Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 638.46 PTS
-0.95 %
6 629.00
-0.95 %
SBF 120 PTS
5 202.01
-0.87 %
DAX PTS
15 531.75
-0.72 %
Dow Jones PTS
34 798.00
+0.1 %
15 329.68
+0.09 %
1.172
+0. %

Wall Street : ça grimpe !

| Boursier | 564 | Aucun vote sur cette news

Wall Street progresse ce jeudi après la publication des inscriptions hebdomadaires au chômage sans surprise aux Etats-Unis...

Wall Street : ça grimpe !
Credits Reuters

Wall Street progresse ce jeudi après la publication des inscriptions hebdomadaires au chômage sans surprise aux Etats-Unis. Le Dow Jones monte de 0,46% à 34.953 pts, le S&P prend 0,32% à 4.416 pts, au plus haut. Le Nasdaq progresse de 0,44% à 14.845 pts. Les publications semestrielles tirent à leur fin aux Etats-Unis, dans un marché qui redevient un peu plus calme...

ECO ET DEVISES

Les inscriptions au chômage sont ressorties en baisse de 14.000 à 385.000 unités sur la semaine du 31/7 aux Etats-Unis.
Le vice-président de la Fed Richard Clarida intervenait hier au Peterson Institute for International economics, au sujet des perspectives de politique monétaire. Ce dernier a confirmé la vision de la Fed, qui juge transitoire la forte poussée récente de l'inflation. Clarida ajoute que la rapide propagation du variant Delta du coronavirus constitue un risque baissier. La Fed entend discuter du tapering durant ses prochaines réunions, alors que les spécialistes s'attendent à une possible annonce en septembre en vue d'un début de réduction des achats d'actifs en fin d'année. Concernant les taux, Clarida laisse entendre qu'ils resteront inchangés au moins jusqu'en fin d'année prochaine. Ainsi, les conditions pour un relèvement des taux devraient selon lui "être réunies à la fin de l'année 2022"...
Clarida s'est dit par ailleurs surpris de l'ampleur de la baisse des rendements obligataires. Il indique que les mouvements des obligations ne sont pas justifiés par une chute des anticipations d'inflation. Au contraire, il perçoit plutôt une hausse de ces anticipations d'inflation. Sur la question de l'emploi, Clarida se montre optimiste et table sur une amélioration plus visible dans les prochains mois... Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond à 10 ans se redresse à 1,21%, alors que le 30 ans évolue à 1,88%.

La Banque d'Angleterre qui a laissé sa politique monétaire inchangée ce jeudi hausse le ton... "Le Comité de politique monétaire a l'intention de commencer à réduire le montant d'actifs achetés lorsque le taux directeur aura atteint 0,5%, si cela est approprié compte tenu des circonstances économiques", en cessant de réinvestir les obligations d'État britanniques arrivant à échéance, a déclaré la BoE dans un communiqué. La banque centrale a ajouté qu'elle envisagerait de vendre activement ses actifs lorsque le taux atteindrait au moins 1%. La BoE a indiqué que 7 membres du MPC, contre un, ont voté pour le maintien de son programme d'achats d'obligations d'Etat à 875 milliards de livres.
Selon la banque centrale, l'inflation pourrait grimper jusqu'à 4% en fin d'année et début 2022 alors qu'en mai, elle anticipait un plus haut à 2,5%. La BoE a également fait savoir qu'elle maintenait une prévision de croissance économique de 7,25% pour cette année mais qu'elle relevait sa prévision de PIB à 6% pour 2022 contre une précédente estimation de 5,75%.

L'euro revient sur les 1,1850/$ entre banques. Le bitcoin pointe à 38.430$. Le baril de brent se reprend un peu à 70,85$, alors que le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains pour la semaine close au 30 juillet a fait ressortir une progression de 3,6 millions de barils des stocks de brut, une baisse de 5,3 millions de barils des stocks d'essence et une hausse de 0,8 MB des stocks de distillats.

LES VALEURS

Regeneron (+2%). Le groupe biotechnologique américain grimpe à Wall Street, après avoir dépassé les estimations des analystes pour les bénéfices et les revenus du deuxième trimestre, soutenus par l'achèvement de la livraison de ses doses de cocktail d'anticorps COVID-19 aux États-Unis. Les ventes de REGEN-COV, la thérapie par anticorps de la société autorisée dans le pays pour traiter les patients atteints par le COVID-19 et non hospitalisés, ont ainsi bondi à 2,59 Milliards de dollars, représentant plus de la moitié du total du fabricant de médicaments aux États-Unis. Rappelons que le régulateur US a autorisé en juin dernier une dose plus faible du cocktail d'anticorps pouvant être administrée par injection.
Les autres activités de Regeneron se sont également bien comportées : Les ventes du traitement oculaire Eylea ont bondi de 32,7% à 2,33 Milliards de dollars au cours du trimestre écoulé et les ventes de son médicament contre l'eczéma, Dupixent, ont augmenté de 58,6% à 1,5 Md$.
Les ventes globales du groupe ont atteint 5,14 Milliards de dollars, contre 1,95 Milliard de dollars un an plus tôt, alors que les analystes attendaient en moyenne 3,92 Mds$. Le bénéfice net ressort à 3,1 Mds$, soit 27,97$ par action au cours du trimestre écoulé, contre 897,3 M$, ou 7,61$ par action, un an plus tôt.

Booking Holdings (+5%) Le groupe a perdu 2,55$ par action en ajusté au deuxième trimestre, soit plus que la perte de 2,04$ prévue par Wall Street. Cependant, les revenus sont supérieurs aux estimations et ont presque triplé pour la société mère de Priceline et de Kayak, alors que la demande de voyages a rebondi dans le sillage de l'augmentation du rythme de vaccinations et de l'assouplissement des restrictions sanitaires.

Halliburton (+1,3%) est soutenu par le broker HSBC qui a relevé sa recommandation à "conserver" contre "alléger" sur le géant américain des services pétroliers qui avait annoncé fin juillet pour le second trimestre fiscal des comptes supérieurs aux attentes de marché... Le bénéfice net a représenté 227 millions de dollars et 26 cents par titre, contre 170 millions de dollars un an plus tôt.
Les revenus ont totalisé 3,71 milliards de dollars, contre 3,45 milliards un an auparavant. Le consensus FactSet était situé à 22 cents de bpa ajusté pour 3,71 milliards de dollars de facturations.

Moderna (stable) a publié un bénéfice de 2,78 Mds$ au T2, soit 6,46$ par action contre un consensus inférieur à 6$. La société prévoit une capacité de production pour son vaccin anti-Covid de 800 millions à 1 milliard de doses en 2021, et vise les 2 à 3 milliards en 2022.

Electronic Arts (-1,2%) L'éditeur de jeux a dépassé les estimations de 12 cents avec un bénéfice trimestriel ajusté de 79 cents par action. EA a également délivré des prévisions optimistes pour le trimestre en cours, grâce à des franchises comme "FIFA 2021".

Robinhood (-12%) Après une envolée hier de 50%, le titre retombe, alors que le courtier va vendre jusqu'à 97,9 millions d'actions au fil de l'eau. Les actions proviendront de divers actionnaires vendeurs et la société ne recevra aucun produit de la vente.

Lemonade (-12%) alors que la compagnie d'assurance a publié une baisse de ses ventes et des pertes trimestrielles qui ont plus que doublé par rapport à l'année précédente...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2021

Voluntis annonce ses résultats du 1er semestre 2021 marqués par un recul des facturations commerciales à 1,5 million d'euros et du chiffre d'affaires...

Publié le 24/09/2021

Selon Plastic Omnium, l'accélération de la crise des semi-conducteurs se traduit désormais par une forte révision de la production automobile mondiale...

Publié le 24/09/2021

AgroGeneration et European High Growth Opportunities Securitization Fund annoncent aujourd'hui être parvenus à un accord concernant le contrat...

Publié le 24/09/2021

Le Groupe Pharmagest a enregistré une progression de son Chiffre d'Affaires au 30 juin 2021 de 20,49% à 93,90 ME par rapport au 1er semestre 2020,...

Publié le 24/09/2021

Tronics, une société du Groupe TDK qui fabrique des produits MEMS sur-mesure et des capteurs inertiels standards pour applications industrielles,...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne