5 270.99 PTS
+0.56 %
5 257.00
+0.51 %
SBF 120 PTS
4 209.68
+0.42 %
DAX PTS
12 605.40
+0.29 %
Dowjones PTS
22 388.19
-0.11 %
5 939.07
-0.58 %
Nikkei PTS
20 347.48
+0.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Wall Street creuse ses pertes, avec Cisco et Wal-Mart

| Boursier | 136 | Aucun vote sur cette news

Wall Street fléchit lourdement ce jeudi, creusant désormais ses pertes...

Wall Street creuse ses pertes, avec Cisco et Wal-Mart

Wall Street fléchit lourdement ce jeudi, creusant désormais ses pertes. Cisco et Wal-Mart pèsent sur les marchés. Alibaba, par contre, a positivement surpris par ses dernières publications.

Le DJIA abandonne actuellement 0,66% à 21.880 pts, alors que le Nasdaq perd 1,11% à 6.275 pts. Le S&P500 cède 0,81% à 2.448 pts.

Sur le Nymex, le baril de brut (contrat de septembre) progresse actuellement de 0,4% à 47$.

Donald Trump a créé la surprise hier en annonçant les dissolutions de deux conseils économiques, après avoir été 'lâché' par un certain nombre de patrons qui en faisaient partie.

Sur le front économique enfin, l'indice manufacturier de Philadelphie et les chiffres hebdomadaires américains de l'emploi sont ressortis solides, alors que la production industrielle a déçu.

L'indice manufacturier régional de la Fed de Philadelphie est ressorti à 18,9 pour le mois d'août 2017, contre un consensus de 17 et un niveau de 19,5 un mois avant. L'indicateur demeure donc assez stable, signalant une poursuite de l'expansion.

Le Département US au Travail a annoncé que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, avaient reculé de 12.000 la semaine passée à 232.000. Le consensus tablait sur 240.000. La moyenne à quatre semaines a atteint 240.500 pour la période terminant le 12 août. Un chiffre en repli de 500 sur une semaine.

D'après la Fed ce jeudi, la production industrielle américaine pour le mois de juillet 2017 a progressé de 0,2% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +0,3%. La production manufacturière est même en repli de 0,1% en juillet, alors que les économistes tablaient sur une augmentation de 0,2%. Enfin, le taux d'utilisation des capacités de production est ressorti à 76,7%, comme prévu.

L'indice des indicateurs économiques avancés américains du Conference Board pour le mois de juillet 2017 est ressorti comme prévu en progression de 0,3% en comparaison du mois antérieur.

Alibaba et Wal-Mart ont publié leurs derniers résultats financiers avant bourse à Wall Street. Ross Stores, Gap et Applied Materials annoncent après la clôture.

LES VALEURS

Wal-Mart (-2%), le géant de la distribution basé à Bentonville, a annoncé pour le compte de son second trimestre fiscal 2018 des revenus totalisant 123,4 Mds$, en croissance de 2,1% (+2,9% hors effets de change). Walmart US a affiché une croissance à comparable de 1,8% et une croissance du trafic de 1,3%. Le bénéfice opérationnel a décliné toutefois de 3,2% à 5,97 Mds$. Le bénéfice trimestriel ajusté par action s'est élevé à 1,08$, contre 1,07$ de consensus. Le bénéfice net est ressorti à 2,9 Mds$ et 96 cents par titre en données consolidées. Le consensus de revenus était de 122,8 Mds$. La croissance US à comparable et hors essence (+1,8%) ressort en ligne avec les attentes (+1,7% de consensus). Wal-Mart prévoit, pour l'exercice, un bpa allant de 4,30 à 4,40$.

Alibaba (+4%) grimpe à Wall Street, le géant chinois du e-commerce ayant dépassé les attentes pour le 1er trimestre fiscal. Le bénéfice net sur le trimestre se terminant le 30 juin 2017 a pratiquement doublé à 2,58 Mds$, pour un bpa de 83 cents, en croissance de 92%. Le bénéfice ajusté par action s'est élevé à 1,17$, ce qui dépasse très largement le consensus de place. Les revenus se sont envolés de 56% à 7,4 Mds$, alors que le consensus n'était que de 7,1 Mds$ sur la période. Les revenus 'cloud' ont presque doublé à 359 M$. Le nombre mensuel d'utilisateurs mobiles actifs a progressé de 24% à près de 530 millions.

NetApp (-6%) a publié des comptes supérieurs aux attentes pour son premier trimestre fiscal. L'acteur californien du marché du stockage de données a affiché ainsi un bénéfice trimestriel de 136 M$ et 49 cents par titre, contre 64 M$ et 23 cents par action un an plus tôt. Le bpa ajusté a représenté 62 cents, alors que les revenus se sont appréciés de 2% en glissement annuel à 1,33 Md$. Le consensus des analystes était de 55 cents de bpa ajusté pour 1,31 Md$ de recettes. Les revenus du second trimestre, quant à eux, sont désormais attendus entre 1,31 et 1,46 Md$, alors que le bpa devrait ressortir entre 64 et 72 cents.

L Brands (-11%) chute à Wall Street. Pour le second trimestre fiscal, la maison-mère de Victoria's Secret a dégagé un bénéfice de 139 M$ soit 48 cents par titre, contre 252 M$ et 87 cents par action un an auparavant. Le bénéfice ajusté par action a représenté 48 cents, contre 70 cents un an plus tôt et 45 cents de consensus. Les revenus du second trimestre se sont tassés à 2,8 Mds$, contre 2,9 Mds$ un an avant. Les ventes à comparable ont corrigé de 8%, en bonne partie du fait de la sortie de Victoria's Secret de certaines catégories. Les prévisions du groupe sont 'conservatrices'. Sur l'exercice 2017, le bpa est anticipé entre 3 et 3,20$, contre une guidance antérieure allant de 3,10 à 3,40$.

Cisco (-4%) corrige à Wall Street, suite à la publication des comptes trimestriels. Pour le quatrième trimestre fiscal, le Californien, leader des équipements de réseaux, a annoncé un bénéfice de 2,4 Mds$ soit 48 cents par action, contre 2,8 Mds$ et 56 cents par titre un an auparavant. Le bénéfice ajusté trimestriel s'est élevé à 3,1 Mds$, 61 cents par action, contre 3,2 Mds$ un an plus tôt. Les revenus se sont tassés de 4% en glissement annuel à 12,1 Mds$, contre 12,6 Mds$. Le consensus était justement de 61 cents de bpa ajusté et 12,1 Mds$ de ventes.

Pour le premier trimestre fiscal juste entamé, Cisco se montre toutefois prudent, anticipant des revenus en recul de 1 à 3% en glissement annuel, pour un bénéfice GAAP par action allant de 48 à 53 cents. Le bpa ajusté est anticipé entre 59 et 61 cents, alors que le consensus était de 60 cents.

Berkshire Hathaway (stable), firme de Warren Buffett, n'entend pas rehausser son offre de 9 Mds$ pour l'acquisition de 80% du groupe utilities Oncor Electric. Elliott Management, important créancier de la maison-mère d'Oncor, propose de son côté 9,3 Mds$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2017

L’équipe de TradingSat.com, séduite par les qualités graphiques de court terme de ACCOR, entrevoit un potentiel intéressant sur cette action qui constituera le sous-jacent d’un turbo Call…

Publié le 21/09/2017

La banque allemande Commerzbank est l’objet de nombreuses rumeurs d’intérêt depuis ces derniers jours. Alors que le marché via Reuters prêtait hier à Unicredit la volonté de se rapprocher de…

Publié le 21/09/2017

Anadarko va racheter 2,5 milliards de dollars d'actions d'ici fin 2018. Cette somme représente 10% du capital de la compagnie pétrolière. "Nous pensons qu'il s'agit d'une manière inintéressante…

Publié le 21/09/2017

L'allemand pourrait apporter sa division rail au Français en échange d'une part au capital...

Publié le 21/09/2017

Franchissement de seuil...

CONTENUS SPONSORISÉS