5 494.83 PTS
-
5 498.0
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 394.92
-
DAX PTS
13 281.43
+0.74 %
Dowjones PTS
26 017.81
-0.37 %
6 811.38
+0.02 %
Nikkei PTS
23 802.11
+0.16 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Wall Street calme le jeu, en attendant la réforme fiscale...

| Boursier | 218 | Aucun vote sur cette news

Le DJIA consolide actuellement de 0,20% à 24.741 pts, le Nasdaq recule de 0,55% à 6.959 pts, et le S&P500 régresse de 0,25% à 2.683 pts...

Wall Street calme le jeu, en attendant la réforme fiscale...
Credits Reuters

Wall Street, qui a enregistré hier soir de nouveaux sommets historiques, reprend son souffle ce mardi soir à trois heures de la clôture. Les marchés temporisent, alors que la promulgation de la législation de réforme fiscale est désormais largement anticipée... Les investisseurs ont par ailleurs pris connaissance aujourd'hui de chiffres robustes du logement aux Etats-Unis. Le DJIA consolide actuellement de 0,20% à 24.741 pts, le Nasdaq recule de 0,55% à 6.959 pts, et le S&P500 régresse de 0,25% à 2.683 pts.

D'après le rapport gouvernemental du jour, les mises en chantier de logements aux États-Unis pour le mois de novembre 2017 sont ressorties au nombre de 1,297 million, contre un consensus de place de 1,24 million et un niveau révisé à 1,256 million pour le mois d'octobre. Les permis de construire, quant à eux, se sont chiffrés à 1,298 million d'unités, contre 1,27 million de consensus et 1,316 million pour la lecture révisée du mois précédent.

Le déficit américain des comptes courants pour le troisième trimestre 2017 est ressorti à 100,6 milliards de dollars, alors que le consensus était de -116,7 Mds$. Le déficit courant pour le trimestre antérieur a été révisé à 124,4 Mds$, contre 123,1 Mds$ précédemment estimé.

Bien entendu, les opérateurs seront très attentifs aux évolutions et avancées concernant la tant espérée réforme fiscale américaine. Le projet doit entrer en phase finale. Ainsi, la Chambre des représentants votera très probablement ce soir sur la version 'réconciliée' conçue par les Républicains du Congrès. Le Sénat devrait pour sa part voter au plus tard demain mercredi (et peut-être dès ce soir...). Les entreprises seront les grandes bénéficiaires de cette vaste réforme fiscale, avec un taux d'imposition abaissé à 21% (contre 35%). "Cela constituera la plus importante baisse des impôts et la plus grande réforme fiscale de l'histoire de notre pays", a promis un Donald Trump enthousiaste.

LES VALEURS

Facebook (-1%). Le réseau social de Menlo Park est accusé d'abus de position dominante en Allemagne. L'office fédéral allemand des cartels a ainsi jugé que Facebook occupait une position dominante dans son secteur, et que le groupe en avait profité pour recueillir de manière abusive les données des utilisateurs. Facebook se dit prêt à coopérer, mais estime que le rapport de l'autorité allemande décrit le groupe de manière inexacte.

Apple (-1%). Le titre du groupe californien à la pomme sera surveillé ce jour, après un rapport suggérant des ventes décevantes de l'iPhone X. Le smartphone phare du dixième anniversaire de l'iPhone pourrait ne pas atteindre les objectifs fixés par Wall Street, du fait notamment de son prix élevé. Ainsi, Instinet a réduit son estimation annuelle concernant les ventes d'iPhone à 245 millions d'unités, pour l'exercice fiscal clos en septembre. La prévision antérieure était de 265 millions d'unités. Instinet estime le potentiel également limité pour le seul premier trimestre, du fait d'une demande inférieure aux attentes pour l'iPhone X.

Instinet est une division de la banque d'affaires japonaise Nomura. La firme de recherche abaisse son objectif sur Apple de 10$, à 175$. La recommandation est par ailleurs dégradée à 'neutre', contre un avis antérieur à l'achat. Jeffrey Kvaal, spécialiste d'Instinet, ampute de 25 cents son estimation de bénéfice annuel par action, à 11,50$.

Navistar bondit de plus de 9% à Wall Street, suite à ses publications financières trimestrielles. Pour le quatrième trimestre, le groupe de l'Illinois a affiché un bénéfice par action de 1,36$ et un bpa ajusté de 1,43$. Le fabricant de camions a réalisé un bénéfice net trimestriel de 135 M$ pour des revenus de 2,6 Mds$ (+26%). Le consensus était d'à peine 70 cents de bpa pour 2,3 Mds$ de facturations. Pour l'exercice 2018, Navistar anticipe des revenus allant de 9 à 9,5 Mds$.

Carnival (+2%), le géant de la croisière, grimpe à Wall Street ce mardi. Le groupe a annoncé pour son quatrième trimestre fiscal un bénéfice largement supérieur au consensus de place, à 546 M$ (0,76$ par action), contre 609 M$ (0,83$ par action) un an avant. Le bpa ajusté est ressorti à 0,63$. Les revenus se sont élevés à 4,26 Mds$, contre 3,94 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,51$, pour des revenus de 4,15 Mds$.

Darden Restaurants (+5%) a publié ses résultats du second trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 84,7 M$ (0,67$ par action), contre 79,5 M$ (0,64$ par action) un an avant. Le bpa ajusté est ressorti à 0,73$. Les revenus s'élèvent à 1,88 Md$, contre 1,64 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,70$, pour des revenus de 1,86 Md$. Les ventes progressent de 3,1% à comparable. Sur l'exercice, le groupe vise désormais un bpa allant de 4,45 à 4,53$, contre une précédente fourchette de 4,38/4,50$.

Kindred Healthcare (-5%) est parvenu à un accord en vue de son rachat par la firme Humana (stable) et deux compagnies de private equity (TPG et Welsh, Carson, Anderson & Stowe), pour 9$ par titre. Le montant total de l'opération, dette comprise, atteint plus de 4 milliards de dollars. La spéculation avait néanmoins porté le cours de bourse au-dessus du prix finalement proposé.

Micron Technology (stable) publiera ce soir, après la clôture de Wall Street, les résultats de son premier trimestre fiscal 2018. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 2,19$, pour des revenus de 6,4 Mds$. Un an avant, sur la même période, le groupe avait enregistré un bénéfice par action de 0,32$ et des revenus de 3,97 Mds$.

FedEx (stable) annoncera également ce soir, après la clôture de Wall Street. Le groupe publiera ses résultats du second trimestre fiscal 2018. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 2,89$, pour des revenus de 15,7 Mds$. Un an avant, le groupe avait enregistré un bénéfice par action de 2,80$ et des revenus de 14,9 Mds$.

Tenet Healthcare (+2%) dit viser un bénéfice par action 2018 allant de 1,07 à 1,36$. Le consensus de place était logé à 1,40$. Le groupe anticipe par ailleurs désormais 250 M$ de réductions de coûts d'ici à la fin de l'exercice 2018, soit une hausse de 100 M$ par rapport à la précédente estimation. Enfin, le groupe hospitalier américain précise étudier la vente de sa filiale Conifer.

General Motors (+1%). Le titre du constructeur automobile de Detroit devrait profiter ce jour d'une note favorable de courtier. Ainsi, la firme de recherche RBC a revu sa recommandation à 'surperformance' sur le dossier GM, misant essentiellement sur une amélioration de la rentabilité du groupe l'année prochaine.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2018

Le chiffre d'affaires du 2e semestre traduit la dynamique de transformation de Mecelec...

Publié le 18/01/2018

Le réseau Vinci Airports a accueilli 156,6 millions de passagers en 2017...

Publié le 18/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/01/2018

Compagnie des Alpes donne ses perspectives 2017/2018 sous réserve d'aléas conjoncturels majeurs...

Publié le 18/01/2018

Cet accord entre Framatome et Schneider Electric établit également un partenariat de fabrication à long terme

CONTENUS SPONSORISÉS