Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 528.32 PTS
-0.97 %
6 543.0
-0.76 %
SBF 120 PTS
5 047.42
-1.03 %
DAX PTS
13 626.71
-2.04 %
Dow Jones PTS
33 990.26
-0.47 %
13 486.95
-1.09 %
1.018
+0.15 %

Wall Street devrait démarrer dans le désordre

| Boursier | 246 | Aucun vote sur cette news

Tesla devrait grimper après ses résultats

Wall Street devrait démarrer dans le désordre
Credits Reuters

Après avoir encore gagné du terrain mercredi, Wall Street se montre plus prudent pour cette nouvelle séance, et les indices devraient ouvrir en ordre dispersé. Les marchés digèrent une nouvelle salve de résultats d'entreprises, avec Tesla, Alcoa, ou encore AT&T. L'actualité en Europe est également suivie de près : la BCE a relevé ses taux d'intérêt pour la première fois depuis 2011 pour mettre un frein à l'inflation record en zone euro. La Banque centrale a aussi dévoilé un nouveau programme d'achat d'obligations afin de contenir les coûts d'emprunt des pays les plus endettés.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,18% pour le Dow Jones et de 0,05% pour le Standard & Poor's 500, tandis que le Nasdaq pourrait grignoter 0,12%.

Les Bourses européennes digèrent les décisions de la Banque centrale européenne (BCE) et évoluent dans le désordre. À Paris, le CAC 40 avance de 0,40% à 6.209 points vers 15 heures. À Francfort, le Dax recule en revanche de 0,56% et à Londres, le Footsie perd 021%. À Milan, la bourse perd 0,79%, pénalisée notamment par le secteur bancaire.

La BCE dévoile son jeu

La Banque centrale a frappé fort ce jeudi en relevant ses taux directeurs de 50 points de base, qui passent respectivement à -0,25% pour le taux de dépôt, 0,50% pour la facilité de refinancement et 0,75% pour la facilité de prêt marginale. Il s'agit de la première hausse de taux depuis onze ans, dans le sillage d'autres grandes banques centrales comme la Réserve fédérale américaine ou la Banque d'Angleterre, l'ennemi à abattre étant une inflation galopante.

Pour amortir l'impact de la remontée de ses taux, l'institution a également dévoilé un outil anti-fragmentation (Transmission Protection Mechanism, TPM) qui lui permettra d'acheter des obligations si elle observe des signes de divergence des coûts d'emprunt entre les 19 Etats du bloc monétaire.

Que va faire la Fed ?

Aux Etats-Unis, où les investisseurs cherchent des signes positifs pour l'économie dans les résultats des grandes entreprises, une enquête Reuters montre que la Réserve fédérale américaine devrait relever la semaine prochaine ses taux de 75 points de base pour juguler une inflation élevée et que la probabilité d'une récession est désormais de 40%.

Hausse des inscriptions au chômage

Les inscriptions au chômage ont augmenté aux États-Unis lors de la semaine au 16 juillet, à 251.000 contre 244.000 la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail. Les économistes tablaient sur une baisse des inscriptions, attendues en moyenne à 240.000.

La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 240.500 contre 236.000 (révisé) la semaine précédente. Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 1,384 million lors de la semaine au 9 juillet (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 1,333 million (révisé) la semaine précédente.

Devises et pétrole

Sur le marché des changes, l'euro bondit de 0,89% à 1,0271 après le relèvement des taux de la BCE et la réouverture du gazoduc Nord Stream 1. Le dollar cède 0,58% face à un panier de référence.

Le marché pétrolier est affecté par les craintes sur la demande alors que les taux d'intérêt remontent et que les stocks d'essence ont augmenté plus vite que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon les données de l'Agence américaine d'information sur l'énergie. Le baril de Brent abandonne 3,54% à 103,13 dollars et celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 3,84% à 96,04 dollars.

L'Italie inquiète

En Italie, après l'éclatement de la coalition gouvernementale, le président du Conseil, Mario Draghi, a remis jeudi sa démission au président Sergio Mattarella, qui a dit en avoir "pris note" et lui a demandé de continuer à gérer les affaires courantes. Cette démission fait craindre une profonde crise politique dans la péninsule, avec une probable dissolution du Parlement et des élections anticipées à l'automne.

Sur le marché obligataire, le rendement des obligations souveraines italiennes à dix ans gagne plus de 22 points de base, à 3,694%, au plus haut depuis le 28 juin. Très surveillé, l'écart de rendement entre le dix ans italien et le Bund allemand de même échéance - la référence en Europe - s'est creusé jusqu'à 224,50 points de base, un niveau qu'il n'avait pas atteint depuis la mi-juin.

À ces inquiétudes s'ajoutent les derniers développement sur le conflit ukrainien, la Russie ayant présenté de nouveaux objectifs territoriaux, tandis que Kyiv de son côté a décidé de dévaluer de 25% sa monnaie pour concentrer ses ressources financières sur l'effort de guerre.

Les valeurs

Tesla gagne 2,7% en avant-Bourse après avoir fait état mercredi d'une hausse de son bénéfice trimestriel grâce notamment à l'augmentation des prix de plusieurs de ses modèles, qui lui ont permis de surmonter les problèmes liés à la production.

L'action Alcoa bondit de 4,6% avant l'ouverture. Le producteur d'aluminium a annoncé des bénéfices meilleurs que prévu, tout en annonçant un rachat d'actions supplémentaire de 500 millions de dollars.

AT&T, le géant américain des télécoms a relevé jeudi ses prévisions de croissance annuelle du chiffre d'affaires de son activité de services sans fil, portée par l'augmentation du nombre d'abonnés voyageant pendant l'été et utilisant ses services d'itinérance. Le titre perdait 4,8% en avant-Bourse.

Ford (+3,4% avant bourse) a annoncé jeudi une série d'accords visant à accélérer son passage aux véhicules électriques, y compris l'approvisionnement en capacités de batteries et en matières premières. Ces accords s'inscrivent dans le cadre des efforts déployés par Ford pour atteindre un taux de production annuel de VE de 600.000 véhicules à l'échelle mondiale d'ici à la fin 2023 et plus de 2 millions d'ici à la fin 2026. Ford s'attend à ce que le taux de croissance annuel composé des VE dépasse 90% jusqu'en 2026, soit plus du double du taux de croissance prévu pour l'industrie.

United Airlines a publié mercredi un bénéfice trimestriel ajusté de 1,43 dollar (1,40 euro), inférieur aux attentes des analystes car la forte demande n'a pas permis de compenser la hausse des coûts d'exploitation. Le titre cédait 5,8% en avant-Bourse.

Boeing (+0,2%)Qatar Airways a annoncé jeudi une commande de 25 appareils 737 MAX 10, confirmant un accord qui était en suspens depuis des mois et portant à 125 le nombre d'avions monocouloir commandé cette semaine. Cargolux a aussi choisi le 777-8 Freighter pour remplacer sa flotte de 747-400, la première livraison du 777-8 Freighter étant prévue en 2027.

Dow (-2%)a fait état d'une baisse de son bénéfice au deuxième trimestre alors que l'inflation et les effets du COVID-19 en Chine ont freiné la demande.

Bank of America (+0,3%).La banque américaine a annoncé l'augmentation de son dividende trimestriel sur les actions ordinaires à 0,22 dollar par action.

Blackstone (-3,3%).Le plus grand gestionnaire d'actifs alternatifs au monde a affiché jeudi une hausse de 86% de son bénéfice distribuable au deuxième trimestre, grâce à de fortes ventes d'actifs malgré une dépréciation de la valeur de la plupart de ses fonds dans un contexte de ralentissement du marché.

Danaher gagnait 4,7% en avant-Bourse alors que le conglomérat américain a publié un chiffre d'affaires au deuxième trimestre au-dessus des attentes des analytes.

Philip Morris gagnait 3,2% en avant-Bourse après que le cigarettier américain a annoncé des résultats au deuxième trimestre dépassant les estimations.

American Airlines a publié jeudi son premier bénéfice trimestriel ajusté depuis le début de la pandémie de COVID-19, le boom de la demande de voyages ayant plus que compensé la hausse des coûts. Le titre perdait 3% en avant-Bourse.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/08/2022

Wall Street corrige ce mercredi, suite au récent sursaut, et après la publication de chiffres contrastés de la consommation...

Publié le 17/08/2022

Wall Street corrige avant bourse ce mercredi, reprenant son souffle suite au récent sursaut, et après la publication de chiffres contrastés de la...

Publié le 17/08/2022

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé mardi, le Dow Jones et le S&P 500 ont bénéficié des résultats meilleurs qu'attendus dans la grande distribution, alors que le recul des valeurs…

Publié le 16/08/2022

Wall Street perd un peu de terrain avant bourse ce mardi, cédant à quelques prises de bénéfices après une belle série haussière...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2022

Le montant global de la transaction financée en numéraire est de 135 ME...

Publié le 17/08/2022

Les revenus locatifs bruts de CBo Territoria progressent de +6,3% à 11,8 ME...

Publié le 17/08/2022

Contrairement aux récents résultats de Home Depot ou de Walmart qui avaient animé un peu la séance du 16 août à Wall Street, ceux de Target, la chaîne de magasins discount, ont alimenté le…

Publié le 17/08/2022

Vente du Turbo Illimité PUT VALEO P371T à 0,36 EUR (+20 %) Analyse :VALEO a poursuivi sa phase corrective après le test de la résistance majeure à 21,90 EUR. Les cours sont…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne