine passée aux Etats-Unis. Le Département américain au Travail vient en effet d'annoncer, pour la semaine close au 2 juillet, que les inscriptions au chômage ont atteint un niveau de 235.000, en hausse de 4.000 par rapport à la semaine antérieure. Le consensus était positionné à 230.000. La moyenne à quatre semaines s'établit à 232.500, en progression de 750. Enfin, le nombre de chômeurs indemnisés sur la semaine close le 25 juin atteint 1,375 million, en augmentation de 51.000 sur sept jours (1,328 million de consensus).

Le déficit commercial des biens et services aux USA pour le mois de mai 2022 s'est établi à 85,5 milliards de dollars selon le rapport du jour, très proche du consensus de place, après un déficit de 86,7 milliards de dollars, en lecture révisée, pour le mois d'avril.

Le rapport hebdomadaire du Département à l'Énergie sur les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 1er juillet, sera publié à 17 heures.

James Bullard et Christopher Waller de la Fed, interviendront encore aujourd'hui. Hier soir, il n'y a pas eu de de réelle surprise dans les Minutes du FOMC de juin (réunion de la Fed des 14-15 juin), qui se sont révélées "hawkish" comme prévu, la Fed ayant augmenté ses taux de 75 points de base lors de la réunion, une première depuis 1994. Les minutes ont souligné la crainte que l'inflation n'ait encore montré de signes de ralentissement. Le risque supplémentaire lié à l'inflation s'est orienté à la hausse, attisant la crainte que les anticipations d'inflation à plus long terme ne commencent à dériver jusqu'à des niveaux incompatibles avec l'objectif de 2%. Le compte rendu de la réunion a également signalé un risque important qu'une inflation élevée puisse s'enraciner si le public commençait à remettre en question la détermination de la Fed à ajuster l'orientation de sa politique comme il se doit. Alors que les Minutes ont signalé des risques à la baisse pour la croissance, il a également été noté que la consommation était restée robuste, en partie soutenue par des bilans solides des ménages et un marché du travail tendu. La Fed a guidé vers une hausse des taux de 50 à 75 points de base pour sa réunion de juillet. Alors que plusieurs responsables se sont déjà dits favorables à une décision plus agressive, la Fed doit encore prendre en compte l'indice des prix à la consommation de juin qui sera révélé la semaine prochaine, une forte baisse des attentes d'inflation sur le marché, l'affaiblissement des matières premières et la remontée du dollar.

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité actuelle d'une hausse de taux supplémentaire de 75 points de base le 27 juillet, qui porterait le taux des fonds fédéraux entre 2,25 et 2,5%, est de 96% ! Les anticipations sont un peu plus éparpillées pour la fin de l'année. La probabilité la plus forte à l'issue de la réunion des 13 et 14 décembre est située à 48% pour la fourchette 3,25-3,5%, contre un peu plus de 31% pour une fourchette 3,5-3,75%.

Enfin, notons donc que le rapport sur l'emploi américain du mois de juin sera dévoilé demain à 14h30. Le taux de chômage est attendu stable à 3,6%, alors que les créations de postes sont estimées à 278.000 selon FactSet, dont 240.000 dans le privé. Le salaire horaire moyen est attendu en hausse de 0,3% en comparaison du mois antérieur. Le taux de participation à la force de travail est anticipé à 62,3% selon le consensus Bloomberg.

Alors que les marchés financiers tentent de se redresser après la purge des derniers mois, les craintes de récession, quant à elles, persistent. Le FMI a prévenu que l'inflation, les hausses des taux d'intérêt, le ralentissement chinois, ou encore les sanctions contre la Russie, pourraient provoquer une récession mondiale. La Fed, de son côté, semble toujours se diriger vers une nouvelle hausse de taux de 75 points de base en juillet, afin de contrer l'inflation et malgré le ralentissement de la croissance. La Banque du Japon devrait quant à elle réviser ses estimations d'inflation et de croissance plus tard ce mois, alors que l'affaiblissement du yen et l'inflation contraignent les compagnies à répercuter les coûts aux consommateurs. Un sondage d'analystes relayé par Reuters suggère pour sa part que le dollar devrait rester fort durant au moins un trimestre supplémentaire du fait du durcissement monétaire de la Fed.

Du côté des points positifs, les futures sur l'essence s'affichent en baisse de plus de 22% depuis juin, alimentant les espoirs d'une baisse prochaine des prix aux États-Unis, comme le constate The Hill.

La Chine alimente quant à elle également quelques espoirs ce jour, puisque Pékin envisagerait d'autoriser les gouvernements locaux à émettre pour 220 milliards de dollars d'obligations spéciales au deuxième semestre, afin d'accélérer les investissements en infrastructures. La Chine a aussi annoncé une série de mesures pour stimuler la demande automobile. En revanche, les nouvelles restent très mitigées sur le front épidémique, avec des infections quotidiennes en vive hausse à Shanghai, au plus haut depuis fin mai, et une obligation vaccinale émise par Pékin.

Dans l'actualité des entreprises cotées à Wall Street, Levi Strauss publie après bourse ce soir ses derniers résultats financiers trimestriels.

Les valeurs

Helen of Troy, la chaîne américaine qui commercialise des articles ménagers, produits de santé et d'intérieur, dévisse avant bourse à Wall Street suite à un avertissement douloureux sur les résultats. La société de produits de consommation, dont les marques incluent Hydro Flask, Vicks ou Braun, a annoncé pourtant des résultats du premier trimestre fiscal dépassant les attentes, mais a abaissé par ailleurs ses perspectives pour l'année entière, citant un changement dans les habitudes d'achat des consommateurs dans un contexte de hausse de l'inflation. Le bénéfice net trimestriel est tombé à 24,6 millions de dollars, ou 1,02$ par action, contre 57 millions de dollars, ou 2,31$ par action, il y a un an. Hors éléments non récurrents, le bénéfice ajusté par action de 2,41$ a dépassé largement le consensus FactSet, qui était de 2$. Le groupe ampute néanmoins ses estimations annuelles de bénéfice par action de plus de 20%, constatant les changements macroéconomiques. Sur l'exercice décalé 2023, les ventes sont attendues entre 2,15 et 2,2 milliards de dollars, pour un bpa dilué ajusté allant de 9,85 à 10,35$.

GameStop bondit avant bourse à Wall Street, alors que l'ex-star de la glorieuse période des 'meme stocks' vient de faire état de plans de division par quatre de son action. Le "split" à quatre contre un est donc très positivement perçu par les opérateurs, qui apprécient de type d'opération permettant de renforcer la liquidité et l'accessibilité du titre. Concrètement, les actionnaires sur les registres à la clôture de la séance du 18 juillet, recevront trois titres additionnels pour chaque action détenue, sous forme d'un dividende en actions. Cette décision du conseil d'administration permettra d'accroître la liquidité de la valeur. Le dividende en actions sera distribué après la clôture du 21 juillet. Le titre cotera "ajusté du split" le 22 juillet.

Merck serait en pourparlers avancés pour acquérir Seagen à un prix supérieur à 200$ par action, croit savoir le Wall Street Journal, qui était déjà à l'origine des premières rumeurs sur le sujet. Des personnes proches du dossier ont indiqué ainsi au WSJ que Merck cherchait à finaliser l'acquisition dans les prochaines semaines, soit au moment de l'annonce des résultats du deuxième trimestre de la société, soit avant celle-ci, le 28 juillet. Le géant pharmaceutique américain Merck étudie depuis un certain temps déjà le rachat de la firme biotechnologique. Seagen pèse actuellement 32,2 milliards de dollars à Wall Street, contre 235,5 milliards de dollars pour Merck & Co. Le WSJ précisait le mois dernier que d'autres prétendants évaluaient aussi le dossier Seagen. Concernant un éventuel deal Merck, le journal ajoutait alors que des difficultés pourraient être rencontrées face aux régulateurs...

Apple reste sous surveillance ce jeudi. Selon Bloomberg, le groupe californien à la pomme envisage de lancer une montre intelligente plus grande destinée spécifiquement aux sports extrêmes.

Virgin Galactic progresse avant bourse à Wall Street. Le groupe de tourisme spatial a annoncé un accord avec le géant aéronautique Boeing, ou du moins une filiale de celui-ci (Aurora Flight Sciences), afin de construire de nouveaux appareils 'motherships'.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 08/08/2022

Wall Street gagne du terrain ce lundi, le S&P 500 prenant 0,75% à 4...

Publié le 08/08/2022

Wall Street gagne du terrain avant bourse ce lundi, le S&P 500 prenant 0,6%, le Dow Jones 0,5% et le Nasdaq 0,8%...

Publié le 08/08/2022

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé vendredi, après que les solides données sur l'emploi aux USA ont ravivé les craintes concernant un resserrement rapide de la politique monétaire de…

Publié le 05/08/2022

Wall Street a terminé la séance de vendredi en ordre dispersé...

Publié le 05/08/2022

Wall Street est orienté en baisse ce vendredi, le S&P 500 abandonnant 0,32% à 4...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/08/2022

Medical Devices Venture dispose d'une trésorerie nette de 2,19 ME...

Publié le 08/08/2022

"Ce refinancement permet à AMG de conserver sa participation dans l'un des principaux actifs miniers du groupe, CMT", explique Auplata...

Publié le 08/08/2022

La marge brute s'établit à 1,4 ME

Publié le 08/08/2022

Archos n'exclut pas de réaliser des opérations de croissance externe...

Publié le 08/08/2022

Lundi 8 août   Aucune publication d'importance n'est attendue. Mardi 9 août   Aucune publication d'importance n'est attendue. Mercredi 10 août Poujoulat Le leader européen de la fumisterie…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne