Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 611.69 PTS
-1.22 %
5 595.00
-1.42 %
SBF 120 PTS
4 456.08
-1.11 %
DAX PTS
13 787.73
-1.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
-0.73 %
1.207
+0. %

Wall Street au rebond sur fond d'élections sénatoriales

| Boursier | 454 | 5 par 1 internautes

Après un net recul lundi pour démarrer 2021, la Bourse de New York a retrouvé mardi le chemin de la hausse.

Wall Street au rebond sur fond d'élections sénatoriales
Credits Reuters

Après un net recul lundi pour démarrer 2021, la Bourse de New York a retrouvé mardi le chemin de la hausse en attendant de connaître les résultats de deux élections sénatoriales en Géorgie, ce mardi, qui détermineront la couleur politique du Sénat. Même si Wall Street voit d'un mauvais oeil une possible "vague bleue" au Congrès, synonyme de hausses d'impôts, certains soulignent qu'un Congrès démocrate serait susceptible d'adopter un nouveau plan de relance massif face au Covid-19, ce qui favoriserait la reprise économique. Le pétrole bondit de 5% après un accord de l'Opep+ pour ne pas relever sa production dès le 1er février compte-tenu des incertitudes liées à la résurgence de l'épidémie de coronavirus.

A deux heures de la clôture, l'indice Dow Jones reprend 0,51% à 30.377 points (après -1,25% lundi), tandis que l'indice large S&P 500 avance de 0,56% à 3.721 pts (-1,5% lundi), et que l'indice Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, gagne 0,69% à 12.786 pts (-1,47% lundi).

Le pétrole flambe après le statu quo de l'Opep+

Les cours du pétrole se sont envolés après l'annonce d'un accord de l'Opep+ pour prolonger ses restrictions de production. Le cours du pétrole brut léger américain WTI bondit de 5% pour frôler les 50$ le baril pour le contrat à terme de février sur le Nymex, tandis que le Brent de la Mer du Nord d'échéance février prend 4,9% à 53,62$. Sur l'année 2020, les cours du brut avaient perdu 20%, victimes de la chute de la demande liée à la crise du Covid-19.

Après deux jours de discussions, l'Opep et ses partenaires se sont donc entendus pour continuer à limiter leur production de pétrole au-delà du 1er février, alors qu'ils comptaient initialement relever de 500.000 barils par jours leurs pompages. Malgré les réticences de la Russie et du Kazakhstan, l'Arabie saoudite et ses alliés de l'Opep ont obtenu que les objectifs de production ne soient pas revus à la hausse en février.

L'or poursuit son début d'année en fanfare, soutenu par le retour des inquiétudes sur la situation sanitaire mondiale, par les incertitudes politiques aux Etats-Unis, et par la faiblesse persistante du dollar qui favorise les achats de matières premières. Mardi soir, le cours de l'once de métal jaune a avancé de 0,40% à 1.954,40$ l'once pour le contrat à terme de février sur le Comex, après avoir bondi de 2,7% lundi, première séance de 2021.

Vers une "vague bleue" au Congrès américain ?

Les marchés financiers ont aussi les yeux rivés mardi vers l'élection de deux sénateurs en Géorgie, qui déterminera le contrôle du Sénat par les Républicains (actuellement majoritaires) ou par les Démocrates, qui contrôlent déjà la Chambre des représentants.

L'enjeu est de taille, car si les deux sièges de Géorgie étaient remportés par les Démocrates, le Sénat serait partagé à 50/50 sièges entre les deux partis, et basculerait de facto dans le camp démocrate, car il reviendrait alors à la vice-présidente (la Démocrate Kamala Harris) d'apporter une voix prépondérante lors du vote des lois.

Un tel scénario aurait des conséquences importantes pour les marchés financiers, en donnant plus de latitude à Joe Biden pour faire passer des mesures de gauche (hausses d'impôts, hausse des taxes sur les plus-values, réglementations accrues...) Les marchés craignent par dessus tout que Joe Biden ne remette en cause les fortes baisses d'impôts sur les sociétés mises en place en 2017 par Donald Trump, ce qui mettrait sous pression les profits des entreprises américaines et pèserait sur leur cours de Bourse.

Lundi, Donald Trump et Joe Biden se sont déplacés tous deux en Géorgie pour soutenir leurs candidats à cette double élection sénatoriale, qui s'annonce serrée avec une participation très importante constatée sur place.

Les mesures de confinement se multiplient face au rebond du Covid-19

Sur le front de la pandémie, les investisseurs s'inquiètent du regain de vigueur du coronavirus en Europe et aux Etats-Unis, malgré le début en décembre des campagnes de vaccination. Au Royaume-Uni, face à l'apparition d'un nouveau variant plus contagieux, le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi soir un nouveau confinement en Angleterre au moins jusqu'à la mi-février. Mardi, l'Allemagne a prolongé et renforcé ses mesures de confinement jusqu'à la fin janvier.

Dans ce contexte sanitaire incertain, la Banque Mondiale a publié mardi des prévisions de croissance mitigées. L'économie mondiale devrait croître de 4% en 2021 après s'être contractée de 4,3% l'année dernière, selon l'institution, qui estime cependant qu'en cas de hausse des cas d'infection au Covid-19 et de retards dans la distribution des vaccins, la reprise pourrait se limiter à seulement 1,6% cette année... A l'inverse, un contrôle réussi de la pandémie et un processus de vaccination plus rapide pourrait pousser la croissance mondiale jusqu'à près de 5%, selon la BM.

Si les investisseurs restent persuadés que l'année 2021 sera celle du rebond économique et de la victoire sur la maladie, ils s'inquiètent de l'accélération actuelle, ainsi que du rythme moins rapide que prévu de la vaccination, notamment aux Etats-Unis.

Selon l'Université américaine Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie a désormais dépassé les 86 millions, dont 20,9 millions aux Etats-Unis, 10,3 millions en Inde et 7,7 millions environ au Brésil. Le virus a fait 1,86 million de morts dans le monde, dont plus de 355.000 aux Etats-Unis.

VALEURS A SUIVRE

Twitter (-1,6%), le réseau social média californien, s'offre Breaker, une application de podcasting. Les termes de l'opération n'ont pas été dévoilés.

eBay (+0,6%) a engagé des banquiers en vue d'une cession d'eBay Korea, croit savoir le Korea Economic Daily.

Amazon (+0,9%) s'est vu interdire l'utilisation du logo AWS en Chine, rapporte le Wall Street Journal, évoquant un verdict datant de mai et publié le 30 décembre 2020. Une cour locale a donc jugé que la marque appartenait à ActionSoft Science & Technology Development Co. Amazon ne peut donc utiliser en Chine la dénomination AWS ou tout logo similaire. L'Américain a été par ailleurs condamné à payer 12 millions de dollars au groupe software chinois. Il est possible que le groupe de Jeff Bezos fasse appel.

Amazon, JPMorgan et la firme de Warren Buffett Berkshire Hathaway, ont mis un terme à leur projet Haven qui avait été lancé en 2018 dans le domaine de la santé (assurance et services). Haven mettra un terme à ses opérations à la fin du mois prochain.

Teledyne Technologies (+3,4%) va racheter Flir Systems (+1,8%) dans le cadre d'une opération en numéraire et actions valorisée 8 milliards de dollars.

Centene (-0,4%) s'offre Magellan Health (+1%) dans le cadre d'un deal à 95$ par titre en cash, soit une valeur d'entreprise de 2,2 milliards de dollars.

Dentsply Sirona (+4,3%) s'offre Byte pour un montant de 1,04 milliard de dollars en numéraire.

MGM Resorts International (+2,3%). Le Britannique Entain a rejeté son offre de 11 milliards de dollars environ, jugeant qu'elle sous-évaluait significativement la compagnie.

Roku (+4,6%) serait, selon le Wall Street Journal, en discussions avancées en vue d'une acquisition du catalogue de contenus de Quibi.

Mondelez International (+0,2%) serait sur le point de sceller un accord pour racheter Hu Master Holdings dans le cadre d'un deal valorisant le fabricant de barres de chocolat plus de 250 millions de dollars, croit savoir le bien renseigné Wall Street Journal.

Tesla Motors (+1,1%). Exane BNP Paribas vient d'abaisser sa recommandation sur la valeur du leader californien de l'automobile électrique de 'neutre' à 'sous-performance'. Selon l'intermédiaire, les opportunités de croissance du groupe d'Elon Musk devraient se réduire dès cette année. La stratégie du groupe visant à quasiment tripler sa part de marché est jugée peu crédible.

Micron (+3,7%). Citigroup a relevé son conseil de 'vendre' à 'achat' sur le dossier, misant sur une reprise du marché et des prix des puces DRAM pour PC et smartphones dès cette année.

Qualcomm (+2,4%). Le patron du groupe (CEO) Steve Mollenkopf prend sa retraite après 26 ans chez le concepteur de puces. Il sera remplacé par le président de Qualcomm Cristiano Amon, unanimement choisi par le conseil d'administration.

IBM (+1,9%) a nommé Gary Cohn en tant que vice-président du conseil d'administration. Il rejoindra par ailleurs l'équipe de direction du leader des services technologiques.

Moderna (-3%) indique qu'Israël a accordé une autorisation d'utilisation à son vaccin contre le Covid-19, ce qui marque un nouveau succès pour le groupe américain.

Pfizer (+1%) / BioNTech (+0,1%). Selon l'agence Bloomberg, l'Union Européenne négocierait avec le laboratoire américain et son partenaire allemand en vue de potentiellement doubler leur approvisionnement en vaccin contre le nouveau coronavirus. Bloomberg cite à ce sujet des sources proches de la question. Le nouveau contrat potentiel comprendrait 100 millions de doses, ainsi qu'une option portant sur 200 millions de plus.

Coty (+1,8%) va développer une ligne de soins de la peau avec Kim Kardashian. Le lancement est attendu au cours de l'exercice fiscal 2022.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2021

Sogeclair, concepteur et producteur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour la mobilité, annonce avoir conclu l'opération d'entrée de...

Publié le 15/01/2021

L'Administrateur Provisoire, assisté de l'Administrateur Judiciaire ont arrêté les états financiers sociaux et consolidés du groupe EEM le 15 janvier...

Publié le 15/01/2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies infectieuses générant d'importants besoins médicaux, a annoncé aujourd'hui une...

Publié le 15/01/2021

A la suite de l'ordonnance de référé du 9 octobre 2020 et de l'arrêt de la Cour d'appel du 19 novembre 2020, ayant ordonné la suspension des effets de...

Publié le 15/01/2021

Valneva a annoncé une modification des termes de son accord de financement avec les fonds américains spécialisés dans le secteur de la santé Deerfield Management Company et OrbiMed. Compte tenu…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne