En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
-
5 407.5
-
SBF 120 PTS
4 340.39
-
DAX PTS
12 384.49
-
Dowjones PTS
25 822.29
+0.25 %
7 397.23
+0.35 %
1.157
+0.01 %

Pré-ouverture Wall Street : forte hausse en vue

| Boursier | 453 | Aucun vote sur cette news

La tendance demeure très positive avant bourse ce lundi à Wall Street

Pré-ouverture Wall Street : forte hausse en vue

La tendance demeure très positive avant bourse ce lundi à Wall Street, après le sursaut de fin de semaine dernière. Le S&P500 gagne environ 1,1% en pré-séance, alors que le Nasdaq progresse de plus de 1%.

Vendredi soir, les marchés américains avaient déjà très agréablement surpris, le DJIA clôturant sur une progression de 1,38% à 24.190 pts et le Nasdaq sur un gain de 1,44% à 6.874 pts.

Plusieurs grandes banques d'affaires américaines se sont déclarées surprises par l'ampleur de la correction de la semaine dernière (chute de 4,6% du DJIA lundi, puis plongeon de 4,15% jeudi). Les opérateurs ont été pris de panique, sur des craintes de poussée de l'inflation et de remontée plus rapide du taux des 'fed funds'. Rien ne dit pourtant, pour l'instant, que la Fed aille plus loin que les 3 tours de vis pour l'heure anticipés.

Sur le front économique aux USA, ce lundi, les chiffres du budget pour le mois de janvier 2018 seront connus dans la soirée, à 20 heures (consensus 51 milliards de dollars de déficit).

Les investisseurs resteront très attentifs ce jour au marché obligataire, le rendement du '10 ans' sur les bons du Trésor US ayant atteint 2,88%, au plus haut depuis 2014.

CNA Financial, Diamond Offshore, Loews, First Data et restaurant Brands, publient leurs trimestriels avant bourse à Wall Street.

LES VALEURS

General Dynamics, le contractant américain de défense, a annoncé la signature d'un accord pour le rachat de CSRA, société US spécialisée dans l'IT business pour le gouvernement américain. Le prix de l'opération s'élève à 40,75$ par action en numéraire, soit un total d'environ 9,6 Milliards de dollars en prenant en compte la dette de 2,8 Mds$ de CSRA. La transaction devrait être finalisée sur le premier semestre 2018. CSRA a clôturé vendredi soir à 30,82$ sur le Nyse.

Restaurant Brands a publié ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 395 M$ (1,59$ par action), contre 118,4 M$ (0,50$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,66$, contre 0,44$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 1,23 Md$, contre 1,11 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,57$, pour des revenus de 1,26 Md$. Les ventes "comparables" montent de 0,1% pour Tim Hortons, grimpent de 4,6% pour Burger King, et reculent de 1,3% pour Popeyes Louisiana Kitchen.

First Data a atteint le consensus de profit au quatrième trimestre. Le groupe d'Atlanta a dégagé un bénéfice net de 948 M$ et 1$ par titre, alors que le bpa ajusté s'est établi à 44 cents, en ligne avec les attentes. Les revenus trimestriels ont totalisé 3,15 Mds$. Les revenus ajustés ont été de 1,95 Mds$, également conformes au consensus de place. Le bpa annuel pour l'exercice entamé est anticipé entre 1,35 et 1,40$.

Qualcomm / Broadcom. Les directions des deux groupes pourraient se rencontrer mercredi, afin d'échanger au sujet de la dernière offre de Broadcom chiffrée à 121 Mds$. C'est du moins ce qu'affirment les sources 'proches de la question' de l'agence Reuters. Par ailleurs, Broadcom a sécurisé 100 Mds$ de financement par la dette afin de pouvoir mener à bien ce rachat, selon le 'Wall Street Journal'... Rappelons que Broadcom a récemment rehaussé son offre en cash et actions, de 70$ à 82$ par titre Qualcomm. Broadcom a également accepté de nouvelles concessions, proposant en particulier une commission de 8 Mds$ en cas d'échec devant les régulateurs antitrust.

Qualcomm, répondant à la dernière offre, a estimé jeudi qu'elle sous-évaluait encore ses activités. Qualcomm a néanmoins proposé de rencontrer son acquéreur potentiel, ce qui signale que le groupe pourrait changer de position, selon les ajustements consentis par Broadcom. Qualcomm désire que Broadcom fasse le nécessaire, afin de s'assurer que l'opération franchisse les obstacles antitrust. Il s'agirait donc que Broadcom, désormais basé à Singapour, s'engage aux désinvestissements adéquats.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

   Bollène (France) - Le 21 août 2018 - 20:00 (CET)     EGIDE RENFORCE SON ORGANISATION COMMERCIALE AUX ETATS-UNIS   Le groupe Egide (ISIN: FR0000072373 - Reuters:…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

L'installation reflète l'adoption croissante de la technologie EOS en tant que standard de soin dans les centres orthopédiques...

Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…