Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 527.85 PTS
+0.86 %
6 521.0
+0.76 %
SBF 120 PTS
5 043.54
+0.73 %
DAX PTS
13 645.75
+0.53 %
Dow Jones PTS
32 803.47
+0.23 %
13 207.69
-0.78 %
1.018
+0.07 %

Clôture en fanfare à Wall Street

| Boursier | 346 | Aucun vote sur cette news

Vers un pilotage doux de la hausse des taux directeurs...

Clôture en fanfare à Wall Street
Credits Reuters

New York termine la semaine sur un franc optimisme, après de bons chiffres des ventes au détail aux Etats-Unis, venant opportunément apaiser les craintes de ralentissement de l'économie et d'inflation. Les investisseurs retrouvent un peu de sérénité concernant le pilotage de la remontée des taux par la Réserve fédérale américaine.

En effet, deux membres "faucons" de la Fed, Christopher Waller et James Bullard, se sont prononcés, jeudi, en faveur d'une hausse des taux de 75 points de base ce mois-ci et non de 1%, scénario plus agressif que Wall Street avait commencé à intégrer dans les cours, dans la foulée du rapport brûlant sur l'inflation, diffusé mercredi. Du côté des résultats d'entreprises, les publications de Citigroup (+13,23%) et Wells Fargo (+6,12%) sont saluées.

En clôture de marché, le Dow Jones gagne finalement +2,15% à 31.288 points et le S&P 500, plus large, prend +1,92% à 3.863 points. Après 3 séances consécutives de repli cette semaine, et une relative stabilité le 14 juillet, le Nasdaq est en reprise de +1,79% à 11.452 points.

La fermeté du marché américain a stimulé des marchés actions européens, jusque-là aseptisés par la problématique inflationniste, la faiblesse de l'euro et l'évaluation d'une tendance macroéconomique entre stagflation et récession.
Les marchés européens ont donc amplifié leur avance au fil de l'après-midi.
A Paris, le CAC 40 a terminé sur un bond de +2,04% à 6.036 points. A Francfort, le Dax gagne +1,84% (12.864 points) et à Londres, le Footsie s'octroie +1,69%. La bourse de Milan prend +1,84%, malgré le risque d'une crise politique intérieure. Mario Draghi, qui a présenté sa démission, reste néanmoins à la tête du gouvernement.

Rassurant ?

Ce vendredi, les investisseurs ont choisi de faire fi de la confirmation d'une dégradation de l'économie chinoise potentiellement déjà intégrée dans les cours. Au 2e trimestre, celle-ci pâtit de l'impact des multiples confinements... Le PIB a reculé de 2,6% sur la période avril-juin par rapport aux 3 mois précédents. En rythme annuel, la croissance tombe ainsi à 0,4%, alors qu'elle atteignait 4,8% sur janvier-mars.

La bonne surprise de cette fin de semaine vient des ventes au détail aux Etats-Unis, qui ont rebondi plus fortement que prévu en juin. Le département du Commerce a fait état d'une hausse de 1% des ventes par rapport au mois précédent alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une augmentation de 0,8%.

En outre, la baisse enregistrée en mai a été revue à 0,1% contre -0,3% annoncé initialement. Hors automobiles, carburants, matériaux de construction et services alimentaires, les ventes au détail accusent un progression de 0,8% en juin, après une baisse révisée à 0,3% en mai contre une stagnation en première estimation.

La production industrielle a pourtant baissé en juin aux Etats-Unis de manière inattendue. La Réserve fédérale a fait état d'une baisse de 0,2% de la production industrielle, après une stagnation en mai, alors que les analystes interrogés par Reuters projetaient en moyenne une croissance de 0,1%.

Comme le mois précédent, la seule production manufacturière a diminué de 0,5%, la production de véhicules et d'une série d'autres biens ayant diminué, ce qui suggère que la remontée des taux d'intérêt fait souffrir le secteur manufacturier.

Pilotage doux des taux

Les investisseurs ont été secoués cette semaine par l'annonce d'une envolée de l'inflation au mois de juin aux Etats-Unis, puis d'une forte hausse des prix à la production, qui ont relancé les doutes sur la stratégie de la Réserve fédérale, avec la crainte d'une politique monétaire plus agressive lors de sa prochaine réunion des 26 et 27 juin.

Des déclarations de Christopher Waller (Gouverneur de la FED) et de James Bullard (Président de la FED de Saint-Louis) sont venues calmer le jeu. Tous deux, bien que reconnus parmi les membres le plus "faucons" de la banque centrale américaine, sont favorables à une nouvelle hausse des taux d'intérêt de 75 points de base lors de la réunion de politique monétaire du 27 juillet, et non à un relèvement plus important.

Devises et pétrole

Le dollar recule par rapport à un panier de référence (-0,63%) après un plus haut de 20 ans la veille favorisé par les anticipations de remontée de taux aux Etats-Unis. L'euro remonte de +0,62% à 1,0083 dollar.

Le marché pétrolier accélère, s'appuyant sur l'espoir de hausses de taux moins soutenues aux Etats-Unis. Le brut léger américain WTI s'apprécie de +1,25% à 97,66 dollars. Le Brent prend +1,23% à 100,84 dollars le baril.

Les valeurs

* Pinterest (+16,17% à 20,40$). Le Wall Street Journal rapporte que le fonds activiste Elliott Management détient une participation de plus de 9% au capital de la plate-forme de partage d'images.

* Citigroup s'envole de 13,19% à 49,96$ après avoir communiqué une baisse de -27% de son bénéfice au 2e trimestre. La 3eplus grande banque américaine a augmenté ses provisions pour créances potentiellement suspectes. Son activité de banque d'investissement a souffert d'un ralentissement des transactions d'entreprises.

* Wells Fargo (+6% à 41,069$). La banque américaine a annoncé une baisse de son bénéfice au 2etrimestre. Elle a augmenté ses provisions pour créances douteuses tandis que la hausse des taux d'intérêts freine ses activités de crédit immobilier.

* BlackRock (+1,9% à 600,37$). Le numéro un mondial de la gestion d'actifs a publié un bénéfice au titre du 2e trimestre en baisse de -30% dans une période marquée par un regain de l'aversion au risque des investisseurs dans un contexte de resserrement de la politique monétaire de la Fed.

* Virgin Galactic (+5,91% à 7,35$). La société de Richard Branson spécialisée dans le tourisme spatial va créer une nouvelle usine dans la région du Grand Phoenix, en Arizona, pour fabriquer des vaisseaux spatiaux de classe Delta.

* Amazon (+2,64% à 113,55$). La plateforme de vente en ligne a commencé à réduire le nombre de produits vendus sous ses propres marques en raison de la faiblesse des ventes, a rapporté le Wall Street Journal.

* Alibaba (-1,27% à 102,44$). Des cadres de la division d'informatique dématérialisée d'Alibaba ont été convoqués par les autorités de Shanghaï après une fuite de données de police concernant près d'un milliard de citoyens chinois, a rapporté le Wall Street Journal. L'action Alibaba cotée à Hong Kong 9988.HK a perdu -6%, sa plus forte baisse depuis un mois.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 08/08/2022

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé vendredi, après que les solides données sur l'emploi aux USA ont ravivé les craintes concernant un resserrement rapide de la politique monétaire de…

Publié le 05/08/2022

Wall Street a terminé la séance de vendredi en ordre dispersé...

Publié le 05/08/2022

Wall Street est orienté en baisse ce vendredi, le S&P 500 abandonnant 0,32% à 4...

Publié le 05/08/2022

Wall Street est attendu en forte baisse avant bourse, le S&P 500 abandonnant 1,1%, le Dow Jones 0,7% et le Nasdaq 1,4%...

Publié le 05/08/2022

Dans l’attente du rapport sur le marché du travail américain qui sera publié vendredi à 14H30, la Bourse de New York a fini en ordre dispersée.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/08/2022

Les marchés européens sont bien orientés à l’orée d’une semaine où les investisseurs seront particulièrement attentifs à l’inflation aux Etats-Unis et à la façon dont la banque…

Publié le 08/08/2022

Inflation ou pas...

Publié le 08/08/2022

Transition oblige !

Publié le 08/08/2022

Veolia gagne 1,63 % à 24,38 euros, signant l'une des plus fortes hausses de l'indice parisien. Le groupe de services à l'environnement a annoncé la signature d’une promesse unilatérale d’achat…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne