Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 164.48 PTS
-0.96 %
7 183.00
-0.79 %
SBF 120 PTS
5 506.12
-0.76 %
DAX PTS
15 390.04
-0.56 %
Dow Jones PTS
33 926.01
-0.38 %
12 573.36
-1.79 %
1.079
-0.05 %

Wall Street décroche, après... les très bons chiffres de l'emploi !

| Boursier | 485 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine dévisse avant bourse ce vendredi, suite à la publication d'un rapport sur l'emploi bien meilleur que prévu ! Cette excellente...

Wall Street décroche, après... les très bons chiffres de l'emploi !
Credits UzirePictures

La cote américaine dévisse avant bourse ce vendredi, suite à la publication d'un rapport sur l'emploi bien meilleur que prévu ! Cette excellente nouvelle économique balaye une fois de plus les espoirs de "pivot de la Fed", qui avaient porté les indices plus tôt cette semaine suite aux propos réconfortants de Jerome Powell au sujet du potentiel ralentissement du rythme du des resserrements monétaires. Le S&P 500 s'affiche en recul de 0,2% avant bourse, tandis que le Nasdaq chute de 2,4% et le S&P 500 de 1,1%. Sur le Nymex, le baril de brut WTI perd 0,3% à 81$. L'once d'or abandonne 1,1% à 1.795$. L'indice dollar remonte de 0,7% face à un panier de devises.

D'après le rapport du jour du Département américain au Travail, les créations de postes non-agricoles aux Etats-Unis pour le mois de novembre sont ressorties au nombre de 263.000, contre 200.000 de consensus de marché. Le taux de chômage s'est établi comme attendu à 3,7%, stable en comparaison du mois antérieur. Les créations d'emplois dans le privé ont été au nombre de 221.000, contre un consensus de 200.000. Les créations d'emplois manufacturiers ont été de 14.000, contre 20.000 de consensus. Le salaire horaire moyen a augmenté deux fois plus vite que prévu, en hausse de 0,6% en comparaison du mois précédent contre 0,3% de consensus. Il grimpe de 5,1% sur un an contre 4,6% de consensus.

En outre, les créations d'emplois du mois d'octobre, précédemment évaluées à 261.000, ont été révisées à 284.000.

Le taux de participation à la force de travail en novembre a été de 62,1%, contre 62,3% de consensus.

Après une intervention bien accueillie de Jerome Powell, patron de la Fed, cette semaine, les opérateurs sont de nouveau secoués par cette "bonne surprise" sur l'emploi américain, alors qu'ils misaient sur des chiffres beaucoup moins dynamiques. Ce vendredi, les commentaires de plusieurs responsables régionaux, Thomas Barkin et Charles Evans en particulier, seront encore suivis, alors que Powell avait rassuré cette semaine en ouvrant la voie à un possible ralentissement du rythme de durcissement monétaire, et même si la lutte contre l'inflation demeure la priorité.

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité d'une hausse de taux d'un demi-point le 14 décembre, à l'issue de la prochaine réunion monétaire, est de près de 70%, contre environ 30% de probabilité d'un nouveau geste surdimensionné de 75 points de base. Le taux des fed funds est actuellement logé entre 3,75 et 4%.

Les valeurs

Marvell Technology, le fabricant californien de semi-conducteurs, dévissait après bourse hier soir à Wall Street suite à sa publication trimestrielle. Pour le troisième trimestre fiscal, le groupe a affiché un bénéfice ajusté par action de 57 cents, contre 59 cents de consensus FactSet et 43 cents un an auparavant. Les revenus ont été de 1,54 milliard de dollars sur ce trimestre clos en octobre, ratant de 1% le consensus, alors qu'ils étaient de 1,21 milliard pour la période comparable, l'an dernier. Le bénéfice net consolidé a été de 13,3 millions de dollars et 2 cents par titre, contre une perte de 62,6 millions un an plus tôt. Le management, qui évoque les réductions de stocks de certains clients, particulièrement dans le stockage de données, livre par ailleurs des perspectives très prudentes. Marvell prévoit, pour le trimestre clos en janvier, un bpa ajusté de 46 cents, plus ou moins 5 cents, contre 62 cents de consensus.

Ulta Beauty, un spécialiste américain de la distribution de produits de beauté, a annoncé hier soir des comptes trimestriels plutôt résistants, avec la hausse des prix. La chaîne de produits de beauté et de salons a annoncé ainsi des résultats du troisième trimestre supérieurs aux attentes et relevé ses perspectives pour l'année complète, à la suite de hausses de prix. La direction évoque par ailleurs une "résilience soutenue de la catégorie beauté". La société a dévoilé un bénéfice net de 274,6 millions de dollars, ou 5,34 dollars par action, contre 215,3 millions de dollars, ou 3,94 dollars par action, au même trimestre l'an dernier. Les revenus ont atteint 2,3 milliards de dollars, contre 2 milliards sur le trimestre comparable de l'année précédente. Les ventes à magasins comparables, pour les magasins ouverts depuis au moins 14 mois, ont augmenté de 14,6%. Les analystes interrogés par FactSet s'attendaient à un bpa ajusté de 4,15$ et des revenus de 2,22 milliards. Les ventes des magasins comparables étaient attendues en hausse de 9,1%.

Ulta a également relevé ses perspectives de ventes et de bénéfices pour l'année entière. Les dirigeants ont déclaré qu'ils s'attendaient à des ventes comprises entre 9,95 et 10 milliards de dollars et à une croissance des ventes des magasins comparables de 12,6% à 13,2%. La société prévoit un bénéfice par action compris entre 22,6 et 22,9$.

Zscaler, le groupe californien de sécurité cloud, retombe avant bourse à Wall Street, sur une guidance jugée un peu trop prudente, le groupe indiquant par ailleurs que la finalisation des deal prendrait plus longtemps. Les prévisions sont toutefois légèrement supérieures aux attentes de Wall Street. La société a dévoilé une perte de 68,2 millions de dollars au premier trimestre fiscal, ou 48 cents par action, contre une perte de 90,8 millions de dollars, ou 65 cents par action, l'année précédente. Le bénéfice net ajusté, qui exclut la rémunération à base d'actions et d'autres éléments, était de 29 cents par action, contre 14 cents par action il y a un an. Les revenus ont atteint 355,5 millions de dollars, contre 230,5 millions de dollars au cours du trimestre comparable de l'année précédente. Les 'facturations calculées' ont augmenté de 37% pour atteindre 340,1 millions de dollars. Les analystes interrogés par FactSet anticipaient un bénéfice ajusté de 26 cents par action pour des revenus de 340,7 millions de dollars et des facturations de 333,1 millions de dollars.

Zscaler anticipe un bénéfice ajusté de 29 cents à 30 cents par action sur des revenus de 364 à 366 millions de dollars pour le deuxième trimestre fiscal. Les analystes interrogés par FactSet estimaient le bpa ajusté à 26 cents par action sur des revenus de 325,1 millions de dollars et des facturations de 355,3 millions. Le groupe table par ailleurs sur un bénéfice ajusté de 1,23 à 1,25$ par action et des revenus d'environ 1,53 milliard de dollars pour l'année.

Blackstone perd encore un peu de terrain avant bourse à Wall Street ce vendredi, après une correction de 7,1% hier soir. Le géant américain de la gestion d'actifs a annoncé en effet hier son intention de limiter les rachats d'investisseurs sur son fonds immobilier Real Estate Income Trust (REIT) de 69 milliards de dollars. Le groupe précise avoir reçu trop de demandes. Les rachats auraient atteint des limites prédéfinies, et Blackstone n'aurait donc pas fixé les limites dans l'urgence. Néanmoins, ces annonces ont alimenté les inquiétudes des investisseurs quant à l'avenir du REIT, qui représente environ 17% des bénéfices de Blackstone, selon l'agence Reuters. De nombreux investisseurs du REIT craignent que Blackstone ait mis du temps à ajuster la valorisation du véhicule à celle des REIT cotés en bourse qui ont été touchés par la hausse des taux d'intérêt, a déclaré à Reuters une source proche du fonds. La hausse des taux d'intérêt pèse en effet sur les valeurs immobilières car elle rend le financement des propriétés plus coûteux...

Blackstone a indiqué un rendement de 9,3% depuis le début de l'année sur le REIT, déduction faite des frais, alors que le Dow Jones U.S. Select REIT Total Return Index ressort pour sa part en baisse de 22,2% sur la même période. Cette surperformance a amené certains investisseurs à se demander comment Blackstone parvenait à évaluer le REIT et provoqué des "prises de bénéfices". Un porte-parole de Blackstone cité par Reuters a refusé de commenter la façon dont la société basée à New York calculait la valorisation du REIT, mais a déclaré que son portefeuille était concentré dans le logement locatif et la logistique dans le sud et l'ouest des États-Unis, avec des baux de courte durée et des loyers supérieurs à l'inflation. Deux sources proches du dossier ont déclaré à Reuters que les turbulences sur les marchés asiatiques, alimentées par les inquiétudes concernant les perspectives économiques et la stabilité politique de la Chine, avaient aussi contribué aux rachats. La majorité des investisseurs qui rachètent viendraient d'Asie et avaient besoin de liquidités...

AMC Networks, groupe américain de médias à l'origine notamment de la série 'The Walking Dead', prévoit de comptabiliser une charge de restructuration de 350 à 475 millions de dollars liée à la suppression d'environ 20% de ses effectifs US. Le plan de restructurations avait été déjà annoncé fin novembre. La société de médias s'adapte à une baisse du nombre d'abonnés au câble et à une économie en plein ralentissement. Sa directrice générale, Christina Spade, a démissionné cette semaine après seulement trois mois en poste.

Tesla. Elon Musk a livré hier le premier semi-remorque lourd de la société à PepsiCo sans offrir de prévisions actualisées concernant les prix du camion, les plans de production ou la quantité de marchandises qu'il pourrait transporter. Musk, qui est apparu sur scène lors d'un événement à l'usine de Tesla dans le Nevada, a déclaré que le camion alimenté par batterie réduirait les émissions sur les autoroutes, surpasserait les modèles diesel existants en termes de puissance et de sécurité et délivrerait une technologie de charge rapide que Tesla utiliserait également sur son Cybertruck.

"Si vous êtes un camionneur et que vous voulez la plateforme la plus badass sur la route, c'est ici", a déclaré Musk. Cela faisait cinq ans que Tesla avait annoncé qu'il développait ce camion tout électrique. Alors que les experts de l'industrie restent sceptiques quant au fait que les camions électriques à batterie puissent supporter le transport de lourdes charges sur des centaines de miles de manière économique, les tests de Tesla semblent démontrer le contraire. A l'occasion de cette présentation, la première de Musk pour Tesla depuis sa prise de contrôle de Twitter, le constructeur de véhicules électriques n'a pas donné le prix indicatif du 'Semi', ni fourni de détails sur les variantes du camion, les livraisons à PepsiCo ou à d'autres clients, constate Reuters. Tesla a déclaré qu'il commencerait à utiliser le Semi pour expédier des pièces à son usine de Fremont, en Californie.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Découvrez dès aujourd'hui nos contrats d'assurance vie Bourse Direct Horizon et Bourse Direct Vie et bénéficiez de jusqu'à 170€ de prime offerte* pour toute 1ère adhésion.

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 03/02/2023

Wall Street, très hésitant en début de séance suite aux piètres publications financières de trois de ses plus grandes capitalisations technologiques,...

Publié le 03/02/2023

Wall Street, déjà très hésitant suite aux piètres publications financières de trois de ses plus grandes capitalisations technologiques, Apple, Amazon...

Publié le 03/02/2023

La Bourse de New York a fini en ordre dispersée jeudi, le Dow Jones a été alourdi par des résultats d'entreprise mitigés alors que le Nasdaq a été porté par les bons résultats de Meta…

Publié le 02/02/2023

La cote américaine s'est affichée dans le désordre jeudi, avec une nouvelle remontée spectaculaire du Nasdaq, mais une légère baisse du DJ...

Publié le 02/02/2023

La cote américaine s'est affichée dans le désordre jeudi, avec une nouvelle remontée spectaculaire du Nasdaq, mais une légère baisse du DJ...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/02/2023

Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies, s'est rendu au Mozambique dans la province du Cabo Delgado pour faire le point sur la situation sécuritaire et humanitaire. Il s'est rendu sur le site…

Publié le 06/02/2023

Concordia, holding de la famille Rothschild et premier actionnaire de Rothschild & Co, avec 38,9% du capital et 47,5% des droits de vote, a annoncé son intention de déposer une offre publique…

Publié le 06/02/2023

Le conseil de surveillance d’Eurazeo annonce ce lundi la mise en place d’un nouveau directoire composé de deux Présidents, Christophe Bavière et William Kadouch-Chassaing, ainsi que de Sophie…

Publié le 06/02/2023

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 0,94 % à 7233,94 dans un volume soutenu de 4,8 MD€ et la semaine sur une hausse de 1,93 %. 

Publié le 06/02/2023

Ce matin, Tokyo a gagné 0,67%, Shanghai baisse de 0,76% et Hong Kong 2,15%.

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne