5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 785.58
-0.09 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Pré-ouverture Wall Street : dans le vert pour débuter 2018

| Boursier | 173 | Aucun vote sur cette news

Wall Street progresse assez nettement avant bourse ce mardi, pour débuter l'année boursière 2018

Pré-ouverture Wall Street : dans le vert pour débuter 2018
Credits Reuters

Wall Street progresse assez nettement avant bourse ce mardi, pour débuter l'année boursière 2018. Le S&P500 est attendu en hausse de 0,3%, alors que le Nasdaq prend environ 0,4%. Après une solide année 2017, la cote américaine demeure donc optimiste.

Sur le Nymex, le baril de brut s'affiche proche de sommets de deux ans et demi, sur les 60$ pour le contrat de février, avec l'agitation en Iran et les coupes de production de l'OPEP et de la Russie.

L'actualité reste limitée outre-Atlantique ce mardi, pour cette première séance boursière de l'année 2018. L'indice Markit PMI manufacturier final américain du mois de décembre 2017 sera connu à 15h45 (consensus 55, lecture flash également logée à 55).

Demain mercredi, les opérateurs suivront notamment l'indice ISM manufacturier national de décembre (consensus 58), les dépenses de construction du mois de novembre (consensus +0,6%), ainsi que les Minutes de la dernière réunion FOMC de la Fed.

Rappelons que l'indice Dow Jones aura affiché, sur l'année 2017, un gain de 25%, contre près de 20% de hausse pour le S&P 500 et 29% de progression sur le Nasdaq Composite.

Sur le seul indice historique Dow Jones, Boeing (90% de gains en 2017), Caterpillar (+70% sur un an), Visa (+47% sur l'année) et Apple (+46%) affichent les meilleures performances annuelles. Wal-Mart réalise aussi une belle prouesse, avec une hausse de 43% en 2017, 5ème meilleure performance du DJIA.

LES VALEURS

Les titres Netflix et Apple seront surveillés ce mardi à Wall Street. Les spécialistes de Citi estiment en effet à 40% la probabilité que le groupe californien à la pomme rachète le leader du streaming vidéo, d'après 'Business Insider', qui cite les analystes Jim Suva et Asiya Merchant.

Citi rappelle qu'Apple va être en mesure de rapatrier environ 220 milliards de dollars de cash aux États-Unis, grâce aux mesures fiscales de l'administration Trump. Il suffirait d'un tiers de ce montant à Apple, pour pouvoir s'offrir Netflix. Dans une note du mois de décembre, le broker classait les cibles éventuelles d'Apple en cas de grosse opération de fusion et acquisition. Netflix demeure, d'après la firme, la cible la plus évidente. La seconde cible potentielle, Walt Disney, capitalise 163 Mds$, contre 83 Mds$ pour Netflix. Un rachat de Disney serait donc bien plus compliqué. Citi évalue les chances d'une opération Apple / Disney à 20-30%.

Citi juge globalement que la trésor de guerre d'Apple est disproportionné, à près de 250 milliards de dollars, en hausse d'environ 50 Mds$ par an. Le groupe de Cupertino a pour l'heure évité de rapatrier son cash logé à l'étranger, afin de ne pas subir la forte imposition américaine. Les choses pourraient donc changer compte tenu de la promulgation toute récente de la législation de réforme fiscale. Une taxe de 'rapatriation' exceptionnelle de 10% laisserait encore 220 milliards de dollars à Apple pour faire son 'shopping'.

En dehors de Netflix et Disney, les cibles évoquées par le broker sont Take-Two, Activision et Electronic Arts, dans les jeux vidéos, Tesla dans l'automobile électrique, et enfin Hulu, site Internet US de vidéo à la demande sur abonnement. Les probabilités attribuées à ces différentes opérations potentielles ne dépassent toutefois pas 10%.

Netflix profite par ailleurs ce jour d'un avis de Macquarie Research, qui vient de relever sa recommandation à 'surperformance' (contre 'neutre').

Boeing n'a pas l'intention de prendre le contrôle d'Embraer. Alors que les deux acteurs ont confirmé fin décembre être en discussions en vue de nouer un partenariat stratégique, les pourparlers seraient focalisés sur la création de coentreprises et la signature d'accords commerciaux conjoints. 'Valor Econômico', qui cite des sources proches des pourparlers, explique que les deux groupes négocient un accord qui leur permettrait de partager revenus et coûts dans un certain nombre de domaines. Boeing chercherait notamment à compléter son portefeuille d'avions, développer ses plateformes de ventes et de nouveaux produits.

De tels arrangements faciliteraient probablement les discussions avec les autorités brésiliennes de la concurrence alors que le gouvernement brésilien a dit à plusieurs reprises qu'il s'opposerait à une prise de contrôle d'Embraer par Boeing.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Après PSA Groupe, la Société Générale entend utiliser le nouveau dispositif pour réduire ses effectifs.

Publié le 19/01/2018

          CE COMMUNIQUÉ NE PEUT PAS ÊTRE PUBLIÉ, DISTRIBUÉ OU DIFFUSÉ, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE, EN AUSTRALIE, AU…

Publié le 19/01/2018

Luxembourg, 19 janvier 2018 - Aperam annonce aujourd'hui son calendrier financier pour 2018.   Calendrier de résultats*: 30 janvier 2018: résultats du 4ème trimestre 2017 et de…

Publié le 19/01/2018

Airbus serait en négociations avec British Airways pour une possible commande de très gros porteurs A380, selon l'agence 'Bloomberg'.

Publié le 19/01/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévues par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

CONTENUS SPONSORISÉS