5 412.83 PTS
+0.00 %
5 350.50
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 330.92
-
DAX PTS
12 540.50
-
Dowjones PTS
24 462.94
-0.82 %
6 667.75
+0.00 %
Nikkei PTS
22 156.70
-0.02 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Marchés US : quel potentiel pour le S&P 500 en 2018 ?

| Boursier | 641 | Aucun vote sur cette news

Les stratégistes actions continuent de réviser en hausse leurs objectifs 2018 pour le S&P 500, après l'adoption de la réforme fiscale de Donald Trump, mercredi, par le Congrès américain.

Marchés US : quel potentiel pour le S&P 500 en 2018 ?
Credits Reuters

La plupart des stratégistes des grandes banques estiment que l'année 2018 pourrait encore réserver de bonnes surprises pour les marchés d'actions américains, malgré les valorisations élevées atteintes par l'indice de référence, le S&P 500.

L'indice large américain, qui évolue ces derniers jours à ses plus hauts niveaux historiques, a déjà progressé de plus de 20% depuis le début 2017 dans l'anticipation de la réforme fiscale, qui a été définitivement adoptée mercredi par le Congrès américain. Mais les effets positifs pour les entreprises des baisses d'impôts massives prévues par cette réforme pourraient toutefois pousser le S&P 500 plus haut encore l'an prochain, selon les experts.

Le potentiel de hausse attendu en 2018 est cependant très variable selon les études, passant de seulement 4% pour certains analystes à 15% selon d'autres. De nombreux stratégistes continuent cependant de relever leurs prévisions à la lecture de la version définitive des nouvelles règles fiscales.

Le S&P 500 entre 2.800 et 3.100 points fin 2018 ?

Ainsi, l'agence 'Bloomberg' rapporte jeudi que le Crédit Suisse s'attend à ce que le S&P 500 termine 2018 à 3.000 points (contre 2.875 pts prévus jusqu'ici), ce qui offrirait un potentiel de hausse de 11,5% par rapport au niveau actuel d'environ 2.690 pts. De son côté, Wells Fargo a relevé sa prévision de 2.784 pts à 2.863 pts (un potentiel de 6,4%). Quelques jours plus tôt, Citigroup avait fixé un objectif de 3.100 pts (+15%) et Canaccord Genuity s'était limité à 2.800 pts (+4%).

Chris Harvey, stratégiste de Wells Fargo, souligne dans une note à ses clients que la réduction de 35% à 21% de l'impôt sur les sociétés intervient plus tôt que prévu aux Etats-Unis (dès le 1er janvier 2018). "Nombreux sont ceux qui pensent que cette mesure est la panacée qui stimulera la croissance économique et la hausse des bénéfices", souligne-t-il.

Jusqu'à la semaine dernière, les stratégistes s'attendaient en moyenne à ce que le S&P 500 atteigne 2.838 points à la fin de l'année prochaine, soit un gain potentiel de l'ordre de seulement 5,5%, selon un sondage réalisé par 'Bloomberg'.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2018

Présent depuis plus de 10 ans au Canada sur le marché du dommage, le groupe APRIL poursuit l`internationalisation de ses savoir-faire en faisant...

Publié le 23/04/2018

Theranexus annonce le succès de sa démarche menée auprès de l'agence du médicament des Etats-Unis, la Food & Drug Administration (FDA), pour...

Publié le 23/04/2018

Sensorion, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies de l'oreille interne, a dévoilé de nouveaux résultats lors d'une...

Publié le 23/04/2018

APRIL se développe au Canada, avec l'acquisition de Benecaid -   Benecaid, spécialiste de la santé collective pour les TPE, vient renforcer la présence et…

Publié le 23/04/2018

Alors que Jean-Marc Janaillac, le Président d'Air France KLM, a mis son poste en jeu dans le conflit social qui s'enlise, en décidant de consulter...