En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 269.92 PTS
-2.02 %
5 251.00
-2.19 %
SBF 120 PTS
4 172.22
-2.01 %
DAX PTS
11 364.17
-1.61 %
Dowjones PTS
25 502.32
-1.77 %
7 326.06
-2.23 %
1.130
-0.01 %

Le Dow Jones et le Nasdaq reviennent à l'équilibre

| Boursier | 2763 | Aucun vote sur cette news

Le Dow Jones perd 0,12% à 25.954 pts, le Nasdaq gagne 0,03% à 7.556 pts, et le S&P500 perd 0,03% à 2.791 pts...

Le Dow Jones et le Nasdaq reviennent à l'équilibre
Credits Reuters

Wall Street s'affiche à l'équilibre ce jeudi soir à trois heures de la clôture. Les opérateurs restent prudents face aux tensions géopolitiques indo-pakistanaises, et aux difficultés persistantes sur le front des négociations commerciales sino-américaines. L'absence d'accord sur le nucléaire au terme du sommet qui réunissait une nouvelle fois les Etats-Unis et la Corée du Nord laisse par ailleurs les marchés perplexes... Côté macroéconomie US, le PIB du quatrième ressort plus solide que prévu, tandis que l'indice manufacturier PMI de Chicago s'offre un joli rebond. Concernant les valeurs, la déception du jour revient à HP qui chute lourdement après ses comptes trimestriels... Le Dow Jones perd 0,12% à 25.954 pts, le Nasdaq gagne 0,03% à 7.556 pts, et le S&P500 perd 0,03% à 2.791 pts.

La cote américaine consolide ce jeudi, le S&P500 abandonnant 0,12% à 2.789 pts et le Nasdaq 0,4% à 7.524 pts. Le DJIA recule pour sa part de 0,2% à 25.932 pts. Les craintes géopolitiques et commerciales semblent de retour, pesant sur les marchés. Sur le marché des changes, l'indice dollar, mesurant les fluctuations du billet vert face à un panier de devises, se stabilise à 96,2. Du côté des matières premières, le baril de brut WTI grappille 0,2% à 57$ sur le Nymex.

La lecture préliminaire (seconde estimation sur trois) du PIB américain pour le quatrième trimestre 2018 est ressortie en progression de 2,6% en rythme annualisé, contre +2,2% de consensus de place et +3,4% pour le troisième trimestre. L'indice de prix rattaché au PIB a augmenté sur un rythme de 1,8%, contre 1,7% de consensus. Ainsi, le PIB affiche un ralentissement du fait du shutdown au quatrième trimestre, mais il dépasse les attentes de marché.

Petite hausse des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis. Selon les données du Département américain au Travail, ces dernières ont augmenté, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, de 8.000 la semaine passée à 225.000. Le consensus tablait sur 220.000.

L'indice manufacturier américain PMI de Chicago pour le mois de février 2019 est ressorti à 64,7, un très haut niveau d'un point de vue historique, contre un consensus de place de 56,1 et un niveau de 56,7 pour le mois de janvier 2019. L'indice du mois de février a notamment profité de la très forte progression des commandes nouvelles. Il signale une forte accélération de l'expansion de l'industrie manufacturière dans la région considérée.

L'attention des marchés reste en outre toujours focalisée sur les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine qui, si elles ont nettement progressé, semblent encore piétiner sur de nombreux points non résolus... Mercredi, Robert Lighthizer, le représentant américain au commerce, s'est montré prudent, en soulignant d'une part qu'il restait du chemin à faire, et en insistant d'autre part sur l'importance de faire respecter l'accord lorsqu'il sera signé. Lors d'une audition devant la chambre des représentants, M. Lighthizer a tout de même estimé que son équipe et lui-même "devraient être en mesure d'obtenir un accord qui contribuera à prendre un nouveau virage dans (leur) relation économique avec la Chine". Mais cet accord devra être "quantifiable" et "mis en oeuvre à tous les niveaux du gouvernement", a martelé le responsable américain, rappelant que par le passé, "dans de très rares cas, ils (les Chinois) avaient respecté leurs engagements". Interrogé sur ce qui ferait le succès d'un potentiel accord, il a cité sans hésitation "sa mise en oeuvre". S'il n'était pas appliqué véritablement, cela n'aurait aucune valeur, a-t-il fait valoir.

La situation semble également délicate en ce qui concerne les relations Trump-Kim. Le sommet de Hanoï s'est en effet conclu sans accord, montrant les limites des négociations façon Trump. Le leader nord-coréen, Kim Jong-un réclamait la levée totale et immédiate des sanctions visant son pays du fait de ses activités nucléaires. Trump a estimé que la Corée du Nord n'avait pas été en mesure de proposer la contrepartie adéquate. Néanmoins, comme à son habitude, le président américain a fait état de "discussions très productives", jugeant que les divergences devraient se résoudre entre les deux pays.

Les marchés subissent par ailleurs une certaine pression du fait des tensions géopolitiques entre l'Inde et le Pakistan - ce dernier ayant annoncé avoir abattu deux chasseurs de l'armée indienne.

Les dernières statistiques chinoises confirment quant à elles un ralentissement évident, puisque l'indice PMI manufacturier local est ressorti en zone de contraction pour le mois de février, au plus bas de trois ans.

VALEURS A SUIVRE

HP (-17% !). Le groupe a publié hier soir ses résultats du premier trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 803 M$ (0,51$ par action), contre 1,45 Md$ (0,91$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 14,7 Mds$, contre 14,5 Mds$ un an plus tôt. Les revenus "Personal Systems" sont de 9,66 Mds$, contre 9,44 Mds$ il y a un an. Les revenus "Printing" sont quant à eux de 5,06 Mds$, contre 5,07 Mds$ un an plus tôt. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,52$, contre 0,48$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,52$, pour de revenus de 14,9 Mds$. Sur le T2 fiscal, HP vise un bpa compris entre 0,50 et 0,53$. Sur l'exercice, HP anticipe toujours un bpa compris entre 2,12 et 2,22$. Le groupe précise en outre que son chiffre d'affaires lié aux imprimantes devrait diminuer d'environ 3% pour le reste de l'exercice, sous l'effet de la faiblesse de la demande en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique...

Square (+1%) a présenté ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette ressort à 28 M$ (0,07$ par action), contre une perte de 15,7 M$ un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action s'affiche à 0,14$, contre 0,08$ un an plus tôt. Les revenus ajustés sont quant à eux de 464 M$, contre 283 M$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,13$, pour des revenus 453 M$. Sur le T1, le groupe vise un bpa compris entre 0,06 et 0,08$ (contre 0,12$ de consensus), pour des revenus logés entre 472 et 482 M$.

Booking Holdings (-10%) a dévoilé ses résultats du quatrième trimestre. Les profits sont de 646 M$ (13,86$ par action), contre une perte de 555 M$ un an avant. En base ajustée, le bpa s'affiche à 22,49$, contre 16,86$ un an plus tôt. Les revenus s'élèvent à 3,21 Mds$, contre 2,8 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 19,39$, pour des revenus de 3,23 Mds$. Sur le T1, le groupe vise un bénéfice par action compris entre 10,90 et 11,20$ (contre plus de 12$ de consensus).

Monster Beverage (+10%) a présenté ses résultats du quatrième trimestre. Les profits sont de 239 M$ (0,43$ par action), contre 201 M$ (0,35$ par action) un an avant. Les ventes montent à 924 M$, contre 810 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,40$, pour des revenus de 901 M$.

L Brands (-8%), la maison-mère de Victoria's Secret, a publié ses résultats du quatrième trimestre. Le résultat net s'élève à 540 M$ (1,94$ par action), contre 664 M$ un an plus tôt. En base ajustée, le bénéfice par action ressort 2,14$, contre 2,11$ un an avant. Les revenus s'affichent à 4,85 Mds$, contre 4,82 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,08$, pour des revenus de 4,9 Mds$. A magasins comparables, les ventes sont en croissance de 3% (-3% pour Victoria's Secret et +12% pour Bath & Body Works), contre 2,7% de consensus. Pour 2019, le groupe vise un bpa compris entre 2,20 et 2,60$ (consensus 2,7$).

Fitbit (-14%) a présenté ses résultats du quatrième trimestre. Les revenus sont de 571 M$, stables par rapport à l'an dernier. Les bénéfices s'affichent à 15,4 M$ (0,06$ par action), contre une perte de 45,5 M$ (0,19$ par action) un an plus tôt. Le bpa non-GAAP ressort à 0,14$, contre une perte par action de 0,02$ un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 0,07$, pour des revenus de 568 M$. Sur le T1, le groupe vise des revenus en hausse de 1 à 8% en glissement annuel (entre 250 et 268 M$, contre 272 M$ de consensus), pour une perte par action comprise entre 0,24 et 0,22$ (consensus 0,15$).

Sotheby's (+8%) a dévoilé ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 85,7 M$ (1,72$ par action), contre 76,7 M$ (1,43$ par action) un an avant. Les revenus grimpent de 11% à 375 M$. En base ajustée, le bpa ressort à 1,74$, contre 1,47$ sur le même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,48$, pour des revenus de 336 M$.

JC Penney (+27% !) a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les profits ressortent à 75 M$ (0,24$ par action), contre 242 M$ (0,77$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa s'affiche à 0,18$, contre 0,51$ un an plus tôt. Les revenus baissent de 8,4% à 3,79 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,11$, pour des revenus de 3,7 Mds$. A magasins comparables, les ventes baissent de 4%, contre -4,5% de consensus.

Celgene (-7%) dévisse, plombé par un communiqué de Wellington Management. La firme d'investissement, qui détient environ 8% de Bristol-Myers Squibb, ne pense pas que la fusion avec Celgene soit "une voie attrayante vers une entreprise qui sécuriserait la science différenciée et élargirait la base des revenus futurs". Selon Wellington, l'acquisition demande aux actionnaires de Bristol d'accepter trop de risques alors qu'il existe "d'autres voies pour créer de la valeur". De plus, la firme estime que les termes de l'accord "offrent des actions Bristol aux actionnaires de Celgene à un prix bien inférieur à sa valeur implicite". Bristol-Myers pense en revanche acquérir Celgene "à un prix attractif". Cette transaction représenterait ainsi "une opportunité unique et importante de créer une valeur durable", selon le groupe...

Keurig Dr. Pepper (-5%) publie ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 266 M (0,19$ par action), contre 612 M$ (0,77$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 0,30$. Les ventes montent à 2,81 Mds$, contre 1,17 Md$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,30$, pour des revenus de 2,8 Mds$. Sur 2019, le groupe vise des ventes en croissance de 2% (contre 2,7% de consensus), pour un bpa compris entre 1,20 et 1,22$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/03/2019

Elis a signé un accord portant sur l’acquisition de 100 % de l’activité Tapis de « Blesk InCare » en Russie. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions réglementaires…

Publié le 22/03/2019

L'assemblée générale mixte des actionnaires d'Argan a approuvé la distribution d’un dividende 2018 de 1,35 euro par action, avec option pour le paiement du dividende en action (sur la totalité…

Publié le 22/03/2019

Au 31 décembre 2018, la trésorerie s'élevait à 3,5 ME

Publié le 22/03/2019

L’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d’Elior Group a décidé de distribuer un dividende de 0,34 euro par action, au titre de l’exercice clos le 30 septembre 2018 et a offert aux…

Publié le 22/03/2019

L'Olympique Lyonnais confirme que des discussions exclusives ont été engagées avec l'ASVEL SASP, pour une prise de participation minoritaire au sein...