Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 782.65 PTS
-0.82 %
5 841.00
+0.21 %
SBF 120 PTS
4 567.73
-0.85 %
DAX PTS
13 920.69
-0.97 %
Dow Jones PTS
31 496.30
+1.85 %
12 668.51
+1.64 %
1.191
-0.52 %

Wall Street campe sur ses sommets, après les 'stats' et les résultats

| Boursier | 462 | Aucun vote sur cette news

Wall Street demeure très bien orienté avant bourse ce jeudi, en légère progression sur ses sommets historiques, au lendemain de l'investiture de Biden...

Wall Street campe sur ses sommets, après les 'stats' et les résultats
Credits Reuters

Wall Street demeure très bien orienté avant bourse ce jeudi, en légère progression sur ses sommets historiques, au lendemain de l'investiture de Biden. DJIA et S&P prennent encore 0,1%, tandis que le Nasdaq gagne 0,4% en pré-séance. Le baril de brut WTI consolide de 0,5% à 53$. L'once d'or se stabilise à 1.864$. L'indice dollar recule de 0,3% face à un panier de devises.

Les inscriptions au chômage ont légèrement reculé la semaine passée aux Etats-Unis mais restent à des niveaux très élevés. Le Département américain au Travail vient ainsi en effet d'annoncer, pour la semaine close au 16 janvier, que les inscriptions au chômage étaient ressorties à 900.000, en repli de 26.000 par rapport à la lecture révisée de la semaine antérieure. Le consensus était positionné à 935.000.

Les chiffres du logements aux États-Unis pour le mois de décembre ressortent en progression assez nette. Les mises en chantier de logements se sont établies sur un rythme de 1,669 million d'unités, contre 1,56 million de consensus et 1,578 million pour la lecture révisée (en hausse) du mois antérieur. Les permis de construire sont ressortis sur un rythme de 1,709 million, contre 1,61 million de consensus et 1,635 million pour le mois précédent.

Par ailleurs, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie pour le mois de janvier 2021, qui vient aussi d'être publié, est ressorti à 26,5, contre un consensus de 11 et un niveau de 11,1 pour le mois antérieur. Cet indicateur signale donc une accélération très forte de l'expansion de l'activité manufacturière de la région.

Joe Biden a prêté serment mercredi en tant que 46e président des Etats-Unis. Sa tâche s'annonce rude alors que l'Amérique est divisée politiquement et que la pandémie de Covid continue de faire rage. Wall Street a salué son arrivée par des records. "Nous avons vécu une attaque contre notre démocratie, un virus, un racisme systémique, nous sommes confrontés à tout cela en même temps... Je défendrai la Constitution, notre démocratie et je serai toujours à votre service. Pour que nous puissions tous écrire l'histoire de l'Amérique", a notamment affirmé le nouveau président lors de son discours d'investiture. A ses côtés, Kamala Harris est devenue la première femme vice-présidente des Etats-Unis...

Le leader démocrate a promis d'être le président de "tous les Américains", affirmant "je travaillerai aussi dur pour ceux qui ont voté pour moi que pour les autres". Il a appelé à mettre fin aux divisions, conservateurs contre libéraux, ruraux contre urbains. "Sans unité, il n'y a pas de paix", a-t-il plaidé, en prenant l'engagement de "vaincre le suprématisme blanc et le terrorisme intérieur". "Il y a beaucoup de choses à réparer, à restaurer, à guérir. Le rêve de justice pour tous ne sera plus retardé. Nous devons rendre à l'Amérique sa sécurité", a ensuite déclaré Joe Biden. Citant la crise sanitaire, économique et sociale, il a ajouté : "nous allons avancer avec vitesse et urgence, car nous avons beaucoup à faire pendant cet hiver empli de périls et de nombreuses hypothèses".

A Wall Street, les indices boursiers progressaient mercredi soir, évoluant sur de nouveaux records historiques, saluant le changement à la Maison Blanche, et la perspective du plan de relance massif de 1.900 milliards de dollars promis par Joe Biden pour soutenir l'économie face à la pandémie. Les marchés apprécient aussi la nomination de Janet Yellen en tant que Secrétaire au Trésor, après sa prestation appréciée comme patronne de la Réserve fédérale entre 2014 et 2018.

De son côté, Donald Trump a quitté discrètement la Maison Blanche mercredi matin... Dans son dernier discours, Trump a défendu son bilan, mais a tout de même "souhaité à la nouvelle administration bonne chance et beaucoup de succès", sans citer nommément Joe Biden. Trump a aussi affirmé que "nous serons de retour sous une forme ou une autre", sans plus de précisions...

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, plus de 24 millions d'Américains ont contracté la maladie, et plus de 400.000 d'entre eux y ont succombé. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché par le virus. Au niveau mondial, le Covid-19 a tué plus de 2 millions de personnes et en a infecté plus de 96,9 millions. Plusieurs variants sont apparus ces derniers mois, inquiétant les autorités sanitaires, bien que les vaccins semblent efficaces contre le plus répandu de ces variants, venu du Royaume-Uni. Les investisseurs seront particulièrement attentifs au calendrier d'adoption du "package" de soutien par le Congrès. Ils craignent en effet que le processus tarde, d'une part en raison du procès en destitution de Donald Trump qui se poursuit au Sénat, et d'autre part à cause du risque de modifications du plan Biden par les parlementaires. Au sein du Sénat notamment, qui est divisé à 50/50 sièges entre Démocrates et Républicains, des voix pourraient s'élever contre un dérapage des déficits publics et plusieurs sénateurs des deux camps pourraient être tentés de réduire certains volets du plan...

Selon l'Université Johns Hopkins ce jour, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis l'émergence de l'épidémie ressort donc à près de 97 millions, dont 24,4 millions d'Américains. Le virus a fait 2,08 millions de morts dans le monde et 406.147 aux USA.

Après des performances diverses des grandes banques américaines et des annonces saluées de Netflix, les publications financières trimestrielles vont s'accélérer à Wall Street les jours prochains, plus particulièrement la semaine prochaine. Alcoa et United Airlines ont annoncé hier soir. Baker Hughes, CSX, Union Pacific, Seagate et surtout Intel, publieront ce jeudi. Demain vendredi, Schlumberger et Regions Financial seront notamment de la partie.

Lundi, Kimberly-Clark et Timberland annonceront. Mardi, la journée sera très animée avec notamment les chiffres de 3M, Archer-Daniels, American Express, Lockheed Martin, Raytheon, Microsoft, Johnson & Johnson, Paccar, Xilinx, Freeport-McMoRan... Mercredi, Apple sera évidemment le rendez-vous phare de la journée, mais les opérateurs suivront par ailleurs les derniers comptes d'AT&T, Anthem, de Boeing, Levi Strauss, Whirlpool, Facebook, Tesla, Hess, VF Corp, General Dynamics, Lam Research, Oshkosh, Whirlpool. Jeudi, autre déferlante, avec American Airlines, Altria, Jetblue, Southwest, Western Digital, McDonald's, US Steel, Comcast, Marsh & McLennan, Danaher, Nucor, Northrop, Valero, Eastman Chemical, Sherwin-Williams, Stanley Black & Decker et bien d'autres encore.

En Europe, les opérateurs prennent connaissance du statu quo de la Banque centrale européenne. Comme anticipé, un mois après avoir renforcé son arsenal pour faire face à la crise actuelle, l'Institution d'émission vient de laisser sa politique monétaire inchangée. La BCE confirme tout d'abord que le taux d'intérêt des opérations principales de refinancement ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt demeureront inchangés, à respectivement 0%, 0,25% et -0,50%. Le Conseil des gouverneurs prévoit que les taux d'intérêt directeurs de la BCE resteront à leurs niveaux actuels ou à des niveaux plus bas jusqu'à ce qu'il ait constaté que les perspectives d'inflation convergent durablement vers un niveau suffisamment proche de, mais inférieur à 2% sur son horizon de projection, et que cette convergence se reflète de manière cohérente dans la dynamique d'inflation sous-jacente.

Le Conseil des gouverneurs poursuivra également ses achats dans le cadre du programme d'achats d'urgence face à la pandémie (pandemic emergency purchase programme, PEPP), dont l'enveloppe totale est maintenue à 1.850 milliards d'euros. Le Conseil effectuera des achats nets d'actifs au titre du PEPP au moins jusqu'à fin mars 2022 et, dans tous les cas, jusqu'à ce qu'il juge que la crise du coronavirus est terminée. Les achats au titre du PEPP seront effectués de sorte à préserver des conditions de financement favorables pendant la pandémie. Si des conditions de financement favorables peuvent être maintenues à travers des flux d'achats d'actifs qui n'épuisent pas l'enveloppe au cours de l'horizon fixé pour les achats nets au titre du PEPP, cette enveloppe ne devra pas être entièrement utilisée. Cependant, l'enveloppe peut aussi être recalibrée si cela s'avère nécessaire au maintien de conditions de financement favorables pour contrebalancer le choc négatif lié à la pandémie sur la trajectoire de l'inflation.

Le Conseil des gouverneurs continuera de réinvestir les remboursements au titre du principal des titres arrivant à échéance acquis dans le cadre du PEPP au moins jusqu'à la fin de 2023. Dans tous les cas, le futur dénouement du portefeuille PEPP sera géré de façon à éviter toute interférence avec l'orientation adéquate de la politique monétaire. Les achats nets effectués dans le cadre du programme d'achats d'actifs (asset purchase programme, APP) se poursuivront à un rythme mensuel de 20 milliards d'euros. Le Conseil des gouverneurs continue de prévoir d'avoir recours aux achats mensuels nets d'actifs au titre de l'APP aussi longtemps que nécessaire pour renforcer les effets accommodants de ses taux directeurs, et d'y mettre fin peu avant de commencer à relever les taux d'intérêt directeurs de la BCE.

Le Conseil entend également poursuivre les réinvestissements, en totalité, des remboursements au titre du principal des titres arrivant à échéance acquis dans le cadre de l'APP pendant une période prolongée après la date à laquelle il commencera à relever les taux d'intérêt directeurs de la BCE et, en tout cas, aussi longtemps que nécessaire pour maintenir des conditions de liquidité favorables et un degré élevé de soutien monétaire. Enfin, le Conseil des gouverneurs continuera à fournir une liquidité abondante par le biais de ses opérations de refinancement. En particulier, la troisième série d'opérations ciblées de refinancement à plus long terme (TLTRO III) demeure, pour les banques, une source intéressante de financement et soutient donc l'octroi de prêts bancaires aux entreprises et aux ménages.

Le Conseil des gouverneurs reste prêt à ajuster l'ensemble de ses instruments, de façon adéquate, pour assurer le rapprochement durable de l'inflation par rapport à son objectif, conformément à son engagement en faveur de la symétrie.

La Bourse de New York a terminé mercredi sur de nouveaux records, saluant l'investiture officielle de Joe Biden en tant que 46e président des Etats-Unis. Les investisseurs attendent avec impatience l'adoption du vaste plan de soutien budgétaire de 1.900 milliards de dollars prévu par le nouveau président démocrate, qui devrait être suivi d'un programme d'investissements dans les infrastructures et l'économie verte. Par ailleurs, les valeurs internet ont grimpé dans le sillage de Netflix, qui s'est envolé de près de 17%, après des performances supérieures aux attentes au 4e trimestre. A la clôture, les trois principaux indices ont fini sur des sommets historiques : le Dow Jones a gagné 0,83% à 31.188 points, tandis que l'indice large S&P 500 a progressé de 1,39% à 3.851 pts, et que l'indice Nasdaq Composite a bondi de 1,97% à 13.457 pts.

Les valeurs

Alcoa a prévenu hier soir que la hausse des dépenses pourrait peser sur ses résultats du trimestre entamé. Sur le quatrième trimestre fiscal, en revanche, le géant américain de l'aluminium a battu le consensus, dégageant un bénéfice par action de 26 cents sur une base ajustée, contre 15 cents de consensus de marché et 31 cents de perte par action un an plus tôt. Les revenus du trimestre se sont établis à 2,39 milliards de dollars, contre 2,44 milliards un an avant et 2,35 milliards de consensus. L'Ebitda trimestriel a représenté 361 millions de dollars, contre 348 millions de dollars de consensus.

United Airlines, victime de la crise sectorielle, a affiché au quatrième trimestre une perte importante, alors que ses revenus sur la période ont décroché de 69% en glissement annuel. La compagnie aérienne américaine a aligné sa quatrième perte trimestrielle consécutive, dans le contexte sanitaire que l'on sait. Le groupe entend réduire ses coûts de 2 milliards de dollars environ d'ici 2023. En attendant, la firme de Chicago a déploré un déficit ajusté de 2,1 milliards de dollars et 7$ par titre sur le trimestre clos fin décembre, contre un bénéfice de 676 millions un an avant. Le consensus des analystes était de 6,6$ de perte par action. Les revenus opérationnels ont représenté 3,4 milliards de dollars seulement, mais restent en ligne avec les attentes. Sur le trimestre entamé, United anticipe une chute des revenus de 65 à 70% et une réduction de la capacité de 51%.

Baker Hughes a publié une perte ajustée inattendue sur le trimestre clos, mais ses revenus ont dépassé les attentes. Pour le quatrième trimestre, le fournisseur de services pétroliers a dégagé un bénéfice net consolidé de 653 millions de dollars et 91 cents par titre, contre 48 millions sur la période comparable de l'an dernier. Néanmoins, hors éléments, le groupe a déploré un bpa ajusté négatif de 7 cents, contre 27 cents de bpa positif un an avant et +17 cents de consensus FactSet. Les revenus ont reculé de 13% en glissement annuel à 5,5 milliards.

Amazon, le leader américain du e-commerce, entend aider la nouvelle administration Biden à distribuer les vaccins contre le Covid-19. Selon CNBC, Dave Clark, CEO d'Amazon pour les activités mondiales de consommation, a adressé une lettre en ce sens au nouveau président. Ainsi, Amazon se dit prêt à épauler la nouvelle administration dans ses efforts de vaccination en tirant profit de ses opérations, de ses technologies et de ses capacités de communication. "Amazon se tient prêt à vous assister en vue de l'atteinte de l'objectif de vaccination de 100 millions d'Américains dans les 100 premiers jours de votre administration", assure Clark. Le groupe de Jeff Bezos n'oublie pas son propre personnel, puisqu'il a déjà conclu un accord avec un fournisseur de services de soins pour administrer des vaccins aux salariés de ses sites.

Tesla. Les immatriculations du constructeur en Californie ont grimpé de... 63% sur un an au quatrième trimestre 2020, avec le succès du Model Y. Ces chiffres sont dévoilés par le cabinet Cross-Seel.

Travelers. L'assureur américain a publié ce jeudi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, avec la diminution des sinistres liés aux catastrophes et la hausse des retours sur investissement. Le bénéfice d'investissement a augmenté de 10% et les primes ont atteint un record.

Kinder Morgan. L'opérateur d'oléoducs et gazoducs a annoncé des comptes trimestriels supérieurs aux attentes, mais reste préoccupé par l'évolution des investissements dans les bassins américains de pétrole et gaz de schiste. Sur le trimestre clos, le bpa a augmenté de 4% à 27 cents, contre 24 cents de consensus. Les revenus totalisent 3,11 milliards, en repli de 7% en glissement annuel.

Corteva. Le fonds activiste Starboard entend prendre le contrôle du conseil d'administration du groupe de semences agricoles et faire remplacer son directeur général, indique le bien renseigné Wall Street Journal, citant ses sources proches de la question.

Alphabet. L'Alliance de la presse d'information générale (Apig), qui représente environ 300 quotidiens et hebdomadaires, a signé un accord-cadre avec Google France relatif à l'utilisation des publications de presse en ligne... Cette nouvelle n'a que peu d'impact à Wall Street. En revanche, notons que Piper Sandler a entamé le suivi du dossier à 'surpondérer' avec un objectif de 2.056$.

Intel, le leader des microprocesseurs, publiera après bourse ce soir à Wall Street ses derniers comptes trimestriels. Seagate et CSX annoncent aussi après la fermeture de la bourse ce soir.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/03/2021

Les Etats-Unis et l’Union Européenne se sont mis d’accord afin de suspendre pendant quatre mois les surtaxes imposées dans le cadre du conflit de longue haleine opposant Airbus et Boeing sur…

Publié le 05/03/2021

Les Etats-Unis et l’Union Européenne se sont mis d’accord afin de suspendre pendant quatre mois les surtaxes imposées dans le cadre du conflit de longue haleine opposant Airbus et Boeing sur…

Publié le 05/03/2021

Pernod Ricard annonce la signature d'un accord en vue de l'acquisition d'une participation majoritaire dans La Hechicera, marque de rhum colombien...

Publié le 05/03/2021

Pernod Ricard a annoncé la signature d’un accord en vue de l’acquisition d’une participation majoritaire dans La Hechicera, marque de rhum colombien ultra-premium lancée en 2012. " La…

Publié le 05/03/2021

Airbus a fait le point vendredi soir sur son activité commerciale du mois de février 2021. Ainsi, le groupe aéronautique a livré 32 avions commerciaux le mois dernier à 20 clients. En parallèle,…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne