5 399.45 PTS
-0.51 %
5 385.5
-0.77 %
SBF 120 PTS
4 304.48
-0.47 %
DAX PTS
13 125.64
-0.44 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.17 %
Nikkei PTS
22 758.07
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Pré-ouverture Wall Street : 'un grand jour pour les marchés' ?

| Boursier | 206 | Aucun vote sur cette news

Wall Street est attendu en vive hausse en pré-séance ce lundi, soutenu par les espoirs relatifs à la réforme fiscale américaine et l'actualité des...

Pré-ouverture Wall Street : 'un grand jour pour les marchés' ?
Credits Reuters

Wall Street est attendu en vive hausse en pré-séance ce lundi, soutenu par les espoirs relatifs à la réforme fiscale américaine et l'actualité des fusions / acquisitions. "Cela pourrait être une grande journée pour le Marché Actions - et pour VOUS!", a lancé Donald Trump ce jour sur Twitter.

Le S&P500, le Dow Jones et le Nasdaq donnent pour l'instant raison à Trump, puisque les trois indices sont attendus sur des progressions de 0,5% avant bourse.

Le Sénat a adopté - de peu - durant le week-end sa version de la réforme, ce qui constitue une belle victoire pour Donald Trump. La chambre des représentants avait voté son propre 'package' mi-novembre.

Les deux chambres du Congrès doivent maintenant parvenir à une version commune, qui pourrait alors être présentée au président Donald Trump en vue de sa promulgation.

Évidemment, cette nouvelle étape franchie au Sénat ne fait pas totalement oublier les remous autour de l'enquête sur l'affaire russe.

Michael Flynn, l'ancien conseiller de Trump à la sécurité nationale, avait d'ailleurs fait vaciller Wall Street vendredi soir en plaidant coupable. Flynn, qui a donc reconnu avoir menti au FBI, doit désormais coopérer avec la justice. Trump, de son côté, maintient évidemment qu'il n'y a eu aucune collusion avec la Russie concernant la campagne présidentielle.

Dans l'actualité économique américaine ce lundi, les commandes industrielles du mois d'octobre 2017 seront publiées à 16 heures (consensus -0,4% en comparaison du mois antérieur).

LES VALEURS

Aetna / CVS Health. La chaîne pharmaceutique américaine CVS Health a accepté l'acquisition de l'assureur-santé Aetna dans le cadre d'une opération d'un montant de... 69 Mds$. Les deux groupes estiment que ce rapprochement majeur devrait réduire les coûts de santé 'immédiatement'. "Durant les deux prochaines années, vous allez observer un changement majeur", a lancé Larry Merlo, le directeur général de CVS.

Cette opération, annoncée dimanche, constituerait le 'deal' le plus important de l'année. Rien n'assure toutefois que ce mariage obtienne les autorisations nécessaires. Ainsi, deux 'giga-fusions' ont déjà échoué récemment dans le secteur (Aetna / Humana et Anthem / Cigna).

CVS Health se propose de racheter les titres Aetna pour 207$ pièce, ce montant comprenant 145$ en cash et 0,8378 titre CVS par action Aetna. A la finalisation, les actionnaires actuels d'Aetna détiendraient 22% du nouvel ensemble. La finalisation est anticipée durant le second semestre 2018. Les synergies 2020 sont estimées à 750 M$.

Hartford, entreprise d'assurance américaine, annonce la signature d'un accord pour la vente de son activité Talcott Resolution à un groupe d'investisseurs dirigé par Cornell Capital LLC, Atlas Merchant Capital LLC, TRB Advisors LP, Global Atlantic Financial Group, Pine Brook et J. Safra Group. La transaction est valorisée à environ 2,05 milliards de dollars, et devrait être finalisée au premier semestre 2018.

Selon les termes de l'accord, le groupe d'investisseurs va créer une nouvelle société qui mettra la main sur Hartford Life, la société holding des filiales opérationnelles de Talcott Resolution, pour un prix en numéraire de 1,44 Md$. Hartford recevra en outre 9,7% de la nouvelle entité (environ 164 M$), 300 M$ de dividendes avant finalisation et bénéficiera d'une réduction de dette de 143 M$.

General Cable flambe à Wall Street, s'adjugeant 32%. Son concurrent italien Prysmiam a accepté l'acquisition du producteur américain de fils et câbles. L'opération est valorisée 3 Mds$ dette comprise. Prysmiam a accepté de débourser 30$ par titre General Cable. L'Italien espère des synergies de 150 ME de cette fusion. Par ailleurs, Prysmiam a confié que d'autres 'prédateurs' étaient sur les rangs. L'offre formulée par le groupe est entièrement constituée de cash.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Question de culture d'entreprise. L'offre ne répond pas aux intérêts de la société, ses métiers, ses employés, ses actionnaires et autres parties prenantes...

Publié le 13/12/2017

"Nous avons désormais les moyens financiers nécessaires à la poursuite de notre plan stratégique"...

Publié le 13/12/2017

Stef se situe à la 3e place des entreprises ayant le pourcentage d'actionnariat salarié le plus élevé...

Publié le 13/12/2017

Le Groupe maintient son objectif de génération de free cash-flows positifs et récurrents à la clôture de mars 2019...

Publié le 13/12/2017

A l'occasion du 30e anniversaire du premier film Predator, Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands intègre aussi du contenu exclusif...

CONTENUS SPONSORISÉS