Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 571.29 PTS
+0.23 %
5 561.0
+0.21 %
SBF 120 PTS
4 405.03
+0.15 %
DAX PTS
13 289.80
-0.02 %
Dow Jones PTS
29 865.93
-0.6 %
12 101.99
+0.18 %
1.191
+0.13 %

Wall Street au plus haut après le 'Little Big Deal' sino-américain

| Boursier | 860 | Aucun vote sur cette news

Wall Street est attendu sur de nouveaux records avant bourse ce jeudi, stimulé surtout par la trêve commerciale sino-américaine, au lendemain de la...

Wall Street au plus haut après le 'Little Big Deal' sino-américain
Credits Reuters

Wall Street est attendu sur de nouveaux records avant bourse ce jeudi, stimulé surtout par la trêve commerciale sino-américaine, au lendemain de la signature de l'accord de phase 1 à Washington. Le S&P500 avance de 0,3% en pré-séance et le Nasdaq de 0,4%, alors que le DJIA progresse de 0,3%. L'indice dollar se replie de 0,1% à 97,2. Le baril de brut WTI gagne 0,2% à 58$ sur le Nymex. Les statistiques américaines plutôt solides du jour (consommation, 'Philly Fed' et emploi) soutiennent également les marchés.

Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois Liu He ont donc signé mercredi à Washington l'accord commercial partiel de phase 1, décrit comme "très important et complet" par le président américain. Il s'agit notamment de soutenir les industriels et agriculteurs américains, ainsi que les fournisseurs de service, mais aussi de protéger les innovateurs.

L'engagement est comme attendu pris par Pékin d'acheter sur deux ans pour au moins 200 milliards de dollars de biens et services américains de plus qu'en 2017, année pendant laquelle ces achats avaient atteint 186 milliards. Trump a précisé que la Chine promettait d'augmenter ses achats de produits agricoles américains de 50 Mds$, alors que la Chine a plutôt avancé un niveau de 32 Mds$ sur deux ans.

"Aujourd'hui, nous franchissons une étape décisive (...) en vue d'un avenir de commerce juste et réciproque avec la Chine", a asséné Trump. "Ensemble, nous corrigeons les erreurs du passé et offrons un avenir de justice et de sécurité économique aux travailleurs, aux agriculteurs américains et à leurs familles", a déclaré le leader américain durant la cérémonie à la Maison blanche. Dans une lettre transmise à Trump par Liu, le président chinois Xi Jinping a salué la capacité des deux pays à surmonter leurs désaccords en dialoguant. Xi espère rester en étroit contact avec Trump...

Cette signature constitue l'aboutissement de plusieurs mois de rudes négociations et marque donc une trêve dans l'affrontement commercial auquel se livrent les deux superpuissances depuis près de deux ans. Trump envisage désormais de se rendre à Pékin afin de négocier la prochaine phase.

Cette phase 1 marque la suppression de droits de douane que Washington envisageait sur les téléphones et ordinateurs portables et les jouets chinois, et abaisse de moitié à 7,5%, les droits sur 120 milliards de dollars d'autres produits chinois importés - TV écran plat, casques Bluetooth ou chaussures. 250 milliards de dollars de produits chinois restent taxés à 25%. Trump entend lever tous les droits de douane dès qu'un accord de phase 2 sera scellé, mais ne s'attend pas à un accord de phase 3. Le vice-président Mike Pence a lui annoncé que les négociations de phase 2 avaient commencé...

Du côté chinois, Liu He a par ailleurs précisé qu'il s'attendait à une croissance économique 2019 supérieure à 6%. Le conseiller économique de la Maison blanche Larry Kudlow juge que le deal ajoutera 0,5 point de pourcentage à la croissance américaine en 2020 et 2021.

Les chiffres de la consommation américaine pour le mois de décembre 2019 sont ressortis assez solides dans l'ensemble. Ainsi, les ventes de détail du mois de décembre ont grimpé de 0,7% hors automobile et en comparaison du mois antérieur, contre +0,5% de consensus de place et une lecture stable sur le mois de novembre. Hors automobile et essence, ces ventes de détail ont progressé de 0,5% contre +0,4% de consensus, alors qu'elles avaient reculé de 0,2% un mois plus tôt. Les ventes de détail comprenant automobile et essence ont augmenté toutefois un peu moins que prévu, progressant de 0,3% en décembre 2019 contre +0,4% de consensus, après une hausse révisée à 0,3% pour le mois de novembre.

L'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie pour le mois de janvier 2020 a pour sa part atteint un niveau particulièrement robuste de +17, contre +3 de consensus et +0,3 pour le mois antérieur. Il signale une très forte accélération de l'expansion de l'industrie manufacturière dans la région.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 11 janvier 2020 sont ressorties au nombre de 204.000, contre 215.000 de consensus et 214.000 une semaine auparavant.

Enfin, les prix à l'import du mois de décembre 2019 se sont affichés en hausse de 0,3% par rapport au mois antérieur, en ligne avec le consensus de marché (-0,2% pour les prix à l'export).

Les stocks et ventes des entreprises pour le mois de novembre 2019 seront communiqués à 16 heures (consensus de -0,1% pour les stocks). L'indice du marché immobilier américain de la National Association of Home Builders pour janvier 2020 sera lui aussi annoncé à 16h (consensus 75, contre 76 un mois auparavant).

Les publications financières trimestrielles se poursuivent par ailleurs à Wall Street, au lendemain des annonces d'Alcoa. Ainsi, Bank of New York Mellon, Morgan Stanley, Charles Schwab et PPG publient avant bourse ce jeudi. CSX annoncera après la clôture. Demain vendredi, Schlumberger, State Street, Fastenal, First Horizon National, Citizens Financial ou encore Regions Financial seront de la partie, de même que JB Hunt Transport Services.

Les valeurs

Bank of New York Mellon décroche avant bourse. La banque new-yorkaise vient en effet de manquer le consensus de profit sur le trimestre clos. Les revenus d'intérêt de BNY Mellon ont reculé de 8% à 815 M$ sur le quatrième trimestre. Les revenus de commissions ont en revanche progressé de 26%. Le bénéfice net applicable aux actionnaires ordinaires a atteint 1,39 milliard de dollars, 1,52$ par titre, contre 832 millions et 84 cents par action un an avant. Le bpa ajusté est ressorti à 1,01$ contre 1,04$ de consensus. Les revenus totaux ont augmenté de 19% à 4,8 Mds$.

Charles Schwab a annoncé des revenus annuels en croissance de 6% à 10,7 milliards de dollars, pour une progression comparable de son profit à 3,7 Mds$. Le bénéfice par action du quatrième trimestre s'est établi à 62 cents, portant le bpa annuel au niveau record de 2,67$. Le bénéfice net du quatrième trimestre a régressé de 9% à 852 millions de dollars.

Morgan Stanley a annoncé pour son quatrième trimestre fiscal des comptes supérieurs aux attentes de marché. Le bénéfice net de la banque américaine d'investissement a atteint 2,90 milliards de dollars soit 1,30$ par titre sur le trimestre clos, contre 1,53 milliard de dollars et 80 cents par titre un an auparavant. Le consensus de place se situait à 1,02$. Les revenus se sont appréciés de 27% à 10,86 milliards de dollars, contre 9,7 milliards de dollars de consensus de marché.

Alcoa a publié mercredi soir des pertes plus importantes que prévu au quatrième trimestre 2019 et des ventes inférieures au consensus. En outre, le marché mondial de l'aluminium devrait basculer dans les excédents cette année, estime le groupe. Le groupe basé à Pittsburgh (Pennsylvanie) a fait état après la clôture de la Bourse de New York d'une perte nette 303 millions de dollars au quatrième trimestre, soit 1,63$ par action. Un an plus tôt, le groupe avait dégagé un bénéfice net de 51 M$, soit 27 cents par action.

En données ajustées des éléments exceptionnels, la perte nette par action s'est établie à 31 cents contre un bénéfice de 70 cents un an plus tôt, alors que les marchés tablaient sur une perte limitée à 21 cents. Les ventes sont aussi ressorties inférieures aux attentes, à 2,4 milliards de dollars, contre 3,3 Mds$ un an plus tôt (-27%), et 2,5 Mds$ attendus par le consensus du cabinet Factset. Alcoa a précisé qu'il allait procéder à des cessions d'actifs et qu'il allait fermer une usine d'alumine après avoir mené une revue de ses actifs.

En outre, le groupe dit s'attendre à ce que le marché de l'aluminium soit excédentaire en 2020, un facteur susceptible de déprimer les prix de la matière première. L'offre d'aluminium pourrait ainsi dépasser la demande d'un million de tonnes cette année, après avoir connu un déficit de 900.000 à 1 million de tonnes en 2019, selon la compagnie. Le marché de l'alumine (la poudre permettant de produire de l'aluminium par électrolyse) sera en revanche "équilibré" en 2020, selon le groupe, tandis que le marché de la bauxite (dont est extraite l'alumine) serait en léger excédent cette année.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/11/2020

Le CAC40 a encore progressé de 0,22% à 5...

Publié le 25/11/2020

Le chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020-2021 de LDC s'élève à 2...

Publié le 25/11/2020

Claranova confirme à ses actionnaires que son Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire du mardi 1er décembre aura lieu à 15 heures à l'Espace...

Publié le 25/11/2020

Fnac Darty a finalisé la cession de 100% de sa filiale néerlandaise BCC, spécialiste de l'électronique et de l'électroménager aux Pays-Bas,...

Publié le 25/11/2020

Les société Morgan Stanley font le point sur le tour de table...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne