En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 360.21 PTS
+0.21 %
5 358.50
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 295.89
+0.13 %
DAX PTS
12 230.25
-0.06 %
Dowjones PTS
25 558.73
+1.58 %
7 374.29
+0.00 %
1.139
+0.12 %

Wall Street corrige avec Apple, en attendant la Fed

| Boursier | 223 | Aucun vote sur cette news

Wall Street fléchit prudemment ce lundi, avant la réunion monétaire de la Fed, qui se tient demain mardi et mercredi...

Wall Street corrige avec Apple, en attendant la Fed
Credits Reuters

Wall Street fléchit prudemment ce lundi, avant la réunion monétaire de la Fed, qui se tient demain mardi et mercredi. Le DJIA cède actuellement 0,44% à 26.500 pts, alors que le Nasdaq abandonne 0,51% à 7.467 pts. Le S&P500 corrige de 0,5% à 2.859 pts.

La Banque centrale américaine devrait opter pour un statu quo monétaire mercredi soir, laissant ses taux inchangés entre 1,25 et 1,50% sur les fonds fédéraux (probabilité de 95,9% selon l'outil FedWatch du CME Group).

Par ailleurs, la réunion de cette semaine sera la dernière sous la direction de Janet Yellen, qui transmettra ensuite le témoin à Jerome Powell. La politique de Powell est attendue dans la continuité de celle de Yellen. Le prochain durcissement monétaire (remontée des taux) devrait intervenir à l'issue de la réunion des 20 et 21 mars. La probabilité d'une hausse des taux d'un quart de point à cette occasion est de 75,2% selon FedWatch.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux USA, les revenus personnels des ménages américains pour le mois de décembre 2017 sont ressortis en croissance de 0,4% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus de place. Les dépenses de consommation, quant à elles, ont progressé de 0,4%, contre +0,5% de consensus et +0,8% en novembre. L'indice des prix 'core PCE' rattaché aux dépenses a augmenté de 0,2% par rapport au mois antérieur et de 1,5% en glissement annuel.

L'indice d'activité manufacturière de la Fed de Dallas pour le mois de janvier 2018 est ressorti pour sa part à 33,4, contre 25,4 de consensus et 29,7 un mois auparavant.

Lockheed Martin et Seagate ont publié leurs trimestriels avant bourse à Wall Street ce lundi. Rambus ou Sanmina annoncent après la clôture.

Apple (-2%) recule ce jour à Wall Street, alors que selon le quotidien japonais 'Nikkei', le groupe californien à la pomme aurait informé ses fournisseurs de son intention de réduire de moitié son objectif de production concernant l'iPhone X pour le premier trimestre. L'objectif serait ramené à une vingtaine de millions d'unités.

Apple aurait ainsi réagi à des ventes inférieures aux attentes sur la période des fêtes, en Europe, aux États-Unis et en Chine. Le groupe de Cupertino maintiendrait en revanche un objectif de 30 millions d'unités produites sur les modèles moins onéreux (iPhone 8, 8 Plus et 7).

D'après le 'Nikkei', le prix élevé de l'iPhone X, à plus de 999$, pourrait constituer une explication de la faiblesse (relative) de la demande. Plusieurs spécialistes de Wall Street avaient d'ailleurs déjà prévenu que les ventes de l'appareil pourraient décevoir. JP Morgan avait même été d'une précision remarquable, la semaine dernière, en anticipant justement une baisse de 50% des objectifs de production sur le 'trimestre de mars'... Apple publiera ses résultats financiers pour la période des fêtes jeudi soir, après la clôture de Wall Street. Le consensus de bénéfice par action est logé à 3,81$ sur ce trimestre 'de décembre', pour 86,75 Mds$ de revenus.

Lockheed Martin (+1%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette ressort à 642 M$ (2,25$ par action), contre un bénéfice de 988 M$ (3,35$ par action) un an avant. Le bénéfice par action ajusté, qui ne prend pas en compte la réforme fiscale américaine, s'affiche à 4,30$. Les revenus sont de 15,14 Mds$, contre 13,75 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 4,04$, pour des revenus de 14,7 Mds$. Pour 2018, le groupe vise des revenus allant de 50 à 51,5 Mds$ (51 Mds$ en 2017), pour un bpa logé entre 15,20 et 15,50$ (13,33$ en 2017).

Seagate (-2%). Le groupe a dépassé le consensus pour le trimestre clos. Le bpa ajusté trimestriel est ressorti à 1,48$ sur ce T2 fiscal, contre 1,36$ de consensus de place. Le bénéfice ajusté totalise 431 M$. Seagate avait pré-annoncé, plus tôt ce mois, des revenus trimestriels de 2,9 Mds$. Le bénéfice net consolidé a atteint 159 M$ et 55 cents par titre.

Dr Pepper Snapple (+24% !), société agroalimentaire américaine, spécialisée dans les boissons non alcoolisée, et Keurig Green Mountain, groupe américain spécialisé dans la torréfaction et la vente de café (détenu par un groupe d'investisseurs dirigé par JAB Holding), annoncent un accord de fusion, pour la création de Keurig Dr Pepper (KDP). Les actionnaires de Dr Pepper recevront 103,75$ par action de dividende spécial en numéraire, et conserveront par ailleurs 13% de la nouvelle entité, contre 87% pour les actionnaires de Keurig Green Mountain.

Les revenus proforma 2017 de KDP s'élèvent à environ 11 Mds$. Bob Gamgort, actuel CEO de Keurig, deviendra CEO de la nouvelle société. JAB Holding (avec ses partenaires) participera au financement de l'opération à hauteur de 9 Mds$ et deviendra l'actionnaire majoritaire de la nouvelle entité une fois l'opération finalisée (vers le second trimestre 2018). Mondelez International, partenaire de JAB dans Keurig, détiendra de son côté entre 13 et 14% de KDP.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2018

Les prévisions décevantes du fabricant américain de semi-conducteurs Applied Materials font des dégâts en Europe. STMicroelectronics perd 1,64% et signe la plus forte baisse du CAC 40 tandis…

Publié le 17/08/2018

Début de séance légèrement haussier à Paris avec un CAC40 qui grignote 0,15% après 30 minutes d'échanges, à 5...

Publié le 17/08/2018

Pendant ce temps, la SEC poursuivrait ses investigations

Publié le 17/08/2018

Nouvelle séance de forte baisse pour le titre

Publié le 17/08/2018

Les activités indonésiennes de LafargeHolcim susciteraient l'intérêt de nombreux acteurs locaux...