En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 837.66 PTS
-0.12 %
4 836.00
-0.11 %
SBF 120 PTS
3 831.49
-0.17 %
DAX PTS
12 819.53
-0.4 %
Dow Jones PTS
27 584.06
+1.51 %
11 364.45
+0. %
1.170
+0.33 %

Wall Street : au rebond avec les "fusacqs"

| Boursier | 445 | Aucun vote sur cette news

La Bourse de New York a commencé la semaine sur un note optimiste, soutenue par plusieurs opérations de fusion-acquisition, dont le rachat par d'Arm par Nvidia.

Wall Street : au rebond avec les "fusacqs"

La Bourse de New York a commencé la semaine sur une note optimiste, soutenue ce lundi par plusieurs opérations de fusion-acquisition, dont le rachat d'Arm par Nvidia (+4,9%) pour 40 milliards de dollars, soit la plus grosse opération jamais réalisée dans le secteur des semi-conducteurs... Dans la santé, Gilead (+3,3%) s'est offert Immunomedics (+98%!) pour plus de 20 Mds$. Le pétrole se montre hésitant en ce début de semaine, tandis que le dollar fait marche arrière à l'approche d'une réunion de la Fed, mardi et mercredi. L'or grimpe d'environ 0,8% après un gain de 0,7% la semaine dernière.

A deux heures de la clôture, l'indice Dow Jones progresse de 1,3% à 28.029 points, tandis que l'indice large S&P 500 avance de 1,50% à 3.390 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et "biotechs" rebondit de 1,82% à 11.051 pts. La semaine dernière, les trois indices avaient perdu respectivement 1,7%, 2,5% et 4% pour le Nasdaq. Ce dernier a fini vendredi sur une chute de 10% par rapport à son record historique du 2 septembre dernier, à 12.056 points, avant de rebondir ce lundi. Le Nasdaq gagne encore près de 23% depuis le début 2020.

Nvidia bouleverse le marché des technos en rachetant Arm

La séance a été animée par l'annonce d'une opération majeure de rapprochement dans les semi-conducteurs, qui est de nature à bouleverser l'industrie de la technologie. Nvidia, concepteur américain de puces et de cartes graphiques va acquérir auprès de Softbank un autre géant des puces, le britannique Arm, pour 40 milliards de dollars en titres et en cash. Arm fournit l'architecture des puces pour mobiles à la quasi-totalité des acteurs du secteur, à commencer par Apple et Samsung. La combinaison des deux groupes, bien accueille en Bourse, pourrait cependant poser des problèmes de concurrence dans certains pays.

Autre opération remarquée, le rachat d'Immunomedics par Gilead pour 21 Mds$ permettra à ce dernier de se renforcer dans le traitement des cancers rares. Immunomedics vient en effet de recevoir de la FDA l'approbation de son Trodelvy, un conjugué anticorps-médicament (ADC), pour traiter le cancer du sein métastatique triple négatif.

Trois introductions en Bourse en vue cette semaine

Cette semaine sera aussi marquée par l'introduction en Bourse de Snowflake, une entreprise américaine spécialisée dans le stockage à distance de données informatiques ("cloud"). La direction a indiqué lundi espérer lever plus de trois milliards de dollars (2,5 milliards d'euros) lors de cette opération. La première cotation du groupe aura lieu mercredi.

Deux autres grosses IPO sont prévues cette semaine, celle d'Unity Software, un éditeur de logiciels de 3D pour l'industrie des jeux vidéos, et celle de Pactiv Evergreen, un fabricant d'emballages pour produits alimentaires frais.

Alors que la pandémie de coronavirus continue de perturber l'économie mondiale, les investisseurs veulent voir le verre à moitié plein, et ont salué l'annonce par le groupe britannique AstraZeneca de la reprise de ses essais cliniques de phase 3 sur son candidat-vaccin contre le coronavirus au Royaume-Uni. Ces essais avaient été suspendus la semaine dernière après qu'un patient eut contracté une maladie inexpliquée. Par ailleurs, le directeur général de Pfizer a déclaré qu'il est "probable" qu'un vaccin contre le coronavirus soit disponible aux Etats-Unis avant la fin de l'année, ce qui a été bien perçu par les opérateurs.

La Fed attendue sur sa nouvelle doctrine en matière d'inflation

Wall Street sera très attentive cette semaine aux annonces de la Fed, qui se réunira mardi et mercredi. Il s'agit de la dernière réunion de la banque centrale américaine avant l'élection présidentielle du 3 novembre aux Etats-Unis. Les analystes ne s'attendent pas à de nouvelles mesures de la part de la Fed, qui a déployé depuis mars une panoplie sans précédent de programmes de soutien à l'économie, face à la crise du coronavirus.

Le président de la Fed Jerome Powell, devrait toutefois donner des précisions sur la nouvelle doctrine de la Fed en matière d'inflation. Le 27 août dernier, au symposium de Jackson Hole, il avait annoncé que dorénavant que le seuil maximum de 2% d'inflation serait un objectif à long terme, mais que la Fed tolérerait un taux d'inflation temporairement supérieur à ce seuil, si cela était nécessaire pour soutenir le marché de l'emploi. Ce dernier devient désormais clairement la priorité de la Fed, alors que la crise du coronavirus a détruit 20 millions d'emplois aux Etats-Unis en mars-avril, et n'en a recréé depuis que la moitié environ.

Sur le plan macro-économique, la semaine qui s'ouvre est peu chargée aux Etats-Unis. Parmi les publications notables figurent la production industrielle en août, les ventes de détails d'août et le sentiment des consommateurs en septembre. Du côté des entreprises, Adobe, Lennar et Fedex (-%, mercredi soir) sont attendus pour leurs résultats trimestriels.

Le pétrole hésite, l'or repart en hausse, les taux au plancher

Les cours du pétrole commencent la semaine en ordre dispersé après avoir chuté de plus de 12% sur les deux dernières semaines, dans la crainte d'une demande faible de brut dans un environnement mondial toujours plombé par la crise sanitaire. Le baril de brut léger américain (WTI) gagne lundi soir 0,13% à 37,38$ pour le contrat à terme d'octobre sur le Nymex, tandis que le Brent d'échéance novembre recule de 0,1% à 39,19$.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar perd 0,3% à 93,06 points lundi soir, après avoir lâché jusqu'à 1% en séance. L'euro avance de 0,13% à 1,1860$.

L'or repart en hausse, le contrat à terme de décembre sur le Comex progressant lundi soir de 0,78% à 1.963$ l'once, profitant notamment de la faiblesse du dollar et des taux d'intérêts souverains. Le rendement du T-Bond à 10 ans est stable à 0,66%, avant la réunion de la Fed qui devrait confirmer ses programmes massifs de rachats d'actifs. Ce taux évoluait encore à 1,9% en début d'année, avant la crise du coronavirus qui a entraîné une brutale récession économique.

VALEURS A SUIVRE

AstraZeneca (+0,8%) a repris ses essais au Royaume-Uni. Ainsi, les essais cliniques du vaccin expérimental du laboratoire et de l'Université d'Oxford ont repris au Royaume-Uni, les autorités sanitaires britanniques ayant jugé qu'il n'y avait pas de risque à les poursuivre. Les essais avaient été suspendus en début de mois du fait d'une maladie inexpliquée contractée par un participant intégré à l'étude au Royaume-Uni. Le vaccin expérimental est considéré par l'OMS comme le potentiel premier vaccin candidat au monde et le plus avancé en matière de développement.

Pfizer (+3,9%) a proposé d'étendre à environ 44.000 participants ses essais de phase III du candidat vaccin contre le covid-19 développé avec son partenaire allemand BioNTech.

Eli Lilly (+1,5%), le laboratoire d'Indianapolis, a aussi donné de l'espoir en indiquant que son traitement de la polyarthrite rhumatoïde Olumiant accélérait la guérison des malades du covid hospitalisés, en association avec remdesivir de Gilead Sciences.

Gilead Sciences (+3,3%) va en outre s'offrir la firme biotechnologique du New Jersey Immunomedics (+98% !) pour plus de 20 milliards de dollars. Immunomedics commercialise un traitement du cancer du sein (Trodelvy). L'opération devrait être bouclée durant le quatrième trimestre. L'offre est libellée à 88$ par titre Immunomedics, ce qui représente une prime copieuse de plus de 100% sur les derniers cours cotés à Wall Street. Le financement du deal comprend 15 milliards de dollars de cash et 6 milliards de financement obligataire. Le management de Gilead indique que ce deal lui permettra de construire un portefeuille solide en oncologie.

Nvidia (+4,9%) va racheter le fabricant britannique de 'puces' Arm Holdings au Japonais SoftBank pour 40 milliards de dollars. L'opération intervient quatre ans après l'acquisition d'Arm par Softbank pour 32 milliards de dollars. L'Américain déboursera 21,5 milliards de dollars en actions et 12 milliards de dollars en numéraire, dont 2 milliards de dollars à la signature. SoftBank et son 'Vision Fund' de 100 milliards de dollars, qui possède 25% d'Arm, prendront par ailleurs une participation dans Nvidia allant de 6,7% à 8,1%. L'acquisition est soumise aux conditions usuelles, mais il est possible que les régulateurs n'acquiescent pas immédiatement face à cette concentration sectorielle.

Verizon (+1,4%), le géant télécom américain, a pour sa part annoncé l'acquisition de l'opérateur telco TracFone actif dans les services prépayés, pour un montant en cash et actions susceptible d'atteindre 6,9 milliards de dollars. Le rachat est opéré auprès d'America Movil.

Oracle (+5,2%). La cession des actifs US de TikTok ne serait plus à l'ordre du jour, malgré d'insistantes pressions du président américain Donald Trump. Bytedance, maison-mère chinoise du réseau social TikTok, aurait ainsi abandonné dimanche le projet de vente de ses activités américaines, et étudierait plutôt un éventuel partenariat avec le colosse américain des logiciels d'entreprises Oracle afin d'éviter une interdiction aux États-Unis tout en apaisant le gouvernement chinois, ont précisé à Reuters des sources proches de la question.

Bytedance avait mené des discussions pour céder les actifs US de TikTok à Oracle ou à un consortium mené par Microsoft, après que Trump eut ordonné cette cession le mois dernier sous peine d'interdire l'application. La chaîne TV chinoise CGTN a indiqué ce lundi que ByteDance ne vendrait pas les activités de TikTok aux Etats-Unis à Oracle ou Microsoft et qu'elle n'avait pas l'intention de donner le code source de sa plateforme à un Américain. ByteDance proposerait plutôt qu'Oracle devienne son partenaire technologique et assume la gestion des données personnelles des utilisateurs de Tiktok aux États-Unis, précisent les sources de Reuters. Oracle négocierait par ailleurs une prise de participation dans les opérations de Tiktok aux États-Unis.

Alibaba (+0,6%) pourrait étendre son empreinte aux services de VTC. D'après les indiscrétions obtenues par 'Bloomberg' auprès de personnes proches du géant chinois, la firme asiatique pourrait investir 3 milliards de dollars dans le 'Uber asiatique'. Un investissement qui lui offrirait l'accès aux données de millions d'utilisateurs dans huit pays du sud-est asiatique. L'accord, qui pourrait être l'un des plus importants d'Alibaba dans la région depuis son investissement dans Lazada en 2016 représenterait près d'un cinquième de la dernière valorisation connue de Grab, soit environ 14 Mds$.

Alibaba pourrait d'ailleurs récupérer la participation de 23,2% détenue par Uber dans Grab alors que selon les termes d'un accord qu'Uber a conclu pour se retirer de la zone, Grab doit verser plus de 2 milliards de dollars à la société californienne si elle n'entre pas en bourse d'ici la mi-2023. Actionnaire principal d'Uber, Softbank pousserait le roi du VTC à se défaire de ses participations dans Grab, le Chinois Didi Chuxing et le Russe Yandex. Et ce alors que la pandémie de coronavirus a contraint Uber à passer des provisions de plus de 2 Mds$ dans ses investissements à l'étranger.

DraftKings (+15%) La société de paris sportifs en ligne profite de l'annonce d'un accord sur les contenus avec la chaîne ESPN. Le titre DraftKings s'était envolé récemment après l'entrée dans son capital de la légende du basket Michael Jordan, qui devient aussi conseiller spécial de la compagnie.

Amazon (+0,3%) va pour sa part recruter 100.000 personnes d'ici la fin de l'année pour réponse à la croissance de la demande pour le e-commerce. Le géant américain va embaucher 100.000 personnes à temps plein ou à temps partiel aux États-Unis et au Canada, avec un salaire de départ d'au moins 15 dollars de l'heure, mais aussi des avantages et des primes à l'embauche pouvant monter jusqu'à 1.000 dollars dans certaines villes, avec également l'accès à des programmes de formation.

Walt Disney (+0,1%). Le démarrage de 'Mulan' en Chine est poussif, avec des ventes de billets d'un peu plus de 23 millions de dollars sur le week-end.

Boeing (+2,7%). Des tests débutent ce lundi sur l'aéroport londonien de Gatwick concernant le 737 MAX. Les tests en question devraient durer neuf jours.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/09/2020

Groupe PSA lance en Inde la gamme Eurorepar de produits multimarque de qualité supérieure...

Publié le 29/09/2020

Très bien orientées hier, les banques sous-performent aujourd'hui

Publié le 29/09/2020

Smart Rx, éditeur spécialisé dans les solutions et services pour la pharmacie depuis plus de 30 ans qui fait partie du groupe Cegedim, lance Smart Rx...

Publié le 29/09/2020

Wallix accompagne les établissements de santé et les hébergeurs de données de santé (HDS) depuis 2008, avec des solutions garantissant la...

Publié le 29/09/2020

Alors que la bataille de l'eau vire au "joyeux" bazar, Veolia cède 1,4% à 18,025 euros, Engie, 1,5% à 11,24 euros tandis que Suez grappille 0,2% à 14,68 euros. Ce matin, le fonds Amber,…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne