En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 412.83 PTS
+0.35 %
5 409.0
+0.29 %
SBF 120 PTS
4 338.12
+0.26 %
DAX PTS
12 232.34
+0.11 %
Dowjones PTS
26 405.76
+0.61 %
7 490.32
+0.00 %
1.170
+0.23 %

Wall Street calme le jeu après les nouveaux records

| Boursier | 221 | Aucun vote sur cette news

Le DJIA gagne 0,10% à 26.076 pts, le Nasdaq progresse encore de 0,12% à 8.026 pts et le S&P500 est stable à 2.89 pts...

Wall Street calme le jeu après les nouveaux records
Credits Reuters

Au lendemain d'une belle séance, marquée par de nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P500, Wall Street hésite ce mardi soir à trois heures de la clôture, proche de l'équilibre. Les investisseurs, qui avaient salué hier l'annonce d'un accord commercial entre les Etats-Unis et le Mexique, se montrent un peu plus prudents aujourd'hui, en attendant la suite des négociations avec le Canada... Le DJIA gagne 0,10% à 26.076 pts, le Nasdaq progresse encore de 0,12% à 8.026 pts et le S&P500 est stable à 2.897 pts.

Donald Trump a évoqué un "grand jour pour le commerce". Le Président américain a expliqué par ailleurs que le nom d'Aléna (Accord de libre-échange nord-américain) affichait une connotation négative et devait être abandonné. Trump doit désormais s'accorder avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau. "Nous n'avons pas encore commencé avec le Canada. Nous voulions le Mexique d'abord", avait résumé Trump hier, évoquant un "très bon accord" conclu avec le Mexique.

Chrystia Freeland, Ministre canadienne aux affaires étrangères, arrive aujourd'hui à Washington. Les relations demeurent tendues entre USA et Canada, et Trump n'a pas exclu d'appliquer des prélèvements douaniers supplémentaires aux automobiles canadiennes. Le Président US désire également obtenir des concessions sur les produits laitiers. L'affaire est donc loin d'être réglée... Trump s'est entretenu hier avec Trudeau, selon les confidences de Larry Kudlow, conseiller économique de la Maison Blanche, qui estime que l'accord avec le Mexique devrait servir de base. Un 'deal' avec le Canada est espéré d'ici la fin de la semaine.

L'indice de confiance des consommateurs américains pour le mois d'août 2018 a très largement dépassé les attentes, ressortant à 133,4 selon le Conference Board, contre 126,8 de consensus et 127,9 pour la lecture révisée du mois antérieur. Ainsi, l'indicateur de confiance du 'ConfBoard' s'affiche au meilleur niveau depuis 18 ans ! L'indice reflète évidemment la solidité de l'économie américaine et celle du marché de l'emploi, et réjouira sans nul doute le Président américain Donald Trump, toujours prompt à s'attribuer l'entier mérite des bonnes statistiques. Il faut remonter au mois d'octobre 2000 pour retrouver un tel niveau de confiance des Américains !

L'indice de la situation présente, mesure des conditions actuelles, a grimpé à 172,2 en août contre 166,1. Il est au plus haut depuis 2000. L'indice des anticipations futures a augmenté à 107,6, contre 102,4.

L'indice manufacturier de la Fed de Richmond est pour sa part ressorti à 24 pour le mois d'août 2018, contre 19 de consensus et 20 un mois avant. Cet indice, qui vient également d'être dévoilé, confirme la solidité de l'industrie américaine et fait même ressortir une accélération de l'expansion.

Le déficit américain du commerce international de biens est logé à 72,2 Mds$ pour le mois de juillet 2018, contre 69,4 Mds$ de consensus et 67,9 Mds$ un mois auparavant (lecture révisée). Les exports ont décliné de 1,7% en juillet, alors que les imports ont progressé de 0,9%.

L'indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix américains de l'immobilier pour le mois de juin est ressorti en faible progression de 0,1% en comparaison du mois antérieur, alors que le consensus était logé à +0,2% pour le '20-city' ajusté des variations saisonnières. En glissement annuel, l'indice grimpe de 6,3%, contre +6,5% de consensus. L'indice '20-city' présente l'évolution des prix dans les 20 principales zones métropolitaines.

VALEURS A SUIVRE

Tiffany (+1%) progresse à Wall Street, après les publications du second trimestre fiscal, clos fin juillet 2018. Le bénéfice net du joaillier new-yorkais sur la période s'est établi à 145 M$ (+26%) soit 1,17$ par titre, alors que le consensus était de seulement 1$. Les revenus trimestriels ont totalisé quant à eux 1,08 Md$, en croissance de 12% en glissement annuel, alors que le consensus se situait à 1,04 Md$. Le groupe prévoit désormais un bénéfice annuel par action allant de 4,65 à 4,80$, alors que la 'guidance' antérieure allait de 4,50 à 4,70$ par titre. Les ventes mondiales annuelles sont attendues en progression, le groupe évoquant un pourcentage élevé à un chiffre.

Best Buy (-5%) corrige à Wall Street, après la publication des derniers résultats financiers trimestriels. Le détaillant américain en produits d'électronique grand public a annoncé pour son second trimestre fiscal un bénéfice net de 244 M$ soit 86 cents par action, contre 209 M$ un an avant. Le groupe du Minnesota a affiché un bpa ajusté trimestriel de 91 cents, à comparer à un consensus de place de 83 cents. Les revenus du trimestre clos ont totalisé 9,4 Mds$, ce qui dépasse également les attentes. Les prévisions financières sont jugées néanmoins prudentes, le groupe tablant sur un bpa ajusté allant de 79 à 84 cents pour le trimestre de novembre. Les revenus sont espérés entre 9,4 et 9,5 Mds$ sur ce troisième trimestre fiscal, contre 9,5 Mds$ de consensus. Enfin, le bpa ajusté annuel est anticipé entre 4,95 et 5,10$, pour des revenus allant de 42,3 à 42,7 Mds$, et une croissance à comparable de 3,5 à 4,5%.

BJ's Wholesale (-1%) publie ses comptes du second trimestre. La perte nette ressort à 5,6 M$ (0,05$ par action), contre un bénéfice de 19,7 M$ (0,22$ par action) un an avant. Le bpa ajusté s'affiche à 0,31$. Les revenus montent à 3,24 Mds$, contre 3,10 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,27$, pour des revenus proches de 3,3 Mds$. A magasins comparables, les ventes sont en croissance 5%, contre un peu plus de 1% de consensus. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa logé entre 1,17 et 1,24$, pour des revenus situés entre 12,6 et 12,7 Mds$.

Tesla (-1%). D'après nos informations, le broker Canaccord Genuity maintient sa recommandation "conserver" sur le titre à Wall Street, mais abaisse, de 336 à 316$, son objectif de cours.

Alphabet (stable). Donald Trump s'énerve une fois de plus contre les géants de l'internet... Après s'être insurgé la semaine dernière contre les réseaux sociaux et leurs supposées méthodes de censure, le président américain s'en prend ce mardi à Google. Il a publié une série de tweets pour dénoncer la partialité du moteur de recherche à son égard. Selon lui, en tapant les mots "Trump" et "information", les résultats débouchent tous sur des médias qui produisent de fausses informations ("fake news"), mais pas sur les sites de journaux conservateurs. Il se demande au passage si cela n'est pas illégal...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le CAC40 repasse au-dessus des 5...

Publié le 20/09/2018

Fnac Darty gagne 0,9% à 69,8 euros alors que l'agitateur culturel est entré en négociations exclusives en vue d'une prise de participation majoritaire...

Publié le 20/09/2018

Le Bélier a vu son bénéfice net bondir de 124% à 16 millions d'euros, grâce notamment à des prélèvements fiscaux moins lourds. Le résultat opérationnel des activités de l'équipementier…

Publié le 20/09/2018

Creusement des pertes semestrielles

Publié le 20/09/2018

Bel a lancé un projet de nouvelle organisation pour adapter et simplifier ses modes de fonctionnement et ses organisations, en particulier au niveau...