Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 747.96 PTS
+1.25 %
5 748.5
+1.24 %
SBF 120 PTS
4 423.35
+1.28 %
DAX PTS
12 127.84
+1.27 %
Dow Jones PTS
29 225.61
-1.54 %
11 164.78
-2.86 %
0.985
+0.3 %

Wall Street consolide, au terme d'une année propice

| Boursier | 1221 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine consolide marginalement avant bourse ce vendredi, pour cette dernière séance de l'année...

Wall Street consolide, au terme d'une année propice
Credits Reuters

La cote américaine consolide marginalement avant bourse ce vendredi, pour cette dernière séance de l'année. Le DJIA et le S&P 500 rendent 0,1%. Le Nasdaq affichent une baisse comparable. Sur le marché des changes, l'indice dollar demeure stable face à un panier de devises. Le baril de brut WTI perd 1,8% sur le Nymex à 75,6$, tandis que le Brent recule de 1,6% à 78,3$. L'once d'or avance de 0,8% à 1.828$.

L'actualité économique mondiale était extrêmement limitée ce vendredi, avec un indice sud-coréen des prix à la consommation 'en ligne', en hausse de 0,2% en décembre en comparaison du mois antérieur, et des indicateurs PMI chinois en expansion (50,3 pour l'indice manufacturier CFLP de décembre, 52,7 pour le non-manufacturier).

Les opérateurs demeurent confiants dans les perspectives économiques 2022, malgré le léger durcissement attendu des politiques monétaires dans un contexte d'inflation pesante. La flambée des cas de covid au niveau mondial ne semble pas perturber grandement les investisseurs, qui misent sur un impact de court terme sans nouveau confinement généralisé, avec l'aide des nouveaux traitements et des vaccins. Selon les derniers développements, Omicron paraît très contagieux mais moins virulent que les autres souches, en particulier le variant Delta.

Pour l'année 2022, la levée du soutien monétaire de la Fed, l'inflation, les goulets d'étranglement sur les chaînes d'approvisionnement et les pénuries, ainsi que les résultats des entreprises et bien entendu la suite de la pandémie ou encore les élections, concentreront l'attention.

La fin de séance a été hésitante hier jeudi à Wall Street, les trois principaux indices perdant du terrain dans les dernières minutes de cotation. Alors qu'ils étaient bien partis pour battre de nouveaux records historiques, le S&P 500 et le Dow Jones ont finalement terminé en léger repli, après avoir salué des chiffres encourageants pour l'emploi aux Etats-Unis.

A la clôture de Wall Street, le Dow Jones a perdu 0,25% à 36.398 points, et le S&P 500 0,30% à 4.778 points. La hausse n'a pas tenu non plus pour le Nasdaq, en repli de 0,16% à 15.741 points. La tendance demeure incertaine avant bourse ce vendredi, mais les trois principaux indices américains boucleront l'année sur des gains à deux chiffres. Ils devraient enchaîner ainsi leur troisième année consécutive de progression, avec les plans budgétaires et surtout les politiques monétaires accommodantes. Le S&P gagne pour l'heure plus de 27% depuis le début de l'année 2021, le Dow Jones 19% et le Nasdaq Composite 22%.

Le Dr Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire, a estimé que le pic de la vague du variant Omicron aux États-Unis pourrait intervenir à la fin du mois de janvier. Il s'agit d'une prévision relativement réconfortante, alors que le nombre de cas de contamination aux USA atteint un record. Le nouveau variant semble toutefois provoquer nettement moins d'hospitalisations et de décès que son prédécesseur, le Delta.

Dans le même temps, les CDC ont tout de même rehaussé leur niveau d'alerte concernant les voyages en croisière au plus haut, demandant aux voyageurs, même vaccinés, d'éviter de tels voyages. Dans les airs cette fois, alors que les compagnies aériennes américaines continuent d'annuler des vols, la FAA prévient que son personnel de contrôle du trafic aérien pourrait également être sous pression...

Les nouveaux traitements covid, les pilules de Pfizer et Merck, qui seront notamment distribués par Walmart, sont déjà en nombre insuffisant, réservés uniquement aux patients les plus à risque, note Bloomberg.

En Afrique du Sud, les nouvelles sont rassurantes. Les autorités affirment que le pic de la (quatrième) vague de Covid-19 a probablement été atteint au niveau national, et viennent de lever le couvre-feu avec effet immédiat sur la base de cette trajectoire encourageante de la pandémie.

Une étude publiée sur Omicron dans The Lancet, concernant l'Afrique du Sud où il a été en premier signalé, montre que le variant s'est propagé quatre fois plus vite que le Delta, mais a causé des cas nettement moins graves.

De son côté, la Food & Drug Administration américaine devrait approuver les vaccins de rappel pour les 12 à 15 ans dès la semaine prochaine, relate le New York Times.

La prudence domine chez les grandes entreprises américaines. Les banques JP Morgan et Citigroup encouragent ainsi le personnel à travailler à distance au cours des premières semaines de 2022, face à une augmentation très importante des infections au coronavirus.

Les valeurs

Pfizer. La Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency britannique a à son tour autorisé le traitement oral du Covid-19 de l'incontournable Pfizer, chez les adultes souffrant d'une forme légère à modérée de la maladie et susceptibles de développer une forme grave du fait de leurs antécédents. L'agence britannique du médicament estime que le Paxlovid est sûr et efficace pour réduire le risque d'hospitalisation et de décès. Le traitement Paxlovid combine un principe actif et du ritonavir, antirétroviral utilisé dans la prise en charge du VIH, qui accentue l'efficacité du médicament. Le traitement doit être pris le plus tôt possible et se présente sous forme de deux comprimés à prendre pendant cinq jours.

ExxonMobil, le géant pétrolier américain, a dévoilé hier soir des estimations de résultats pour le quatrième trimestre suggérant un retour aux bénéfices sur l'ensemble de 2021. Exxon table donc sur un retour à des bénéfices annuels pour 2021, la hausse des prix du pétrole et du gaz ayant entraîné un gain pouvant atteindre 1,9 milliard de dollars en termes de profit d'exploitation. Le plus grand producteur de pétrole américain a publié un aperçu des résultats du dernier trimestre montrant qu'il s'attend à une augmentation séquentielle des bénéfices de la production de pétrole et de gaz. Les bénéfices d'exploitation dans le raffinage et les produits chimiques seront stables ou en baisse. Les résultats officiels sont attendus le 1er février.

En 2020, Exxon a subi une perte historique de 22,4 milliards de dollars sur des dépréciations dues à la chute des prix du pétrole et à la baisse des marges de raffinage. Les réductions de coûts couplées à des hausses des prix de l'énergie lui ont permis de gérer sa dette et d'élaborer un programme de rachat d'actions pour l'année prochaine. Les analystes prévoient un bénéfice ajusté de 1,76$ par action pour le trimestre clos, contre 3 cents par action hors dépréciations il y a un an.

Le dépôt réglementaire de jeudi a montré que des charges ponctuelles pour dépréciation d'actifs et des coûts contractuels pourraient réduire les bénéfices pétroliers et gaziers jusqu'à 1,2 milliard de dollars. Exxon a également déclaré que des marges plus faibles dans les produits chimiques pourraient réduire les résultats de 600 millions de dollars à 800 millions de dollars, par rapport au bénéfice de 2,14 milliards de dollars des produits chimiques du troisième trimestre. Les marges de raffinage pourraient rester stables ou baisser de 200 millions de dollars par rapport au bénéfice de 1,23 milliard de dollars du trimestre précédent.

Mais Exxon a aussi signalé des gains de valeur de marché pouvant atteindre 1,1 milliard de dollars pour le pétrole et le gaz, ainsi que sur les produits raffinés. Il a également déclaré que le produit de la vente d'actifs, y compris ses actifs britanniques en mer du Nord, pourrait atteindre 500 millions de dollars.

AMD ne bouclera que l'année prochaine le rachat de Xilinx. L'opération de 35 milliards de dollars en actions de la société de puces Advanced Micro Devices pour l'acquisition de Xilinx devrait désormais être conclue au premier trimestre 2022, retardée par rapport à un objectif précédent fixé fin 2021, ont annoncé jeudi les sociétés. "Alors que nous nous attendions à ce que nous obtenions toutes les approbations d'ici la fin de 2021, nous n'avons pas encore terminé le processus", ont déclaré les sociétés dans un communiqué.

AMD avait annoncé l'accord en octobre, intensifiant sa bataille avec son principal rival Intel Corp sur le marché des puces de centre de données. "Nos conversations avec les régulateurs continuent de progresser de manière productive et nous prévoyons d'obtenir toutes les approbations requises", ont déclaré AMD et Xilinx.

Lockheed Martin. Israël a signé un accord avec les États-Unis pour l'achat de 12 hélicoptères CH-53K de Lockheed et de deux avions-ravitailleurs KC-46 de Boeing, pour un montant total estimé à près de 3,1 milliards de dollars.

Tesla. Les autorités chinoises ont annoncé que le groupe d'Elon Musk allait rappeler plus de 55.000 Model S et Model 3 importés et 144.208 Model 3 fabriqués en Chine en raison de risques liés à la sécurité. L'annonce intervient au lendemain d'un rappel aux Etats-Unis de près d'un demi-million de voitures.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 septembre

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 29/09/2022

Wall Street a connu une séance délicate ce jeudi, plombé par la chute d'Apple (-4,9%) et par les craintes de récession qui prennent de l'ampleur, dans...

Publié le 29/09/2022

Wall Street dévisse ce jeudi, plombé par la chute d'Apple et les craintes de récession, dans un contexte de durcissement monétaire résolu...

Publié le 29/09/2022

Wall Street tangue avant bourse ce jeudi...

Publié le 28/09/2022

Wall Street a fait bien mieux que résister ce mercredi malgré la baisse du titre Apple...

Publié le 28/09/2022

Wall Street fait mieux que résister ce mercredi à la forte baisse du titre Apple...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/09/2022

Deezer ,le service mondial de streaming musical, ouvre un nouveau chapitre pour Driift, leader du live streaming musical basé au Royaume-Uni. Driift fait l’acquisition de Dreamstage et recevra un…

Publié le 30/09/2022

Un dossier solide

Publié le 30/09/2022

Euronext a fait savoir hier que 333...

Publié le 30/09/2022

Réagissant au refus d’Atos hier, Onepoint a confirmé sa volonté d’acquérir les activités Digital, Big Data et Sécurité (Evidian) du spécialiste de la transformation numérique pour 4,2…

Publié le 30/09/2022

Valneva a fixé le prix de son offre d'ADS conjuguée au placement privé en Europe. En raison de la forte demande, la biotech a augmenté la taille de l'émission à 100 millions de dollars contre 40…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne