Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 570.19 PTS
-
6 560.00
-0.73 %
SBF 120 PTS
5 151.31
-
DAX PTS
15 490.17
-
Dow Jones PTS
34 584.88
-0.48 %
15 333.47
-
1.171
-0.11 %

Clôture de Wall Street : S&P et Nasdaq au plus haut !

| Boursier | 876 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine demeure solide ce lundi, après s'être extrêmement bien comportée en fin de semaine suite à l'intervention de Jerome Powell au...

Clôture de Wall Street : S&P et Nasdaq au plus haut !
Credits Reuters

La cote américaine est demeurée solide ce lundi, après s'être bien comportée en fin de semaine dernière suite à l'intervention de Jerome Powell au symposium de Jackson Hole (+0,69% sur le DJIA et +1,23% sur le Nasdaq). Le Dow Jones reperd modestement 0,16% à 35.400 pts, tandis que le S&P 500 prend 0,43% à 4.529 pts, au plus haut avec le Nasdaq qui progresse encore de 0,9% à 15.266 pts. S&P et Nasdaq s'affichent ainsi sur leurs sommets historiques, rassurés concernant la politique monétaire. Le baril de brut WTI est ferme aussi sur le Nymex à 69,25$ (+2%), après un rallye de déjà plus de 10% la semaine dernière. L'indice dollar affiche peu d'évolution face à un panier de devises avec un euro à 1,18/$.

ECO ET DEVISES

Selon la National Association of Realtors américaine ce lundi, l'indice des promesses de ventes de logements pour le mois de juillet est ressorti en déclin de 1,8% en comparaison du mois antérieur à 110,7, alors que le consensus se situait à +0,3%. L'indicateur trébuche de 8,5% en comparaison du mois de juillet 2020. La NAR constate que "le marché commence peut-être à se refroidir légèrement, mais pour le moment, il n'y a pas assez d'offre pour répondre à la demande des acheteurs potentiels".

L'indice manufacturier régional de la Fed de Dallas pour le mois d'août s'est établi pour sa part au niveau décevant de 9, contre 25 de consensus et 27,3 un mois auparavant sur l'activité générale.

La fin de semaine dernière était marquée rappelons-le par un discours très savamment dosé de Jerome Powell, patron de la Fed, qui a su ménager les marchés à Jackson Hole, tout en les préparant au très probable 'tapering', réduction des achats d'actifs obligataires de la banque centrale américaine, actuellement logés à 120 milliards de dollars mensuels. Une annonce officielle du 'tapering' est attendue à l'occasion de l'une des deux prochaines réunions monétaires, en vue d'un début d'allègement du soutien dès cette fin d'année. Powell a confirmé vendredi qu'il considérait transitoire la poussée de l'inflation. Il a maintenu un ton prudemment optimiste concernant l'expansion américaine et l'emploi.

Alors que la Fed scrute les chiffres de l'emploi américain afin de s'assurer des conditions optimales pour lancer son 'tapering', le rapport gouvernemental mensuel sur la situation de l'emploi pour le mois d'août 2021 qui sera publié vendredi revêt une importance toute particulière. Le consensus FactSet est actuellement situé à environ 750.000 créations de postes non-agricoles, dont 683.000 dans le privé, pour un taux de chômage réduit à 5,2%. Le taux de participation à la force de travail, de 61,7% le mois dernier, pourrait augmenter légèrement. Le salaire horaire moyen est anticipé en hausse de 0,3% en comparaison du mois antérieur et de 3,9% en glissement annuel.

Le rapport d'ADP sur l'emploi privé pour le mois d'août sera divulgué pour sa part mercredi, avec un consensus logé à plus de 600.000 selon FactSet.

Les hospitalisations liées au Covid-19 aux États-Unis ont dépassé les 100.000 pour la première fois depuis janvier. Plus de 78% des lits sont désormais occupés, les patients Covid-19 représentant 13% de la capacité disponible, selon le Financial Times et le Wall Street Journal. Les pressions hospitalières sont les plus aiguës dans les États sous-vaccinés, la Floride, la Georgie, le Texas et la Louisiane étant parmi les plus touchés. Les hospitalisations se sont orientées vers les jeunes Américains avec des admissions de patients Covid-19 de moins de 49 ans à un niveau record.

La propagation du variant Delta parmi les jeunes augmente la pression sur la FDA pour accepter de faire vacciner les moins de 12 ans, alors que les enfants retournent à l'école, indique The Hill. Les études sont toujours en cours, et l'éventuelle autorisation d'utilisation d'urgence de la FDA pour les enfants de moins de 12 ans n'est pas attendue avant la fin de l'année. The Hill explique de quelle manière le variant Delta pourrait reporter le retour à l'école, rendant plus difficile le retour au bureau des parents et décalant par ailleurs la recovery globale du marché de l'emploi...

Ailleurs dans le monde ce lundi, l'indice CPI espagnol du mois d'août en données harmonisées, hors ajustements saisonniers et en glissement annuel, a grimpé de 3,3%, un peu plus qu'attendu. Le CPI préliminaire allemand d'août est ressorti en ligne avec les attentes, avec une croissance de 3,4% en glissement annuel et en données harmonisées...

LES VALEURS

Apple grimpe de 3% avec les autres technologiques vedettes que sont Tesla (+2,7%), Facebook (+2,1%), Amazon (+2,1%) ou encore Microsoft (+1,3%).

Baxter International (+2,7%), le groupe pharmaceutique de Deerfield dans l'Illinois, serait en discussions avancées en vue de l'acquisition du fournisseur de technologies médicales Hill-Rom, son voisin de Chicago. D'après le Wall Street Journal, qui cite des personnes familières de la question, un accord pourrait être conclu en milieu de semaine sur la base d'un prix de 150$ par titre Hill-Rom, soit un montant total de 10 milliards de dollars environ.

Western Digital (-1,8%). Kioxia ne discute plus de son introduction en bourse, selon le Nikkei, qui constate qu'alors que le groupe mènerait des discussions avancées avec l'Américain Western Digital, il aurait rayé de l'agenda une réunion de son conseil d'administration portant sur sa potentielle IPO. L'ex-Toshiba Memory avait déjà reporté son projet d'introduction du fait des tensions sino-américaines, dont le Japonais craignait qu'elles ne le coupent de certains clients.
Western Digital, spécialiste américain du stockage de données, mènerait donc des discussions avancées en vue d'un possible rapprochement de 20 milliards de dollars ou plus avec le fabricant japonais de semi-conducteurs Kioxia Holdings, dont il est déjà partenaire. Un accord pourrait être trouvé ce mois, et le directeur général de Western Digital, David Goeckeler, dirigerait le nouvel ensemble. Bloomberg et le Wall Street Journal ont notamment fait état de ces discussions entre l'Américain et son allié japonais. Un tel deal créerait un groupe dont la part du marché des puces mémoires équivaudrait à celle du sud-coréen Samsung Electronics. Samsung possède plus d'un tiers du marché mondial des mémoires NAND selon TrendForce, contre près de 19% pour Kioxia et 15% pour Western Digital.

Philip Morris (+0,9%). Jacek Olczak, le CEO du groupe, interviewé par le Mail on Sunday, a indiqué que le groupe avait mené des discussions en vue d'une possible vente de sa marque Marlboro. Néanmoins, la compagnie a décidé finalement de conserver l'unité, jugeant que cela devrait permettre d'accélérer ses plans de transition vers des produits de 'bien-être'. Les discussions ayant eu lieu auraient été internes, plutôt qu'avec un acquéreur potentiel.

Nvidia (+0,2%). Elon Musk, le patron de Tesla et de SpaceX, aurait indiqué son inquiétude concernant le projet de rachat du concepteur britannique de puces Arm par l'Américain Nvidia pour 54 milliards de dollars, précise The Telegraph, citant plusieurs sources. Amazon et Samsung s'opposeraient également à ce rapprochement.
Nvidia devrait pour sa part demander au début du mois prochain l'accord de la Commission européenne pour son projet de rachat du concepteur britannique de semi-conducteur Arm. Cela devrait conduire, selon les sources de Reuters, à l'ouverture d'une enquête approfondie. Le Financial Times a indiqué que l'investigation de la Commission européenne devrait débuter au début du mois de septembre. L'autorité britannique de concurrence a pour sa part jugé tout récemment que le rachat pourrait nuire à la concurrence.

Moderna (-3%). Plusieurs lots du vaccin anti-covid-19 de l'Américain ont été suspendus au Japon. Selon Kyodo News, des substances étrangères auraient ainsi été décelées dans un nouveau lot, différent des trois premiers déjà suspendus le 26 août. La nouvelle découverte a eu lieu dans la préfecture de Gunma. Aucune des 4.500 personnes inoculées n'a rapporté toutefois de problèmes de santé. Une découverte similaire a eu lieu dans des flacons du même lot dans la préfecture d'Okinawa. Le ministère japonais de la Santé et du Travail n'a pas trouvé cependant de problèmes majeurs concernant la qualité du vaccin. Une enquête a rappelons-le été précédemment ouverte suite à deux décès d'hommes trentenaires ayant reçu des injections (deuxième dose) venant d'autres lots, qui présentaient un corps étranger, possiblement métallique. Les trois premiers lots suspendus représentaient 1,63 million de doses.
Aucun lien avéré n'a pour l'heure été établi avec la vaccination, selon Moderna et son partenaire Takeda. Rovi, groupe espagnol qui produit des vaccins contre le covid de Moderna pour les marchés internationaux, dit enquêter également sur la contamination des lots distribués au Japon.

DoorDash (+2,5%) et Grubhub sont poursuivis par la ville de Chicago pour des pratiques jugées trompeuses vis-à-vis des clients et de potentielles pratiques d'activité 'injustes'.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/09/2021

Airbus aurait accepté de baisser ses prix de vente à la compagnie malaisienne, sur fond de crise du coronavirus.

Publié le 17/09/2021

Dans le cadre du contrat d'émission de 10...

Publié le 17/09/2021

Conformément à l'article 8:4 de l'arrêté royal du 29 avril 2019 portant exécution du Code belge des sociétés et associations, Ion Beam Applications SA...

Publié le 17/09/2021

ST Dupont a levé le voile sur ses résultats du premier trimestre 2021-2022 (clos fin juin). Le groupe a publié une perte nette de 1 million d’euros (contre -3,2 millions un an plus tôt) et une…

Publié le 17/09/2021

u 1ersemestre 2021, Artea enregistre un chiffre d'affaires de 58 ME en progression de +414% par rapport au 1ersemestre 2020...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne