Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 513.73 PTS
-1.12 %
7 538.50
-1.07 %
SBF 120 PTS
5 694.26
-1.02 %
DAX PTS
18 380.69
-0.95 %
Dow Jones PTS
40 016.24
-0.85 %
19 238.65
-2.61 %
1.085
-0.02 %

Clôture Wall Street : le Nasdaq au pinacle pour l'Independence Day

| Boursier | 238 | Aucun vote sur cette news

Le S&P également sur de hauteurs...

Clôture Wall Street : le Nasdaq au pinacle pour l'Independence Day
Credits AndrePictures

En cette veille d'Independence Day, la séance s'est achevée 3 heures plus tôt à Wall Steet. La durée de la séance a pourtant été suffisante pour établir de nouveaux records malgré une série d'indicateurs macroéconomiques sans relief...
En clôture, le S&P 500 progresse de +0,51% à 5.537 pts, au contact d'un plus haut historique de 5.539,27 pts touché en séance. Le Dow Jones recule de l'épaisseur du trait ; -0,06% à 39.308 pts. Le Nasdaq termine sur un feu d'artifice, à un plus haut historique de 18.188 pts, toujours porté par Tesla.

Hier, la place de Wall Street s'était réveillée après que le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, eut déclaré que l'inflation évolue dans le bon sens. Depuis le forum annuel de la BCE à Sintra au Portugal, il a estimé que la Fed avait fait "pas mal de progrès" dans la réduction de l'inflation, tout en soulignant que les responsables avaient besoin de plus de preuves avant de baisser les taux d'intérêt. Jerome Powell a expliqué que l'inflation dans les services était plus tenace, liée aux salaires. Le patron de la FED a cependant nourri l'optimisme, soutenant que le marché du travail se détend et présente donc moins de problème pour l'inflation. D'ailleurs, Jerome Powell anticipe un retour de l'inflation sur l'objectif des 2%, peut-être en fin d'année prochaine ou plus probablement en 2026.

Ce 4 juillet, les investisseurs ont pris connaissance d'une vague d'indicateurs décevants... Sur le front de l'emploi américain, l'un des principaux enjeux du moment à Wall Street, les créations de postes dans le secteur privé pour le mois de juin sont ressorties au nombre de 150.000 selon le très attendu rapport ADP, contre un consensus 'Bloomberg' de 165.000 et un niveau de 157.000 un mois auparavant, en lecture révisée. "La croissance de l'emploi a été solide, mais pas généralisée", affirme Nela Richardson, économiste en chef chez ADP. "Sans un rebond des embauches dans les loisirs et l'hôtellerie, juin aurait été un mois maussade".

De leur côté, les inscriptions au chômage ont progressé plus que prévu la semaine passée. Le Département américain au Travail a effet annoncé, pour la semaine close au 29 juin, que les inscriptions au chômage se sont élevées à 238.000, en hausse de 4.000 par rapport au niveau révisé de la semaine antérieure. Le consensus était positionné à 234.000. La moyenne à quatre semaines s'établit à 238.500, en augmentation de 2.250. Enfin, le nombre de chômeurs indemnisés sur la semaine close le 22 juin ressort à 1,858 million (1,840 million attendu), en hausse de 26.000 sur sept jours, au plus haut depuis novembre 2021. Dans le même sens, les employeurs basés aux Etats-Unis ont annoncé 48.786 suppressions d'emplois en juin, selon Challenger, Gray & Christmas. En excluant 2020, en pleine pandémie, il s'agit du plus grand nombre de suppressions de postes pour un mois de juin depuis 2009.
Vendredi, les opérateurs surveilleront le rapport gouvernemental mensuel sur la situation du marché du travail pour le même mois de juin. Les économistes s'attendent à environ 190.000 créations de postes avec un taux de chômage stable à 4%.

Autre donnée décevante du jour : l'indice ISM des services du mois de juin. Ce dernier s'établit à 48,8, contre 52,6 de consensus et 53,8 un mois auparavant. Cet indicateur ressort ainsi au plus bas depuis quatre ans et signale une contraction de l'activité. Quasiment tous les sous-indices s'affichent en retrait dont ceux relatifs à l'emploi et aux prix.

Enfin, les commandes nouvelles de biens durables pour le mois de mai ont diminué de 0,5% en comparaison du mois antérieur contre une hausse de 0,2% attendue par le consensus. La progression du mois antérieur a par ailleurs été révisée à +0,4%. Les commandes de biens durables hors transport' affichent une baisse de 0,7% d'un mois sur l'autre, contre +0,3% attendu, après une augmentation revue à 0,5% en avril.

Du côté des pétroles, le baril de brut WTI prend +0,73% à 83,67$. Le Brent de mer du Nord grimpe de +0,58%, à 87,10$.
Le dollar cède -0,39% face à l'euro, s'échangeant maintenant 0,927 euro.
L'once d'or reste bien ferme, et prend +0,98% à 2.354$. Le Bitcoin décroche de -3,77%, glissant au-dessous des 60.000$.

Les valeurs

* Tesla (+6,54% à 246,39$). Le groupe reste porté par les chiffres relatifs à ses livraisons pour le trimestre clos en juin. Sur la période, Tesla a produit environ 411.000 véhicules et en a livré près de 444.000. En outre, le groupe a déployé 9,4 GWh de produits de stockage d'énergie au 2e trimestre, le déploiement trimestriel le plus élevé à ce jour.
Tesla publiera ses résultats financiers trimestriels complets après la clôture le 23 juillet.

* Paramount (+4,04% à 20,10$). Selon des informations de presse, le producteur indépendant de cinéma et de télévision Skydance Media a conclu un accord préliminaire pour acheter National Amusements de Shari Redstone et fusionner avec Paramount Global, la société mère de CBS et MTV. National Amusements, la société familiale qui contrôle Paramount, soumettra cet accord à un comité spécial composé d'administrateurs de Paramount, selon les sources de 'Bloomberg'.
Selon l'accord de principe, Skydance paierait 1,75 milliard de dollars pour National Amusements, qui détient 77% des actions avec droit de vote de Paramount. L'accord prévoit une période de 45 jours au cours de laquelle d'autres soumissionnaires pourraient présenter des offres, selon le 'Wall Street Journal', qui a rapporté la nouvelle pour la première fois mardi. Le producteur de films Steven Paul, l'héritier de Seagram Edgar Bronfman Jr. et Barry Diller d'IACont également manifesté leur intérêt pour l'acquisition de National Amusements, selon 'Reuters'. Paramount détient le studio de cinéma Paramount Pictures, ainsi que d'autres actifs phares tels que CBS, MTV ou Nickelodeon.

* Alaska Air (+1,41% à 40,29$). Les hôtesses et stewards du groupe aérien vont bénéficier d'une augmentation de salaire moyenne de 32% dans le cadre d'un nouvel accord de principe de 3 ans, a annoncé le syndicat Associate of Flight Attendants.

* Southwest Airlines (+1,03% à 28,58$). La compagnie aérienne américaine a adopté un mécanisme de "pilule empoisonnée", une clause de protection, en raison des pressions de l'investisseur activiste Elliott Investment Management pour des changements au sein la compagnie aérienne. Le plan vise à dissuader ce que Southwest a appelé "un contrôle de facto ou négatif" du groupe sans indemniser les autres actionnaires, a déclaré Southwest. Cela survient après qu'Elliott ait révélé en juin une participation de 1,9 Md$ dans le transporteur et exigé un nouveau leadership et une refonte des activités de Southwest pour mieux concurrencer les autres compagnies aériennes.

* Apple (+0,58% à 221,55$). La firme de Cupertino en Californie aura un rôle d'observateur au sein du conseil d'administration d'OpenAI, le créateur de ChatGPT, dans le cadre du partenariat sur l'intelligence artificielle (IA) entre les deux groupes annoncé le mois dernier, croit savoir 'Bloomberg'. Phil Schiller, responsable de l'App Store et ancien chef du marketing d'Apple, a été choisi pour ce poste, précise l'agence.

* Regeneron (-1,97% à 1.024,09$). Sanofi et son partenaire américain ont obtenu l'approbation de l'autorité européenne du médicament pour l'utilisation du Dupixent, son anti-inflammatoire le plus vendu, contre la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) non contrôlée. L'Agence européenne du médicament (AEM) a approuvé l'utilisation du Dupixent pour le traitement de la BPCO auprès des patients qui ne peuvent pas être traités par des inhalations standard, a déclaré Sanofi. Le Comité des médicaments à usage humain, qui dépend de l'AEM, avait recommandé à la fin du mois de mai l'approbation du Dupixent dans l'Union européenne. La BPCO, aussi connue sous le nom de "toux du fumeur", est une maladie potentiellement mortelle qui affecte 35 millions de personnes en Europe et 16 millions d'américains.

* Rivian (-1,61% à 14,65$). Le constructeur américain de véhicules électriques a démenti une information de presse selon laquelle il serait en discussions avec Volkswagen en vue d'étendre leur partenariat au-delà de la coentreprise de logiciels récemment annoncée.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du mercredi 17 juillet 2024 au mardi 23 juillet 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 août 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 24/07/2024

Wall Street corrige ce mercredi, plombé par deux des '7 Magnifiques', Tesla et Alphabet, au lendemain de leurs publications trimestrielles...

Publié le 24/07/2024

Wall Street corrige avant bourse ce mercredi, plombé essentiellement par deux des '7 Magnifiques', Tesla et Alphabet, au lendemain de leurs...

Publié le 24/07/2024

La Bourse de New York a terminé en légère baisse mardi, après une avalanche de résultats d'entreprises mitigés. 

Publié le 23/07/2024

Wall Street était incertaine ce mardi, au lendemain d'une séance de rebond du Nasdaq (+1,58%) et après une semaine de correction...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/07/2024

Sur le plan statistique : Japon : 2H30 Indice PMI Jibun des directeurs des achats des secteurs manufacturier et non manufacturier de juillet France : 9H15 Indice PMI HCOB des directeurs…

Publié le 24/07/2024

Le CAC40 cash a clôturé la séance en baisse de 0,31% à 7598,63 points dans un volume de 2,591 MD€.

Publié le 24/07/2024

(Zonebourse.com) Le titre Airbus SE apparaît en situation de survente, à proximité d'un support court terme situé à 128.26 EUR. Le timing est adéquat pour se…

Publié le 24/07/2024

Tesla (-11,34% à 218,23 dollars) affiche la deuxième plus forte baisse du S&P500 à Wall Street après la présentation de résultats décevants pour le deuxième trimestre. Si le chiffre…

Publié le 24/07/2024

La Bourse de Paris a fait marche arrière, affaiblie par des résultats d'entreprises en demi-teinte. 

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne