En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 476.17 PTS
-0.33 %
5 461.50
-0.38 %
SBF 120 PTS
4 381.55
-0.35 %
DAX PTS
12 355.82
-0.60 %
Dowjones PTS
26 594.91
-0.56 %
7 528.07
-0.04 %
1.177
+0.23 %

Wall Street : au rebond à une heure des "minutes"

| Boursier | 317 | Aucun vote sur cette news

Le DJIA gagne actuellement 0,49% à 25.087 pts, le Nasdaq grimpe de 0,80% à 7.292 pts, et le S&P500 monte de 0,59% à 2.733 pts...

Wall Street : au rebond à une heure des "minutes"
Credits Reuters

Wall Street, qui a perdu du terrain hier, plombé notamment par le plongeon de 10% du titre Walmart et par les tensions persistantes sur les marchés obligataires, s'affiche en territoire positif ce mercredi soir à trois heures de la clôture et à une heure de la publication des "minutes" de la Fed. Pour mémoire, le Dow Jones et le S&P500 avaient mis fin mardi soir à une série de six séances consécutives de rebond... Le DJIA gagne actuellement 0,49% à 25.087 pts, le Nasdaq grimpe de 0,80% à 7.292 pts, et le S&P500 monte de 0,59% à 2.733 pts.

Les investisseurs attendent désormais la publication, ce soir, des "minutes" de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed (du 30 et 31 janvier 2018) qui s'était soldée par un statu quo sur les taux d'intérêt. Cette réunion FOMC était la dernière sous la direction de Janet Yellen (avant la prise de pouvoir de Jerome Powell). Elle s'était également déroulée quelques jours seulement avant les fortes turbulences enregistrées sur les marchés financiers au début du mois de février, après que certains indicateurs économiques aient mis en lumière une accélération de l'inflation aux Etats-Unis.

La Fed avait donc maintenu, lors de sa dernière réunion FOMC de la fin du mois de janvier, ses taux directeurs inchangés, dans une fourchette de 1,25% à 1,50%. La banque centrale américaine avait cependant laissé la voie ouverte à une nouvelle hausse des taux lors de sa réunion de mars. Elle avait ainsi légèrement infléchi son discours en se montrant confiante sur une accélération de l'inflation en cours d'année...

"Sur une base de 12 mois, l'inflation devrait être en hausse cette année et se stabiliser", autour de l'objectif de 2% visé par la Fed sur le moyen terme, avait expliqué la banque centrale US.

Ainsi, alors que les projections de la Fed privilégiaient jusqu'ici un scénario de 3 hausses de taux d'un quart de point en 2018, certains experts n'excluaient plus une 4ème hausse si la progression des prix prenait de l'ampleur pour se rapprocher de l'objectif de 2% que s'est fixé la Fed...

Dans le reste de l'actualité économique US ce mercredi, l'indice flash PMI composite américain du mois de février 2018 est ressorti à 55,9, selon l'évaluation de Markit. Le consensus était de 54. L'indice manufacturier a atteint 55,9 contre 55 de consensus, et l'indicateur des services s'est établi également à 55,9 contre 53,5 de consensus.

Enfin, d'après la National Association of Realtors américaine ce mercredi, les reventes de logements existants pour le mois de janvier 2018 sont ressorties en baisse de 3,2%, sur un rythme de 5,38 millions d'unités, contre un consensus de place logé à 5,65 millions. En glissement annuel, la baisse des reventes de logements atteint 4,8%.

VALEURS A SUIVRE

Foot Locker (+2%) annonce une hausse de 11% de son dividende trimestriel, qui passe ainsi à 0,345$ par action, soit 1,38$ en base annuelle. Le conseil d'administration a par ailleurs approuvé un programme de dépense en capital de 230 M$ en 2018 (contre 270 M$ en 2017). Les dépenses se concentreront sur le numérique et les investissements immobiliers.

Walmart (-2%) reste surveillé ce mercredi, au lendemain d'un plongeon de 10%, alors que le géant américain de la grande distribution a dévoilé mardi ses comptes du quatrième trimestre fiscal 2018, faisant notamment ressortir un bénéfice par action sous les attentes sur la période et un ralentissement des ventes d'eCommerce.

Apple (+1%). Afin d'éviter de se retrouver en situation de pénurie de cobalt (élément indispensable des batteries des téléphones portables), Apple, l'un des plus grands utilisateurs de cobalt au monde, chercherait à acheter le minerai directement auprès des mineurs. Selon Bloomberg, qui cite des personnes bien informées, le groupe californien négocierait des contrats visant à sécuriser son approvisionnement de plusieurs milliers de tonnes par an pendant au moins cinq ans. Les premières discussions auraient débuté il y a plus d'un an et il n'est pas certain qu'elles se concrétisent, précise néanmoins l'agence. Le PDG de Glencore, Ivan Glasenberg, avait déclaré en fin d'année dernière qu'il discutait avec plusieurs entreprises au sujet du cobalt, dont Apple, sans donner plus de détails...

Merck (stable). Le groupe annonce un accord pour l'acquisition de l'australien Viralytics. Le prix de l'opération ressort à 1,75$ australien par action en numéraire, ce qui valorise le groupe à environ 394 M$ américains. La transaction devrait être finalisée au second trimestre 2018.

Broadcom (stable). Le groupe a ajusté son offre sur Qualcomm (-1%) à 79$ par action, contre 82$ précédemment, alors que Qualcomm a relevé hier, de son côté, son offre pour acquérir NXP Semiconductors. Broadcom reviendra à son offre initiale si Qualcomm ne finalise pas l'acquisition de NXP...

Devon Energy (-9%). Sur le quatrième trimestre, le groupe affiche des bénéfices de 183 M$ (0,35$ par action). Le bpa ajusté ressort à 0,38$. Les revenus s'élèvent à 3,98 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,60$, pour des revenus de 3,6 Mds$.

LendingClub (-6%). Le groupe a publié ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette ressort à 92 M$, soit 0,22$ par action. En base ajustée, le bénéfice par action s'affiche à 0,01$. Les revenus s'élèvent à 156,5 M$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,02$, pour des revenus de 157 M$. Sur le trimestre actuel, le groupe vise des revenus entre 145 et 155 M$, et une perte entre 20 et 25 M$.

Garmin (-4%), société américaine spécialisée dans les systèmes de navigation par GPS, présente ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 138,8 M$ (0,73$ par action), contre 136,6 M$ (0,72$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 0,79$. Les ventes s'affichent à 888,5 M$, contre 860,8 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,75$, pour des revenus de 871 M$. Sur 2018, le groupe vise des revenus d'environ 3,2 Mds$ (contre 3,09 Mds$ en 2018), pour un bpa de 3,05$ (contre 2,94$ en 2017).

Advance Auto Parts (+10%) dévoile ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 184,5 M$ (2,49$ par action), contre 62,3 M$ (0,84$ par action) un an plus tôt. Le bpa ajusté ressort 0,77$, contre 1$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus baissent de 2,2% à 2,04 Mds$. A magasins comparables, les ventes reculent de 2,6%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,63$, pour des revenus de 2 Mds$. Sur 2018, le groupe vise des ventes comprises entre 9,1 et 9,4 Mds$, contre 9,37 Mds$ en 2017. A magasins comparables, les ventes 2018 sont attendues entre stables et en baisse de 2%.

Dish Network (-2%) dévoile ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 1,39 Md$ (2,64$ par action), contre 355 M$ (0,73$ par action) un an avant. Ce résultat prend en compte un gain exceptionnel de 1,2 Md$ lié à la réforme fiscale US. Les revenus baissent à 3,48 Mds$, contre 3,75 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne des revenus de 3,5 Mds$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices et Matières 1ères avec les CFD
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/09/2018

  COMMUNIQUE DE PRESSE   Luxembourg, le 24 septembre…

Publié le 24/09/2018

Par les Nations Unies

Publié le 24/09/2018

Le géant canadien Barrick Gold a annoncé son intention de racheter son concurrent Randgold Resources, producteur coté à la Bourse de Londres. L'opération donnerait naissance au numéro un mondial…

Publié le 24/09/2018

PSB Industries va introduire en bourse (sur Euronext Growth) sa filiale Baikowski, leader européen dans le domaine de la chimie de spécialités...

Publié le 24/09/2018

Par courrier reçu le 24 septembre 2018 par l'AMF, la société anonyme Total a déclaré à l'Autorité des marchés financiers avoir franchi en hausse, le...