En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 655.46 PTS
+0.00 %
5 630.50
-0.42 %
SBF 120 PTS
4 461.53
-
DAX PTS
12 468.53
-
Dowjones PTS
27 219.52
+0.14 %
7 892.95
+0.00 %
1.107
-0.01 %

Clôture de Wall Street : retour des espoirs commerciaux, les marchés montent

| Boursier | 262 | Aucun vote sur cette news

La bourse de New York a terminé sur une solide hausse jeudi soir, dopée par le ton plus conciliant adopté par Pékin dans le conflit commercial qui l'oppose aux Etats-Unis.

Clôture de Wall Street : retour des espoirs commerciaux, les marchés montent
Credits Reuters

La bourse de New York a terminé sur une solide hausse jeudi soir, dopée par le ton plus conciliant adopté par Pékin dans le conflit commercial qui l'oppose aux Etats-Unis. Le ministère du Commerce chinois a déclaré qu'il discutait avec Washington d'une reprise de leurs négociations bilatérales, et que la Chine était disposée à résoudre le problème dans le calme. De quoi rassurer les marchés, qui évoluent depuis de longues semaines au rythme des avancées et des crispations entre les deux premières puissances économiques mondiales.

A la clôture des marchés, le Dow Jones a bondi de 1,25% à 26.362 points, tandis que le S&P 500 s'offre un gain de 1,27% à 2.925 points. Le Nasdaq avance de 1,48% à 7.973 points.

Sur le marché des changes, l'indice dollar s'adjuge 0,3% à 98,42. L'euro cède 0,2% et se négocie 1,1056 dollar.

Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi sur le marché new-yorkais Nymex, toujours portés par l'annonce, la veille, d'une baisse plus importante que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Le contrat octobre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 1,67%, à 56,71 dollars le baril. Le Brent de même échéance a pris 0,98% à 61,08 dollars.

Pékin joue l'apaisement

Le ministère chinois du Commerce a donc détendu l'atmosphère ce jeudi, en indiquant discuter avec les Etats-Unis d'une éventuelle reprise de leurs négociations commerciales bilatérales le mois prochain. D'éventuels progrès dépendront de la capacité de Washington à créer les conditions d'un dialogue, selon le porte-parole du ministère.

Dans une nouvelle escalade dans les tensions entre les deux pays, le président américain Donald Trump a ajouté vendredi dernier des droits de douane supplémentaires de 5% sur 550 milliards de dollars de produits chinois. Pékin avait quelques heures auparavant annoncé des droits de douane sur 75 milliards de dollars de produits américains.

Fin de la crise en Italie

La fin de la crise politique en Italie a également été un facteur de soutien. Le président Mattarella a chargé Giuseppe Conte, président du Conseil sortant, de former un nouveau gouvernement de coalition, éloignant ainsi la perspective d'élections législatives. La Bourse de Milan s'est octroyé 1,94%, à un plus haut de quatre semaines, et les taux italiens se sont détendus.

Pas de grosse surprise avec le PIB

La croissance américaine est ressortie en ligne avec les attentes de marché, pour sa seconde estimation (sur trois) du deuxième trimestre 2019. La progression ressort donc à 2% en rythme annualisé, contre une estimation initiale de 2,1%. Les dépenses réelles de consommation sont quant à elles encore plus solides que prévu, leur expansion ressortant sur un rythme de +4,7% contre +4,3% de consensus. L'indice des prix rattaché au PIB a grimpé sur un rythme de +2,1%, contre +2,4% de consensus de marché. La baisse des exportations et la moindre reconstitution des stocks ont quelque peu masqué cette vive augmentation de la consommation, la plus forte en quatre ans et demi.

Les autres indicateurs

La balance du commerce international de biens pour le mois de juillet 2019 vient également d'être dévoilée, et ressort déficitaire de -72,3 milliards de dollars contre -74,4 Mds$ de consensus.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 24 août sont ressorties au nombre de 215.000, contre 213.000 de consensus et 211.000 pour la lecture révisée de la semaine précédente.

L'indice des promesses de ventes de logements aux États-Unis pour le mois de juillet 2019 est ressorti en retrait de 2,5% en comparaison du mois antérieur, selon la National Association of Realtors. Le consensus de place sur cette période était logé à -0,3% par rapport au mois de juin. L'indice de juillet ressort finalement à 105,6, contre 108,3 un mois plus tôt.

Les valeurs

Les signes d'apaisement profitent aux groupes américains exposés au marché chinois ou sensibles à l'évolution des négociations commerciales : Boeing gagne 0,8% et Apple 1,7%, parmi les plus fortes hausses du Dow Jones. Apple organisera par ailleurs le 10 septembre une conférence à son siège de Cupertino, en Californie, où il devrait présenter de nouveaux modèles d'iPhone.

Les fabricants de semi-conducteurs sont également orientés à la hausse comme Qualcomm (+2,8%), Intel (+2,4), Advanced Micro Devices (+2,2) et Nvidia (+3,6).

Best Buy (-8%), le géant américain de la distribution de produits technologiques, s'effondre à Wall Street, suite à la publication de résultats mitigés et de prévisions sans relief. Évoquant les nouveaux tarifs douaniers attendus sur les importations chinoises de téléphones mobiles ou consoles, le groupe anticipe désormais une croissance annuelle à comparable inférieure au consensus des analystes.

Abercrombie & Fitch décroche de 15% à Wall Street, le détaillant américain en vêtements et accessoires ayant annoncé pour son second trimestre fiscal des revenus inférieurs aux attentes de marché. Les perspectives fournies ne rassurent pas plus.

Dollar General gagne 10,7% à Wall Street. Le détaillant discount américain a dépassé les attentes de marché pour son second trimestre fiscal. Le groupe du Tennessee a réalisé un bénéfice net trimestriel de 427 millions de dollars et 1,65$ par action, sur ce trimestre clos début août 2019, contre un profit de 407 millions de dollars un an auparavant.

PVH (+6,2%). Le groupe connu pour ses marques Calvin Klein ou Tommy Hilfiger a réduit ses prévisions de revenus et de profits pour l'année, évoquant l'impact de la guerre commerciale sino-américaine ainsi que des manifestations à Hong Kong.

Tech Data (+15,7%) s'envole, le distributeur américain de produits technologiques ayant délivré une performance supérieure aux attentes pour son second trimestre fiscal.

Tesla (+2,8%), le groupe américain vedette de l'automobile électrique, lance une offre d'assurance en Californie. Ce service doit assurer aux clients des tarifs avantageux grâce aux dispositifs de sécurité qui équipent ses modèles, relate Reuters.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT