5 513.82 PTS
+0.08 %
5 504.0
-0.08 %
SBF 120 PTS
4 405.94
+0.16 %
DAX PTS
13 246.33
+0.35 %
Dowjones PTS
25 973.86
+0.66 %
6 788.74
+0.45 %
Nikkei PTS
23 951.81
+1.00 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Pré-ouverture Wall Street : Disney s'offre Fox, la consommation surprend positivement

| Boursier | 242 | Aucun vote sur cette news

Wall Street est attendu en légère progression avant bourse ce jeudi...

Pré-ouverture Wall Street : Disney s'offre Fox, la consommation surprend positivement

Wall Street est attendu en légère progression avant bourse ce jeudi. Le S&P500 et le Nasdaq prennent environ 0,1%, après de solides chiffres de la consommation, et la confirmation d'un rapprochement majeur entre Disney et 21st Century Fox. Par ailleurs, le projet de réforme fiscale aux États-Unis poursuit son chemin, un compromis ayant été trouvé hier entre les deux chambres du Congrès. Le Sénat et la Chambre des représentants devraient donc rapidement parvenir à présenter une version commune, qui pourrait être promulguée par Donald Trump avant la fin de l'année.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux USA, les ventes de détail du mois de novembre 2017 ont affiché une croissance de 0,8% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus de place. Les ventes 'core' (hors automobile) ont progressé quant à elles de 1% par rapport au mois précédent, contre +0,6% de consensus. Enfin, hors automobile et essence, les ventes de détail de novembre se sont affichées en hausse de 0,8%, contre un consensus de +0,4%.

Selon le rapport du jour, les prix à l'import aux Etats-Unis pour le mois de novembre 2017 se sont affichés en augmentation de 0,7% par rapport au mois antérieur, en ligne avec le consensus. Les prix à l'export ont quant à eux progressé de 0,5% par rapport au mois d'octobre, contre +0,3% de consensus de place.

D'après le Département US au travail ce jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 9 décembre se sont établies au nombre de 225.000, contre un consensus de 239.000. Les inscriptions reculent de 11.000 en comparaison de la semaine antérieure.

L'indice flash PMI composite américain du mois de décembre sera révélé à 15h45 (consensus 54 pour l'indice manufacturier et 54,8 pour les services). Pour finir, les stocks et ventes des entreprises américaines pour le mois d'octobre seront annoncés à 16 heures (consensus -0,1% pour les stocks).

La Fed a comme prévu rehaussé hier soir d'un quart de point le taux des fonds fédéraux, entre 1,25 et 1,50%. Il s'agissait très probablement de la dernière hausse des taux sous la présidence de Janet Yellen, qui sera remplacée par Jerome Powell en début d'année prochaine. La prochaine réunion FOMC aura lieu les 30 et 31 janvier 2018, mais devrait sans doute être marquée par un statu quo.

La Banque centrale américaine vise désormais une croissance économique de 2,5% en 2017 (contre une précédente prévision de 2,4%), de 2,5% en 2018 (contre 2,1%), de 2,1% en 2019 (contre 2%) et de 2% en 2020 (contre 1,8%). En ce qui concerne le taux de chômage, la Fed anticipe à présent un taux de 4,1% en 2017 (contre une précédente prévision de 4,3%), de 3,9% en 2018 (contre 4,1%), de 3,9% en 2019 (contre 4,1%) et de 4% en 2020 (contre 4,2%). Pour ce qui est de l'inflation (core PCE), la Réserve fédérale américaine maintient ses prévisions inchangées, avec un taux de 1,5% en 2017, de 1,9% en 2018, de 2% en 2019 et de 2% en 2020.

Enfin, le taux des Fed funds est toujours attendu à 1,4% en 2017, à 2,1% en 2018 (ce qui laisse envisager trois hausses l'année prochaine), et à 2,7% en 2019. L'anticipation de 2020 est désormais fixée à 3,1% (contre une précédente anticipation de 2,9%). Les marchés étaient plutôt satisfaits, hier soir, face à cette perspective d'une hausse très graduelle des taux.

LES VALEURS

Walt Disney a confirmé ce jeudi l'acquisition d'actifs majeurs de 21st Century Fox pour la modique somme de 52 Mds$ en actions. Concrètement, Disney récupèrera la chaîne National Geographic, l'opérateur asiatique Star TV, les participations du groupe de Rupert Murdoch dans Sky et Hulu, les réseaux sportifs régionaux, et bien entendu les incontournables studios cinématographiques.

Cette opération est un virage stratégique majeur pour Walt Disney, qui désire désormais devenir un leader des services de streaming. Face à Netflix, Disney pourrait donc compter sur Hulu et sur une gamme accrue de contenus. En août, Disney avait fait part de son intention de lancer ses services de streaming et de retirer ses films de Netflix à partir de 2019. Walt Disney disait alors envisager des prix inférieurs à ceux du rival Netflix.

En parallèle, le réseau Fox, Fox News Channel, Fox Business Network, FS1, FS2, Big Ten Network et d'autres actifs, seront scindés dans une entité séparée, au profit des actionnaires actuels de 21st Century Fox.

Bob Iger, le patron de Disney (président et directeur général), devrait pour sa part rester à la tête du groupe jusqu'en 2021, ce qui devrait donner aux investisseurs une certaine visibilité sur les plans stratégiques.

Une opération d'une telle ampleur nécessitera l'aval des autorités de concurrence. L'affaire n'aura rien d'évident, puisqu'il faut rappeler que le Département américain de Justice s'est récemment élevé contre la tentative de rapprochement d'AT&T et de Time Warner.

Teva Pharmaceutical a annoncé la mise en place d'un plan de restructuration, ainsi que des mesures supplémentaires pour améliorer l'activité et les performances financières du groupe, en réduisant ses coûts et en simplifiant son organisation. Le géant israélien des traitements génériques envisage ainsi de réduire ses coûts de 3 Mds$ d'ici à la fin de l'année 2019, sur une base de coûts estimée, pour 2017, à 16,1 Mds$. Une charge de restructuration d'au moins 700 M$ est anticipée sur 2018. Teva prévoit de supprimer 14.000 postes sur les deux prochaines années dans le cadre de ce plan, soit plus de 25% de ses effectifs.

Le groupe suspend par ailleurs immédiatement son dividende et sa politique de distribution de bonus, et précise qu'il continuera à évaluer la pertinence de nouvelles cessions d'actifs non essentiels.

Pier 1 Imports a dévoilé ses résultats du troisième trimestre fiscal 2018. Les bénéfices sont de 7,4 M$ (0,09$ par action), contre 13,6 M$ (0,17$ par action) un an avant. Les ventes s'élèvent à 469 M$, contre 476 M$ un an plus tôt. A magasins comparables, les ventes reculent de 0,7%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,12$, pour des revenus de 467 M$. Sur l'exercice, le groupe vise désormais un bpa entre 0,17 et 0,25$ (contre une précédente fourchette de 0,38/0,48$), pour des ventes "comparables" stables ou en baisse de 1%.

Delta Air Lines, le transporteur aérien américain, a annoncé son intention de passer une commande ferme portant sur 100 A321neo d'Airbus. La commande serait accompagnée d'une option sur 100 appareils supplémentaires. Delta estime que les livraisons devraient débuter durant le premier trimestre 2020.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

  Communiqué établissant le bilan semestriel du contrat de liquidité de la société Worldline SA au 31 Décembre 2017     Bezons, le 16 Janvier 2018   Au titre du contrat…

Publié le 16/01/2018

Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre 2017 de Cibox s'élève à 6,2 ME soit une progression de 37,65% par rapport chiffre d'affaires du 4ème...

Publié le 16/01/2018

Le chiffre d'affaires annuel 2017 du Groupe HF Company a atteint 42,6 ME, en retrait de 37%...

Publié le 16/01/2018

Chiffre d'affaires 2017 de 42,6 MEUR, en repli comme annoncé, dans une année de transition Entrée en négociations exclusives pour la réalisation d'une acquisition de…

CONTENUS SPONSORISÉS