En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 428.51 PTS
+0.30 %
5 423.50
+0.21 %
SBF 120 PTS
4 345.60
+0.20 %
DAX PTS
12 400.21
+0.34 %
Dowjones PTS
25 187.70
-0.50 %
7 401.17
+0.00 %
1.139
-0.09 %

Wall Street : Apple et Alphabet plombent l'ambiance

| Boursier | 338 | Aucun vote sur cette news

Le DJIA plonge actuellement 1,42% à 25.814 pts, le Nasdaq cède 0,89% à 7.320 pts, et le S&P500 abandonne 1,08% à 2.791 pts...

Wall Street : Apple et Alphabet plombent l'ambiance
Credits Reuters

Wall Street chute ce vendredi soir à trois heures de la clôture, sur fond de tensions persistantes sur les marchés obligataires, alors que les chiffres de l'emploi du mois de janvier sont ressortis solides. Des données qui laissent envisager une accélération de l'inflation et donc un éventuel resserrement monétaire plus rapide que prévu de la part de la Fed... Du côté des valeurs, les investisseurs subissent une avalanche de publications trimestrielles, avec des déceptions sur les dossiers Apple et Alphabet. Amazon grimpe en revanche après des comptes rassurants. Le DJIA plonge actuellement 1,42% à 25.814 pts, le Nasdaq cède 0,89% à 7.320 pts, et le S&P500 abandonne 1,08% à 2.791 pts.

D'après le rapport du Département américain au travail ce vendredi, les créations de postes non-agricoles aux États-Unis pour le mois de janvier 2018 sont ressorties au nombre de 200.000, contre 175.000 de consensus de place et 160.000 un mois avant. Le taux de chômage américain ressort comme prévu à 4,1% en janvier, stable en comparaison du mois précédent. Le salaire horaire moyen grimpe de 2,9% en rythme annuel, contre 2,6% de consensus. Les créations de postes non-agricoles du mois de décembre ont été révisées de 148.000 à 160.000. Les créations de novembre ont été ajustées à 216.000, contre 252.000 auparavant annoncé.

L'indice final du sentiment des consommateurs américains pour le mois de janvier 2018, mesuré par l'Université du Michigan, est ressorti à 95,7, contre un consensus de place de 95.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les commandes industrielles du mois de décembre 2017 sont ressorties en forte croissance de 1,7% en comparaison du mois antérieur, contre +1,5% de consensus et +1,7% un mois auparavant

LES VALEURS

Amazon (+6%) a présenté hier soir ses résultats du quatrième trimestre. Les ventes grimpent de 38% en glissement annuel, à 60,45 Mds$. Le résultat opérationnel progresse de 69% à 2,13 Mds$. Le résultat net ressort à 1,86 Md$ (3,75$ par action), contre 749 M$ (1,54$ par action) un an plus tôt. Le résultat du trimestre prend en compte un gain exceptionnel de 789 M$ relatif à la réforme fiscale américaine. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,85$, pour des revenus de 59,8 Mds$. Pour le premier trimestre, le groupe vise des revenus compris entre 47,75 et 50,75 Mds$, pour un résultat opérationnel logé entre 300 M$ et 1 Md$ (contre 1 Md$ un an plus tôt).

Alphabet (-5%) a dévoilé ses comptes du quatrième trimestre. Les revenus sont de 32,32 Mds$, contre 26,06 Mds$ un an avant. Le résultat opérationnel ressort à 7,66 Mds$, contre 6,64 Mds$ un an plus tôt. Le groupe affiche une perte nette de 3,02 Mds$ (4,35$ par action), contre un bénéfice de 5,33 Mds$ (7,56$ par action) sur la même période de l'exercice précédent. Sans prendre en compte l'impact de la réforme fiscale américaine, le bénéfice par action s'élève à 9,70$ sur la période. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa ajusté trimestriel de 9,98$, pour des revenus de 31,9 Mds$.

Apple (-3%) a publié ses résultats du premier trimestre fiscal. Les revenus sont de 88,29 Mds$, en hausse de 13% en glissement annuel. Le résultat opérationnel s'affiche à 26,27 Mds$, contre 23,36 Mds$ un an avant. Le résultat net est quant à lui de 20,06 Mds$, contre 17,89 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Le bénéfice par action s'élève ainsi à 3,89$, en croissance de 16%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 3,86$, pour des revenus de 87,3 Mds$. Apple a vendu 77,316 millions d'iPhone sur le trimestre, contre 79 millions de consensus et 78,29 millions un an plus tôt. Les revenus générés par les ventes d'iPhone sur la période progressent néanmoins de 13% en glissement annuel, à 61,58 Mds$. "L'iPhone X a dépassé nos attentes et a été l'iPhone le plus vendu chaque semaine depuis son arrivée en novembre", a précisé Tim Cook, le CEO d'Apple. Sur le second trimestre fiscal, le groupe vise des revenus compris entre 60 et 62 Mds$ (contre 65 Mds$ de consensus), pour une marge brute logée entre 38 et 38,5%.

Visa (-3%) a dévoilé ses résultats du premier trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 2,52 Mds$ (1,07$ par action), contre 2,07 Mds$ (0,86$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 1,08$, en progression de 26% en glissement annuel. Les revenus s'élèvent à 4,86 Mds$, contre 4,46 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,98$, pour des revenus de 4,8 Mds$.

GoPro (+3%) a publié ses comptes du quatrième trimestre. Le groupe enregistre une perte nette de 55,8 M$ (0,41$ par action), contre une perte de 115,7 M$ (0,82$ par action) un an avant. En base ajustée, la perte par action s'élève à 0,30$, contre un bénéfice par action de 0,29$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus chutent à 334,8 M$, contre 540,6 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action de 0,06$, pour des revenus de 368 M$. Sur 2017, le groupe affiche des pertes de 182,9 M$, contre des pertes de 419 M$ en 2016.

Mattel (+10%) a annoncé ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette ressort à 281,3 M$ (0,82$ par action), contre des profits de 173,8 M$ (0,51$ par action) un an avant. En base ajustée, la perte par action ressort à 0,72$, contre un bénéfice par action de 0,52$ un an plus tôt. Les ventes s'affichent à 1,61 Md$, contre 1,83 Md$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,16$, pour des ventes de 1,69 Md$. Sur 2017, le groupe enregistre une perte de 1,05 Md$, contre des bénéfices de 318 M$ en 2016.

Amgen (+2%), spécialiste américain des biotechnologies médicales, a dévoilé ses comptes du quatrième trimestre. Le groupe affiche une perte de 4,26 Mds$ (5,89$ par action), contre des bénéfices de 1,94 Md$ (2,59$ par action) un an avant. En base ajustée, sans prendre en compte une charge exceptionnelle relative à la réforme fiscale US, le bénéfice par action s'élève à 2,89$, stable par rapport à l'an dernier. Les revenus s'affichent à 5,80 Mds$, contre 5,97 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 3,03$, pour de revenus de 5,9 Mds$. Sur 2018, le groupe vise des revenus logés entre 21,8 et 22,8 Mds$ (contre 22,85 Mds$ en 2017), pour un bpa allant de 12,60 à 13,70$ (contre 12,58$ en 2017).

Motorola Solutions (+7%) a présenté ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette s'affiche à 575 M$ (3,56$ par action), contre un bénéfice de 243 M$ (1,43$ par action) un avant. En base ajustée, sans prendre en compte la réforme fiscale US, le bénéfice par action ressort à 2,10$. Les ventes s'élèvent à 1,96 Md$, contre 1,88 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,04$, pour des ventes de 1,94 Md$. Sur 2018, le groupe vise un bpa compris entre 6,50 et 6,65$, pour des revenus en hausse de 5%. Sur 2017, Motorola Solutions enregistre des ventes de 6,38 Mds$, et un bpa non-GAAP des opérations poursuivies de 5,46$.

Merck (-1%) a publié ses comptes du quatrième trimestre. La perte ressort à 872 M$ (0,32$ par action), contre une perte de 594 M$ (0,22$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action s'élève à 0,98$, contre 0,89$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'affichent à 10,43 Mds$, contre 10,12 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,94$, pour des revenus de 10,5 Mds$. Sur 2018, le groupe vise des revenus allant de 41,2 à 42,7 Mds$ (contre 40,12 Mds$), pour un bpa logé entre 4,08 et 4,23$ (contre 3,98$ en 2017).

ExxonMobil (-6%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices s'envolent à 8,38 Mds$ (1,97$ par action), contre 1,68 Md$ (0,41$ par action) un an avant. Sans prendre en compte la réforme fiscale US et d'autres éléments exceptionnels sur la période, les profits s'élèvent à 3,73 Mds$, contre 3,82 Mds$ un an plus tôt, faisant ressort un bpa ajusté de 0,88$. Les revenus sont de 66,52 Mds$, contre 56,4 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1$, pour des revenus de 74 Mds$.

Sprint (+4%) a annoncé ses comptes du troisième trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 7,16 Mds$ (1,76$ par action), contre une perte de 479 M$ (0,12$ par action) un an avant. Le résultat prend en compte un gain exceptionnel de 7,1 Mds$ sur la période lié à la réforme fiscale US. Les revenus s'élèvent à 8,24 Mds$, contre 8,55 Mds$ un an plus tôt, et 8,2 Mds$ de consensus.

Chevron (-4%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 3,11 Mds$ (1,64$ par action), contre 415 M$ (0,22$ par action) un an avant. Le résultat prend en compte un gain exceptionnel de 2,02 Mds$ lié à la réforme fiscale US. Les revenus s'élèvent à 37,62 Mds$, contre 37,4 Mds$ de consensus et 31,50 Mds$ un an plus tôt.

CBS (-5%) / Viacom (-1%). Dans un bref communiqué de presse, CBS Corporation annonce que son conseil d'administration a créé un comité spécial d'administrateurs indépendants dans le but de réfléchir à une potentielle fusion avec Viacom. "Rien ne garantit que ce processus aboutira à une transaction", ajoute le groupe. Ni CBS ni le comité n'ont l'intention de faire d'autres commentaires avant la fin du processus.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

En proie aux doutes

Publié le 14/08/2018

Le groupe AdUX, un spécialiste de la publicité digitale et de l'expérience utilisateur, a annoncé hier soir que son Conseil d'administration en date...

Publié le 14/08/2018

Icahn ne désire plus faire échouer l'opération

Publié le 14/08/2018

Le titre a stoppé sa correction à l'approche de la zone de support des 18.035 euros, niveau qui soutient les cours depuis le double test des 25 et 27 juillet derniers. Tant que celui-ci n'est pas…

Publié le 14/08/2018

D'après une déclaration à l'AMF...