En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.85 PTS
-0.07 %
5 390.50
+0.34 %
SBF 120 PTS
4 257.86
-0.08 %
DAX PTS
11 549.96
-0.46 %
Dowjones PTS
25 962.51
+0.84 %
7 493.27
+1.52 %
1.137
+0.00 %

Dow Jones et Nasdaq sous les prises de bénéfices

| Boursier | 811 | Aucun vote sur cette news

Le Dow Jones perd 0,47% à 25.934 pts, le Nasdaq recule de 0,54% à 7.508 pts, et le S&P500 cède 0,42% à 2.782 pts...

Dow Jones et Nasdaq sous les prises de bénéfices
Credits Reuters

Wall Street cède du terrain ce mercredi, les investisseurs faisant preuve de prudence face à l'escalade des tensions géopolitiques entre les deux puissances nucléaires que sont l'Inde et le Pakistan... Les opérateurs surveillent également aujourd'hui le nouveau sommet qui réunit une seconde fois le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Le patron de la Fed est en outre une nouvelle fois à l'ordre du jour. Après avoir confirmé hier la volonté de la Banque centrale US de faire preuve de "patience" en ce qui concerne la hausse des taux, Jerome Powell s'exprime encore ce mercredi, cette fois-ci devant le Comité financier de la Chambre des représentants dans le cadre de son "témoignage semi-annuel de politique monétaire". Le Dow Jones perd 0,47% à 25.934 pts, le Nasdaq recule de 0,54% à 7.508 pts, et le S&P500 cède 0,42% à 2.782 pts.

D'après le Département américain au commerce, le déficit commercial de biens du mois de décembre 2018 est ressorti à 79,5 Mds$, contre 73,7 Mds$ de consensus.

Selon le Département au Commerce américain, les commandes industrielles aux Etats-Unis pour le mois de décembre 2018 ont progressé de +0,1% en comparaison du mois antérieur, contre +0,6% de consensus, et -0,5% un mois avant.

D'après la National Association of Realtors américaine ce mercredi, les promesses de ventes de logements aux États-Unis pour le mois janvier 2019 sont ressorties en progression de +4,9% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +1% et un repli de 2,3% un mois auparavant. L'indice du mois de janvier atteint 103,2, contre 98,7 en décembre 2018.

Lors de son audition semestrielle devant la Commission bancaire du Sénat américain hier, Jerome Powell a estimé que la croissance de l'économie américaine devrait rester solide cette année malgré la montée des risques et des indicateurs conjoncturels moins soutenus récemment. Le patron de la Fed a répété que la banque centrale resterait "patiente" en ce qui concerne de futures hausses de taux. M. Powell a évoqué des "vents contraires et de signaux contradictoires" intervenus récemment, qui ont affaibli les arguments en faveur de nouvelles hausses de taux et rendu des perspectives favorables dans l'ensemble moins certaines. Pour autant, en 2019, l'économie américaine "croîtra à un rythme solide bien qu'un peu plus lent qu'en 2018 et le marché du travail restera solide", a-t-il ajouté. Il a ajouté que la Fed était confiante que le rythme de hausse des prix devrait rester proche de son objectif de 2% par an, après prise en compte de l'effet temporaire de la baisse des prix du pétrole.

La Chambre américaine des représentants, aux mains des Démocrates, a repoussé hier l'état d'urgence nationale décrété il y a deux semaines par le président Trump pour financer son mur à la frontière avec le Mexique. C'est désormais au Sénat de voter sur la question, mais même dans le cas (probable) où la chambre haute rejetterait également la mesure présidentielle, Trump a promis qu'il utiliserait son droit de veto pour la toute première fois contre la résolution votée.

Selon le rapport du Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de pétrole, hors réserve stratégique, ont baissé de 8,6 millions de barils lors de la semaine close au 22 février, à 445,9,5 millions de barils. Les stocks d'essence ont eux reculé de 1,9 million de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont diminué de 0,3 million de barils.

VALEURS A SUIVRE

Campbell Soup (+9%) annonce ses comptes du second trimestre fiscal. La perte nette ressort à 59 M$ (0,20$ par action), contre un bénéfice de 285 M$ (0,95$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 0,77$, contre 1$ un an plus tôt. Les ventes montent de 24% à 2,71 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,70$, pour des ventes de 2,7 Mds$.

Chesapeake Energy (+5%) vient de présenter ses résultats du quatrième trimestre. Les profits sont de 486 M$ (0,49$ par action), contre 309 M$ (0,33$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 0,21$, contre 0,30$ un an plus tôt. Les revenus montent de près de 22% à 3,07 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,18$, pour des revenus de 2,28 Mds$.

HP (-1%) dévoilera ses résultats du premier trimestre fiscal 2019 ce mercredi 27 février, après la clôture de Wall Street. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 0,52$, pour des revenus de 14,9 Mds$. Un an avant, sur la même période, le groupe avait enregistré un bénéfice par action de 0,48$ et des revenus de 14,5 Mds$. Lors de la publication des comptes du T4 fiscal, HP avait annoncé viser, sur le T1, un bpa compris entre 0,50 et 0,53$. Sur l'exercice fiscal 2019, le bpa était attendu entre 2,12 et 2,22$, contre 2,02$ en 2018.

Best Buy (+15%) présente ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 735 M$ (2,69$ par action), contre 364 M$ (1,23$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 2,72$. Les revenus s'élèvent à 14,8 Mds$, contre 15,4 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 2,57$, pour des revenus de 14,7 Mds$. A magasins comparables, les ventes sont en croissance de 3%, contre 1,8% de consensus. Sur le nouvel exercice, le groupe vise des revenus compris entre 42,9 et 43,9 Mds$ (contre 42,9 Mds$ en 2018), pour un bpa entre 5,45 et 5,65$ (contre 5,32$ en 2018). Best Buy annonce en outre une hausse de 11% de son dividende trimestriel, qui passe ainsi à 0,50$ par action, ainsi qu'un nouveau programme de rachats d'actions de 3 Mds$.

Dean Foods (-15%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette ressort à 260 M$ (2,85$ par action), contre un bénéfice de 52 M$ (0,57$ par action) un an avant. En base ajustée, la perte par action s'affiche à 0,50$. Les ventes sont stables à 1,93 Md$. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 0,26$, pour des ventes de 1,9 Md$. Dean Foods annonce en outre étudier et évaluer des "stratégies alternatives", dans le but d'accroître la valeur pour les actionnaires, incluant une possible vente du groupe, une sortie de cote, une joint-venture ou encore la vente de certains actifs. Dean Foods a retenu Evercore Group LLC pour l'aider dans cette démarche. L'entreprise agroalimentaire américaine n'a pas établi de calendrier pour la conclusion de cet examen, et précise n'avoir, pour le moment, pris aucune décision définitive...

Fiat Chrysler Automobiles (stable). Le président américain Donald Trump demeure très réactif face aux annonces des grandes entreprises. Il vient de féliciter Fiat Chrysler Automobiles sur le réseau social Twitter, saluant ses plans de recrutement aux Etats-Unis. "Fiat Chrysler créera plus de 6.500 emplois dans le Michigan (région de Detroit), doublant ainsi ses effectifs salariés dans le cadre d'un investissement de 4,5 milliards de dollars. Merci Fiat Chrysler. Ils reviennent tous aux USA, c'est là que se déroule l'action!", a ainsi lancé Trump sur Twitter.

Fitbit (+2%) va dévoiler ses résultats du quatrième trimestre ce mercredi 27 février, après la clôture de Wall Street. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 0,07$, pour des revenus de 568 M$. Un an avant, sur la même période, le groupe avait enregistré une perte par action de 0,02$, pour des revenus de 570,8 M$. Lors de la publication des comptes du T3, le groupe avait annoncé viser, sur le T4, des revenus d'au moins 560 M$, pour un bénéfice par action d'au moins 0,07$.

Toll Brothers (-2%) a publié ses résultats du premier trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 112 M$ (0,76$ par action), contre 132 M$ (0,83$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 1,36 Md$, contre 1,17 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 0,61$, pour des revenus de 1,26 Md$.

Palo Alto Networks (+7%) a dévoilé ses résultats du second trimestre fiscal. Le groupe affiche une perte de 2,6 M$ (0,03$ par action), contre une perte de 25,6 M$ (0,28$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 1,51$, contre 1,05$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'élèvent à 711,2 M$, contre 545,6 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,22$, pour des revenus de 682 M$. Sur le trimestre actuel, le groupe vise un bpa compris entre 1,23 et 1,25$, pour des revenus entre 697 et 707 M$. Le groupe annonce en outre la mise en place d'un nouveau programme de rachats d'actions d'une valeur d'1 Md$.

Mylan (-11%) annonce ses résultats du quatrième trimestre. Les profits sont de 51,2 M$ (0,10$ par action), contre 244,3 M$ (0,46$ par action) sur la même période de l'exercice précédent. Les ventes s'affichent à 3,08 Mds$, contre 3,24 Mds$ un an plus tôt. En base ajustée, le bpa s'affiche à 1,30$, contre 1,43$ un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,35$, pour des revenus de 3,06 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa compris entre 3,80 et 4,80$ (contre 4,58$ en 2018 et un peu plus de 5$ de consensus), pour des revenus entre 11,5 et 12,5 Mds$ (contre 11,43 Mds$ en 2018 et 11,8 Mds$ de consensus).

TiVo (-11%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette ressort à 288 M$ (2,33$ par action), contre un bénéfice de 18 M$ (0,15$ par action) un an avant. Les ventes s'affichent à 168 M$, contre 214 M$ un an plus tôt et 174 M$ de consensus. Le groupe précise continuer son examen de "stratégies alternatives" et poursuit ses discussions concernant les options ou transactions stratégiques potentielles pour chacune de ses activités "Product and IP Licensing". "En raison de la nature unique de nos activités de licences de produits et de licences IP, ce processus prend plus de temps que prévu", précise TiVo. "Nous avons commencé de manière proactive à travailler en interne à la préparation de la séparation possible des deux activités afin de résoudre certains des problèmes complexes et de faciliter éventuellement les transactions stratégiques. Le conseil d'administration et l'équipe de direction continuent de réfléchir aux résultats susceptibles de générer de la valeur pour les actionnaires de TiVo".

Weight Watchers (-35% !) a présenté ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 43,8 M$ (0,63$ par action), contre 63 M$ (0,91$ par action) un an avant. Les revenus montent de 6% à 330 M$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,60$, pour des revenus de 347 M$. Sur le nouvel exercice, le groupe vise des revenus d'environ 1,4 Md$ (contre 1,51 Md$ en 2018), pour un bpa compris entre 1,25 et 1,50$ (contre 3,19$ en 2018). Le consensus de place est logé à 3,38$ de bpa et 1,7 Md$ de revenus sur l'exercice.

Gap (+2%). Le conseil d'administration de Gap vient d'approuver la mise en place d'un nouveau programme de rachats d'actions d'une valeur d'1 milliard de dollars. Le groupe annonce en outre son intention de maintenir son dividende annuel à 0,97$ par action sur l'exercice 2019. Le dividende du premier trimestre fiscal, de 0,2425$, sera versé le 1er mai aux actionnaires enregistrés le 10 avril.

Boeing (stable). La visite de Donald Trump au Vietnam est l'occasion pour le groupe d'officialiser de belles commandes. La compagnie vietnamienne à bas coût, Vietjet, a ainsi confirmé l'achat de 100 avions 737 MAX. Un contrat de 12,5 milliards de dollars au prix catalogue. L'accord porte sur 20 MAX8 et 80 MAX10. Bamboo Airways a de son côté confirmé l'achat de 10 B787-9 Dreamliners, au prix catalogue de 3 Mds$. Ces commandes étaient jusqu'ici attribuées à des clients anonymes par le géant américain.

TJX Companies (+1%) dévoile ses comptes du quatrième trimestre. Les ventes montent de 2% à 11,1 Mds$. A magasins comparables, les ventes sont en croissance de 6%. Les bénéfices s'élèvent à 842 M$ (0,68$ par action), contre 877 M$ (0,69$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa s'affiche à 0,59$, stable par rapport à l'an dernier. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,68$, pour des revenus de 11 Mds$ et une croissance "comparable" de 3,4%. Sur le T1, le groupe vise un bpa compris entre 0,53 et 0,54$ (contre 0,58$ de consensus), pour des ventes "comparables" en croissance de 2 à 3%.

Lowe's (+1%) a présenté ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette ressort à 824 M$ (1,03$ par action), contre un bénéfice de 554 M$ (0,67$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action monte à 0,80$, contre 0,74$ un an plus tôt. Les ventes du T4 s'élèvent à 15,6 Mds$, contre 15,5 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,79$, pour des revenus de 15,7 Mds$. Sur 2019, le groupe vise un bpa compris entre 6 et 6,10$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/03/2019

        Paris, le 21 mars 2019 BOURSE DIRECT HORIZON : OSCAR DU MEILLEUR « NOUVEAU CONTRAT D'ASSURANCE VIE »          Le nouveau contrat d'assurance…

Publié le 21/03/2019

La dilution potentielle, dans l'hypothèse d'une conversion de l'intégralité de ces obligations est de 9%...

Publié le 21/03/2019

La firme à la pomme a repris jeudi à Microsoft la place de première capitalisation boursière mondiale. Prochaine étape en vue : le seuil symbolique des 1.000 Mds$ de capitalisation.

Publié le 21/03/2019

Ce nouveau bail prendra effet le 1er décembre 2019 à Issy-les Moulineaux...

Publié le 21/03/2019

Serenea est une solution d'Ehpad digital et connecté, développé par la société, fournissant un outil de suivi et de pilotage opérationnel en temps réel...