Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 367.35 PTS
-0.28 %
6 377.00
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 991.93
-0.32 %
DAX PTS
15 396.62
-0.13 %
Dow Jones PTS
34 313.02
-0.2 %
13 270.14
-0.92 %
1.216
+0.11 %

Wall Street devrait ouvrir dans le vert après une vague de résultats

| Boursier | 341 | 1 par 1 internautes

Wall Street va tenter de poursuivre sa marche en avant après les sommets atteints hier soir par le S&P 500 et le Nasdaq...

Wall Street devrait ouvrir dans le vert après une vague de résultats
Credits Reuters

Wall Street va tenter de poursuivre sa marche en avant après les sommets atteints hier soir par le S&P 500 et le Nasdaq. Les solides trimestriels ainsi que des indicateurs de conjoncture robustes continuent à soutenir les indices malgré une situation sanitaire toujours très tendue dans certains pays, Inde en tête. Le rythme des publications d'entreprises va accélérer dès aujourd'hui avec Microsoft et Alphabet au programme ce soir. Sur la semaine, plus d'un tiers des sociétés du S&P 500 (environ 181), dont 10 membres du Dow Jones, vont publier leurs résultats...

Jusqu'à présent, environ 125 entreprises du S&P 500 publié leurs comptes du 1er trimestre, et plus des trois-quarts d'entre elles ont fait mieux que prévu en termes de bénéfices. Hier soir, Tesla a dévoilé des profits records mais ses ventes ont légèrement déçu et le groupe n'a pas donné d'estimation précise sur les livraisons de véhicules attendues en 2021. De quoi faire reculer le titre.

Sur le front macro, le programme est là aussi chargé. L'Indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix de l'immobilier (15h00), l'Indice de confiance des consommateurs du Conference Board (16h00) et l'Indice manufacturier de la Fed de Richmond (16h00) sont à suivre aujourd'hui. En attendant la première estimation du PIB au premier trimestre jeudi et l'évolution des dépenses et revenus des ménages en mars (vendredi).

Les marchés suivront aussi cette semaine les annonces de Joe Biden, qui s'exprimera mercredi pour la première fois devant le Congrès américain réuni en session conjointe. Ce devrait être l'occasion pour le président démocrate de présenter le 2e volet de son plan de relance, baptisé "American Families Plan", qui serait doté de plus de 1.000 milliards de dollars pour financer notamment des congés familiaux ou de maladie, des crèches ou la gratuité de certaines universités. Les opérateurs s'intéressent plus particulièrement au financement du plan, qui sera assuré par des hausses d'impôts pour les ménages américaines les plus aisés.

La décision de politique monétaire de la Fed sera également scrutée de près demain même si aucun bouleversement n'est attendu. Compte tenu du fort redressement de la première économie mondiale, les économistes interrogés par Bloomberg estiment désormais que la Réserve fédérale devrait commencer à réduire ses achats mensuels d'actifs de 120 milliards de dollars avant la fin de l'année, soit un peu plus tôt que prévu le mois dernier. La première hausse des taux d'intérêt n'est en revanche toujours pas attendue avant 2023.

Sur les marchés obligataires, les taux se tendent légèrement avec un rendement du T-Bond américain à 10 ans qui pointe à 1,583% et celui du "30 ans" à 2,256%, contre respectivement 1,76% et 2,49% à leurs plus hauts de mars. Les investisseurs suivront avec attention le déroulement en fin de journée de l'adjudication par le Trésor américain de 62 milliards de dollars de titres à sept ans car la faiblesse de la demande lors de l'opération équivalente de février avait déclenché un mouvement de ventes massif.

Du côté des changes, l'indice du dollar progresse de 0,1% à 90,8 points face à un panier de devises, et l'euro cède 0,1% à 1,208$ entre banques.

Le marché pétrolier rebondit légèrement, toujours tiraillé entre d'un côté la réouverture des économies, à commencer par les Etats-Unis, et de l'autre, la propagation de la pandémie dans certaines régions du monde, dont l'Inde, le Brésil et le Japon. Le WTI avance de 0,9% à 62,5$ le baril sur le Nymex pour le contrat à terme de juin et le Brent gagne 0,7% à 66,1$ (contrat de juin).

Enfin, sur le marché des "cryptos", le bitcoin s'adjuge 2% sur 24h autour de 55.000$ sur la plateforme Bitfinex.

VALEURS A SUIVRE

* Tesla a publié lundi soir après la clôture de Wall Street des bénéfices supérieurs aux attentes du consensus pour le 1er trimestre 2021, mais des ventes légèrement en-deçà des attentes, malgré un bond supérieur à 70%. Le bénéfice net du fabricant californien de véhicules électriques a atteint le montant record de 438 millions de dollars (39 cents par action), contre 16 M$ (2 cents par action) sur la même période de 2020. Après ajustements, le bénéfice par action s'établit à 93 cents, bien plus élevé que les 75 cents attendus. Il s'agit du 7e trimestre de profits consécutifs pour la firme dirigée par Elon Musk.

Les revenus ont quant à eux bondi de 74% sur un an, pour totaliser 10,39 milliards de dollars, un peu moins que les 10,5 Mds$ attendus par le consensus FactSet. Le fabriquant de voitures électriques avait déjà indiqué avoir livré 184.800 unités sur les trois premiers mois de l'année, un niveau supérieur aux prévisions du marché et plus du double du nombre de véhicules livrés au cours de la même période de l'année précédente. La société californienne, qui a livré près d'un demi-million de véhicules en 2020, a déclaré précédemment s'attendre à ce que ce chiffre augmente de plus de 50% cette année grâce au succès de son Model Y et à une demande soutenue en Chine. Elle n'a pas fourni davantage de précisions sur cette guidance, décevant ainsi certains opérateurs.

* Lyft. Comme son concurrent Uber en décembre 2020, Lyft se déleste à son tour de sa division voitures autonome. Le spécialiste des VTC aux Etats-Unis a ainsi annoncé lundi soir la cession de cette activité à Woven Planet, une filiale du constructeur japonais Toyota, pour un montant de 550 millions de dollars en numéraire. Lyft, qui travaille sur ce projet de voiture autonome depuis 9 ans, a estimé dans un communiqué que l'opération était "un moyen d'accélérer le développement de la technologie de conduite autonome". Le CEO de Lyft, Logan Green, a précisé que Woven Planet et Lyft ont signé un partenariat commercial autorisant Woven Planet a utiliser les systèmes et les données de la flotte de VTC de Lyft.

L'accord prévoit que Lyft recevra 200 M$ immédiatement, puis 350 M$ répartis sur une période de 5 ans. Lyft estime que l'opération lui permettra de réduire ses coûts opérationnels de 100 M$, ce qui devrait lui permettre d'atteindre la rentabilité au niveau de l'EBITDA plus tôt que prévu. La transaction devrait être bouclée au 3e trimestre 2021. En décembre dernier, Uber, lui aussi en quête de rentabilité, avait annoncé la vente d'ATG (Advanced Technologies Group), sa filiale de voitures sans chauffeur, à Aurora, une start-up californienne spécialisée dans les voitures autonomes. Uber avait investi à cette occasion 400 M$ dans Aurora, dont il détiendra 26% du capital.

* Eli Lilly lance un avertissement sur ses résultats. Le groupe pharmaceutique a abaissé sa prévision de bénéfice annuel ajusté en raison de la baisse de la demande pour ses traitements du COVID-19 et de coûts de R&D élevés. Il table désormais sur un bpa ajusté compris entre 7,80 dollars et 8 dollars, contre une prévision précédente de 7,75 dollars à 8,40 dollars. Les revenus sont de leur côté anticipés entre 26,6 et 27,6 Mds$ contre une fourchette précédente allant de 36,5 à 28 Mds$.

Le gouvernement américain a arrêté en mars l'utilisation autonome du traitement bamlanivimab à base d'anticorps contre le COVID-19 développé par Eli Lilly, les nouvelles variantes du virus pouvant résister à ce médicament lorsqu'il est utilisé seul. Eli Lilly a déclaré qu'il se concentrerait désormais sur une combinaison du bamlanivimab et de son autre anticorps contre le coronavirus, l'etesvimab, dont l'efficacité contre les variants s'est avérée plus forte. Sur les trois premiers mois de l'année, la firme a enregistré un résultat net de 1,36 milliard de dollars, soit 1,49 dollar par action, contre 1,46 Md$ un an plus tôt. Le bpa ajusté s'est établi à 1,87$ contre 2,13$ de consensus. Les revenus ont progressé de 16% à 6,81 Mds$, également un peu courts par rapport aux attentes des analystes.

* Raytheon Technologies. Le groupe d'aéronautique a relevé la limite basse de sa fourchette de prévisions de chiffre d'affaires annuel en soulignant la bonne tenue du carnet de commandes de ses activités de défense et les perspectives de reprise du marché de l'aviation civile.

* Hasbro a publié des comptes supérieurs aux anticipations ce mardi avec un profit net de 116,2 M$ ou 84 cents par action contre une perte de 69,7 M$ ou 51 cents par titre un an plus tôt. En base ajustée, le bpa a atteint 1$ contre 64 cents de consensus. Le chiffre d'affaires a augmenté de 0,8% à 1,15 milliard de dollars, légèrement sous les attentes. "Nous continuons à viser une croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires de Hasbro pour l'ensemble de l'année, grâce à l'innovation et à la qualité de l'exécution dans l'ensemble de l'entreprise", a déclaré le directeur général Brian Goldner.

* Archer-Daniels-Midland. Le groupe de semences et de services au secteur de l'agriculture a annoncé un bond de 76,2% de son bénéfice trimestriel à 689 millions de dollars pour un chiffre d'affaires de 18,89 milliards, en progression de 26,2% et supérieur aux attentes de Wall Street.

* Gamestop a levé 551 millions de dollars par le biais d'une augmentation de capital, des capitaux qui doivent permettre au distributeur de jeux vidéo d'accélérer sa transition vers la vente en ligne.

* General Electric. Plombé par sa branche aéronautique, General Electric fait état de résultats en net retrait au premier trimestre. Sur la période, le conglomérat américain a même essuyé une perte nette de 2,87 Mds$ ou 33 cents par titre contre un profit de 6,16 Mds$ et 70 cents par action un an plus tôt. Sur une base ajustée, le bénéfice net recule de 1,03 Md$ à 828 M$, soit 3 cents par titre, contre un consensus de 1 cent. Les revenus ont reculé de 12% à 17,12 Mds$, légèrement sous les attentes des analystes. Le groupe a brûlé 845 M$ de cash contre 666 M$ attendus par le consensus.

"Nous nous orientons davantage vers l'offensive et la saisie d'opportunités dans la transition énergétique, la santé de précision et l'aviation du futur", a déclaré le directeur général, Larry Culp. "Je suis convaincu que nous sommes bien positionnés pour générer une croissance rentable, atteindre des marges de flux de trésorerie disponibles proches de 10% au fil du temps et créer de la valeur à long terme pour les actionnaires". GE a réitéré ses perspectives pour l'ensemble de l'année 2021, à savoir une croissance organique du chiffre d'affaires de GE Industrial comprise entre 1 et 4%, une marge bénéficiaire industrielle ajustée en croissance organique de plus de 250 points de base et un bpa ajusté allant de 0,15 à 0,25$. Le flux de trésorerie disponible de GE Industrial est anticipé entre 2,5 et 4,5 Mds$.

* 3M. La société a publié un bénéfice net trimestriel en hausse de 24,2% sur un an à 1,62 milliard de dollars et un chiffre d'affaires en croissance de 13,7% et supérieur aux attentes, grâce entre autres à la forte demande pour ses équipements de protection individuelle, comme les masques.

* JetBlue Airways progresse à Wall Street après avoir dévoilé une perte moindre qu'estimée au premier trimestre. La compagnie aérienne, qui a arrêté de brûler du cash en mars, a essuyé sur la période un déficit de 247 millions de dollars ou 0,78$ par titre contre un profit de 268 M$ ou 97 cents par action un an plus tôt. En base ajustée, le bpa ressort à -1,48$ contre -1,69$ de consensus. Les revenus ont fondu de 53,9% à 773 M$, également supérieurs aux attentes des analystes (687 M$). Les capacités ont diminué de 39% alors que le coefficient d'occupation est tombé sur un an de 69,8% à 63,9%. "Bien que notre BPA reste en territoire négatif, nous avons constaté des progrès significatifs dans la reprise de la demande, et nous avons commencé à prendre de l'élan grâce au travail de fond que nous avons effectué pour sortir de la crise avec un JetBlue plus fort", a déclaré le directeur général Robin Hayes.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

Du 1er au 31 mai 2021

MIEUX QUE GRATUIT ?
"Un ordre de bourse qui vous rapporte"

Tradez gratuitement et recevez 1€ par ordre exécuté
sur tous les produits de la gamme Morgan Stanley*
Valable sur tous les ordres >= à 500€*, offre limitée à 200€

Découvrir l'offre

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Communication à caractère promotionnel. *Voir conditions de l'offre.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/05/2021

Le Groupe CAFOM, acteur majeur de l'équipement de la maison en Europe et en Outre-Mer, annonce son chiffre d'affaires non audité du 1er semestre de...

Publié le 17/05/2021

Selon le site du 'Figaro', le groupe Bouygues et sa filiale TF1 vont annoncer mardi matin le rachat de 30% du groupe M6.

Publié le 17/05/2021

Cybergun, acteur mondial du tir de loisir, annonce une levée de fonds de 2 ME par le tirage de 2 tranches d'OCEANE, d'une valeur nominale de 1 000 000...

Publié le 17/05/2021

Au 1er trimestre 2021, le groupe freelance...

Publié le 17/05/2021

Enertime, société française des "CleanTech" au service de l'efficacité énergétique industrielle et de la production d'énergie géothermique, annonce...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne