En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 425.90 PTS
+0.24 %
5 402.00
+0.16 %
SBF 120 PTS
4 298.74
+0.30 %
DAX PTS
11 788.41
+1.13 %
Dowjones PTS
25 957.52
+0.17 %
7 368.40
+0.57 %
1.135
+0.17 %

Le Dow Jones et le Nasdaq hésitent, autour de l'équilibre

| Boursier | 988 | Aucun vote sur cette news

Le Dow Jones perd actuellement 0,11% à 26.062 pts, le Nasdaq monte de 0,01% à 7.555 pts, et le S&P500 progresse de 0,05% à 2.797 pts...

Le Dow Jones et le Nasdaq hésitent, autour de l'équilibre
Credits Reuters

Après avoir été soutenu hier par les dernières avancées commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, Wall Street hésite ce mardi, proche de l'équilibre. Du côté des sociétés, Home Depot (résultats sous les attentes) et Caterpillar (dégradation de broker) pénalisent le Dow Jones actuellement. Sur le front macroéconomique US, les indicateurs du jour ressortent mitigés, avec néanmoins un vif rebond de la confiance des consommateurs (Conference Board). Les opérateurs suivent par ailleurs aujourd'hui la nouvelle intervention du président de la Fed devant le Comité bancaire du Sénat (témoignage semi-annuel de politique monétaire). Sans grande surprise, Jerome Powell estime que la croissance US devrait rester solide en 2019 malgré la récente montée des risques, et confirme la volonté de la Fed de se montrer "patiente" en ce qui concerne les futures hausses de taux d'intérêt. Le Dow Jones perd actuellement 0,11% à 26.062 pts, le Nasdaq monte de 0,01% à 7.555 pts, et le S&P500 progresse de 0,05% à 2.797 pts.

Selon le Conference Board ce mardi, l'indice de confiance des consommateurs américains ressort à 131,4 en février 2019, contre 125 de consensus et 121,7 un mois avant.

Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis, pour le mois de décembre 2018, sont ressorties au nombre de 1,078 million, contre un consensus de place de 1,26 million et 1,214 million un mois plus tôt. Les permis de construire, quant à eux, se sont établis à 1,326 million d'unités, contre 1,29 million de consensus et 1,322 million le mois précédent.

L'indice S&P Corelogic Case-Shiller des prix américains des maisons pour le mois de décembre 2018 est ressorti en croissance de +0,2% en comparaison du mois antérieur (indice '20-City' des 20 principales zones métropolitaines, ajusté des variations saisonnières), contre un consensus de place de +0,4%. L'indice hors ajustements saisonniers a reculé de -0,2% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus stable. Enfin, l'indice '20-City' hors ajustements a augmenté de +4,2% en glissement annuel, contre +4,8% de consensus.

L'indice FHFA (Federal Housing Finance Agency) des prix des maisons aux Etats-Unis pour le mois de décembre 2018 s'affiche en croissance de +0,3% en comparaison du mois antérieur, contre +0,4% de consensus de place et +0,4% un mois avant. En glissement annuel, l'indice du mois de décembre traduit une progression de +5,6%.

L'indice d'activité manufacturière de la Fed de Richmond pour le mois de février 2019 est ressorti à 16 points, contre 3 de consensus et -2 un mois avant.

Pour mémoire, le président américain Donald Trump a été clair sur le sujet du commerce ce week-end. "Je suis heureux d'annoncer que les États-Unis ont considérablement progressé dans leurs négociations commerciales avec la Chine sur d'importantes questions structurelles, notamment la protection de la propriété intellectuelle, le transfert de technologie, l'agriculture, les services, la monnaie et de nombreux autres problèmes. À la suite de ces discussions très productives, je retarderai l'augmentation des droits de douane qui devait être imposée par les États-Unis au 1er mars prochain. En supposant que les deux parties réalisent des progrès supplémentaires, nous organiserons un Sommet pour le Président Xi et moi-même à Mar-a-Lago, afin de conclure un accord. Un très bon week-end pour les Etats-Unis et la Chine!".

En Europe, la Première ministre britannique Theresa May a annoncé que le Royaume-Uni ne quittera pas l'Union européenne sans un accord de retrait le 29 mars, sauf si la Chambre des communes en donne son consentement explicite. Si les députés rejettent une nouvelle fois l'accord de retrait de l'Union européenne d'ici au 12 mars, Theresa May leur donnera alors l'occasion de se prononcer sur un Brexit sans accord. Un troisième vote pourrait avoir lieu le 14 mars, en cas de rejet du "no deal", sur une "extension courte et limitée" de la période de négociation, ce qui se traduirait par un report du Brexit, peut-être jusqu'à la fin du mois de juin...

VALEURS A SUIVRE

Home Depot (-2%) annonce ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 2,34 Mds (2,09$ par action), contre 1,78 Md$ (1,52$ par action) un an avant. Les revenus montent de 10,9%, à 26,5 Mds$. Les ventes "comparables" sont quant à elles en croissance de 3,2%. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 2,16$, pour des revenus de 26,6 Mds$. Le groupe annonce en outre une hausse de 32% de son dividende trimestriel, qui passe ainsi à 1,36$ par action, et un nouveau programme de rachats d'actions portant sur 15 Mds$. Sur 2019, le groupe vise des ventes "comparables" en hausse d'environ 5%, pour un bpa d'environ 10,03$ (contre 9,73$ en 2018 et un consensus d'environ 10,3$).

J.M. Smucker (+6%) présente ses comptes du troisième trimestre fiscal. Les profits s'affichent à 121,4 M$ (1,07$ par action), contre 831,3 M$ (7,32$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 2,26$, contre 2,50$ sur la même période de l'exercice précédent. Les ventes montent de 6% à 2,01 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,01$, pour des revenus de 1,9 Md$. Sur l'exercice 2019, le groupe vise un bpa compris entre 8 et 8,20$ (contre 7,98$ de consensus), pour des revenus de 7,9 Mds$.

AutoZone (+7%) vient de publier ses résultats du second trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 294,6 M$ (11,49$ par action), contre 289,5 M$ (10,38$ par action) un an avant. Les ventes s'élèvent à 2,45 Mds$, contre 2,41 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 9,96$, pour des revenus de 2,45 Mds$. A magasins comparables, les ventes montent de 2,6%, contre 2,2% de consensus.

Tenet Healthcare (+13%) présente ses comptes du quatrième trimestre. La perte ressort à 5 M$ (0,05$ par action), contre une perte de 229 M$ (2,27$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action s'affiche à 0,51$. Les revenus s'élèvent à 4,62 Mds$, contre 4,98 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,28$, pour des revenus de 4,5 Mds$. Sur 2019, le groupe vise des revenus compris entre 18 et 18,4 Mds$ (contre 18,3 Mds$ en 2018), pour un bpa entre 2,08 et 2,59$ (contre 1,86$ en 2018).

Hertz Global Holdings (-3%) a annoncé ses résultats du quatrième trimestre. La perte s'affiche à 101 M$ (1,20$ par action), contre un bénéfice de 616 M$ (7,42$ par action) un an avant. En base ajustée, la perte par action s'élève à 0,55$, contre 0,77$ un an plus tôt. Les revenus montent de près de 10% à 2,29 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 0,90$, pour des revenus de 2,15 Mds$.

Tesla (-2%) décroche sur une nouvelle controverse concernant des tweets de son patron Elon Musk à propos des perspectives du groupe. L'affaire remonte au 20 février. Le patron de Tesla s'était alors embrouillé sur le réseau social média Twitter, au sujet des objectifs unitaires de son groupe. La Securities & Exchange Commission, gendarme américain des marchés financiers, a sollicité une ordonnance pour outrage à l'encontre du directeur général de Tesla, estimant que ce dernier aurait enfreint l'accord précédemment conclu il y a près de cinq mois. Dans le cadre de l'accord alors conclu, Musk ne devait pas tweeter d'informations importantes à propos de Tesla sans autorisation préalable. La SEC juge donc que tel n'a pas été le cas le 20 février, lorsque l'incontrôlable Musk s'est permis d'intervenir sur son réseau social préféré à propos des perspectives du groupe.

Shake Shack (+1%) a dévoilé ses résultats du quatrième trimestre. Le groupe affiche une perte nette de 0,9 M$ (0,03$ par action), contre une perte de 12,5 M$ (0,47$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 124 M$, contre 96 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,03$, pour des revenus de 119 M$. Les ventes "comparables" sont en croissance de 2,3%, contre -1,8% de consensus. Sur 2019, le groupe vise une croissance comparable de ses ventes stable ou en hausse de 1%, pour des revenus compris entre 570 et 576 M$ (contre 459 M$ en 2018).

Dillard's (+21%) annonce ses résultats du quatrième trimestre. Les profits s'affichent à 85,1 M$ (3,22$ par action), contre 157,6 M$ (5,55$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 2,01 Mds$, contre 2,06 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,61$, pour des ventes de 2,02 Mds$. A magasins comparables, les ventes sont en croissance de 2%, contre 0,5% de consensus.

Etsy (+14%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 41,3 M$ (0,32$ par action), contre 44,8 M$ (0,36$ par action) un an plus tôt. Les revenus s'élèvent à 200 M$, contre 136 M$ un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,20$, pour des revenus de 195 M$. Sur 2019, le groupe vise des revenus compris entre 779 et 797 M$ (contre 604 M$ en 2018).

Macy's (+2%) vient de publier ses résultats du quatrième trimestre. Les ventes sont de 8,46 Mds$, contre 8,67 Mds$ un an avant. A magasins comparables, les ventes sont en croissance de 0,4%. Les profits s'affichent à 740 M$ (2,37$ par action), contre 1,35 Md$ (4,38$ par action) un an plus tôt. En base ajustée, le bpa ressort à 2,73$, contre 2,85$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 2,53$, pour des revenus de 8,45 Mds$. Sur 2019, le groupe vise des ventes "comparables" en hausse de 0 à 1%, pour un bpa compris entre 3,05 et 3,25$ (contre 4,18$ en 2018).

Regeneron Pharmaceuticals (stable) et Sanofi sont en profond désaccord avec certains aspects du verdict rendu par un jury du Tribunal du District du Delaware confirmant la validité de 3 des 5 brevets américains d'Amgen relatifs aux anticorps ciblant PCSK9 (proprotéine convertase subtilisine/kexine de type 9). Le jury a convenu avec Sanofi et Regeneron de 2 des 5 réclamations alléguées, concluant qu'elles étaient invalides en raison de l'absence de description écrite. Ce verdict n'a pas d'impact sur l'accès au Praluent (alirocumab) pour les médecins et les patients des États-Unis. Sanofi et Regeneron ont l'intention de déposer dans les prochains mois des requêtes en annulation du verdict (post-trial motions) auprès du Tribunal du District afin de renverser le verdict du jury et d'obtenir aussi la tenue d'un nouveau procès. De plus, si nécessaire, les entreprises prévoient de faire appel devant la Cour d'appel américaine du circuit fédéral. Dans l'intervalle, un procès en dommages et intérêts débutera le 25 février 2019. Le 8 février 2019, le Tribunal de District a rejeté les allégations de contrefaçon délibérée (willful infringement) d'Amgen.

Caterpillar (-2%). D'après nos informations, UBS, évoquant le ralentissement de la demande mondiale dans le secteur de la construction, vient de dégrader, de "acheter" à "vendre", sa recommandation sur le titre à Wall Street. L'objectif de cours passe ainsi de 154 à 125$.

Thomson Reuters (+4%). Le dossier grimpe à Wall Street ce mardi après la publication des comptes du T4, faisant ressortir un bénéfice par action de 0,20$, pour des revenus de 1,52 Md$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/03/2019

La publication des résultats annuels 2018 aura lieu le 12 avril...

Publié le 19/03/2019

Clermont-Ferrand, le 19 mars 2019     MISE À DISPOSITION DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2018    Michelin a déposé le 19 mars 2019 son Document de Référence 2018 auprès de…

Publié le 19/03/2019

Elie Girard a rejoint le groupe Atos en avril 2014 comme Directeur Financier Adjoint. Nommé Directeur Financier du Groupe en 2015, il a été promu en 2018 Directeur Général Adjoint...

Publié le 19/03/2019

    Communiqué DE PRESSE       Paris, le 19 mars 2019         Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions…

Publié le 19/03/2019

Visiativ a enregistré en 2018 un résultat net part du groupe de 3,3 millions d’euros, en recul de 31% et un Ebitda de 13,1 millions d’euros, en augmentation de 46%. L’éditeur et…