Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 165.11 PTS
-2.09 %
6 098.00
-2.12 %
SBF 120 PTS
4 856.71
-1.98 %
DAX PTS
15 129.51
-1.55 %
Dow Jones PTS
33 763.54
-0.92 %
13 784.16
-0.89 %
1.203
-0.04 %

Wall Street dans le vert avec le déploiement des vaccins

| Boursier | 383 | Aucun vote sur cette news

Wall Street positive désormais ce lundi, avec l'accélération des vaccinations contre le nouveau coronavirus outre-Atlantique...

Wall Street dans le vert avec le déploiement des vaccins
Credits Reuters

Wall Street positive désormais ce lundi, avec l'accélération des vaccinations contre le nouveau coronavirus outre-Atlantique. Le Dow Jones prend 0,26% à 32.712 pts, alors que le S&P 500 gagne 0,65% à 3.939 pts et le Nasdaq 1,06% à 13.355 pts. Le baril de brut WTI remonte de 0,8% sur le Nymex à 61,9$. L'once d'or décline de 0,4% à 1.735$. L'indice dollar se stabilise face à un panier de devises. Le bitcoin évolue peu sur 24 heures vers les 57.200$ sur Bitfinex.

Le rendement du T-Bond à 10 ans s'affiche ce jour à 1,69%, alors que celui du '30 ans' ressort à 2,4%, ce qui semble marquer une accalmie après les tensions récentes sur fond de craintes d'inflation.

L'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago pour le mois de février 2021 est ressorti négatif à -1,09, contre +0,75 un mois avant (lecture révisée) et +0,72 de consensus de place. La moyenne à trois mois de cet indice passe légèrement dans le rouge. Rappelons qu'une lecture négative de l'indicateur signale une expansion inférieure à la normale.

D'après la National Association of Realtors américaine ce lundi, les reventes de logements existants aux États-Unis pour le mois de février 2021 sont ressorties au rythme de 6,22 millions d'unités, ce qui représente un recul de près de 7% en comparaison du mois antérieur. Le consensus se situait à 6,5 millions d'unités.

Jerome Powell, le président de la Fed, intervient ce jour lors d'un événement de la BIS - 'Bank for International Settlements' (Banque des Règlements Internationaux), puis demain et mercredi, entendu cette fois par le Congrès. Thomas Barkin, Mary Daly, Randal Quarles et Michelle Bowman de la Fed, seront également à suivre ce jour... Notons que la Secrétaire au Trésor et ex-patronne de la Fed, Janet Yellen, témoignera aussi mardi et mercredi devant la Commission des services financiers de la Chambre des représentants, puis devant la Commission bancaire du Sénat.

Powell, lors de l'événement du jour de la BIS sur les devises digitales, a confirmé qu'il ne s'agissait pas de se presser de ce point de vue. La Fed poursuit les expérimentations à propos du dollar digital, mais rien ne semble donc imminent. Le leader de la banque centrale américaine souligne qu'il ne veut pas déstabiliser le système. Par ailleurs, Powell estime que les actifs digitaux sont plus comparables à l'or qu'au dollar, et souligne qu'il n'y a pas de lien entre les projets de la Fed et certaines devises telles que le bitcoin.

Sur le front sanitaire, alors que la situation demeure préoccupante dans certaines régions, comme l'Europe ou le Brésil, des progrès notables sont signalés aux USA, où l'objectif de l'administration Biden est désormais d'atteindre les 200 millions d'inoculations dans les 100 premières journées, le double de l'objectif initial de 100 millions (atteint dès vendredi). D'ailleurs, la première puissance mondiale a été en mesure de dépasser les 3 millions d'inoculations deux jours d'affilée, contre un rythme antérieur d'environ 2,5 millions...

AstraZeneca indique pour sa part que son vaccin contre le nouveau coronavirus conçu avec l'Université d'Oxford serait efficace à 79% sans risque de caillots, le groupe évoquant les résultats des tests américains. Ces résultats interviennent alors que le vaccin a été amplement critiqué ces dernières semaines sur des craintes d'effets secondaires. L'agence européenne des médicaments et l'OMS ont pourtant livré la semaine dernière des avis positifs sur le sérum. L'essai clinique mené par le laboratoire anglo-suédois aux États-Unis semble fournir de nouveaux éléments rassurants, avec notamment une efficacité de 80% chez les plus de 65 ans. L'efficacité globale serait de 79% dans la prévention des formes symptomatiques de la maladie, dans le cadre de cet essai aux USA, au Chili et au Pérou. Une demande d'approbation aux États-Unis devrait par conséquent suivre.

Le laboratoire affirme que le vaccin s'est révélé 100% efficace contre les formes sévères ou critiques de la maladie. L'étude impliquait plus de 32.000 volontaires de tous âges. Elle confirmerait par ailleurs la sûreté du vaccin, qui avait été récemment suspendu temporairement dans plusieurs pays d'Europe avant d'être rétabli dans certains suite aux conclusions de l'EMA.

AstraZeneca précise qu'un comité indépendant de sécurité a conduit une revue spécifique concernant les caillots potentiels et les thromboses CVST dans le cadre de l'essai américain. Le panel n'aurait décelé aucune augmentation du risque de thrombose ou d'événement caractérisé par une thrombose, parmi les 21.583 participants. La recherche spécifique de CVST n'a donné aucun résultat...

Selon le dernier bilan de l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis sont apparition est désormais de plus de 123 millions, dont près de 30 millions aux USA et 12 millions au Brésil. Le virus a fait officiellement 2,72 millions de morts à l'échelle mondiale et plus de 542.000 aux Etats-Unis...

En Europe, de nouvelles poussées des infections sont signalées en Allemagne et en France... L'Union européenne menace quant à elle de bloquer les exportations des vaccins d'AstraZeneca vers le Royaume-Uni, si le laboratoire ne respectait pas sa part du contrat d'approvisionnement.

Dans l'actualité géopolitique, les tensions demeurent élevées, les relations sino-américaines n'étant pas ressorties grandies du sommet USA/Chine en Alaska, sans avancée notable suite à des attaques réciproques. Rappelons que les derniers échanges entre Joe Biden et Vladimir Poutine par médias interposés ne respiraient pas non plus la sérénité. Ailleurs dans le monde, la Corée du Sud a signalé son intention de resserrer ses liens avec le Japon.

Les banquiers centraux domineront enfin la scène tout au long de la semaine, avec des interventions multiples du côté de la Fed, mais aussi de la Banque du Japon, de la Banque d'Angleterre et de la Banque populaire de Chine. La BCE sera aussi de la partie.

L'actualité entreprises est quant à elle dominée par une belle fusion dans le ferroviaire en Amérique, Canadian Pacific devant acquérir Kansas City Southern pour 25 milliards de dollars en cash et actions, ce deal valorisant Kansas City 275$ par titre sur la base des derniers cours. Canadian Pacific émettra 44,5 millions de titres pour financer la transaction et lèvera pour environ 8,6 milliards de dollars de dette.

L'opération créerait un nouveau géant reliant Mexique, USA et Canada. Néanmoins, le processus d'approbation sera long et requiert notamment l'accord du Surface Transportation Board (STB) américain. La finalisation pourrait intervenir en milieu d'année prochaine. Le Wall Street Journal note tout de même que Canadian Pacific n'est pas parvenu précédemment à se rapprocher de Norfolk Southern ou de CSX, le STB s'étant montré intraitable sur les questions de concurrence et de sécurité.

Les valeurs

Amazon (+1%). Le spécialiste des livraisons de repas Deliveroo, soutenu par le géant américain du e-commerce Amazon, a précisé que sa prochaine introduction en bourse le valoriserait jusqu'à 8,8 milliards de livres sterling. Ainsi, l'IPO de la plateforme britannique devrait être la plus importante opération du genre en plus de sept ans au Royaume-Uni. La fourchette d'introduction est située entre 3,90 et 4,60 livres par action, soit une capitalisation allant de 7,6 à 8,8 milliards de livres sterling, hors option de surallocation. En outre, Deliveroo a indiqué que ses commandes reçues avaient grimpé de 121% en janvier et février, en glissement annuel.

Kansas City Southern (+13%) fait donc l'objet d'une offre de Canadian Pacific Railway (-4%) pour 25 milliards de dollars. Le mariage, espéré l'an prochain, créerait le premier réseau ferré entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada, bénéficiant de l'expansion du fret entre ces pays après l'entrée en vigueur en juillet du nouvel accord commercial.

Ford (-2%), le constructeur automobile du Michigan, a annoncé une réduction de la production dans deux usines supplémentaires aux États-Unis, victime de la pénurie mondiale de semi-conducteurs.

Applied Materials (+3%) grimpe à Wall Street. Le géant des équipements destinés à la production de 'semis' a établi en effet un nouveau programme de rachat d'actions d'un montant de 7,5 milliards de dollars, ce qui représente environ 7% de la capitalisation boursière actuelle. Le nouveau programme s'ajoute aux achats de 1,3 milliard de dollars qui restaient dans le cadre de la précédente autorisation.

Blackstone (stable) offre d'acquérir l'Australien Crown Resorts dans le cadre d'une transaction valorisant l'exploitant de casinos 6,2 milliards de dollars.

Facebook (+2%), le réseau social de Menlo Park, a précisé ce jour qu'il avait supprimé... 1,3 milliard de faux comptes entre octobre et décembre et que plus de 35.000 personnes travaillaient dans la lutte contre la désinformation en ligne.

Tesla (+5%) gagne du terrain à Wall Street. Ark Invest, firme d'investissement de Cathie Wood, indique s'attendre à ce que le cours de Tesla atteigne les 3.000$ d'ici 2025. Selon le scénario rose de l'étude, qui table sur 10 millions de voitures vendues par an, le cours pourrait même aller jusqu'à 4.000$. Ainsi, dans le scénario le plus favorable, Ark vise une capitalisation de... 4.000 milliards ! L'hypothèse 'pessimiste' de l'étude est de 1.500$ en 2025. La firme a par ailleurs rehaussé sa probabilité que Tesla parvienne à un véhicule autonome à un horizon de 5 ans. Rappelons que Tesla est la principale position d'Ark Innovation, géré par Cathie Wood.

GameStop (-2%) va publier demain à Wall Street ses premiers résultats financiers trimestriels depuis l'euphorie des traders sociaux des WallStreetBets. Le titre a décuplé depuis le début de l'année. La réaction aux résultats sera donc... intéressante à suivre. Le quatrième trimestre est généralement le meilleur pour le groupe, mais il faudra faire fort pour justifier le récent rallye boursier. Sur ce trimestre clos en janvier, le consensus est de 88 millions de dollars de profits pour 1,35$ de bpa, alors que les revenus sont attendus à 2,2 milliards de dollars selon FactSet. La publication est attendue après bourse demain.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/04/2021

Un chiffre d'affaires de 106 ME réalisé au premier trimestre 2021, en retrait de -18% par rapport à 2020Activité du 1er trimestre 2021 :Dans un...

Publié le 20/04/2021

Le Groupe LDLC, acteur incontournable du commerce informatique et high-tech, devient l'un des plus importants actionnaires de Time for the Planet, en...

Publié le 20/04/2021

Le chiffre d'affaires consolidé d'APRR hors Construction s'est établi à 531,6 millions d'euros au 31 mars 2021, contre 567,3 millions d'euros au 31...

Publié le 20/04/2021

Au titre de l'exercice 2020, Kumulus Vape a enregistré un chiffre d'affaires de 22,5 ME, en progression de 113,2% par rapport à la même période de...

Publié le 20/04/2021

600 KE de financements non dilutifs qui viennent renforcer la solide situation financière du Groupe Vogo annonce avoir été sélectionné par l'Etat...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne