En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 269.92 PTS
-2.02 %
5 251.00
-2.19 %
SBF 120 PTS
4 172.22
-2.01 %
DAX PTS
11 364.17
-1.61 %
Dowjones PTS
25 502.32
-1.77 %
7 326.06
-2.23 %
1.129
-0.06 %

Wall Street dopé une fois encore par la perspective d'un accord commercial sino-américain

| Boursier | 232 | Aucun vote sur cette news

La tendance demeure positive sur la cote américaine

Wall Street dopé une fois encore par la perspective d'un accord commercial sino-américain
Credits Reuters

Wall Street ne se lasse pas d'acheter l'idée d'un accord commercial entre Washington et Pékin. Le Nasdaq vient d'aligner 10 semaines de progression, en grande partie grâce à ces espoirs, alors que le Dow Jones et le S&P 500 ont gagné du terrain sur 9 des 10 dernières semaines. La cote américaine revient ainsi à l'approche de ses sommets historiques, le DJIA n'étant plus qu'à 3% de ces 'pics'.

Le marché américain poursuit son ascension en pré-séance ce lundi, le S&P500 et le DJIA s'accordant 0,3%, contre un gain de 0,5% sur le Nasdaq. Pour la énième fois, les opérateurs s'enthousiasment donc à l'idée d'un possible accord commercial majeur entre les États-Unis et la Chine, suite aux informations colportées notamment par le 'Wall Street Journal' et l'agence Bloomberg sur la question.

Un sommet à la fin du mois ?

Le Wall Street Journal a affirmé hier dimanche que Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping pourraient signer un accord commercial formel dès la fin du mois, à l'occasion d'un sommet qui se tiendrait 'vers le 27 mars'. Une source citée hier par Reuters a également indiqué que les deux premières économies mondiales semblaient proches d'un accord qui permettrait de réduire les droits de douane américains sur des marchandises chinoises d'une valeur d'au moins 200 milliards de dollars.

Les Etats-Unis et la Chine seraient donc proches de la conclusion d'un accord complet, qui pourrait être signé dans les prochaines semaines. Les négociateurs seraient en train de peaufiner un document de 150 pages, et un nouveau sommet pourrait se tenir dès la mi-mars entre Donald Trump et Xi Jinping pour procéder à la signature, avaient même affirmé en fin de semaine dernière des sources de Bloomberg.

Bloomberg croit aussi savoir que l'accord éventuel permettrait de revenir sur une récente série de tarifs douaniers s'appliquant à 200 Mds$ de produits importés de Chine. Les sources de l'agence affirment que la date d'un sommet éventuel entre Trump et Xi doit encore être fixée.

Pas forcément si simple

Cependant, certains négociateurs soulignent qu'ils reste du chemin à parcourir avant de crier victoire. Robert Lighthizer, le représentant américain au commerce, a ainsi mis en garde mercredi contre le risque que la Chine ne respecte pas l'accord lorsqu'il sera signé. Lors d'une audition devant la Chambre des représentants, M. Lighthizer a rappelé que l'objectif était d'obtenir un accord se traduisant par un changement draconien des pratiques commerciales actuelles de la Chine, citant le transfert forcé des technologies américaines ou les subventions des entreprises d'Etat chinoises.

Cet accord devra être "quantifiable" et "mis en oeuvre à tous les niveaux du gouvernement", a martelé le responsable américain, rappelant que par le passé, "dans de très rares cas, ils (les Chinois) avaient respecté leurs engagements". Interrogé sur ce qui ferait le succès d'un potentiel accord, il a cité sans hésitation "sa mise en oeuvre". S'il n'était pas appliqué véritablement, cela n'aurait aucune valeur, a-t-il fait valoir...

Huawei tempère également les ardeurs des opérateurs ce jour, puisque l'équipementier télécom chinois s'est dit prêt à poursuivre le gouvernement américain à propos de l'interdiction faite aux agences fédérales de faire usage de ses produits.

Sur le front économique aux Etats-Unis ce lundi, les dépenses de construction du mois de décembre 2018 seront annoncées à 16h (consensus +0,6% en comparaison du mois antérieur).

Le flux des publications financières trimestrielles se tarit quant à lui à Wall Street. Salesforce.com annonce tout de même après bourse ce soir ses derniers comptes.

Tesla reste à suivre ce jour. Le titre s'était effondré en fin de semaine dernière (-7,8% vendredi) après des annonces déconcertantes. Le groupe californien avait annoncé alors un Model 3 'grand public' au prix de 35.000$, mais faisait état par ailleurs d'un transfert de ses ventes sur Internet. Ce changement de modèle, ainsi que les pertes financières envisagées pour le premier trimestre, avaient plombé les cours.

Elon Musk a annoncé hier sur Twitter un événement dédié spécifiquement à la présentation du SUV Model Y, qui se tiendra le 14 mars au LA Design Studio. D'après le CEO de Tesla, le Model Y serait environ 10% plus grand que le Model 3, et coûterait par conséquent environ 10% de plus. Son autonomie serait légèrement moindre, avec la même batterie que celle du Model 3. Les spécificités détaillées et le prix du nouveau modèle seront fournis lors de la présentation.

Children's Place présente ses comptes du quatrième trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 12 M$ (0,74$ par action), contre une perte de 9,9 M$ (0,57$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 1,10$, contre 2,52$ un an avant. Les ventes baissent de 6,9% à 531 M$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2$, pour des ventes de 553 M$. A magasins comparables, les ventes reculent de 0,6%, contre un consensus de +2,7%. Sur 2019, le groupe vise un bpa entre 5,25 et 5,75$, pour des ventes entre 1,89 et 1,92 M$. Sur le T1, le détaillant anticipe une perte par action de 0,4 à 0,7$.

Salesforce.com va publier ce lundi soir ses résultats du quatrième trimestre. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 0,55$, pour des revenus de 3,56 Mds$. Un an avant, sur la même période, le groupe avait enregistré un bénéfice par action de 0,35$, pour des revenus de 2,85 Mds$. Lors de la publication des comptes du T3, Salesforce avait annoncé viser, sur l'exercice, des revenus compris entre 13,23 et 13,24 Mds$, pour un bpa situé entre 2,60 et 2,61$.

Biogen, géant biotechnologique du Massachusetts, a dévoilé l'acquisition de Nightstar Therapeutics, qui propose des traitements des maladies oculaires rares. Le montant de l'opération ressort à 800 millions de dollars en numéraire. Biogen offre ainsi 25,50$ par action Nightstar, une prime de 68% par rapport au cours de clôture de vendredi. Nightstar, une firme londonienne active dans la thérapie génique, se spécialise dans les traitements des troubles héréditaires de la rétine. Ainsi, par cette croissance externe, Biogen entend accélérer son entrée en ophtalmologie. Le deal sera financé grâce à la trésorerie disponible, affirme Biogen.

Apple a progressé vendredi soir à Wall Street après l'assemblée générale des actionnaires du groupe, qui s'est tenue à Cupertino. Le directeur général du groupe, Tim Cook, a fait à cette occasion des commentaires optimistes sur les perspectives du fabricant de l'iPhone, déclarant n'avoir "jamais été aussi optimiste" pour Apple. Il a ajouté que le groupe avait "lancé ses dés" sur ses futurs produits qui "vont vous époustoufler", notamment des produits autour des écouteurs sans fil AirPods et de l'Apple Watch, qui va se développer davantage dans le domaine de la santé.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/03/2019

Le résultat net part du Groupe Afone s'élève à 11,33 ME...

Publié le 22/03/2019

Sanofi et Lexicon vont coopérer étroitement avec la FDA pour définir les prochaines mesures appropriées...

Publié le 22/03/2019

La FDA publie une lettre de réponse complète au sujet de  Zynquista(TM) (sotagliflozine)     Paris et The Woodlands (Texas) - Le 22 mars 2019 -  La Food and Drug…

Publié le 22/03/2019

Elis a signé un accord portant sur l’acquisition de 100 % de l’activité Tapis de « Blesk InCare » en Russie. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions réglementaires…

Publié le 22/03/2019

L'assemblée générale mixte des actionnaires d'Argan a approuvé la distribution d’un dividende 2018 de 1,35 euro par action, avec option pour le paiement du dividende en action (sur la totalité…